Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Ecole 42 et Station F: ces projets «fous» de Xavier Niel, propriétaire de Salt!

Ecole 42 à Paris: une des trois salles de travail équipées de quelque 330 ordinateurs...

Ecole 42 à Paris: une des trois salles de travail équipées de quelque 330 ordinateurs…

Xavier Niel, le propriétaire de Salt, est célèbre pour avoir perturbé l’establishment français des télécoms avec Free. Mais l’entrepreneur apprécie tout particulièrement l’innovation et soutient activement la société numérique avec des projets comme Ecole 42 ou Station F. Reportage à Paris.

Dans le 18e arrondissement, 42, souvent appelé l’Ecole 42, permet à 4500 étudiants de bénéficier gratuitement d’une formation en informatique. Racheté en 2013 pour 13 millions d’Euros par Xavier Niel, le bâtiment de 4000 mètres carrés a été entièrement transformé en quelques mois. «Nous avons commencé alors que nous n’avions même pas le permis de construire», se rappelle amusé Nicolas Sadirac, un des cofondateurs.

Il faut dire qu’il y avait une certaine urgence puisque la France souffre d’un manque chronique dans le domaine des métiers de l’informatique. Grâce à 42, Xavier Niel propose notamment aux 150’000 jeunes qui sortent chaque de l’école sans BAC, une formation qui leur permet parfois de rebondir de manière brillante…

Apprendre comme dans un jeu vidéo

Ce lieu de formation est effectivement complètement différent de ce qui existe habituellement. Nicolas Sadirac précise bien qu’ici on ne transmet pas de connaissance, comme cela se fait habituellement. Chacun vient s’y former à son rythme en suivant un logiciel spécifique conçu un peu comme le jeu «World of Warcraft». C’est le peer-to-peer learning!

En effet, «dans dix ans, on ne fera plus la différence entre ce que l’on sait et l’information à laquelle on a accès», s’enflamme Nicolas Sadirac, qui s’imagine l’informaticien moderne comme un artiste du numérique. Trop souvent, les informaticiens expérimentés ne font que répéter des schémas, explique en substance cet ancien astrophysicien et ancien directeur d’école informatique.

Ecole 42: un carton dans les entreprises

Les méthodes de 42 font mouche et ses étudiants font un tabac sur le marché. Chaque année, 70’000 candidats essaient de passer les premiers tests organisés sur internet. Après une seconde sélection d’un mois, environ 1000 étudiants sont reçus chaque année. Souvent au bout de 12 mois, ils travaillent déjà à mi-temps…

A côté de trois vastes salles richement équipées de centaines de Mac, des espaces collaboratifs et de détente permettent aux apprenants de tous horizons d’échanger autour de défis et de problèmes, préparés par d’autres camarades plus expérimentés qui n’ont parfois pas peur d’aligner 60 à 70 heures par semaine… Chaque année, Xavier Niel débourse environ sept millions d’euros de sa poche pour soutenir le numérique français. Et il aimerait en faire plus encore, lui qui était déjà prêt à investir 100 millions en dix ans dans 42!

Station F pour faire rayonner l’innovation parisienne

De l’autre côté de Paris, dans le 13e, Station F, une ancienne halle de fret érigée par le célèbre architecte  Eugène Freyssinet, en impose par sa structure gracieuse et aérienne en béton d’origine. Un monument classé, lui aussi racheté par Xavier Niel, qui a investi environ 250 millions d’euros pour le transformer et en faire un gigantesque incubateur de startups!

Après avoir longuement mûri son projet, l’entrepreneur hexagonal a lancé Station F en juin 2017 après avoir confié à un groupe fondateur de six personnes une vaste mission d’enquête sur les difficultés, notamment administratives, rencontrées par des fondateurs de start-up célèbres.

Pas gratuit, mais très avantageux

Dans un premier espace, différents services sont proposés aux jeunes pousses. On y trouve non seulement un laboratoire, mais aussi les services de l’organisme facilitateur et promotionnel «La French Tech» ou encore les bureaux de grands noms du monde du high-tech comme Amazon ou, un peu plus loin, un stand de Google…

Dans un deuxième espace, réservé aux start-up, environ 1000 jeunes sociétés réunissant quelque 3000 personnes sont regroupées dans différents thèmes qui vont de la mode au monde numérique. Cette fois, les services ne sont pas totalement gratuits, mais très avantageux. Il faut débourser quelque 195 euros par mois et par personne pour bénéficier de multiples services et opportunités proposés sur ces 34’000 mètres carrés…

Et encore du neuf en vue…

Et ce n’est qu’un début. Le projet est encore en plein essor. Une troisième zone, un immense restaurant, est en préparation à Station F. Elle complétera l’offre originale de l’Anticafé où l’on ne paie pas ses consommations, mais simplement le temps passé à 5 euros l’heure ou 24 euros les 24 heures, voire 240 euros le mois…

Pour faciliter la vie de ces entrepreneurs qui peuvent venir travailler sept jours sur sept et 24 heures sur 24 à Station F, comme à 42, l’équipe de Xavier Niel ouvrira bientôt à proximité des espaces de co-living. Quelque 600 logements sont d’ores et déjà prévus pour ces entrepreneurs… Décidément, Xavier Niel n’a pas fini de nous surprendre, ce qui laisse aussi augurer le meilleur pour le marché suisse des télécoms!

Xavier Studer, Paris

PS
«42» vient du roman de science-fiction «Le guide du voyageur galactique» de Douglas Adams. C’est la réponse à «la grande question sur la vie, l’univers et le reste». Plus d’infos dans Wikipedia.

9 commentaires pour “Ecole 42 et Station F: ces projets «fous» de Xavier Niel, propriétaire de Salt!

  1. Niels
    15/04/2018 à 9:21

    Que voulez-vous dire quand vous dites que Niel veut en faire plus?

    • 15/04/2018 à 10:22

      Bille gates donne de l’argent pour la médecine ou a des association etc. et Xavier Niel le fait mais differament c’est à dire Crée une école Complètement gratuit et aussi aider les développeurs a crée leur entreprise d’ou viens la création de la station F .. je trouve que c’est bien et L’ecole marche comme du tonnerre en France et pourquoi pas un jour en Suisse il existe aussi une ecole 42USA a la silycon valley en Californie

    • 15/04/2018 à 11:24

      Il souhaiterait former le double de personnes…

  2. Nycko
    15/04/2018 à 3:28

    Ha ! On comprendra leur offre combinée à l’Apple TV, la mise à disposition de Macs gratuitement,… C’est une peut comme aux USA,Apple qui s’immiscent petit à petit dans le milieu scolaire/universitaire dans le but de fidéliser un Max… bien malin !

    • 15/04/2018 à 6:32

      te plains pas lol a moins que tu préfère payer

    • Jules
      15/04/2018 à 7:18

      C’est déjà bien le cas en Suisse. La majorité des écoles ont des Mac. Les universités en ont aussi beaucoup, tout comme les étudiants!

  3. 03/06/2018 à 1:10

    Un beau modèle de formation active. C’est l’AFPA en pire ou mieux.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :