Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Gigabit et ses multiples: ces chiffres technologiques qui ne veulent plus rien dire…

Que de Gigabits: une avalanche de chiffres qui ne veulent plus rien dire...

Que de Gigabits: une avalanche de chiffres qui ne veulent plus rien dire…

Le fossé entre la technologie et le consommateur se creuse. Lorsqu’on voit un Salt qui lance une offre (admirable) avec un débit internet potentiel de 10 Gbits/sec* ou les opérateurs et autres équipementiers qui communiquent sur un débit de l’ordre du Gigabit mobile, on se dit que rien ne va plus!

En effet, pour mémoire, depuis le début du numérique, les informations sont échantillonnées et compressées. Un CD, par exemple, ne contient «que» 650Mo de données, un chiffre qui faisait tourner la tête quand ce support a été lancé. Un disque Blu-ray ne contient aujourd’hui au maximum que 100 Go.

128 Mbits/sec pour un Blu-ray 4K…

Pour ce qui est des débits, puisque c’est là que je voulais en venir, il faut savoir que la lecture d’un Blu-ray 4K se caractérise par un copieux flux de 128 Mbits/sec, c’est-à-dire très largement moins que des bandes passantes de l’ordre du Gigabit, selon Wikipedia. Concrètement, toutefois, les chiffres sont encore plus bas.

En effet, les opérateurs n’ont eu de cesse depuis le lancement des offres de TV «par internet» de compresser les flux vidéo. Au quotidien, un ligne possédant un débit de l’ordre de 25 Mbits/sec est suffisante par exemple pour regarder l’offre correspondante 4K de Netflix, selon cette page d’aide.

Même les élites perdues!

Evidemment, on me rétorquera que pour le visionnage simultané de plusieurs flux 4K, il est nécessaire de posséder une connexion au réseau de l’ordre de plusieurs centaines de Mbits/sec. OK, faut-il encore pouvoir regarder parallèlement plusieurs flux en 4K, qui restent aujourd’hui l’exception…

Cette salade de chiffres devient tellement incompréhensible pour le «non-geek», que même certaines «élites» du domaine s’y perdent. Je ne vous citerai ainsi pas le nom de ce ponte, sûr de lui, qui m’a indiqué que seule la 5G permettrait à l’avenir de connecter sans fil les casques de réalité virtuelle. Comme si certaines normes Wi-Fi commerciales ne le permettaient pas déjà aujourd’hui… MDR, puisque le problème se situerait alors plutôt du côté de l’autonomie de tels engins…

Xavier Studer

* Plus que jamais il faut se méfier des débits communiqués par les opérateurs, même sur le fixe. Parfois, il s’agit de «best effort», parfois de la vitesse «maximum possible sur la ligne de l’abonné» et parfois le débit théorique est… tout simplement partagé entre les utilisateurs, notamment avec le XGS-PON de Salt. Enfin, la vitesse de téléchargement est limitée sur la toile par les capacités des différentes serveurs et infrastructures. Sans parler des limitations chez le particulier: cartes réseau, câbles, équipements Wi-Fi…

15 commentaires pour “Gigabit et ses multiples: ces chiffres technologiques qui ne veulent plus rien dire…

  1. Fred
    23/03/2018 à 6:19

    Même si l’offre de Salt n’attend pas les 10G , c’est le prix qui fait réfléchir, même avec 1G , je serais preneur, actuellement je paie presque 4 fois plus pour 1G, mais je pense que tout le monde attends avec une certaine impatience pour voir la concurrence, une connaissance chez Salt me disait hier , que c’est pas impossible que cette offre soit bradé à 1frs , pour quelques mois, comme en France….. wait and see …

    • Henry Dunant
      23/03/2018 à 1:36

      Tout à fait d’accord, l’accroche sur cette offre ne se fait pas sur le débit ; mais sur le prix qui repositionne complètement ke curseur de l’échelle de valeur sur le marché Suisse. SALT n’étant ps propriétaire de l’infrastructure réseau il va la louer à des tiers et arriver à quand même se faire de la marge avec un prix moitié moins élever que la concurrence.

      Concernant l’hystérie actuelle sur la montée en débit on peut se dire que dans le cadre d’un usage domestique intensif (famille de 4 personnes avec 2 ados et un abonnement Netflix UHD) un débit de 500 Mb/s est déjà très confortable, les opérateurs feraient mieux d’investir à proposer à une majorité de leurs client un débit de ce niveau plutôt que d’essayer de gravir l’Everest avec des 10Gb/s.

  2. Michel
    23/03/2018 à 7:03

    Nous en sommes arrivés au summum du grotesque. Les opérateurs nous jettent à la tête des débits absolument inutiles pour le commun des mortels. J’habite en pleine campagne, loin de d’un village ou d’une ville. Je suis alimenté par un câble en cuivre. Mon débit mesuré est de 10 Mbits/sec. Cela me permet sans aucune restriction de regarder mes films par Apple TV ou Netflix. Avec 100 Mbits/sec, je serais comblé.
    Cette compétition aux Gigas coûte cher et c’est le consommateur qui passe à la caisse.

  3. Yann
    23/03/2018 à 7:10

    Bonjour Xavier, pas certain de votre commentaire sur la 5G et la réalité virtuelle. Dans ma compréhension, la clé de la 5G par rapport au WiFi est le temps de latence ainsi que le fait qu’on opère dans une bande de fréquence « gérée » ce qui évite les interférences. Je suppose que ceci peut être déterminant pour certaines applications temps réel de VR. Cordialement

  4. Tricoline
    23/03/2018 à 7:33

    Cette offre de Salt aura au moins le mérite de faire « parler » et d’amorcer une baisse des prix, car en finalité, avons-nous besoin de chaines TV par centaines et de débits mirobolants (et inutile) ?

    Pour moi non, avant cela il y a d’autres priorités, comme améliorer la desserte de tout le pays et ne pas se concentrer que sur les zone à forte densité de population comme c’est le cas actuellement.

    L’offre Salt, si elle n’évolue pas (comme Wingo qui était que FTTH au lancement) pour aussi devenir disponible autrement qu’avec du FTTH pure et dure, et bien l’image de Salt fixe restera basée sur un « truc » disponible que que certains citadins nantis, cela augmente le clivage ville – campagne, et c’est très mauvais sur le long terme…

    Quand à l’usage abusif par la publicité d’offres avec des termes pas compréhensible par Madame Michou cela n’est pas nouveau ! c’est dans le « trend » actuel !

    • Pedro
      24/03/2018 à 3:09

      Ce qui me fait un peu rire, c’est qu’il y a quelques semaines en arrière ce n’était pas cher Netplus 🙂
      Et maintenant, il faudrait envisager une baisse des prix…

      L’usage de la pub/votation aussi avec des termes incompréhensible pour la plupart des gens c’est le quotidien maintenant. Quand on vend de la 4g pour envoyer des sms et des messages sur une app s’est vraiment indispensable. On ne proposera jamais la 2g en prepay pour ce genre d’usage 200mo/mois. Le tout illimité qui n’est jamais illimité pa rexemple 🙂

  5. freemoto
    23/03/2018 à 8:49

    Je confirme…avez Zattoo, 2 postes qui visionnent en streaming en même temps du contenu HD, 40 Mbits, aucun problème

    • Tricoline
      23/03/2018 à 9:05

      Un flux HD chez Zatoo ou d’autres comme wilmaa c’est pas plus de 4 à 5 Mbit/s car c’est très compressé ce qui se ressent un peu sur la qualité d’image, des scènes d’action rapide ou sportive provoqueront des saccades qui seront insupportables pour certaines personnes !

      • ElMalagueno
        23/03/2018 à 5:43

        et pour la TV 4k c’est max 40Mbps

        • Tricoline
          23/03/2018 à 6:03

          Pour Netflix en 4K 25 MBit/s suffisent amplement !

          • 23/03/2018 à 9:57

            Oui, ce que j’ai écrit avec la source en lien…

  6. Rakarth
    24/03/2018 à 7:32

    Je ne discute pas de l’offre en terme de prix qui est ultra agressive et va vraisemblablement bousculer le marché.

    Par contre je suis très mal à l’aise avec cette chasse au debit qui n’est que du commercial.

    Sans entrer dans la discussion du prix des équipement client et distributeur de quartier, le « dernier km » du réseau FTTH est construit en n x 1 Gbit/s, comment peut-on donc promettre du 10 Gbit/s au client final?

  7. Tex
    24/03/2018 à 12:02

    Pour moi ça est égal s’il ny a pas les 10G, se qui me gène c’est de constater que je paie 3 fois plus , on s’en fiche s’il n’y a pas les centaines de chaînes qu’on regarde jamais, on revient tjrs au basique, j’attends de voir la réaction de l’ogre bleu , sinon bye-bye, dans mon entourage on attend tous ça

    • Pedro
      24/03/2018 à 3:14

      Vous payez 3x plus car vous avez une super offre tripe play dont vous n’utilisez pas la moitié des fonctions 🙂
      Si vous prenez que l’Internet à quelque part, que la téléphonie et que la TV cela vous coûtera bien moins cher et vous aurez le meilleur service pour chaque chose. Malheureusement, Cablecom ou UPS ne diffuse pas ces chaînes via le net sans être relié chez eux 🙁

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :