Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Instituts de sondage: des numéros surtaxés pour rétribuer les abonnés?

Les abonnés à la téléphonie sont usés par les centres d'appels.

Les abonnés à la téléphonie sont usés par les centres d’appels.

La presse alémanique a rapporté en fin de semaine passée que Swisscom bloquait les appels d’instituts de sondages renommés. Ces derniers se plaignent alors qu’ils ne cessent d’importuner les usagers des télécoms sous des prétextes plus ou moins valables. Faut-il donc rétribuer le consommateur pour le temps perdu?

En effet, de nombreux opérateurs ont mis en place des systèmes de filtres pour protéger leurs abonnés d’appels incessants de multiples centres d’appels pas toujours recommandables. Parfois, ceux-ci vont même jusqu’à usurper l’identité d’institutions renommées dans un but commercial.

Des instituts ont besoin de ces informations

Reste que le problème est bien réel. En effet, certains instituts sont réellement sérieux et réalisent différents sondages pour l’économie, notamment. Ces «études» sont d’une incontestable utilité dans de nombreux domaines du politique jusqu’au commercial.

Il demeure toutefois quelque chose d’étrange. Les opérateurs ont été très prompts à mettre en place des systèmes d’appels ou de SMS surtaxés pour faire leur beurre et celui de maisons parfois peu recommandables. Ils pourraient être plus innovants dans ce domaine.

Dix ou vingt francs les dix minutes?

En effet, ces instituts de sondage dérangent plus ou moins fortement notre emploi du temps. Certains coups de sonde peuvent durer des dizaines de minutes. Pour cette raison quelques acteurs dédommagent déjà les participants avec des bons, par exemple…

Puisque les informations que le consommateur livre sont intéressantes pour les mandataires, on pourrait aussi imaginer un système d’instituts certifiés, qui passeraient les filtres, mais s’engageraient préalablement à demander l’autorisation du consommateur, puis à le rétribuer à la minute. Pourquoi pas dix ou vingt francs* les dix minutes directement versés sur la «facture» de son opérateur? Innovez, messieurs des télécoms!

Xavier Studer

* Un tel système changerait drastiquement la dynamique. Ce ne seraient plus les sondeurs qui feraient alors durer l’appel, mais le consommateur! Parallèlement, l’image de marque des instituts de sondage changerait probablement drastiquement.

PS Plus fondamentalement, ce système de filtrage d’appels, compréhensible, fait un peu penser à la censure chinoise. Avec un corolaire pas du tout anodin: en activant un tel système, l’abonné prend le risque de manquer des appels, suite à des erreurs du «filtre». Bonne chance!

Swisscom blockt Anrufe renommierter Marktforscher, BernerZeitung

5 commentaires pour “Instituts de sondage: des numéros surtaxés pour rétribuer les abonnés?

  1. Jean
    08/06/2018 à 8 h 30 min

    « Plus fondamentalement, ce système de filtrage d’appels, compréhensible, fait un peu penser à la censure chinoise. Avec un corolaire pas du tout anodin: en activant un tel système, l’abonné prend le risque de manquer des appels, suite à des erreurs du «filtre». Bonne chance! »

    Je suppose que vous pensez également qu’un antispam email « fait penser à de la censure chinoise » et que vous ne les utilisez pas de peur de manquer un email. A moins que ces filtres permettent de voir quels sont les appels qui ont été bloqués mais pour cela il faudrait creuser un petit peu…

    • 08/06/2018 à 19 h 21 min

      Je vous laisse seul juge de vos allégations. Pour ma part, utilisant ce genre de technologies depuis des lustres, je ne peux que constater que même lorsqu’on peut accéder à l’historique des courriels ou appels caviardés, c’est déjà trop tard… Evidemment, pour arriver à un tel constat, il faut un peu de bouteille. ABE.

    • Charles
      08/07/2018 à 6 h 35 min

      Je ne vois franchement pas en quoi ces opportunistes sont des défenseurs de la liberté. Ils sont juste là pour faire du beur. La plus part du temps ce sont des pseudo sondages qui ne servent qu’à essayer de vous enfiler par derrière une assurance ou des produits dont vous n’avez pas besoin.
      J’ai même reçu des appels de voyants qui n’avait pas la clairvoyance de prévoir que j’allais déposer plainte vue que j’ai un astérix à côté de mon fixe!
      Les vrais instituts de sondage, mandatés par la confédération par exemple, passe eux le filtre et le prestataire demande une autorisation par écrit au préalable.

  2. Rob
    08/06/2018 à 17 h 08 min

    Ces gens qui veulent tout filtrer sur internet et sur leur téléphone, ils font quoi à domicile? Ils engagent ds gorilles pour débarquer les représentants qui sonneraient à leur porte?

  3. Charles
    08/07/2018 à 6 h 40 min

    la FRC propose un formulaire de plainte, pas plus difficile.

    https://www.frc.ch/denoncez-les-pratiques-deloyales/

    Et pour les colporteurs il y a le pont levis, la herse et les crocodiles. Et s’ils reviennent il y a le chaudrons d’huile brulante 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :