Bouygues Telecom: le piège se referme sur la Suisse

  • Post last modified:20/12/2014
  • Post comments:16 commentaires
Bouygues Telecom a complété son communiqué de presse dans l'après-midi.
Bouygues Telecom a complété son communiqué de presse dans l’après-midi.

«Je vous confirme, après vérification, que la Suisse fait partie de la liste des destinations “roaming”.  Il s’agissait d’un oubli!», m’a précisé ce mercredi par courriel Emmanuelle Boudgourd, porte-parole de Bouygues Telecom. L’opérateur hexagonal parvient donc à facturer à ses clients les mêmes tarifs qu’ils appellent la France d’Allemagne, d’Italie, de Grèce ou de Suisse.

Le piège se referme donc sur nos opérateurs dont les prix de gros à l’international semblent comparables à ceux de leurs confrères européens. Il n’en va toutefois pas de même des prix qu’ils facturent à leurs clients suisses puisque dans certains cas le Go de données en itinérance en Europe se monnaie jusqu’à plus de 1000 francs…

Un marché à dynamiser

Le piège s’est donc bien refermé sur Swisscom, Sunrise et Orange, nos trois champions des tarifs bien tassés. Même si les prix pratiqués en Helvétie doivent tenir compte du prix de la main-d’œuvre locale et du niveau de vie, certaines différences de tarifs, comparativement à ceux pratiqués par Bouygues, sont insoutenables. Je n’ai même pas besoin de publier de comparatif: ça se voit au premier coup d’oeil.

Cela dit, il faut tout de même préciser que Swisscom baisse régulièrement ses prix de roaming, laissant parfois ses fragiles concurrents loin derrière.  Je reprends donc ma conclusion du billet précédent: «la situation des télécoms helvétiques est tellement exotique qu’il est urgent que le monde politique intervienne pour dynamiser ce marché»…

Xavier Studer

Cet article a 16 commentaires

  1. Luc

    Quand on pense que chez Swisscom c’est 100 balles sans roaming et pour surfer bridé…

  2. jojozuf

    Ça me fait penser quand l’euro a chuté et que les importateurs de voiture ont oublié ce ” détail ”
    Chez Aud quand une voiture sur trois était importée d’Allemagne, ils on commencés à ce bouger les fesses!

    Style rabais euro et autres.

  3. Yannick

    Bah le suisse de base n’a toujours pas compris qu’une fois les antennes achetées et installées, la maintenance est dérisoire niveau prix.

    Donc on paie toujours des prix de fous car on ne bronche pas…

    Perso j’ai pris un abo qoqa a 29.- qui chez swisscom est a 169.- cherchez l’erreur

    1. TerraNova

      Pareil, j’ai passé chez Sunrise avec l’abo à 29.-, leur réseau est quand même moins bon qu’Orange au niveau 4G par contre mieux dès qu’on passe un cran au dessous avec quasi systématiquement du H+ là ou Orange ne fournit que de la 3G…

      L’excuse du salaire et niveau de vie n’a pas lieu d’être à mon sens, je pense que cette différence est insignifiante si l’on tient compte de la quantité de matériel supplémentaire que doit déployer la France pour couvrir son territoire autrement plus grand que celui de la Suisse.

      1. marco

        Pas faux en effet j’avais pas pensé à cela et aussi des charges sociales très élevées pour les patrons.

  4. Nono

    Il faut prendre un forfait chez bouygues alors ?!

    1. marco

      Non car c’est 35j / an seulement

  5. jojozuf

    La frontière entre un abonnement européen moins cher que les 169 frs de Swisscom pour un peu de roaming devient de plus en plus mince.

  6. marco

    Oui mais les appels vers la france only alors que Free c’est les appels vers la france et aussi les numeros dans le pays hote, c’est donc mieux car aussi illimité vers les numéros italiens en italie par ex, alors que bouygues va permettre d’appeler la france mais facturer l’italie depuis l’italie.
    Enfin ca va evoluer je pense 🙂 finalement l’UE qui voulait supprimer le roaming peut dire merci à Free et pourra se service des opérateurs français comme exemple que “c’est possible, la preuve !” Bien pour nos voisins français en attendant 🙂

  7. marco

    Enfin c’est que 35jours / an pour l’ensemble de l’europe, et les 330 autres jours vous faites quoi ?

  8. Didier

    Le jour ou il n’y aura plus de roaming en Europe, je pense qu’il serait intéressant que nous passions tous à un abonnement français… A Genève en tout cas les réseaux français passent très bien……

    1. marco

      sauf que pour avoir un abo en france il faut :
      – une adresse en france
      – un compte bancaire en france pour les prélèvements automatiques obligatoires.

      bon courage, car sinon les étrangers n’ont droit qu’aux prepay.

  9. Bertrand

    Cela ne veut pas dire que le prix de roaming facturé par la Suisse à Bouygues soit aussi bas que cela… il revende peut-être à perte les minutes en Suisse. Il s’en sorte sur le volume.

    Ne pas oublier que les opérateurs traditionnels en France souffrent de cette concurrence de Free. Et que les call center sont dans un autre pays…

  10. auguste

    Il faut aussi savoir que pour couvrir une même surface, il faudra moins d’antennes en France qu’en Suisse, les normes étant beaucoup plus strictes chez nous(puissances et émissions des antennes, …).

  11. berurier1

    Comment voulez-vous donc que les politiques fassent quelque chose alors que l’actionnaire majoritaire du plus grand opérateur Suisse est la Confédération??? Franchement pensez-vous un instant qu’ils vont se priver d’une manne pareille?
    Quand aux 2 autres ils ne peuvent que suivre, et ils sont sans doute bien contents comme ça.
    L’erreur (si on peut appeler ça une erreur) a été commise par la COMCO qui a refusé le rachat de Sunrise par Orange il y a 2 ans; là les chosent auraient changé.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.