Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Résutats 2015: Swisscom, plus robuste qu’il n’y paraît, maintient le cap sur la croissance…

Swisscom Bern Köniz Business Park.

Swisscom Bern Köniz Business Park.

Swisscom a publié jeudi ses résultats définitifs pour l’année 2015. Si le chiffre d’affaires est presque stable, le bénéfice recule, notamment en raison d’éléments exceptionnels. Et si l’opérateur a annoncé la suppression de 700 emplois en 2016, ce qui perturbe toujours un peu les financiers, très sensibles, il ne faut pas oublier quelques points qui font sa force…

Pour commencer, à taux de change constant, sans tenir compte des acquisitions et cessions de sociétés, le chiffre d’affaires a progressé de 83 millions de francs, soit 0,7%, dont 57  imputables aux activités de base en Suisse, est-il souligné dans un communiqué de presse.

Opérateur leader en matière de TV

Ensuite, Swisscom est en passe de devenir le premier opérateur de TV du marché au nez et à la barbe des téléréseaux… A fin 2015, il totalisait 1,33 million de clients. Sur un an, il a augmenté de 166’000 ou 14,2% ses effectifs en raison d’une stratégie visionnaire lancée sous les précédentes directions et de produits plutôt de qualité. Plus de 60% des abonnés utilisent ainsi le service cloud de Swisscom TV 2.0.

La croissance des raccordements TV et à haut débit a plus que compensé la réduction des lignes fixes de 149’000. En l’espace d’un an, le nombre d’unités générant un chiffre d’affaires (RGU) s’est accru de 170’000 ou 1,4%, pour atteindre 12,5 millions… Une jolie croissance, non? Relevons aussi que l’opérateur dispose des meilleures réseaux fixes et mobiles de Suisse.

L’ogre bleu performe aussi à l’étranger. En Italie, les ventes de sa filiale Fastweb ont avancé de 48 millions d’Euros, soit 2,8%, à 1,736 milliards. La clientèle dans le domaine du haut débit a progressé de 129’000 ou 6,2% en l’espace d’un an, pour s’inscrire à 2,20 millions. Le chiffre d’affaires par abonné a cependant reculé en raison de la concurrence.

Optimisation bienvenue des processus

Alors pourquoi Swisscom licencie-t-il? Comme il l’explique dans son communiqué, il réorganise certains de ses services insuffisamment performants ou mal positionnés. Il engage parallèlement dans des domaines plus porteurs. Au final, au terme de 2016, l’effectif devrait être stabilisé et dans la ligne de celui constaté à fin 2015 (21’600 collaborateurs, dont près de 19’000 en Suisse).

Il y a toutefois fort à parier que Swisscom dispose d’une importante marge d’optimisation de ses services. Il y a pas longtemps, nous comparions ici les performances d’un groupe comme Free à celles de Swisscom. A la lecture de ces chiffres, ont comprend tout le travail que Swisscom doit accomplir en matière de prix et d’efficacité de ses processus…

Xavier Studer

11 commentaires pour “Résutats 2015: Swisscom, plus robuste qu’il n’y paraît, maintient le cap sur la croissance…

  1. Frédéric M
    05/02/2016 à 8:46

    Moi je vois surtout un premier signe d’alerte pour Swisscom car les clients commencent ouvrir les yeux de plus maintenant que certains providers te permettent de tester leurs services sans frais les clients changent plus facilement.
    De plus dans ce communiqué on apprend le regroupement des centres d’appels qui passent de 14 à 8 et c’est ce service client qui était le plus apprécié des clients.

  2. Tricoline
    05/02/2016 à 11:17

    Le principal est sauf !

    Les actionnaires toucherons le même dividende que l’année dernière !

    Le personnel devra se serrer la ceinture et les clients auront un service en baisse, c’est conforme à l’évolution général de l’économie, les riches sont épargnés et les autres ils devront s’habituer !

  3. Tom
    06/02/2016 à 10:18

    C’est pas étonnant. ..ça devrait arriver un jour ,bc de clients commencent à ce rende compte que « l’herbe est aussi verte ailleurs  » les coop mobile ,yallo,etc ….fonctionne extrêmement bien ,pourquoi payer plus ???

  4. 06/02/2016 à 2:21

    Faudrait peut être lire les chiffres avant de commenter ils ont pas perdu de clients, ils sont en hausses sur les segments de produits:

    Cette baisse est due principalement à des provisions liées à une procédure en cours: début octobre 2015, le Tribunal administratif fédéral a confirmé dans son principe la décision de la Commission de la concurrence relative à une accusation de prix abusifs pratiqués jusqu’à fin 2007 pour les services à haut débit, tout en réduisant la sanction à CHF 186 millions.

  5. Richard Engel
    07/02/2016 à 1:01

    Que de compliments pour swisscom, à vous lire les autres opérateurs ne sont pas à la hauteur, et bien moi en plein Fribourg si je n’avais pas upc cablecom avec les autres opérateurs j’aurais du 2mbs au lieu du 50mbs que j’ai, ensuite dans votre éloge vous ne parlez jamais de nos campagnes qui sont tellement mal deservies que cela en devient ridicule, moi je remercie upc, et quand swisscom sera capable de me proposer ce que j’ai avec upc je changerai peut-être d’avis.

    • CH
      07/02/2016 à 11:17

      UPC Cablecom n’est pas présent par tout et heureusement qu’il y a Swisscom car UPC ne veut pas investir. Et c’est juste incroyable chaque fois qu’il y a un sujet sur Swisscom vous critiquez franchement vous croyez que UPC est meilleur que Swisscom moi je ne critique pas UPC à chaque sujet et pourtant il aurait de quoi vu la mauvaise expérience que j’ai eu .

    • 07/02/2016 à 11:25

      Vraiment? Lisez plus attentivement ma conclusion… « Il y a toutefois fort à parier que Swisscom dispose d’une importante marge d’optimisation de ses services. Il y a pas longtemps, nous comparions ici les performances d’un groupe comme Free à celles de Swisscom. A la lecture de ces chiffres, ont comprend tout le travail que Swisscom doit accomplir en matière de prix et d’efficacité de ses processus… »

      • Tricoline
        07/02/2016 à 5:31

        C’est tout à fait juste Xavier !

        Cependant il me semble me souvenir (peut-être que le me trompe), que l’Ofcom interdit à Swisscom de casser ses prix, surtout dans le mobile, ceci pour ne pas encore plus réduire la clientèle des 2 seuls actuels concurrents (Sunrise et Salt) actifs dans la téléphonie mobile !

        Comment expliquer que Sunrise et Salt procèdent à des campagnes avec des prix cassés pour des abonnements mobiles illimités alors que Swisscom ne fait jamais ce genre de chose ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :