Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Lutte contre les appels indésirables: VTX confirme!

Les appels non sollicités continuent de pourrir la vie de nombreux consommateurs, même s’ils ont pris la peine de rajouter un astérisque à leur numéro dans l’annuaire. Pourtant, plusieurs entreprises offrent des solutions techniques pour luter contre ce fléau.

Le petit opérateur VTX Telecom basé à Pully dans le canton de Vaud propose à ses clients depuis 2013 déjà, une prestation gratuite qui se met en place en quelques clics. En se connectant dans son espace client, l’abonné peut paramétrer simplement ses règles de blocage.

VTX explique en vidéo comment stopper les appels indésirables.

VTX explique en vidéo comment stopper les appels indésirables.

Liste de la FRC

Il suffit de cocher la case « bloquer les appels provenant de la liste de la FRC» (Fédération Romande des Consommateurs) et l’ensemble des numéros indésirables collectés par la FRC seront filtrés. Il est également possible de stopper des appels provenant de numéros individuels en renseignant les champs prévus à cet effet.

Une fois la confirmation effectuée, le client ne sera plus importuné par les appels en provenance de ces numéros. Près de 5% des clients de VTX ont déjà activé ces options et plusieurs milliers d’appels par mois sont arrêtés par ce bouclier virtuel, selon ce texte publié en ligne.

Poursuites difficiles

Tous les opérateurs ne semblent pas aussi dynamiques. Le délai fixé à fin avril, par la FRC, ainsi que ses partenaires de l’Alliance des organisations de consommateurs (SKS et ACSI), est échu. Pour mémoire, ces organisations exigent des opérateurs qu’ils définissent des solutions techniques de blocage pour ces appels non sollicités.

Comme le rappelle la FRC sur son site internet, «le non-respect de l’astérisque est une infraction pénale passible d’une peine privative de liberté allant jusqu’à 3 ans». Dans la réalité, les poursuites dans le domaine sont toutefois rendues très difficiles, car les sociétés en cause se trouvent souvent à l’étranger ou sont difficiles à identifier.

XS

La démo en vidéo

8 commentaires pour “Lutte contre les appels indésirables: VTX confirme!

  1. Alain M
    05/05/2015 à 7:22

    Swisscom propose également ce type de prestation avec ses raccordements ALLIP. En se connectant sur son espace personnel (Swisscom Login) vous pouvez bloquer n’importe quel numéro.
    Le pré-requis est d’avoir opté pour un bundle de type Swisscom CASA, par contre actuellement, il n’est pas possible d’automatiser le processus avec la liste de la FRC !

    • Olivier S
      05/05/2015 à 9:19

      Certes Swisscom le propose, mais limite actuellement la liste de blocage à 50 entrées.

    • Ludo
      05/05/2015 à 8:13

      Oliver a raison pour les 50 numéros. J’ajoute encore qu’il s’agit seulement d’une liste manuelle. VTX a un gros avantage en refusant automatiquement les numéros indiqués par la FRC. Tous les opérateurs devraient s’inspirer de VTX sur ce point. Merci à Xavier pour cette information, car je ne la connaissais pas. VTX ne fait pas de pub sur ce sujet.

  2. valise1914
    05/05/2015 à 7:52

    L’opérateur romand net+ propose aussi ce même type de blocage, avec son service « le bouclier » activable depuis l’espace client my.netplus.ch.

  3. Oreille
    05/05/2015 à 8:53

    C’est pourtant simple à corriger en théorie, il suffit que l’OFCOM stoppe sa vente de tranche de numéros (à un prix de misère) ou/et assortisse la vente d’une interdiction de revente ou de location au numéro.

    La TSR avait passé un reportage édifiant sur le sujet: encore une loi malfichue qui fait que des dizaines de milliers de concitoyens qui n’ont rien demandé se font harceler. De mémoire, l’exemple était celui d’une société luxembourgeoise qui achetait genre 400 CHF 10’000 numéros pour les revendre sans en faire usage elle-même. La seule chose que l’entreprise devait garantir c’est que ces numéros ne devaient pas être utilisés pour appeler, seulement pour être appelé… Elle affirme ensuite qu’elle a revendu certains numéros et ne pouvait donc plus garantir que les numéros étaient utilisés que pour être appelés.

    Lamentable, car pour d’autres choses, ce même département est capable d’être rapide lorsque les intérêts de l’état peuvent être amélioré.

    • Reichle
      05/05/2015 à 6:11

      Bravo pour votre commentaire!
      J’avais vu cette émission et l’attitude de l’OFCOM m’avait paru SCANDALEUSE…
      …et après, on se refile la patate chaude entre OFCOM et COMCO!
      C’est un vrai cirque…au frais du contribuable.

  4. Ginebrino
    05/05/2015 à 12:37

    Le plus simple reste de refuser l’inscription sur local.ch !

    Bon pour ça il faut un nouveau numéro de téléphone évidemment..
    La plupart des suisses qui ont leur numéros de téléphones tatoués sur le bras, il faut effectivement espérer des fonctions comme celle que VTX propose auprès des autres opérateurs.

  5. Titus
    08/05/2015 à 12:05

    Une personne de Chine (une malade) arrêtait pas de m’appeler. Elle me parlait en chinois, mélangé à du pseudo anglais. Et à chaque fois que je lui demandais de me dire pourquoi elle appelait et où elle avait eu mon numéro, elle me donnait une autre version ou se mettait à pleurer. J’ai demande à UPC de bloquer le numéro qui m’harcelait et la réponse était : déposez plainte, puis vous nous envoyez le numéro qui vous appelle et après on le bloque, prix du blocage 80.– frs. Bref, depuis que je suis passé chez Swisscom, je l’ai bloqué et c’est réglé. Il y a bien cette possibilité de bloquer 50 numéros entrés manuellement, mais impossible d’importer la liste comme le fait VTX.
    Toutefois, il serait judicieux que l’OFCOM arrête de vendre les numéros à des centrales au Maghreb, Balkans, etc.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :