Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Lancement de Wingo Mobile avec Admeira: Swisscom corrige le tir…

Wingo Mobile: sans embrouille.

Wingo Mobile: sans embrouille.

Comme nous l’évoquions en fin de semaine passée, le lancement de Wingo Mobile, une des marques à bon marché de Swisscom, a été quelque peu troublé par l’envoi par défaut de données au publicitaire Admeira. Dans un courriel reçu mardi soir, le puissant opérateur a tenu à préciser à l’auteur de ces lignes qu’il s’agissait d’une erreur technique.

Pour mémoire, lorsque j’ai commandé en début de semaine passée une SIM Wingo Mobile à des fins de test, j’ai été surpris de découvrir que par défaut Swisscom envoyait des données à la régie publicitaire Admeira, dont il est l’un des fondateurs et promoteurs. Voici les explications de l’opérateur, en italique, transmises par Christian Neuhaus, son porte-parole:

Wingo et Admeira: les explications de Swisscom

L’activation par défaut de l’option de transmission des données à Admeira, objet de ta critique, était en l’occurrence due à une erreur dans la mise en œuvre technique du masque de saisie, problème supprimé depuis vendredi dernier (voir nouvelle capture d’écran ci-jointe). Le champ est désormais désactivé par défaut.

En matière de protection des données, Swisscom s’en tient aux dispositions légales actuellement en vigueur et garantit qu’aucune donnée client n’est traitée ni utilisée sans autorisation. Swisscom et le Préposé fédéral à la protection des données et à la transparence (PFPDT) sont actuellement en contact pour définir certains aspects des solutions d’autorisation et Swisscom s’efforce de mettre en œuvre de manière appropriée les recommandations du PFPDT.

Résiliation facilitée chez Wingo

Pas satisfait par ces explications? Il est toujours possible de résilier facilement son abonnement Wingo Mobile. Lorsqu’on contacte le service à la clientèle un samedi soir par internet, par exemple, on reçoit lundi matin une réponse circonstanciée et bienveillante. Plutôt efficace. Voici un extrait d’une requête concernant une résiliation de contrat pour fin décembre:

Nous vous remercions pour ce message et vous confirmons que vous pouvez nous transmettre votre résiliation depuis votre compte MyWingo en accédant à la section Mon abnnement dans le menu de gauche puis sous Mes produits en cliquant sur le bouton Je résilie mon abonnement.

Votre délai de résiliation étant de 60 jours, vous ne pouvez malheureusement pas résilier votre abonnement pour fin décembre. Ainsi, si vous nous transmettez votre demande de résiliation via votre compte dès aujourd’hui, votre abonnement sera résilié au 21 janvier.

Nous souhaitons encore attirer votre attention sur le fait que si vous souhaitez conserver votre numéro, il ne faut pas résilier ce dernier, mais bien commander le produit de votre souhait auprès d’un nouvel opérateur et indiquer que vous souhaitez un portage de votre numéro. L’annulation de votre abonnement Wingo Mobile se fera alors automatiquement.

Xavier Studer

Un des spots de Wingo Mobile: un abo mobile sans contrat à long terme

14 commentaires pour “Lancement de Wingo Mobile avec Admeira: Swisscom corrige le tir…

  1. Tom
    23/11/2016 à 6:51

    Après plusieurs jours de tests, la vitesse n’a tjrs pas dépassé les 30 mb, pour moi c’est de la pub mensongère , c’était trop beau , avoir plein vitesse pour ce prix , le mien il va être résilié dès que possible , avec une lettre d’explication,

    • 23/11/2016 à 7:15

      C’est beaucoup 30 Mbits/sec… Je ne pense pas que vous puissiez mettre en cause la publicité de Wingo, qui indique seulement qu’il donne accès au réseau de Swisscom sans restriction, ce qui est vrai.

  2. Yannick
    23/11/2016 à 7:53

    Juste une question à Tom:
    Pourquoi 30 Mbits n’est pas assez ? Car d’autres abos swisscom vont théoriquement plus vite ? Ou car pour 29.- d’autres personnes chez Salt vont plus vite ? Ou simplement c’est de la frustration de ne pas pouvoir utiliser cet abo pour remplacer votre abo internet à la maison ?

  3. Oreille
    23/11/2016 à 9:17

    ‘En matière de protection des données, Swisscom s’en tient aux dispositions légales actuellement en vigueur et garantit qu’aucune donnée client n’est traitée ni utilisée sans autorisation.’

    Avec le mea culpa qui précède dans la retranscription de leur message, on ne peut s’empêcher de penser que sans le lanceur d’alerte XS, Swisscom aurait pu utiliser les données vu que la simple coche était présente et donc autorisait Swisscom à utiliser les données …

    Boiteux comme réaction.

  4. Tom
    23/11/2016 à 9:59

    Hé hé, ce n’est pas le cas, à la maison j’ai le L , et un abo XL mobile , ce qui me gène c’est leur publicité  » ful speed sans restriction de vitesse  » alors ce n’est pas le cas …. La vitesse est belle et bien limite , ce qui concerne les abos Salt, on peut atteindre les 80 mb , (des fois) en ville …

    • Vnic32
      23/11/2016 à 10:59

      Cher Tom, peux-tu expliquer aux lecteurs de ce blog ce que tu fais avec autant de vitesse? Quels usage pratique?

      • Original Mike
        23/11/2016 à 12:39

        Je dirai, peu importe ce qu’il fait avec X ou X mb, là il parle des limitations et du message marketing qui semble ne pas coller avec la réalité. Le reste ne regarde que lui

        • Tom
          23/11/2016 à 1:47

          Merci

          • Yannick
            23/11/2016 à 2:10

            Le test serait d’avoir deux même téléphones un avec sim swisscom et l’autre wingo, checker qu’ils sont sur la même antenne et hop on compare. Ceci dit cela ne m’étonnerais pas que les clients swisscom aient une meilleure vitesse compare à wingo.

    • 24/11/2016 à 6:05

      @TOM: faux. Swisscom m’a confirmé par écrit que sur Wingo « lc’est bien a vitesse maximale disponible qui est proposée », soit l’équivalent du XL.

      • Tom
        25/11/2016 à 6:40

        Effectivement, les débits on pas mal augmenté ces jours , vous avez raison , comme un Xl , merci

  5. Original Mike
    23/11/2016 à 12:46

    En tant que consommateur nous avons aussi la responsabilité de lire ce qui est (pré)sélectionné et d’accepter ou refuser cette sélection.
    Après pour ce qui est du mea-culpa de Wingo/Swisscom, très franchement, les données qui ont déjà été vendues ou transmises sont déjà dans des bases de données de leurs partenaire avec qui il va falloir batailler individuellement pour les faire supprimer…
    Mais une fois de plus, il faut arrêter de dire oui à tout sans prendre le temps de lire ce pour quoi on « signe ».

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :