Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Le commerce sur la toile est une réalité pour 80% des internautes suisses

Le commerce sur internet continue de progreser en Suisse.

Le commerce sur internet continue de progreser en Suisse.

Les achats sur internet concernent une grande majorité de la population en Suisse, comme le confirment les derniers chiffres de l’Office fédéral de la statistique (OFS). En 2017, 4,9 millions de personnes ont effectué un achat en ligne au cours des douze derniers mois, ce qui représente une augmentation de 50% depuis 2010, soit 80% des internautes.

Une évolution qui s’est faite ces dernières années parallèlement à la réduction de la fracture numérique. Toutes les couches de la population sont désormais concernées, même si un phénomène de rattrapage est visible pour les femmes, les personnes de niveau de formation élémentaire et les groupes d’âge élevé, selon des chiffres extraits de l’enquête sur l’utilisation d’internet réalisée par l’OFS.

Quelque 80% des internautes!

Les auteurs de l’étude relèvent notamment dans leur brochure la forte augmentation des e-consommateurs dans le groupe des jeunes, eux qui ne changent pas de comportement d’achat, mais pratiquent le e-commerce dès leur entrée dans le monde de la consommation.

Toujours en 2017, 72% de la population adulte a effectué au moins un achat en ligne au cours des douze derniers mois. Cela ne concerne néanmoins que 80% des utilisateurs d’internet. Le nombre d’internautes achetant sur internet devrait donc encore progresser compte tenu de cette substantielle marge, selon cette publication dévoilée lundi.

Fréquence en hausse

Par ailleurs, l’augmentation de la fréquence des achats est aussi amenée à évoluer: Si 4,5 millions de personnes ont effectué des achats en ligne au cours des trois derniers mois, neuf e-consommateurs sur dix ont réalisé moins d’un achat par semaine. Le potentiel semble donc important.

Enfin, la diversification des produits achetés en ligne par chaque consommateur connecté représente le troisième potentiel de croissance. En effet, actuellement, seulement quatre types de produits sont achetés par plus de la moitié des internautes.

XS

Société de l’information: l’ensemble des indicateurs

Consultez ci-dessous la publication

Commerce sur internet en Suisse.

Dans un souci de transparence, je précise que je travaille à l’OFS  depuis octobre 2015.

6 commentaires pour “Le commerce sur la toile est une réalité pour 80% des internautes suisses

  1. torxxl
    02/10/2018 à 8:17

    A quand Amazon en Suisse.
    Je privilégie les petits commerces de proximité pour mes achats quotidients. Mais pour le reste vu la qualité du service en grande surface, Internet est sous de meilleurs conseils, offre un plus large choix de produits et a un coup souvent plus bas.
    Ce n’est pas pour rien que derrières les plus gros site Suisse de E-commerce se cache nos gands magasins, Coop, etc.

  2. Joe
    02/10/2018 à 8:34

    C’est la mort annoncée des commerces physiques comme Interdiscount ou Media Markt, d’ailleurs ils ont toujours moins d’articles dans le magasin vue que, comme moi, la plupart de gens vont juste regarder et toucher pour après acheter sur la toile. Dernièrement dans un Interdiscount j’ai vu qu’ils ont remplace les appareils photos par des petits panneaux avec descriptifs… la mort annoncée prend forme…

    • Sebastien marguet
      02/10/2018 à 9:14

      Moi je ne me permets pas d’aller en magasin et toucher/essayer un article puis aller l’acheter sur internet. Soit j’utilise l’avantage des magasins physique et je paye plus cher (dans la limite du raisonnable), soit j’achète sur internet en sachant ce que je veux et en retournant le produit s’il me convient pas (c’est pourquoi j’achète très rarement sur Galaxis, cf condition de retour).
      Mais les gens comme vous qui profite des magasins m’exaspèrent (désolé ce n’est pas personnellement contre vous mais contre l’attitude en général). De toute façon à terme vous devrez arrêter les essais dans les magasins vu que comme vous le dites, ils vont disparaîtres.

    • 03/10/2018 à 12:54

      J’ai acheté une imprimante HP ENVY 5544 chez Interdiscount pour une 60e de francs, copieur, sacanner, Wifi, ce n’est pas plus cher que sur internet qui facture en plus le transport, et si un problème arrive, je dois renvoyer par poste pour la garantie, tandis qu’acheté ici, il est facile de retourner au magasin.
      On n’achète pas n’importe quoi en ligne. Les habits, chaussures, etc. faut les essayer d’abord, et s’il faut les renvoyer, bonjour les frais. C’est valable pour des livres, et encore, on peut aller en France voisine. Les tickets d’avion, si ce n’est pas combiné avec plusieurs compagnies, dans ce cas il est quand même préférable de s’adresser à une agence pour un package.
      En ce moment, j’achète en ligne des petits accessoires pour monter une étagère d’expositions de modèles, car en Suisse je ne trouve pas, et c’est extrêmement cher, quand on les trouve. De plus le choix est très limité.
      Par exemple les bandes lumineuses LED chez Jumbo coûtent le double, si ce n’est le triple que sur Amazon, et en plus je n’ai pas trouvé ce que je voulais. Amazon ne livrant pas en Suisse, je fais livrer chez une connaissance vers St-Julien.

  3. Joe
    03/10/2018 à 8:20

    C’est louable de votre part. Moi perso je n’ai pas de scrupules de regarder ou toucher en magasin et d’acheter sur la toile et probablement je ne suis pas seul, juste plus honnête à le reconnaitre. Cependant je ne me fais pas conseiller en magasin pour après aller acheter sur la toile, j’ai aussi des limites, mais je suis sûre qu’il y a pas mal de monde qui ne vois pas d’inconvénient à ça.
    Les magasins d’électroniques se battent comme ils peuvent mais s’est inexorable ils vont disparaitre plutôt vite vous verrez.

  4. pedro
    03/10/2018 à 6:24

    Je ne trouve pas correct d’essayer quelque chose dans un magasin et de l’acheter sur internet ensuite chacun à son karma et sa conscience à chacun d’assumer ses actes sur cette planète.

    Par contre, j’ai regardé, touché sur internet, acheté sur internet mais retiré et payé en physique dans un magasin proche de chez moi je trouve sympa aussi.
    Ensuite pour citer melectronics, fust, mediamarkt, interdiscount, il faut prendre en compte le service après vente gratuit pas de frais de port et pour ce que j’ai pu tester de très bonne qualité !
    Comparé à un steg electronics qui essaye de vous arnaquez dès que vous devez passer quelques chose sous garantie. Des semaines d’attente pour une note de crédit ridicule ou un produit intérieur à celui acheté d’ailleurs je suis toujours en bataille à l’heure actuelle et pour la majorité des produits que j’ai du retourné. C’est aussi à prendre en compte lorsqu’on gagne 5/10.- sur un produit.

    Car franchement il y’a de moins en moins de marge entre les boutiques en ligne et les magasins physique. Ils ont compris..
    Et certains ont besoin de conseils et ça fait aussi des emplois pour voir région… Il faut penser aux conséquences…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :