Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscable: opération séduction à Berne…

Swisscable est convaincu de la qualité des réseaux câblés.

Swisscable est convaincu de la qualité des réseaux câblés.

La faîtière des téléréseaux a bombé le torse mardi. Elle ne cache pas son activité au Parlement. Comme certains grands opérateurs ou de puissants médias nationaux, elle possède d’importantes forces de lobbyisme sous la coupole fédérale.

Swisscable explique dans un communiqué «comment les entreprises de réseau câblé ont hissé l’infrastructure suisse de télécommunications au plus haut niveau de modernité en leur qualité de moteurs de l’innovation. Elles assurent depuis des décennies un service universel de premier ordre.»

Plus loin, dans le même texte, les téléréseaux s’appuient sur un éminent politicien pour défendre leurs intérêts. Voici un autre extrait du même texte de presse (en italique).

Le nouveau président de Swisscable, Pierre Kohler, ancien Conseiller national et maire de Delémont, a expliqué devant les parlementaires l’importance des entreprises de réseau câblé pour le fonctionnement de la concurrence et le service universel.

Pierre Kohler a souligné le travail de pionnier effectué par les membres de Swisscable et leur lutte contre la monopolisation, la réglementation excessive et en faveur d’un service durable: «il est évident que nous rejetons strictement toute règlementation supplémentaire et toutes solutions législatives à validité générale avantageant en réalité les entreprises étatiques.»

On en aurait presque la larme à l’œil. Quoi qu’il en soit, les téléréseaux sont actuellement sous la pression des opérateurs téléphoniques et de services comme Netflix. Pour mémoire, ils n’ont guère apprécié à l’époque la venue de réels concurrents sur le marché de la TV. A méditer avant de boire sans retenue les paroles de Swisscable…

Xavier Studer

 

4 commentaires pour “Swisscable: opération séduction à Berne…

  1. Tricoline
    24/09/2014 à 10:06

    Peut être pour verrouiller les fibres posées par les téléréseaux pour empêcher Swisscom et sunrise d’y accéder ?
    Car le monde des téléréseaux est en forte concurence avec les opérateurs téléphonique !
    Chacun désirant garder son jardin privatif et ne pas le partager !
    Alors dans ce but les lobbystes s’activent de part et d’autre !
    Le résultat cela sera plusieurs réseaux de fibres selon les régions avec les zones rurales sacrifiées par les deux parties sauf si les collectivités payent !

    • 24/09/2014 à 1:28

      « Le résultat cela sera plusieurs réseaux de fibres selon les régions avec les zones rurales sacrifiées par les deux parties sauf si les collectivités payent ! » Vous parlez au futur, mais c’est déjà la cas actuellement.

      Dans des villages comme Chêne-Pâquier ou Vuissens (où il y a le Golf) où les communes n’ont pas investi, le débit maximum oscille entre 0,6 Mbits/sec et 1,2 Mbits/sec en 2014 ! https://www.swisscom.ch/fr/clients-prives/checker.html (allez chercher des numéros sur local.ch). Evidemment, aucune concurrence n’existe dans ces villages. Internet vient obligatoirement depuis la ligne téléphonique.

      • Tricoline
        24/09/2014 à 3:00

        Si les politiques suivent les « demandes » de Swisscable ces villages resteront en marges vu que les lobby ne veulent pas de règlementations contraignantes comme un service universel avec un haut débit obligatoire !
        Ensuite les citoyens de ce pays sont majeurs et ils ont élus à Berne les personnes de leur choix pour les représenter efficacement, …
        D’ici X années Swisscom finira bien par améliorer les raccordements des villages isolés, cependant il y aura toujours une différence comme du 100 mega contre du 1 giga en ville !

        • Nathalie Raemy
          25/09/2014 à 7:59

          Je suis bien d’accord avec vous deux Ludo et Tricoline! Toutefois même certains quartiers ont aussi des débits déplorables dans les villes, pas seulement les villages. Mais c’est vrai qu’avant de fournir du 1 giga à des zones qui disposent déjà de connexions à 100 mega, on devrait forcer les différents opérateurs à investir pour fournir env. 50 mega (ou même 25!) à pratiquement tout le monde. Car cela peu créer des disparités qui vont même finir par influencer les valeurs immobilières. De plus le prix des abonnement devraient êtres au prorata du débit maximum réels de chaque adresse. Pas de xx à xx. Car il y a plein de gens qui sont carrément en dessous des débits minimum usuel, comme le dit Ludo, et il y a aussi des gens qui prennent l’abonnement maximum pour bénéficier de 1-2 mg de plus que le « pack » inférieur, mais qui sont largement en dessous des débits moyens promis dans cette catégorie. Personnellement j’ai toutefois fait de bien meilleures expériences avec les membres de Swisscable qu’avec Swisscom (incl. débit 4G, avec abonnement et signal au maximum, antenne juste à côté, mais débit très décevant tout-de-même, du fait d’un réseau déjà saturé), m’ais d’autres personnes vous diront le contraire, selon les régions.
          Dans tous les cas, il devrait y avoir plus de réglementations par rapport aux débits minimums garantis, prix des abonnements relatifs au débit réel, et régions/quartiers à développer car laissés pour compte.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :