Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Cuivre boosté à la 4G: tous les détails sur le boîtier Swisscom

Avec ce boîtier Swisscom peut booster le DSL avec du LTE (bonding).

Avec ce boîtier Swisscom peut booster le DSL avec du LTE (bonding).

Swisscom teste depuis quelques semaines un boîtier qui permet de booster son réseau de cuivre vieillissant en combinant le débit de la 4G/LTE avec celui des lignes fixes de type DSL. C’est le taïwanais Askey Computers qui aide l’opérateur à lancer son produit…

Dans ce document, on apprend que cette solution sera présentée lors du Mobile World Congress 2016 de Barcelone. Deux boîtiers se placent de part et d’autre de la fenêtre pour une meilleure réception. L’antenne externe, protégée par un brevet, a été développée par le puissant opérateur. La partie interne est compatible wi-fi ac pour se connecter à l’internet box.

Deux boîtiers et du scotch

Les deux boîtiers, assez volumineux (10×17 centimètres pour plusieurs centimètres d’épaisseur), se scotchent contre les vitres. Un câble plat permet de relier les deux parties. Il passe entre la fenêtre et le cadre. Un autre cordon alimente le tout. L’ensemble peut fonctionner dans une plage de température comprise entre -35 degrés et +45 degrés. Une connectivité Ethernet et USB est par ailleurs disponible sur le boîtier intérieur.

Différents croquis ainsi que les spécifications complètes sont publiés sur le PDF en lien ci-dessus. D’autres informations sont proposées sur le site d’Askey et dans ce communiqué de presse. Reste à disposer d’un réseau 4G/LTE qui tienne le choc. Pour info, ce produit est compatible LTE Cat 6, c’est-à-dire jusqu’à 300 Mbits/sec…

Xavier Studer

20 commentaires pour “Cuivre boosté à la 4G: tous les détails sur le boîtier Swisscom

  1. Tricoline
    11/02/2016 à 7:18

    Avec cet artifice Swisscom pourra persévérer dans son attitude de ne pas améliorer son vieux réseau cuivre dans les régions rurales et isolées, avec un peu de 3G le service minimum imposé sera juste atteind, car en règle générale là où le cuivre peine, la 3G ou plus est aussi à la peine !

    Pour quelle somme le client en manque de débit pourra disposer de ce double boîtier ?

    • Aldebert Després
      11/02/2016 à 1:11

      Non Tricoline,

      Swisscom va améliorer son vieux réseau de cuivre dans les régions rurales et isolées avec la technologie G.fast : elle permet jusqu’à une vitesse de 500 Megabits/seconde.

      Tricoline, ça vous arrive de lire les messages de notre cher Xavier Studer et d’en tenir compte avant de poster de tels messages FAUX, ineptes, désinformeurs et diffamants ? Êtes-vous payés par Cablecom ou Orange pour mentir et désinformer à ce point ? Pour preuve le lien vers le fil de notre cher Xavier Studer :
      http://www.xavierstuder.com/2015/05/05/internet-swisscom-ressuscite-le-cuivre-avec-g-fast/

      • Tricoline
        11/02/2016 à 2:45

        Hum … Pour assurer le fonctionnement du g.fast Swisscom doit poser des points d’accès FTTB ou FTTC à moins de 200 mètres sinon pas de g.fast fonctionnel !
        Pour du 500 Mbit/s pas plus de 100 mètres de cuivre, alors si c’est pour connecter des maisons isolées le FTTH s’impose !

        Alors avant de me tomber dessus renseignez-vous un peu !

        Swisscom installera le g.fast là où les cablos lui font concurrence, dans les zones sans concurrence cela sera le statu quo !

        Swisscom table sur 80% de haut débit à 100 mbits minimum d’ici fin 2020, et les 20% restants ?

        Donc les villes sans FTTH seront les premières servies avec le g.fast et la campagne en dernier !

        • misenta
          12/02/2016 à 2:54

          Vous ne devez pas posséder une entreprise privée pour parler comme ça. Il est clair que Rome ne s’est pas faite en un jour et pour moderniser le réseau, Swisscom va le faire où ça peut être rentable. Comme j’ai compris l’article, c’est justement pour donner une solution viable de haut débit à des habitations éloignées des centraux. Au moins, il y a une proposition de leur part.

      • Henry Dunant
        11/02/2016 à 2:57

        Aldebert, les propos de Tricoline sont tout à fait dénués de polémiques. Je ne comprends pas votre réaction. C’est un fait que les rurales sont délaissées sur beaucoup d’aspect et les investissement de Swisscom sur la technologie G.Fast sont pour le moins peu visible (aucune communication sur le plan de déploiement). Ma commune fait des pieds et des mains depuis 2 ans afin d’avoir avoir, a minima, une réponse à la simple question de savoir quand est-ce que Swisscom prévois de déployer le FTTS et le G.Fast ? On ne demande pas une date précise juste une position dans un échéancier(début, millieu, fin de l’année X); mais le PUISSANT et ARROGANT opérateur ne deigne répondre. Le subterfuge mis en avant de cet article démontre juste que Swisscom essaie de s’éviter ces fameux investissements.

        • Tricoline
          11/02/2016 à 4:05

          Exactement c’est le secret !

          Très peu d’opérateur renseigne sur les dates d’amélioration !
          C’est que dans les cas de collaboration entre Swisscom et des services industriels qu’il y a des plans de déploiement assez précis, comme à Yverdon, sinon ils sont comme des carpes !

          Il faut y voir une volonté de ne pas renseigner la concurrence sur ce que l’on fait, c’est aussi valable pour les cablos opérateurs, ces derniers ne mentionne pas ce qu’ils font !

          Que quelqu’un me montre les plans de déploiement du DOCSIS 3.1 chez UPC !
          Pour mémoire le 3.1 crève le plafond de verre de l’upload de l’actuel 3.0

      • Aldebert Després
        11/02/2016 à 10:51

        A Henry Dunant et Tricoline,

        Je comprends ma réaction en fonctions des données en ma possessions à 13 h15. J’ignorais que le PUISSANT et arrogant opérateur délaissait les régions rurales et même reculées même pour le G-fast…

        Par conséquent, Henry Dunant, je te suggère de prendre les devants pour que ta commune paie Swisscom pour construire du G-fast ou FTTS jusqu’à ton village. J’ai appris qu’un village du nord vaudois l’avait déjà fait, et bénéficiait depuis lors à du 100 mégas.. Qu’en penses-tu ?

    • misenta
      12/02/2016 à 2:49

      L’article parle de 4G pas de la 3G. Tricoline vous faites un peu de mauvaise foi.

  2. 11/02/2016 à 11:47

    Voilà encore un transformateur et encore une augmentation de la consomation électrique à la charge du client

  3. Ludo
    11/02/2016 à 1:21

    Pour les locataires, il faut en outre l’autorisation du propriétaire pour installer ce boîtier, ce qui est loin d’être une évidence. Dans mon village, je suis limité à environ 50 Mbits.

    Ce boitier peut aussi être utile pour les chalets ou les restaurants de montagne où aucun câble n’est présent, même si l’amélioration, voire l’installation du réseau mobile est requise.

    • Tricoline
      11/02/2016 à 2:54

      Pourquoi fiable l’accord du propietaire ?
      Pas de trou, pas de travaux !

      • Henry Dunant
        11/02/2016 à 2:59

        En PPE toute modification entrainant une modification visible de l’aspect est sujette à autorisation.

        • Tricoline
          11/02/2016 à 3:23

          C’est tout à fait correcte Henry !
          Cependant à voir les petites dimensions de ce double boîtier, personne ne va demander quoi que ce soit, il ne faut pas exagérer et vouloir appliquer tout à la lettre !
          Et je sais de quoi je parle, j’était administrateur de ppe pendant plus de 10 ans, impossible de faire respecter à la lettre les règlements, comme par exemple le « bordel » dans corridors et les locaux communs, à qui est le vieux vélo qui traîne depuis x années ? Ect …
          Alors pour un boîtier de 15 cm collé sur une fenêtre !!!!!

  4. Sly
    11/02/2016 à 5:46

    Ils en loupe pas une ces rapaces de chez swisscom… leur solution est un pensement sur une jambe de bois. C’est moche, ça consomme, ça complique et sûrement pas super fiable.. mais bon comme ça on continue de déposer la fibre là où elle rapporte.

  5. Richard Engel
    12/02/2016 à 4:43

    Et nous revoilà au 20ème siècle merci swisscom.

    • CH
      12/02/2016 à 8:40

      C’edt quoi votre problème avec Swisscom ça devient grave, vous avez des actions chez UPC … Au moins Swisscom cherche des solutions que fait UPC pas grand chose.
      Vous critiquer sans avoir essayé belle mentalité, j’aime les personnes qui critiquent sans avoir essayé le produit.

      • Sly
        12/02/2016 à 10:20

        CH je n’ai pas d’action chez UPC mais heureusement qu’ils sont là où swisscom suppose que tout va bien avec des débits minables. Je m’économise grâce à UPC 3 jours de déplacement à mon travail de moins par semaine soit 360 kilomètres par semaine. J’habite pourtant pas le tiers monde. Dr plus swisscom pratique des prix exorbitants. Les 25.25 payé par ménage depuis presque la nuit des temps auraient dû permettre de moderniser le réseau bien plus vite que ce qu’ils font. Sans doute que ça n’arrange pas les actionnaires de cette entreprise.

      • Richard Engel
        13/02/2016 à 4:54

        Alors Monsieur CH,
        Votre propos vous critiquez sans avoir essayé et bien vous avez raison, et pourquoi je critique, dans mon immeuble le seul opérateur que je peux employer c’est upc, tout les autres je dis bien tout les autres me proposent du 2mbs,et bien oui je critique et pour cause, quand on veut comme swisscom dominer le marché on s’en donne les moyens, alors oui upc me satisfait tant que les autres ne sont pas capable de m’en offrir autant, je précise j’habite en plein Fribourg.

        • CH
          13/02/2016 à 3:44

          C’est bien se que je disais vous avez un problème avec Swisscom admettez le, vous critiqué la solution proposer par Swisscom parce que vous ne pouvez pas avoir plus de 2 Mbit/s quel rapport avec l’article de M.Studer, vous êtes hors sujet.

          Pour votre info Swisscom, UPC et autres le but premier c’est de faire le plus d’argent possible avec le moins de frais pour remplir les poches des actionnaires justes un ex dans les villages autour d’Estavyer UPC à refuser d’installer le téléréseau trop cher parce qu’il n’y avait pas d’infrastructures existantes même chose même dans certains villages du Nord Vaudois.

          La politique d’UPC c’est de rachète des petits téléréseau privés ou aux communes pour profiter des infrastructures existantes déjà payées par les habitants, mais quand il s’agit d’installer une nouvelle installation non c’est trop cher donc vous voyer qu’il n’y a pas que Swisscom qui investi là ou c’est le plus rentable pour eux.

          Encore une autre info l’abonnement 50 Mbit/s n’existe plus chez UPC.

          A Sly vous savez vous n’êtes pas obligé d’avoir un raccordement fixe chez Swisscom pour avoir internet chez Swisscom.

          C’est juste les infrastructures de Swisscom sont payées depuis longtemps avec les 25,25 par contre c’est l’entreprise qui investit le plus en % du chiffre d’affaires.

          Chez UPC si vous vouler une connections internet sans TV et bien vous êtes quand obliger de payer le téléréseau de base qui est de 30.- même si vous n’avez pas de TV chez Swisscom non et en plus vous n’êtes pas obligé d’avoir un raccordement fixe alors un dans l’autre il y a pas grande différence.

          On n’est pas chez les bisounours que ça soit Swisscom, UPC ou autre comme déjà dit c’est de faire le plus d’argent à moindre coût.

          Bon week-end à vous.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :