Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

TV, internet, téléphone: Net+ encore plus fort

La box by Net+ aussi disponible chez Citycable.

La box by Net+ aussi disponible chez Citycable.

Net+ gagne du terrain. La société de services compte deux membres supplémentaires depuis quelques jours. L’entité basée à Sierre fournit désormais des services internet, téléphoniques, et TV à plus de 150’000 Romands. Une taille critique qui lui permet de négocier plus facilement certains contrats!

La Société Electrique de la Vallée de Joux et VOénergies multimédia ont officialisé le 10 novembre 2015 leur entrée au capital-actions de Netplus.ch  après plusieurs années de collaboration. Ces deux sociétés collaborent déjà avec Net+ pour les produits téléphonie fixe et télévision interactive, est-il indiqué dans un communiqué de presse.

Zone de diffusion renforcée

Au 1er janvier 2016, les deux sociétés rejoignent neuf actionnaires fribourgeois, valaisans et vaudois qui composent Net+. La zone de commercialisation s’étendra ainsi aux régions d’Orbe, Vallorbe et de la Vallée de Joux. Quelques rappels historiques.

«L’arrivée de nouveaux actionnaires démontre le succès du modèle de partenariat. Nos produits sont attractifs parce qu’ils ont été développés en commun, distribués par des réseaux de proximité à l’écoute de leurs clients», précise Pierre-André Crettaz, Président du Conseil d’Administration de Net+.

Reconnu par Bilanz

Créé en 2000, Net+ a eu d’emblée pour ambition de fournir des produits multimédias de haute qualité. La dernière étude annuelle Bilanz Telekom Rating le confirme en désignant Net+ meilleur fournisseur internet de Suisse et 2e fournisseur télévision.

Sur le terrain, les petits téléréseaux membres ne manquent pas d’ambition. La ville d’Yverdon-les-Bains, par exemple, a pour objectif d’ici 2019 de raccorder tous les bâtiments de la commune au réseau à fibres optiques. L’accès à un réseau internet à haut débit est de nos jours devenu indispensable en particulier pour le développement du tissu économique d’une région, estime l’entreprise. VOénergies proposera son offre sur la fibre municipale.

En matière de services, l’offre de Net+ semble répondre à l’attente des abonnés. Les packs multimédias Bli Bla Blo seront également proposés par les nouveaux actionnaires courant 2016. Pour mémoire, ils sont composés de trois produits aux noms évocateurs: Un Peu, Beaucoup, A La Folie. Rappelons aussi que Net+ propose aussi depuis peu l’application myCanal.

Quelques chiffres:

Avec l’arrivée de deux nouveaux actionnaires, Net+ compte:

–          11 réseaux de distribution sur les cantons de Fribourg, Valais et Vaud

–          150’000 clients de télévisions de base

–          40’000 clients de télévision interactive, qui utilisent la box de Net+

–          85’000 raccordements internet

–          42’000 lignes téléphoniques

Les chiffres ci-dessus ne tiennent pas compte des clients sur les réseaux tiers, par exemple «la box by Net+» commercialisé à Lausane par SIL/Citycable. Tous les produits sont créés au Technopôle de Sierre sur les infrastructures de Net+.

XS

19 commentaires pour “TV, internet, téléphone: Net+ encore plus fort

  1. Tricoline
    16/11/2015 à 8:03

    En ce qui concerne Yverdon les Bains, il s’agit d’une première à marquer d’une pierre blanche !
    En effet UPC Cablecom qui est pour l’instant le téléréseau disponible à Yverdon sera directement concurrencé par les offres de Netplus via le cablos voenergies, ceci en utilisant les fibres posées par les SI d’Yverdon.
    A Yverdon les habitants auront ainsi un choix concurrentiel entre 2 cablos operateurs, unique en Suisse pour le moment !

  2. Anjoco
    16/11/2015 à 9:20

    Pas du tout unique en Suisse !

    Les « Dzodzets » dont je fais partie et qui sont souvent qualités de retardés par les « Les Volets Verts » disposent déjà depuis plusieurs années de concurrence sur la fibre http://www.ftth-fr.ch/fr/le-reseau-carte-du-reseau.html entre Swisscom et 3 autres fournisseurs du Triple-Play http://www.ftth-fr.ch/fr/fournisseurs-de-services.html., dont NetPlusFR 😉

    ABE

    • Tricoline
      16/11/2015 à 9:42

      Netplus fribourg est-il en concurrence dans des endroits où UPC Cablecom est présent sur le coaxial ?
      Car cela sera le cas à Yverdon !

    • Tricoline
      20/11/2015 à 5:32

      Netplus Fr et FTTH Fr sont entre les mains des mêmes sociétés actionnaires :
      http://www.ftth-fr.ch/fr/a-propos-de-ftth-fr.html
      https://www.netplusfr.ch/fr/net/organisation
      Mis à part l’état de Fribourg qui est présent dans FTTH Fr et pas dans Netplus Fr

      Donc Netplus Fr distribue ses produits sur son réseau FTTH, alors que Netplus via VOEnergies multimédia distribue les produits de Netplus sur le réseau fibre FTTH des SI d’Yverdon-les-Bains qui n’est pas actionnaire de Netplus.

      Ceci est une première suisse !

  3. Anjoco
    16/11/2015 à 10:20

    Absolument toute l’agglo de Fribourg dispose de Cablecom qui détient toujours et encore un monopole de facto sur le câble.
    Cablecom n’a jamais été contraint de partager son réseau câblé avec d’autres opérateurs contrairement à Swisscom sur le cuivre.
    Peut-on savoir pourquoi ? Deux poids, deux mesures ?

    • Tricoline
      16/11/2015 à 10:56

      Merci pour cette info Anjoco
      Pourquoi UPC ne donne pas accès à son réseau à la concurrence ?
      Réponse ; les lobbyistes ont tres bien travaillés en Suisse pour verrouiller le système en arguant que tous va bien dans le meilleur des mondes et qu’il ne faut surtout pas faire de régulation !
      Si la fibre yverdonnois ou fribourgeoise est ouverte à la concurrence c’est que cette fibre est posée en collaboration et pas par un seul intervenant !
      Les cablos n’ouvre pas leur réseau propre, et Swisscom propose l’accès à son réseau à Sunrise pour le moment, uniquement les réseaux fibre construit en collaboration sont ouvert, fribourg étant le meilleur exemple, avec Geneve aussi.

      • merinos
        16/11/2015 à 11:51

        attention…

        ne pas mélanger une diffusion en broadcast (câble coaxial –> DVB-C et/ou DVB-T) d’une diffusion en multicast (la paire de fils en cuivre ou la fibre optique –> IP).

        • Tricoline
          16/11/2015 à 12:12

          Peu importe la technologie, UPC n’ouvre pas son réseau à la concurrence et n’est pas prêt de le faire, tout a été verrouillé via les lobbyistes de swisscable, des gens très actif à la Berne fédérale

          • Oreille
            20/11/2015 à 1:51

            Plus lobbyistes que Zwisscom, pas possible 😉

  4. marco
    16/11/2015 à 11:29

    Et tout porte à croire que quand Naxoo aura réussi à se débarasser de Cablecom ils passeront sous Net+. Drole car au lancement de Naxoo, c’était eux qui étaient aller draguer en valais …

    • Tricoline
      16/11/2015 à 12:10

      Peu importe ce que fait naxoo, il suffit que Netplus fasse un accord avec les sig, nul besoin du réseaux cuivre de naxoo.

      • marco
        16/11/2015 à 2:09

        Naxoo a un important réseau fibre, le cuivre n’est que du base de l’immeuble a l’abonné.
        Mais je pense en effet que si net+ fait un accord avec les SIG cablecom va perdre pas mal de client sur GE

  5. merinos
    16/11/2015 à 12:19

    net+, ne disposant que d’une offre de base monolinguistique, devrait également penser à certaines communes: http://www.regardtv.net/t6813-net-et-les-tv-internationales

    • Anjoco
      16/11/2015 à 12:27

      Super!
      Quand mon frangin habitait Morat, Cablecom à dominance germanique en ce temps-là a supprimé tout un lot de chaînes françaises pour offrir plus de chaînes turques et portugaises au nez et à la barbe des 20 % de francophones.

      • merinos
        16/11/2015 à 12:57

        hormis à Bienne, upc cablecom ne propose pas une offre de base bilingue.

        aujourd’hui, pour les opérateurs de TV sur IP, il n’y a plus d’excuses techniques possibles.

        • Tricoline
          16/11/2015 à 4:56

          100% d’accord, la TV sur IP permet une infinité de chaines.
          Le problème il ne vient pas de la technique et des ingénieurs, mais des commerciaux et bureaucrates qui se moquent de la technique et se retranchent derrières des arguments juridico-commerciaux « bidons » pour se défiler, c’est de la pure mauvaise fois !

    • Tricoline
      16/11/2015 à 4:52

      + 1

      Toutefois comme pour le moment Netplus est concentré que sur la Romandie, sauf Netplus Fribourg qui a peut-être des offres différenciées pour les bilingues de Fribourg ?

  6. Jean Samuel
    19/11/2015 à 5:15

    Bonjour,

    vous savez si leur bouclier contre les appels indésirables sera disponible à Yverdon?

    • Tricoline
      19/11/2015 à 6:02

      Le bouclier il est actuellement disponible chez tous les clients qui ont le téléphone fixe via Netplus ou VO-Energie via les offres bliblablo ou autres incluant la téléphonie fixe, donc il en sera de même pour les clients d’Yverdon les Bains, il n’y a pas de raison pour que cela soit différent !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :