Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

MétéoSuisse améliore ses prévisions avec COSMO-E et son supercalculateur

Le modèle COSMO-E de MétéoSuisse.

Le modèle COSMO-E de MétéoSuisse.

L’Office fédéral de météorologie et de climatologie améliore ses prévisions. MétéoSuisse a mis en production le modèle météorologique COSMO-E, qui utilise un supercalculateur taillé sur mesures!  Ces prévisions permettent d’établir une prévision probabiliste et d’en indiquer la fiabilité. Ce nouveau modèle permettra aussi d’établir des alertes pour les Alpes.

Ce système de prévision pour le domaine alpin calcule deux fois par jour 21 prévisions légèrement différentes de probabilité égale pour les cinq jours à venir. Pour la première fois de son histoire, MétéoSuisse exploite ainsi un système de prévision météorologique d’ensemble, indique l’Office dans un communiqué de presse.

Phase de test de six mois

Après vérification auprès de MétéoSuisse, on m’a confirmé que ce système est désormais utilisé pour améliorer les prévisions publiées sur le site internet, le mobile et les applications. Il s’agira d’être attentifs ces prochains jours à leur qualité… (En passant, sur PC, essayez celle pour Windows 10…)

MétéoSuisse a mis COSMO-E en exploitation après une phase de test de six mois. Ce système de prévision d’ensemble permet notamment de mieux saisir les évolutions météorologiques rares et extrêmes. COSMO-E permettra ainsi d’établir des avis d’intempéries dans l’espace alpin.

Supercalculateur à Lugano

Comme le modèle COSMO-1, mis en service opérationnel à fin mars, COSMO-E fonctionne également sur le nouveau supercalculateur «Piz Kesch» au Centre suisse de calcul scientifique (CSCS) à Lugano. Cette machine a été conçue sur mesure par MétéoSuisse, en coopération avec le CSCS, le C2SM (Center for Climate Systems Modeling) de l’EPFZ et les sociétés Cray et NVIDIA, pour répondre aux besoins de MétéoSuisse.

Selon ses dires, MétéoSuisse est le premier service météorologique national au monde à miser sur une nouvelle architecture informatique pour ses modèles de prévision météorologique. L’utilisation de processeurs graphiques (GPUs) et d’un logiciel optimisé pour les GPUs permet au supercalculateur non seulement de calculer nettement plus vite, mais aussi de fonctionner en étant plus efficace, du point de vue de l’énergie consommée.

Plus d’infos sur le blog de MétéoSuisse

XS

7 commentaires pour “MétéoSuisse améliore ses prévisions avec COSMO-E et son supercalculateur

  1. Marc
    27/05/2016 à 7:36

    Génial… un supercalculateur à plusieurs millions pour une bande d’incapable, pas foutu de prévoir le temps à 2 jours… désolé, mais leurres prévisions sont souvent à côté de la plaque pour un petit pays comme la Suisse… même ma grand-mère de 80 ans arrive à faire de meilleures prévisions météo…

    • 27/05/2016 à 9:05

      Vous êtes dur. Il me semble que c’est pas si mal compte tenu de la complexité de la géographique…

      • Marc
        27/05/2016 à 11:05

        Ahi, voilà l’excuse que je redoutais: « compte tenu de la complexité de la géographique », on croit entendre Swisscom se justifier sur ses prix élevés: vous savez en Suisse les prix du mobile sont élevés à cause de la géographie, pleine de montagnes et de vallées. Météosuisse doit gérer 41’000 km2, la France c’est 550’000 km2 avec aussi des montagnes et des vallées, alors désolé mais pour moi chez météosuisse ils sont… pas terribles

        • 28/05/2016 à 7:18

          Et vous pensez que la météo en France est meilleure? J’ai vécu une situation plus que cocasse à l’Office du tourisme de Saint-Emilion où les TV diffusaient des indications météo contraires à ce que l’on pouvait voire de nos yeux dehors. Alors…

    • Foxband
      27/05/2016 à 9:44

      Leurs mesures en temps réel peuvent être fausses, leurs prévisions ne sont pas mises à jour, par exemple, s’il y a douze heures ils ont prévu de la pluie mais en réalité il fait un grand soleil, ce n’est même pas indiqué !

      De plus, les prévisions ne sont même pas disponibles pour toutes leurs stations de mesures, c’est d’une stupidité sans nom.

  2. Marc
    28/05/2016 à 9:19

    Non pas vraiment. Mais eux au moins ne promettent pas des choses en affichant ouvertement des investissements en millions de francs…
    Faudrait peut-être que j’aille poster sur leur blog mon coup de gueule plutôt qu’ici 🙂

  3. merinos
    31/05/2016 à 1:06

    ce n’est pas encore la précision de la météo de Retour vers le futur 2, mais je trouve que cela fonctionne bien: http://meteo.search.ch/prognosis

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :