Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La «guerre» de la ville connectée intelligente ne fait que commencer: avec UPC!

Wi-SUN repose sur le principe du réseau maillé.

Wi-SUN repose sur le principe du réseau maillé.

Les annonces se suivent et semblent se ressembler depuis quelques mois en matière d’objets connectés. Mardi, c’est UPC qui a annoncé une collaboration originale avec «l’électricien» Elektron, qui propose notamment différentes solutions en matière d’éclairage. Les deux partenaires introduisent en effet en Suisse encore une autre technologie; le Wi-SUN….

Gros avantage de cette solution, elle repose sur des technologies «banales», même si leur fonctionnement de type «maillé» est différent. «Les Wireless Smart Utility Networks (Wi-SUN) sont une technologie de communication avantageuse, efficace et sûre, particulièrement adaptée aux infrastructures critiques», peut-on lire dans un communiqué commun.

Basé sur des normes connues

«Comme le Wireless LAN, il s’agit d’un standard IEEE (802.xx) établi; grâce à l’alliance Wi-SUN, la compatibilité de tous les appareils utilisés est garantie. Le standard commun à tous les fabricants permet de relier un grand nombre d’applications complexes, comme le smart lighting, les systèmes de parcage ou la gestion du trafic, avec une infrastructure minime», précisent les deux sociétés.

Cette nouvelle technologie ne manquerait pas d’arguments selon la propagande de ses concepteurs, puisque les temps de réaction constatés seraient très faibles de l’ordre de quelques millisecondes, alors que côté débits, avec 300 Mbits/sec, le Wi-SUN ferait mieux que des technologies comme LoRa ou Sigfox, même si le champ d’application de ces technologies semble différent…

Quelque 89 millions d’objets

A en croire les pages des promoteurs de cette norme, certains constructeurs seraient par ailleurs capables de proposer des objets capables de fonctionner jusqu’à quinze ans avec une batterie. Concrètement, «le Wi-SUN est compatible avec plus de 89 millions d’appareils dans le monde entier et a déjà fait ses preuves comme solution d’avenir», selon UPC et Elektron.

Pour mémoire, différents acteurs télécoms ou des services industriels ou autres proposent des solutions pour l’internet des objets en Suisse. Rappelons que Swisscom commercialise son propre réseau sur LoRa, alors que la société Heliot, sous la houlette du fondateur de Zip.ch ont lancé une solution sous Sigfox.

Xavier Studer

Visionnez l’un de spots de Wi-SUN sur le concept de réseau maillé

4 commentaires pour “La «guerre» de la ville connectée intelligente ne fait que commencer: avec UPC!

  1. Alexis
    06/06/2018 à 9:20

    UPC ne voudrait pas plutôt revoir ses offres pour s’aligner à Salt, permettre le multi-room et introduire le DOCSIS 3.1 au lieu de gagner du temps avec des offres « Gamer » avec goodies ?

    • 06/06/2018 à 9:33

      +1. 100% d’accord. C’est à se demander si ils ont réellement la technologie, les capacités ou simplement la volonté d’offrir du 1-10 GB/s symetrique à leurs clients. Comme le fait la concurrence depuis au moins deux ans.
      Au lieu de nous enfumer ils feraient mieux de se bouger, avant de perdre des clients.

    • 06/06/2018 à 9:35

      +1.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :