Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Quelque quatre millions de radios DAB+ auraient été vendues

L'envers de la campagne en faveur du DAB+.

L’envers de la campagne en faveur du DAB+.

La migration de la FM vers la radio numérique nouvelle formule, soit le DAB+, se poursuit un peu péniblement. A fin 2018, Plus de 4 millions de radios DAB+ avaient été vendues en Suisse, selon un décompte publié par l’Office fédéral de la communication (OFCOM).

Selon le même communiqué de presse, environ 33% de la population reçoit ses programmes radio via le DAB+, tandis que seuls 18% de la population écoute encore la radio exclusivement sur FM, contre 24% une année avant. Un chiffre qui demeure important et qui s’explique par un renouvellement particulièrement lent des autoradios… Visiblement, l’industrie automobile préfère vendre des pneus larges, de gros moteurs et de gros pots…

La radio numérique progresse lentement

Positivement, l’OFCOM explique que «la part des auditeurs qui utilisent un autoradio DAB+ a doublé en trois ans, pour atteindre 40%. Il faut dire que globalement la radio numérique, quel que soit le canal utilisé, par exemple internet au salon ou le streaming sur les mobiles, gagne du terrain.

Selon les chiffres recueillis chaque semestre par l’institut de recherche GfK sur mandat de l’OFCOM et du groupe de travail DigiMig (migration numérique), au deuxième semestre 2018, sur 100 minutes d’écoute par jour en Suisse, 64 l’ont été via un canal numérique, dont 33% sur le DAB+ et 31% sur Internet, le câble ou les offres de télévision sur IP.

Presque dans tous les véhicules neufs

Très précisément, en 2018, 286’200 radios DAB+ ont été vendues en Suisse, et 303’000 radios DAB+ ont été installées en série dans des véhicules ou ont remplacé d’anciens récepteurs. Au total, 4,16 millions d’appareils DAB+ ont été vendus depuis 2006, selon le même texte envoyé aux médias.

Le DAB+ pour un meilleur son.

Le DAB+ pour un meilleur son.

Selon les études de l’OFCOM, la part de véhicules neufs disposant en série d’un récepteur DAB+ a encore fortement augmenté en 2018 pour s’élever à 91%, contre 85% l’année précédente. Ainsi, à l’automne 2018, sur 100 minutes d’écoute en voiture, seules 40 l’ont été via le DAB+, ce qui équivaut tout de mêm à un doublement de la part du DAB+ sur trois ans.

“En 2020, selon toute vraisemblance, le DAB+ sera la norme de radiodiffusion en Suisse, et dans quelques années, la diffusion par FM aura disparu”, indique encore prudemment l’OFCOM dans son communiqué de presse. Pour mémoire, DAB est l’abréviation de Digital Audio Broadcasting. Quant au “+”, il indique que cette nouvelle norme a chassé l’ancienne, soit le le DAB et ses appareils déjà obsolescents… Le site www, dabplus.ch

Xavier Studer

10 commentaires pour “Quelque quatre millions de radios DAB+ auraient été vendues

  1. Nico
    16/02/2019 à 7:05

    Difficile de dire si le DAB+ va être majoritaire une fois la FM disparue, avec les accès en streaming par internet.
    Au moins il y a pas mal de nouvelles radios privées et j’aime bien http://www.orbitalfm.ch qui est une radio Pop sans blabla.
    Dommage que ce ne soit pas obligatoire dans les voitures depuis 3-4 ans déja.

  2. Michel
    16/02/2019 à 8:55

    Quelques ombres au tableau tout de même:
    – dans la grande majorité des voitures neuves le DAB reste une option ($$$…)
    – la réception – même au centre ville – reste parfois trop faible
    – à l’heure où l’on parle d’obsolescence programmée et d’environnement, nos autorités donne un très mauvais exemple en voulant supprimer la bande FM (une course technologique en avant, est-ce indispensable ?)

    • bigmumu
      16/02/2019 à 10:15

      Et j’ajouterai encore l’absence de signal dans la majorité des tunnels routiers et autoroutiers dont la Suisse est remplie. Dans ces conditions, le seul moyen pour avoir une bonne réception d’une chaîne radio en voiture c’est encore la FM. Et d’ici à ce que toutes les installations de tunnel soient modernisées il y a encore une décennie vu la vitesse où ça se déroule.

  3. Nycko
    16/02/2019 à 1:00

    Souvent en voiture et plusieurs fois l’an le St Gotthard. La radio via 4g fonctionne et Dab+ c’est mort. Jura bernois entre Bienne et Moutier que des coupures avec Dab+.
    La confédération devrait un peut pousset l’adoption et pas repousser de 4 ans comme ca a été fait.

  4. Tricoline
    16/02/2019 à 4:08

    L’Ofcom et la SSR vont nous rejouer le coup de l’arret précipité de la TNT !

    Il y a 3 ans l’Ofcom prévoyait d’arret la TNT dans 10 ans, pas avant, les économies forcées ont plus qu’accéléré les choses, c’est une mort subite.

    Alors la FM est censée vivre jusqu’en 2024, quel gag, avec les couts élevés de la double diffusion actuelle, ce dont les radios privées se plaignent (l’émission de ABE sur le DAB+) je pense qu’en 2021 la FM sera mise au rebut.

  5. ipodac
    18/02/2019 à 9:58

    J’ai acheté une voiture en juillet 2018 et l’option pour avoir le DAB+ se facturait 300 francs. ça fait quand même réflechir…

    • Tricoline
      18/02/2019 à 11:01

      Peut-on connaitre la marque de cette voiture ?

      • Nico
        18/02/2019 à 7:02

        Les japonaises sont encore peu avec le DAB de série.
        Mais bizarre qu’en juillet 2018 ce soit encore possible, surtout que c’est impossible à changer après coup sans payer une fortune (ou avoir un adaptateur moche)

  6. Fred
    20/02/2019 à 9:34

    « Il faut toujours plus de temps que prévu, même en tenant compte de la Loi de Hofstadter. »

  7. bartholdi
    23/02/2019 à 6:05

    Depuis 6 mois la rts réduit la qualité de la fm, probablement pour forcer l’adoption du dab+…
    Par ailleur, je cherche toujours un bon récepteur dab+ HiFi. Le seul essayé a été retourné, qualitë trop mauvaise en comparaison de la fm…
    Quand la fm cessera, je n’écouterai plus que les chaines françaises, domage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :