Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les internautes préfèrent être contraints de regarder de la pub, que de payer un article…

SwissPay: regarder la pub ou payer!

SwissPay: regarder la pub ou payer!

L’avenir du financement de l’information sur internet passera peut-être par des séances obligatoires de lavage de cerveau. C’est du moins ce que l’on peut penser lorsque l’on découvre les premiers résultats de la dernière technologie de SwissPay, qui permet de monétiser des articles de presse…

Grâce à ces développements, il est possible de conditionner l’accès d’un quotidien, par exemple. Après avoir lu quelques articles, l’internaute est ou contraint de regarder une vidéo, en principe au minimum 30 secondes, ou de payer 79 centimes pour poursuivre sa navigation.

Trois quarts pour la pub!

Marc Lamarche, fondateur de SwissPay.ch, m’a expliqué vendredi après-midi que près de trois quarts des internautes préféraient regarder une vidéo, c’est-à-dire jusqu’à 30 secondes, plutôt que de payer de manière très simple un article du Temps, qui expérimente cette solution.

Ces premiers résultats sont toutefois à nuancer. «Je ne pense pas que les utilisateurs préfèrent vraiment regarder la pub. Tout le monde ne comprend pas encore ce nouveau système. Les paiements augmentent régulièrement, ce qui montre qu’il y a un apprentissage qui se met en place. Les chiffres peuvent être biaisés par le fait que seul un opérateur participe en Suisse. Dans tous les cas, il nous faut encore un peu de recul», explique Marc Lamarche.

Cette technologie permet en effet de payer en deux clics sur le mobile si l’on utilise les réseaux de Swisscom, M-Budget Mobile ou Lycamobile. La somme est automatiquement reportée sur le compte de son opérateur. Idem si l’on surfe sur le réseau fixe au travers des abonnements du géant bleu. Le principe est intéressant, car il n’est ainsi pas nécessaire de s’abonner à un quotidien que l’on consulterait de temps à autre, par exemple.

En attendant l’arrivée de Sunrise d’ici au troisième trimestre, la solution de paiement de SwissPay.ch est disponible pour les opérateurs français ainsi qu’avec plus de 60 opérateurs mobiles dans le monde, explique Marc Lamarche. Le calendrier semble peu clair pour Salt. Sur le mobile, cette solution fonctionne même en roaming ou sur le point d’accès Wi-Fi depuis un smartphone en itinérance.

La publicité devient pouvoir d’achat!

L’idée fondamentale de l’entrepreneur  présente un aspect révolutionnaire. «Nous souhaitons réinventer la façon de consommer grâce au paiement sans friction et la possibilité de convertir le temps que l’on donne à la publicité, en pouvoir d’achat», indique-t-il dans son communiqué de presse.

Marc Lamarche ne souhaite pas s’arrêter en si bon chemin. Il compte ainsi généraliser son système de paiement à d’autres secteurs, comme le e-commerce. Il explique que l’on peut imaginer qu’un internaute pourra se faire offrir ses frais de livraison ou un rabais par la publicité.  Reste que le procédé est tout de même passablement intrusif, probablement encore plus que la pub à la TV. Rien n’oblige en effet l’internaute à regarder les publicités diffusées sur ce site. C’est pour cette raison qu’elles sont bien moins lucratives…

Xavier Studer

14 commentaires pour “Les internautes préfèrent être contraints de regarder de la pub, que de payer un article…

  1. Titus
    04/06/2016 à 12:11

    La liberté… internet libre,… contenu libre… ça te dit qqch?
    En fait, c’est normal que les gens refusent de payer.
    Un exemple : tu mets une vidéo sur internet, c’est pour qu’elle soit vue, car tu es un artiste, ou autres. Tu souhaites bénéficier d’une notoriété. Vendre ta musique ou tes talents,…
    L’autre, qui te regarde se dit : il chante bien,… donc je vais acheter un album, ou une chanson sur iTunes, etc.
    Ah oui,… il faut tondre le mouton. C’est comme si déjà tu paies le facteur pour envoyer le courrier ou colis, le facteur arrive devant chez toi, et se met à te faire de la pub. Donc, tu le paies pour qu’il dégage. Les publicitaires ont toujours qqch à vendre. Si tu regardes la pub, peut-être que tu vas acheter qqch. Si non, tu paies parce que tu n’achèteras pas. 🙂
    J’ai 2 sites internet : un pour une club sportif (sports de combat) à but non-lucratif. Je paie de ma poche, le serveur + domaine. Je me déplace avec les sportifs, qui pratiquent ça par plaisir, par envie.
    On sort l’argent de nos poches.
    J’ai aussi acheté un nom de domaine, et utilise Google Apps for Work… je paie aussi par mois.
    L’un c’est un plaisir, l’autre un confort d’utilisation, car il y a encore moins cher.
    Personne ne m’oblige de créer le site internet et maintenir pour le sport.
    Personne ne m’oblige d’utiliser google apps for work, car il y a des solutions gratuites.
    Mais je n’impose à personne mon choix. Est-ce que je devrais faire du Google AdSensee,… que les visiteurs soient pistés et bombardés de pub,… pour entretenir ma passion et mon site internet.
    Il faut juste arrêter de prendre les gens pour des c***s.

    • 04/06/2016 à 12:21

      J’ai toujours travaillé pour le plaisir, contre un salaire on non. J’ai toujours choisi des activités qui me passionnent. Je vous suggère d’être libre jusqu’au bout: renoncez à tout salaire et suivez l’enseignement de Diogène. Vous serez le plus heureux des hommes! Enfin, quelles que soient vos frustrations, je vous saurais gré de rester poli. Belle fin de semaine.
      PS. Je me suis toujours distancié des sports de combat; il me semble plus à propos de cultiver l’amitié, la fraternité, la tolérance et des échanges plus constructif, plus spirituels, plus pacifistes. Et vive Google et Adsense!

      • Titus
        06/06/2016 à 1:57

        Ah, la capacité de détourner le discours. Ou la capacité de faire dire ou faire croire que l’autre a dit qu’il n’a pas dit.
        Qui a parlé de travailler sans salaire?
        Je disais seulement, il faut à un moment se décider : soit c’est une passion, de l’altruisme ou autre,… soit c’est un métier.
        Il ne s’agit nullement de frustration. En fait,.. je vais éviter de parler de mes frustration, car je sens que tu vas me facturer CHF 300.– / heure.
        En ce qui concerne les sports de combat, ou autres sports,… qui dit qu’il est impossible de cultiver l’alité, fraternité,… etc.
        Bref, ce qui est assez hallucinant, c’est qu’il y a des sites, qui disent clairement : donnez nous de l’argent, d’autres c’est via la pub,.. et d’autres veulent faire croire qu’ils travaillent gratuitement, mais se font payer en douce.
        Plus haut, je parlais des artistes. Tu fais de la guitare, tu veux te faire connaitre, tu postes sur youtube. Donc, l’artiste fait ceci pour lui pour sa notoriété.
        S’il dit, si vous voulez voir ma vidéo, vous devez payer 1.– frs, en même temps, je me fais connaitre et je me fais payer.
        Je disais aussi,… je pense ce que les gens refusent, c’est harcèlement et les menaces.
        Tu paies? Non. Alors, tu vas regarder de la pub!
        Et vive AdBlock et Ghostery !!!

  2. Netmonster
    04/06/2016 à 1:47

    Une vidéo qui est passée ne veut pas dire qu’elle a été vue non plus. C’est comme la pub, c’est la pause pipi 🙂

    • Verlaine
      04/06/2016 à 9:18

      C’est exactement ça! En outre ils sont complètement à l’ouest avec leur prix de 80 centimes pour un article que je vais lire en 3 minutes. Personnellement pour un article, je suis prêts à payer entre 10 et 30 centimes en fonction de la qualité et de la longueur de celui-ci. Enfin, ce qu’ils n’ont visiblement pas compris, c’est qu’il est très simple de lire tous les articles sans restriction et sans pub.

  3. 05/06/2016 à 6:17

    79 centimes, je suis gentil j’arondie à 80. Donc en gros en lisant 5 articles ça fait le prix du journal version papier en entier. Avec des tarifs pareil encore heureux que les gens préfèrent regarder les pubs.

  4. 05/06/2016 à 12:08

    Peut-être qu’avec un prix de lecture plus attractif, on aurait différents résultats?

    Car ici, on parle de payer soit 79 centimes, soit 30s de son temps. Le paiement fiduciaire est donc plus intéressant pour ceux qui ont un salaire horaire de 95 francs par heure (soit 17’000 francs net par mois). Pas étonnant que la majorité des gens préfèrent payer en nature avec 30s de leur temps ; surtout que les publicités peuvent avoir un intérêt et ne sont pas une pure perte de temps.

    Sur la base de la proposition de revenu universel à 2’000 francs, essayons un tarif de 0.09 francs par lecture…

  5. Jacounet
    05/06/2016 à 4:19

    Je n’ai jamais lu un article de journal sur internet. Quel plaisir de lire le journal papier en buvant un café au bistrot, entouré de vrais gens, échanger des points de vue avec des gens qui nous regardent dans les yeux en nous parlant. Ca revient environ à 3,50 frs, mais ce moment de vraie vie vaut bien ça.
    Et de toute façon, il me semble que toutes les infos des journaux se retrouvent aussi sur le net, éventuellement sous une autre enseigne, une autre signature. Mais de nos jours l’information circule de toute façon.
    Même les infos que l’on trouve sur ce site qui nous oblige à désactiver notre bloqueur de pub, on peut le trouver ailleurs sur le net.

  6. phil
    06/06/2016 à 8:06

    Cette publicité sur internet (ou sur les applications mobiles) est un vrai fléau !!!

    C’est à mon avis une véritable pollution ! Autant pour les yeux (lisibilité d’un site ou appli) qu’en termes de ressources bouffées (bande passante et énergie)… sans parler du pistage que l’on subit…

    Il est clair que les sites web ou applis doivent être financés d’une manière ou d’une autre pour exister.
    Je paie donc volontiers un montant unique pour une appli bien faite et utile par exemple.
    Je paie aussi annuellement pour pouvoir lire le quotidien valaisan en ligne.

    Mais je suis aussi un grand défenseur des bloqueurs de publicités pour les raisons cités plus haut !

    J’ai eu crée et géré pendant des années un site web consacré aux supporters d’un club sportif par passion ! J’ai toujours renoncé à y mettre de la publicité !!! Pour ne pas emmerder les visiteurs du site web 😉
    J’ai toujours financé le nom de domaine et l’hébergement de ma poche, ainsi que des déplacements afin d’alimenter le contenu du site.
    Mais c’est un choix personnel que j’ai assumé pleinement ! Car il s’agit d’un travail fait avec passion !

    Pour revenir à l’article… le titre laisse supposer que tous les internautes préfèrent regarder la pub…
    Non, pas tous… et je suis là aussi prêt à payer pour lire un article bien écrit… mais pas à n’importe quel prix… près de 80 centimes pour un seul article ? C’est clairement trop cher pour moi ! La pub ? Non-merci ! J’ai donc tout simplement tendance à passer mon chemin 😉
    Si la lecture d’un article coûterait entre 10 et 20 centimes, ce serait nettement plus intéressant !

    J’apprécie aussi des blogs comme cleui-ci, fait avec passion et avec certains articles qui m’intéressent.
    C’est donc avec plaisir que je fais un petit don si Xavier nous laisse son adresse paypal ici 😉 mais je garde mon bloqueur de publicité actif !!!

  7. Philippe
    06/06/2016 à 2:03

    Internet a été crée par des scientifique du CERN pour faciliter la collaboration enter être humains. Le fait que des gens intéressés par les $ veuillent en faire un outil commercial est bien triste.

    Bien des gens risquent de boycotter des sites qui utiliseraient des technologies telle que celle décrite dans cet article. Perso, je m’abstiens déjà de surfer sur des sites comme celui du journal le temps au vu du fait qu’il est payant dès le x eme article que l’on consulte… Si on devait chercher à m’imposer de la pub j’irai voir tout simplement ailleurs. A mes yeux la pub est une plaie dont je me passerai bien, elle peut être agressive voir violente à sa manière.

    PS La pratique d’un art martial met les individus sur le chemin de la méditation, de paix intérieure, elle peut être tout à fait pacifique, cela ne dépend que des pratiquants. Le Tai-Chi, l’Aïkido en sont de bons exemples. Nous ne vivons pas dans un monde de bisounourses, la violence fait partie de la vie, il vaut mieux apprendre a y faire face de la manière la plus efficace possible en cas de besoin. La pratique de tels sports n’empêchent aucunement de cultiver l’amitié, la fraternité, la tolérance, etc.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :