Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Une visite chez Equinix, la société qui voit passer 90% du trafic web mondial

Une carte d'identité est indispensable pour entrer chez Equinix.

Une carte d’identité est indispensable pour entrer chez Equinix.

C’est au cœur de Zurich que se trouve l’un des six centres d’hébergement et d’interconnexion en Suisse d’Equinix, une société américaine qui voit passer pas loin de 90% du trafic internet mondial! Un immeuble gris et banalisé, sans logo, pour des questions de sécurité… Explications et visite au cœur d’un des centres nerveux du web!

Un peu partout dans les couloirs peints en noir se trouvent des distributeurs de tampons auriculaires. Non pas que le bruit des milliers de machines hébergées soit particulièrement assourdissant, quoique bien présent, mais il est suffisant pour affecter les collaborateurs devant travailler des heures dans ces longues alignées de casiers, serveurs, etc. Atmosphère oppressante.

Equinix, synonyme d’accès hautement sécurisé

Comme à l’entrée de l’immeuble, une succession de systèmes de protection biométriques protègent l’accès à des centaines de serveurs propriétés de grandes sociétés souvent actives dans le monde entier. On trouve notamment des machines des opérateurs télécoms, des banques, des réseaux sociaux et des plus grands noms du commerce électronique… «Quatre des cinq plus grands réseaux sociaux sont clients d’Equinix», précise Roberto Cazzetta, directeur communication et marketing.

C’est là une des particularités d’Equinix. Au contraire d’un simple hébergeur, cette entreprise ne possède pas les serveurs installés sur ses sites, 147 dans le monde, mais met à disposition de ses clients une infrastructure de qualité, c’est-à-dire de l’électricité, des solutions de refroidissements et surtout un accès aux différents réseaux de fibres optiques des grands acteurs du marché. Le tout derrière des grillages ou d’importants systèmes de protection.

Un centre d’interconnexion et de données d'Equinix à Zurich.

Un centre d’interconnexion et de données d’Equinix à Zurich.

Plaque tournante des autoroutes de l’information

Un peu exotique pour le simple quidam, l’activité d’Equinix est essentielle au bon fonctionnement d’internet. Elle assure non seulement l’hébergement de données très précieuses et stratégiques pour les plus grandes sociétés de la planète, notamment financières, mais fait office de plaque tournante entre les grands réseaux de fibres optiques mondiaux.

A Zurich, Equinix assure par exemple l’accès sans discrimination aux données financières de la bourse suisse SIX Swiss Exchange aux différentes grandes agences. Concrètement, les serveurs de ces grands noms de la finance sont raccordés à ceux de SIX Swiss Exchange avec des câbles de longueurs équivalentes pour que tous aient un accès simultané (avec la même latence) à des informations pouvant potentiellement peser des milliards de francs!

Grande dépendance à l’électricité

Une telle armée de serveurs consomme évidemment une quantité d’énergie pharaonique de l’ordre d’une ville de 1000 habitants pour un petit centre de données de 1000 mètres carrés. A Zurich, le plus grand centre consomme autant d’électricité qu’une petite cité de six mille personnes. A l’étranger, on compte parfois en dizaine de milliers… Autant dire que l’alimentation en électricité, assurée par les Services industriels de Genève, est essentielle.

Dans un immeuble voisin, pour pallier l’éventualité d’une coupure d’électricité, Equinix possède ainsi trois générateurs diesel de 1,6 Megawatt pouvant assurer de manière totalement autonome jusqu’à 36 heures de service après que des batteries aient assuré le relais pendant leur démarrage. Grâce à des contrats adéquats avec des compagnies pétrolières, Equinix peut même tenir beaucoup plus longtemps en cas de nécessité. Une fois par mois, le dispositif est testé de manière à assurer une disponibilité de l’ordre de 99,9999%, selon les indications d’Equinix…

Xavier Studer, de retour de Zurich

 

Un centre d’interconnexion et de données d'Equinix à Zurich.

Un centre d’interconnexion et de données d’Equinix à Zurich.

20 commentaires pour “Une visite chez Equinix, la société qui voit passer 90% du trafic web mondial

  1. Yann
    24/03/2017 à 7:19

    Les services industriels de Genève? 🙄

  2. Xavier Bonot
    24/03/2017 à 7:20

    Très intéressant, merci pour ce témoignage. Je n’imaginais pas du tout qu’autant de traffic passe par chez eux et qu’ils avait autant de client.

  3. Abraham
    24/03/2017 à 7:23

    Article très intéressant! Bravo
    L’électricité est réellement fournie par les Service Industriels de Genève?
    Et le dernier pourcentage est faramineux 🙂 il manque une virgule

  4. Tricoline
    24/03/2017 à 7:40

    999999% ou 99,9999% ?

    Écrire plus que 100% c’est techniquement erroné !

    • 24/03/2017 à 12:48

      Corrigé. Problème de correcteur typographique. Merci pour votre relecture jusqu’à la dernière ligne!

  5. 24/03/2017 à 8:07

    l’alimentation en électricité, assurée par les Services industriels de Genève, à Zurich ?

  6. 24/03/2017 à 8:20

    A voir le temps de réaction …
    kill -9 $(ps aux | grep -e NSA | awk ‘{ print $2 }’)
    C’est certainement là le plus gros trafic ….

  7. 24/03/2017 à 10:01

    Je ne savais pas que les SIG fournissait l’électricité pour ce data center à Zurich.

  8. Ludo
    24/03/2017 à 12:45

    En Suisse, pour les gros clients (+100’000 kWh par an), il existe déjà le libre choix du fournisseur d’électricité. Donc, les SIG avaient certainement l’offre commerciale la plus attractive.

    http://www.frenergie.ch/fre-bulletin/louverture-du-marche-de-lelectricite-en-suisse/

  9. Anjoco
    24/03/2017 à 2:17

    Il faut aussi spécifié qu’en plus des 3 data centers de Zürich, Equinix en possède également 2 à Genève.

    Ceci explique peut-être cela.

  10. Anjoco
    24/03/2017 à 6:41

    Certainement!

    Mais avouez que la lecture de Wikipedia n’est pas aisée et comme je ne suis pas fort en math 😉

    Suisse – (4 sites) 3 à Zurich et 2 à Genève

    Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Equinix

    • 24/03/2017 à 6:49

      Oui. Cela dit, je pense qu’Equinix est mieux informé sur ses centres de données que Wikipedia, pas toujours à jour… 😉

      • Anjoco
        24/03/2017 à 7:06

        Et en plus Wikipedia peine à calculer juste en nous laissant croire que 3 + 2 font 4 😂

  11. Pedro
    26/03/2017 à 10:08

    Et ils surveillent aussi tout le trafic comme le système Tempora des anglais ?

    • 26/03/2017 à 11:32

      C’est qui «les Anglais»? Des preuves solides, publiées et vérifiées?

  12. Anjoco
    26/03/2017 à 11:51

    Peut-être ce document mise à jour par Edward Snowden :

    https://edwardsnowden.com/wp-content/uploads/2014/07/tempora1.pdf

    • 26/03/2017 à 11:55

      Merci! Intéressant, mais avec les réserves nécessaires…

  13. 27/03/2017 à 10:06

    Oui, il s’agit bien des Services industriels de Genève, SIG.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :