Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Post-numérique: Samsung investit dans l’intelligence artificielle

Samsung rachète Viv, dont les fondateurs ont créé l'assistant Siri.

Samsung rachète Viv, dont les fondateurs ont créé l’assistant Siri.

Notre société bascule dans une nouvelle ère post-numérique. A ce stade, vu que presque tout est déjà numérique et relié par internet, il devient fondamental d’utiliser la puissance de calcul des machines pour traiter des montagnes de données et ainsi anticiper le besoin du consommateur et de lui proposer des services sur mesure. Samsung l’a bien compris en mettant la main sur la société Viv spécialisée dans l’intelligence artificielle (AI).

Alors qu’en Suisse certains continuent de se référer maladroitement à la numérisation quarantenaire, le Coréen, plutôt en retard sur ce terrain, met le cap sur l’avenir. Samsung suit le chemin tracé par Apple avec Siri, Microsoft avec Cortana, Amazon et par Google qui vient de lancer son propre assistant personnel sur ses smartphones Pixel ainsi que l’«espion» de salon Home capable d’écouter vos conversations (pour vous servir?).

Au-delà des applications

«Chez Viv, nous construisons la façon la plus simple pour quiconque de parler partout à des périphériques et services. Nous voyons un avenir qui est décidément au-delà des applications qui permettent d’obtenir ce dont vous avez besoin rapidement et facilement. Samsung nous offre une occasion unique de fournir une interface de conversation unifiée pour l’univers des applications et services à travers une gamme diversifiée de produits, à l’échelle mondiale», estime le cofondateur et PDG de Viv Dag Kittlaus.

Le géant industriel est d’ailleurs des plus clairs dans son communiqué de presse diffusé en fin de semaine. Avec Viv, Samsung sera en mesure d’offrir une expérience utilisateur renouvelée à ses clients. Grâce à Viv, il sera possible de comprendre un contexte et de proposer à l’utilisateur les suggestions et les recommandations les plus appropriées, indique-t-il dans son communiqué de presse. Précisons que cette société a été fondée par les fondateurs de Siri…

Depuis des décennies…

Une telle orientation signifie qu’une telle intelligence sera capable de compiler de multiples sources d’informations produites par moult appareils, de les fédérer et de les analyser pour les comprendre. Par exemple, votre smartphone donnera au système votre position, l’endroit d’où vous venez, peut-être différentes indications sur votre état de santé, si vous êtes en mouvement… Cette forme d’intelligence sera évidemment capable de relier ces données à celles disponibles sur la toile pour formuler des suggestions circonstanciées…

A terme, de telles formes d’intelligence artificielle seront utilisées dans la vie de tous les jours ainsi que dans le commerce. Différents sites internet se sont d’ailleurs lancés ces dernières années dans la conception d’assistants virtuels qui répondent à des questions simples. Là aussi alors que cette technologie progresse depuis des décennies, d’aucuns ne découvrent qu’aujourd’hui cette évolution sur les réseaux sociaux et l’appellent chat bot pour agent conversationnel.

Xavier Studer

Regardez et écoutez l’Interview du cofondateur et PDG de Viv Dag Kittlaus

Beyond Siri: The World Premiere of Viv with Dag Kittlaus

5 commentaires pour “Post-numérique: Samsung investit dans l’intelligence artificielle

  1. Olga
    09/10/2016 à 10:27

    On se dit qu’un certain orwell était vachemetn visionnaire. Je commence à avoir peut de tous ces trucs connectés qui pompent vos données je me demande s’il ne faudrait pas etre plus prudenzt avec tout ca, quite à passer pour un attardé!

  2. 09/10/2016 à 7:37

    Les scientifiques ont déjà des diagnostics cliniques à nous proposer. «Démence digitale», appellent-ils cela. Plus prosaïquement: les ordinateurs, les smartphones, etc., ramollissent le cerveau et rendent idiot.

    source:
    chronique de Swisscom
    https://www.swisscom.ch/fr/chroniques/opinions/auteurs-swisscom/moins-de-google-plus-de-cervelle.html

    • 09/10/2016 à 8:03

      C’est bien qu’ils prennent conscience du potentiel de Google chez Swisscom! Je me rappelle de conversations sur ce sujet il y a une bonne quinzaine d’années…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :