Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Plus de la moitié des internautes ne voient pas la pub sur Google!

Google, maître de la publicité sur internet.

Google, maître de la publicité sur internet.

La publicité sur internet est peu invasive, clairement moins que celle diffusée à la télévision qui monopolise l’attention du téléspectateur contraint de zapper pour y échapper! Sur Google, elle est tellement discrète que plus d’un internaute sur deux ne fait pas la différence entre liens sponsorisés et résultats de recherche naturels!

Pour être précis, la dernière étude sur le sujet fait même état de 55% des internautes qui ne sont pas capables de distinguer la publicité de véritables recherches naturelles sur le premier moteur de recherche mondial. Ce chiffre augmente d’ailleurs avec l’âge des personnes sondées, selon le site Abondance, spécialisé sur le sujet, qui rapporte des données de l’Ofcom anglais et de Varn

Gare aux dérives invisibles

Cet exemple est édifiant et montre que la publicité diffusée sur Google se fait peut-être un peu trop discrète. Il est dommage que l’internaute ne parvienne pas facilement à immédiatement la reconnaître. Ce problème semble d’ailleurs de plus en plus souvent impacter les médias en ligne.

Trop souvent les articles de presse sont publiés aux côtés de textes ou de liens sponsorisés. La différence entre ces deux types de contenus se rapproche terriblement de celle entre recherche naturelle et liens publicitaires sur Google. On peut donc imaginer qu’une moitié des internautes clique par erreur sur des publireportages! Ce doit être très lucratif!

Rien de tel ici. La publicité est clairement balisée. Il suffit de détourner son regard des réclames inintéressantes ou de fermer les spots vidéo pour ne pas avoir besoin de subir des slogans publicitaires ou consommer inutilement de la bande passante sur son mobile. Rien de plus simple! Il faut vraiment être de mauvaise foi ou malintentionné pour trouver à y redire quelque chose!

Une distinction claire

Je tiens encore à préciser que pour des raisons évidentes de crédibilité, ce blog ne publie pas d’articles sponsorisés, de liens sponsorisés ou de «sponsored content» plus ou moins douteux. Rien de tout cela ici. Simplement des notes d’un côté, accessibles gratuitement, et de la publicité clairement signalée comme telle de l’autre. Pas d’expérimentations sulfureuses! ABE.

Encore un dernier point. Nombre d’internautes se disent toujours prêts à payer quelque chose pour l’information disponible sur internet. Rien de moins sûr, comme nous l’avions relaté ici au sujet des essais du Temps en la matière. Lorsque ce système a été lancé, les internautes préféraient largement consommer de la bande passante pour voir des vidéos publicitaires que d’ouvrir leur porte-monnaie! Point barre.

Xavier Studer

31 commentaires pour “Plus de la moitié des internautes ne voient pas la pub sur Google!

  1. Jef
    13/08/2016 à 9:50

    Ce n’est certainement pas en lisant vos commentaires et vos arguments concernant l’article de hier et d’aujourd’hui que je suis prêt à désactiver mon bloqueur de publicités ! Point barre.

    • 13/08/2016 à 10:09

      Ça m’indiffère complètement. Les géants de l’internet vont s’occuper de mettre de l’ordre dans tout ça. Il est temps de faire respecter les lois aussi sur internet.

      • Ludo
        13/08/2016 à 3:51

        Aujourd’hui, même certains navigateurs internet intégrent un bloqueur de publicité par défaut…

        • 13/08/2016 à 4:16

          Oui, je sais, c’est absolument lamentable. Google, qui est actif sur le marché de la pub, laisse même passer des plugins correspondants. Les éditeurs ne devraient pas laisser faire puisque ces parasitiels mutilent leurs pages.

          • phil
            14/08/2016 à 5:06

            Ce qui est lamentable, c’est la publicité intrusive présente dans tous les coins d’un site web, qui restreint la lisibilité d’un article ou d’un site… c’est ça qui est lamentable… et c’est à cause de ça que des bloqueurs on commencer à exister…
            Les parasites, c’est justement ces publicités…

          • 14/08/2016 à 5:38

            Ce n’est que le reflet de la presse papier… Rien de neuf. On paie même ces publications pleines de pub… Étonnant, non? Vous découpez les pubs pour ne pas être distrait?

  2. 13/08/2016 à 10:19

    « Plus de la moitié des internautes ne voient pas la pub sur Google! »
    Elle est bonne celle-là ! Si plus de la moitié des internantes ne voient pas la publicité chez Google, ils sont lobotisés. Elle vient d’où cette enquête?
    Ah, peut-être que je confonds les liens sponsorisés qui apparaissent à chaque nouvelle recherche, avec de la publicité pure. En tous cas on est envahi par ces fenêtres qui polluent les pages, surtout ce MacKeeper qui apparaît partout, à tout moment.

  3. Pascal
    13/08/2016 à 11:03

    Personnellement je ne serais vraiment pas aussi sûr que vous.

    Vous oubliez les opérateurs qui doivent augmenter continuellement la capacité de leur réseau pour faire transiter 80% de publicités tout en se faisant quotidiennement traiter de voleurs sur des sites tels que le vôtre.

    Il ne fait aucun doute qu’il faudra mettre de l’ordre dans cette jungle mais certainement pas à sens unique et encore moins selon votre philosophie.

    Un article intéressant sur ce sujet:

    http://www.nextinpact.com/news/98642-quand-operateurs-veulent-leur-part-marche-publicite-mobile.htm

    • 13/08/2016 à 11:25

      Comment dire… YouTube, Netflix, Deezer, Spotify, Google Play musique, films… Bref… Aujourd’hui déjà, avec la 4G+ on surfe partout plein pot. Pas de problème de débit en ce qui me concerne. Bref… Ah oui, il y a aussi la 5G qui va arriver. Bref repetita…

  4. Anjoco
    13/08/2016 à 11:06

    Oh là là!
    C’est le début d’un état économique et financier POLICIER !!!!

    • André Jaquenoud
      13/08/2016 à 11:30

      On y est déjà … On y est…..

  5. Jean
    13/08/2016 à 11:28

    Ce qui était dommage dans votre article précédent c’est que vous opposiez la presse au reste du monde numérique en faisant fi de certaines critiques légitimes.
    – préchargement oblige, la bande passante est consommée avant que le lecteur puisse choisir ce qu’il veut voir ou pas
    – les vidéos qui se lancent automatiquement c’est pas agréable
    – certains médias abusent réellement avec leur articles se terminant par les incontournables outbrain/taboola
    – pas mal de médias ne proposent rien de plus que de la reprise de news ATS/AFP : la valeur ajoutée est quasi nul
    – il y a un vrai problème quand le contenu sponsorisé/la publicité représente presque autant que l’article en lui même.

    L’IAB (association des publicitaires en ligne) a même fait un mea-culpa fin 2015 en reconnaissant que leurs pratiques « un peu » trop agressive avait favorisé l’émergence des bloqueurs de publicités

    Ceci étant dit je ne mets pas les blogs (mêmes tenus par des journalistes) dans le même panier que la presse en ligne qui se cherche encore un business model viable.

  6. Original Mike
    13/08/2016 à 2:10

    La pub est invasive, un point c’est tout…
    Elle est partout dans notre quotidien. Elle a réussi a se glisser dans absolument tout et à tous les niveaux.
    Dire le contraire est clairement une preuve de mauvaise foi.
    Je ne bloque pas vos pub sur votre site car je comprend son utilité en revanche il y a de nombreux site ou je ne me gêne pas.

    Google ne fonctionne plus comme un vrais moteur de recherche
    depuis bien longtemps, à vouloir nous étiqueter au mieux et pour le pire, les résultats qu l’on obtient avec google sont clairement orientés et ne permettent pas d’avoir autre chose que ce que le plus gros vendeurs de publicité au monde a décidé de bien vouloir nous montrer. Mes recherches faites sur deux machines différentes avec des habitudes de surf différente me donnent des résultats complètements différents. D’où peut on appeler ça. Un moteur de recherche.
    Quand j’ouvre un dictionnaire, tous les mots me sont accessibles, quel que soit mon language ou mes habitudes. Celui -ci ne s’adapte pas a mon parlé…
    Google est devenu avant rout une grosse agence de de diffusion publicitaire, avant meme d’être un moteur de recherche.

  7. Richard Engel
    14/08/2016 à 4:32

    Je n’emploie pas de bloqueurs de pub, la pub ne me dérange nullement, pour preuve sur ce blog que je lis tout les jours je serais incapable de vous citer une pub quelconque, après pour mes achats ou réservations en ligne la pub ne m’influence pas.

    • 14/08/2016 à 5:59

      Ben justement en lisant votre commentaire, j’entends une pub pour un assurance auto, ne sachant pas d’où ça venait en remontant plus haut sur les commentaires précédents, la vidéo de ce blog a démarré toute seule, alors qu’il y a des sites pires c’est vrai, où des fenêtres surgissantes apparaissent derrière celles consultées. Il y a eu des blog de Xavier où des encarts publicitaires non animés coupaient le texte. Ce n’est pas le cas aujourd’hui.

      • 15/08/2016 à 7:18

        Il suffit de cliquer sur la petite croix en haut à droite…

  8. berurier1
    15/08/2016 à 7:44

    Bah, je vous comprends Xavier, bloqueur de pub = – de recettes. Ceci dit pour un site de qualité comme le votre ça passe encore. Mais un petite remarque; sachant que sur la majorité des sites commerciaux la pub représentante facilement 50% du poids en data, est-ce normal de payer (consommation de data) pour des produits dont on a rien à faire??? Tout le monde n’a pas un abonnement avec la data illimitée (prepaid par. ex). Et je ne vous parle même pas des trackers et autres cochoneries que ces sites balancent sans même que l’utilisateur lamba s’en rende compte; souvenez-vous donc des problèmes de malware avec 20 minutes.ch il y a quelque mois…

    • 15/08/2016 à 7:49

      Est-ce normal de payer pour des publications papier pleines de pub? Et on en parle pas de certaines chaînes TV…

      • Pascal
        15/08/2016 à 9:44

        La remarque de berurier1 est des plus pertinente. Votre comparaison avec le papier tiendrait la route si les journaux et les magazines étaient facturés au poids. Contrairement aux sites Internet pollués par la pub vous n’allez pas payer plus cher votre journal si dans certains numéros il y a plus de pub que d’habitude.

        En cette période de vacances et de roaming il faut bien se rendre compte que 50% à 80% des pack data vendus à prix d’or servent uniquement à payer pour recevoir de la publicité!

        Cela ne va pas! C’est à ceux qui s’en mettent plein les poches de payer pour le trafic engendré par la pub, pas aux consommateurs!

        • 15/08/2016 à 6:09

          Vous payez votre journal. Ces contenus, que vous consultez volontairement, sont gratuits. Le beurre, l’argent du beurre, la crémière et le reste? Mon conseil? Utilisez une carte SIM locale ou un Wi-Fi gratuit de qualité!

      • Original Mike
        15/08/2016 à 6:28

        Dans les journaux papier ils ne calent pas une pub en plein milieu du contenu rédactionnel… Sur les site oui… Ça et les popup ! la difference entre le papier et internet, c’est que un clique est possible et que les conséquences ne sont pas les mêmes que sur papier. Le surf est ralenti et le confort de lecture est directement impacté.

        Ne comparez pas sans cesse Internet à d’autres médias, au final ca n’a plus de sens. Ils ne se consomment pas de la même façon et notre porte-monnaie ne fait pas les frais de ces encarts publicitaires sir les site internet.

        Dans certains cas les popup sont tellement invasif que la lecture de certains article est tout bonnement impossible ou sans cesse perturbé.

        Alors dans ces cas je dis merci aux bloqueurs de pub et je pense que je ne m’en séparerai pas de si tôt.

        Ceux qui abusent de la pub je les bloque, ceux qui respectent le lecteurs je les laisse. Voila tout.

  9. berurier1
    15/08/2016 à 8:48

    J’ai un adblock sur ma boite au lettres; quand à la TV…longtemps que j’en ai plus. Mais bon vos vérités ne sont pas les miennes.

    • Pascal
      15/08/2016 à 9:46

      La aussi, excellente remarque! Faut-il interdire également les bloqueur de pub sur les boîtes aux lettres?

      • 15/08/2016 à 6:11

        Attention de ne pas tout mélanger, encore une fois. Vous surfez volontairement sur des sites internet que vous choisissez. En revanche, vous pouvez recevoir de la publicité non sollicitée dans votre boîte aux lettres. On ne peut comparer des logiciels qui mutilent des contenus préparés avec soin avec une demande, légitime, de ne pas recevoir de publicité dans sa boîte aux lettres. Merci de ne pas mélanger la communication « pull » avec celle de type « push ». Pour le reste, je vous laisse pour seul responsable de vos propos. Le meilleur conseil que je peux vous donner? Arrêtez de surfer sur des sites qui ne correspondent pas à vos attentes. Point barre.

  10. Loutch
    16/08/2016 à 7:42

    Dites-moi Monsieur Studer, vous reprenez cette étude pour justifier le fait que si on ne voit pas la pub, c’est qu’elle ne dérange pas. Je veux bien, en supposant que réellement là pub est là mais les visiteurs ne la voient pas. A quoi sert-elle dans ce cas ? Vu que de toute façon la grande majorité des régies publicitaires ne rémunèrent plus aux vues mais au clic. Si vos visiteurs ne voient pas les pubs sur votre site, il n’y a aucune chance qu’ils cliquent dessus et du coup pas de money. C’est justement le clic, et donc le fait que là pub soit vue qui est recherché par les sites.

    Par contre, pour Google, le concept est totalement différent, en tant que moteur de recherches, il a tout intérêt à cacher la pub mélangée aux résultats, ça augmente ainsi les chances de clic en pensant qu’il s’agit d’un résultat légitime. Et donc ça permet plus de revenus.

    Vous reprochez donc à vos lecteurs ci-dessus de comparer ce qui est incomparable mais vous faites exactement la même chose ?

    • 16/08/2016 à 7:45

      Ce n’est pas ce que j’ai écrit. Lisez mieux… Par ailleurs, je ne reproche rien à personne. Je trouve simplement que les « parasitiels », qui mutilent les sites web, sont à combattre avec la plus vive énergie. Point barre.

  11. Cédric68
    16/08/2016 à 8:22

    Il existe aujourd’hui une solution extrêmement simple pour zapper la pub à la TV : regarder en différé avec le replay. Cela réduit grandement la pollution.
    Sur un site internet, ce qui est réellement gênant, ce sont les vidéos avec son. On écoute de la musique en surfant et on se retrouve avec une vidéo non souhaitée qui démarre toute seule.
    Pour le reste, cela fait partie d’internet depuis des années. On s’y fait (quand je surfe depuis la maison, puisqu’au travail, je suis désormais aveugle côté publicité).

  12. Greg
    16/08/2016 à 9:47

    Monsieur Studer, essayez au moins une journée entière de surfer avec un bloqueur de publicité actif (ce que vous faites peut-être déjà…), vous aurez du mal à le désactiver.

    Personnellement, je considère qu’il faut surfer couvert et par conséquent l’utilisation d’un bloqueur de publicités et d’un anti-tracker est obligatoire.

    Malheureusement, je ne connais pas de bloqueurs de publicité sur la TV, sinon il serait actif depuis longtemps. Heureusement, aujourd’hui avec les systèmes de replay, d’enregistrement à la demande, etc il est plus facile de faire l’impasse sur les publicités. Même si on continue de subir les publicités indirectes dans les programmes (placements de produits, sponsors, etc).

  13. 20/08/2016 à 2:39

    Oh là, on sent un parti-pris certain de la part de l’auteur et c’est bien dommage…

    Malheureusement, les annonceurs et les éditeurs sont allés trop loin et la publicité est devenue une nuisance peu acceptable, ce qui explique en grande partie le ras-le-bol des internautes : sites tellement pollués de publicités que ça en devient écœurant, risques de sécurité (dernier exemple en date : les malwares Android distribués via Google AdSense), bande-passante et ressources matérielles gaspillées (c’est d’autant plus important sur mobile), tracking, etc.

    Un site qui affiche une ou deux publicités qui savent se faire discrètes ne me dérange pas, mais les « sapins de Noël » (et il y en a de plus en plus), clairement non !

    J’utilise quotidiennement un bloqueur publicitaire, et j’avoue que c’est le jour et la nuit. Difficile de revenir en arrière ensuite ! Néanmoins, je décide parfois de mettre certains sites en liste blanche lorsque j’hésite qu’ils le méritent et que leur ligne de conduite (publicitaire et éditoriale) me conviennent.

    Quant à dire que les abonnements payants ne fonctionnent pas, je ne serai pas aussi catégorique que vous. « Arrêt sur images » y arrive bien, par exemple, et ils sont nombreux à essayer (tous n’y arrivent pas cependant, c’est vrai).

    Ce qui est sûr, c’est grand coup de pied a été asséné à la fourmilière, les choses vont forcément changer dans les années qui viennent, on ne peut plus revenir en arrière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :