Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Roaming: c’est un peu mieux, mais gare à certains pièges…

Roaming: pour ne pas finir dans les cactus....

Roaming: pour ne pas finir dans les cactus….

Les tarifs de roaming pratiqués par nos opérateurs restent parfois discutables en cette période de vacances de Pâques. Si Swisscom, qui vient à nouveau de baisser ses tarifs, a tracé la voie en incluant des minutes et des données pour l’étranger dans ses plans et qu’UPC a «supprimé» le roaming, il faut tout de même prendre garde à certaines limites.

Pour commencer, si Sunrise vient de lancer un tarif intéressant de 100 Mo pour 1,9 franc valable 24 heures, il faut tout de même prendre garde aux appels conventionnels. Selon cette page, le challenger suisse des télécoms facture tout de même par défaut 1,30 franc la minute vers la Suisse depuis les pays voisins.

Certains tarifs encore dix fois moins chers…

Pour comparaison, un Swiss Mobile ne facture cette même prestation que 14 centimes la minute, soit près de dix fois moins… Ce genre de différence est à prendre en considération si vous n’utilisez pas WhatsApp de préférence sur des Wi-Fi gratuits, par exemple…

Du côté de chez Salt, on continue par ailleurs de pratiquer des tarifs des plus discutables selon cette page. Comme pour de nombreux opérateurs, il reste donc essentiel de souscrire des options pour passer des appels ou surfer. Bon point chez Salt, il propose le Wi-Fi calling à l’étranger. On se demande d’ailleurs ce que font Swisscom et Sunrise en la matière…

La prudence reste de mise

Globalement, il s’agit donc de rester très prudent avant de surfer ou de décrocher son combiné pour appeler ses proches en Suisse. Le plus sage demeure donc souvent de ne pas utiliser son smartphone à l’étranger, ou de désactiver les données ou encore de se rabattre sur des Wi-Fi avec Skype ou WhatsApp.

Enfin, même si les tarifs alternatifs pratiqués par un Swiss Mobile sont devenus moins «fracassants», ils restent intéressants dans de nombreux usages si l’on ne veut pas trop se casser la tête et éviter des tontes ponctuelles… Evidemment, les cartes SIM locales restent souvent imbattables, mais impliquent une perte de temps pour les acquérir…

Bonne chance! …

Xavier Studer

6 commentaires pour “Roaming: c’est un peu mieux, mais gare à certains pièges…

  1. Bliinky
    02/04/2018 à 8:17

    C’est vrai qu’on est encore tondus. J’ai profité d’un abonnement free à 0,99€ par mois au lieu de 19€, incluant 25Go/mois dans toute l’Europe. Il faut passer par un ami domicilié en France pour conclure l’abo, mais cela revient à moins de 2€ par mois en comptant la sim à 10€, sur un an. Top en double SIM 😉

    • Pedro
      02/04/2018 à 9:59

      Oui si les gens sont malins mais ce n’est pas le cas. Ils préfèrent payer 1000.- pour un téléphone avec une seule sim puis de prendre un abo hors de prix pour le roaming. Que de prendre un téléphone dual sim meilleur marché et avoir un abo bon marché 😀
      Bienvenue en Suisse.

      Dual sim, batterie amovible, une carte sd/emmc pour étendre la mémoire et pour transférer les données facilement d’un téléphone à l’autre en mettant la carte dans un nouveau téléphone devrait être le minimum disponible sur tous les téléphones portable. Mais faites la recherche avec ces critères sur les téléphones sortient ces deux dernières années. Il n’y en a presque pas alors que le consommateur est roi et si tout le monde n’achetait que sur ces critères, il devrait y en avoir des centaines.

      Un PC tient 5/6 ans voir plus sans aucun problème. Un téléphone est changé chaque année, deux ans maximum ?
      On est en rupture de stock de mémoire et les prix montent car on met 6go de mémoire dans un téléphone qu’on jette chaque année/deux ans. Un PC a 8go mais tient 5/6 ans faites le calcul. Tant que les moutons ne se réveillent pas, ça n’ira jamais mieux.

      Exiger un téléphone dual sim, faites fonctionner la concurrence (dans certains pays on vous offre une carte sim du pays à l’aéroport). Tout le monde sera gagnant.

    • bazaro
      02/04/2018 à 10:23

      Je l’ai pris aussi, et il ne faudra pas oublier de l’annuler après un an, car il passera à 19,90 € !

  2. Didier
    02/04/2018 à 11:02

    Fraîchement abonné chez Salt, je leur ai envoyé un email le lendemain de la sortie des nouveaux tarifs de roaming Swisscom afin de leur demander s’ils allaient eux aussi adapter leurs tarifs…… J’attends toujours leur réponse…

  3. Tom
    02/04/2018 à 12:18

    Mes collègues de travail,qui sont domiciliés en France,on annulé leurs abo ch , pour prendre ce genres abo, et comme le roaming inclus aussi la suisse , c’est la connexion permanente aux réseaux Ch ,pour 3 fois rien en France ,et le plus drôle , c’est qu’on peut être appelé avec WhatsApp avec l’ancien numéro Ch, 👍👍👍
    On ce fait vraiment voler , mais on adore ça

    • 03/04/2018 à 9:53

      Effectivement, si l’on a activé WhatsApp avec un numéro, même si l’on remplace la carte SIM, ça fonctionne toujours. Mais si l’on a deux téléphone (2 cartes SIM) Si on active un téléphone avec le même numéro, cela désactive l’autre smartphone. Conclusion: WhatsApp est lié à un seul téléphone, quelque soit sa carte SIM. Avec Viber c’est pareil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :