Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Des principes éthiques pour l’intelligence artificielle? Google l’a fait!

Le Mate 10 de Huawei est notamment animé par un processeur comportant des circuits spécialement dédiés à l’intelligence artificielle.

Le Mate 10 de Huawei est notamment animé par un processeur comportant des circuits spécialement dédiés à l’intelligence artificielle.

La question peut faire sourire puisque l’intelligence artificielle, la vraie, est encore balbutiante. Reste que la problématique est bien réelle et se pose déjà à l’ère des puissants algorithmes. Pour redorer son blason, Google a donc proposé en fin de semaine des principes éthiques en matière d’intelligence artificielle…

En effet, il y a quelques jours les employés du géant américain du web se sont indignés en constatant que leur entreprise collaborait avec l’armée américaine. Pas vraiment une surprise puisque la société collaborait depuis longtemps avec les forces armées comme nous l’avions déjà vu ici

Le marketing moral…

Dans ce contexte, il peut sembler judicieux pour une entreprise de montrer qu’elle se soucie tout de même des questions morales. Alors que la question de l’utilisation des données est plus piquante que jamais, Google a donc publié sur internet des principes pour l’utilisation de l’intelligence artificielle!

Dans un long post en anglais Sundar Pichai, le CEO de Google égrène sept principes qui fleurent bon une certaine morale. Même si cette initiative est la bienvenue, elle ne remplace pas les éthiques qui ont marqué différentes philosophies ou cultures de par le monde. On ne peut donc que survoler assez rapidement ce texte…

Des interrogations et un gros doute

Restent tout de même des interrogations sur l’utilisation de l’informatique d’aujourd’hui de ses algorithmes tout puissants ainsi que de la future intelligence artificielle. Il n’y a d’ailleurs pas à trop se creuser la tête. On ne peut ainsi que s’interroger, par exemple, sur le croisement de sources importantes de données pour mieux nous cerner…

Quoi qu’il en soit, cette prise de position de Google a fini par me faire sourire. En effet, imaginer qu’il faille des principes éthiques spécifiques à l’intelligence artificielle est d’une naïveté déconcertante. En effet, toutes nos actions, numériques ou non, devraient être non seulement en conformité avec les règles et les lois de notre société, mais aussi, si possible, inspirées d’une morale universelle éclairée…

Xavier Studer

5 commentaires pour “Des principes éthiques pour l’intelligence artificielle? Google l’a fait!

  1. Jean
    06/09/2018 à 9 h 28 min

    Il me semble que Google est au contraire encore une fois un exemple à suivre. Ils ont toujours eu un code de conduite morale exemplaire Non? il me semble que c’est une bonne chose. vous êtes un peu trop critique. je ne suis pas certain que nos opérateurs en suisse soient aussi exemplaires. pour eux il n’y a que le fric qui compte! quand on voit tout ce que que propose google gratuitement. un exemple d’économie numérique!!!

    • 06/09/2018 à 15 h 48 min

      Je ne pense pas. C’est par les actes que l’on peut faire la différence.

    • Nenad Andric
      06/10/2018 à 18 h 33 min

      Vous êtes bien naïf cher Jean…

    • Pedro
      06/11/2018 à 18 h 27 min

      C’est faux.. Google a modifié sa devise d’honneur puis des employés ce sont manifesté et ils ont mis ça se le tapis 🙂

  2. Pedro
    06/11/2018 à 20 h 36 min

    Jean, lisez ceci pour plus d’informations au sujet de Google (en anglais)
    https://www.tomshardware.com/news/google-don-t-be-evil-end,37082.html

    Partez du principe que rien n’est gratuit et suite à ce principe, cherchez comment faire de l’argent sur ce service gratuit ou plutôt ce que vous fournissez sur vous pour l’utilisation de ce service. Cumulus, Superpoint, gratuit/rapporte vraiment au client final ou vente de vos informations d’achats et pub ciblé pour mieux vous dépouiller ?

    En tête actuellement, Facebook même si je pensais sincérement que tout le monde le savait depuis le début mais vu le foin que les médias en font, on dirait que les gens ne sont pas si intelligent que ça même en Suisse.

    Qui est le prochain de la GAFAM ? (le F est en train de tomber, Google fait des vagues avec l’AI)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :