Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

A fond la fibre optique: le test des stratosphériques 10 Gigabits de Salt Fiber!

Salt transfigure la fibre optique.

Salt transfigure la fibre optique.

L’histoire de l’informatique montre que ce qui nous semble quelque peu extraterrestre la veille devient banal le lendemain. Il en ira certainement de même avec les 10 Gigabits/sec de Salt Fiber, qui propose aux particuliers de Suisse le meilleur de la fibre optique! Un test complexe…

Tester un tel débit aujourd’hui nécessite outre un abonnement très avantageux à Salt Fiber, un équipement informatique à jour tel que le dernier Mac Mini ou les deniers MacBook Pro. Du côté du monde des PC, il existe aussi des solutions, mais qui sont encore très loin d’être la norme. Le standard reste la carte réseau de type Gigabit.

Du matériel un peu particulier

De toute manière, il faut que la carte mère puisse supporte les débits d’une carte Ethernet de type 10 Gigabits, comme celle-ci ou bénéficier d’un ordinateur portable avec une connectique de type Thunderbolt 3, pour pouvoir brancher un adaptateur comme celui-ci, qui m’a été mis à disposition par Salt. J’ai donc utilisé cet appendice pour ce test…

Le petit boîtier Solo10G à environ 200 francs de Sonnettech peut s’utiliser aussi bien sur un PC que sur un Mac équipé d’un port Thunderbolt 3, une norme qui se généralise désormais rapidement. L’installation sous Windows 10 est particulière. Il fait d’abord autoriser l’accès Thunderbolt 3 de ce périphérique à sa machine.

Quelques petits réglages…

Ensuite, les drivers devraient être installés automatiquement par Windows 10, ce qui n’a pas fonctionné dans mon cas. Comme à la bonne époque, j’ai dû me rendre sur le site internet du constructeur pour rapatrier un paquet ZIP contenant les pilotes nécessaires à ce petit boîtier. Ceci fait, j’ai d’abord constaté qu’il ne se synchronisait pas à 10 Gigabits/sec…

En effet, le câble de type 5E utilisé (suffisant pour de courtes distances) n’était pas connecté au bon port de la Salt Fiber Box! Pour bénéficier de ce débit stratosphérique, Salt propose un port RJ45 spécifique sur son routeur. Après avoir branché correctement le câble, le boîtier m’a indiqué que ma ligne était synchronisée à 10 Gigabits/sec.

Le test avec le Speedtest d’Ookla

J’ai donc pu commencer à tester ma ligne avec l’application dédiée d’Ookla. Ce Speedtest propose en effet différents serveurs en Suisse, qui permettent parfois de dépasser le Gigabit/sec, mais rarement. Pour pouvoir tutoyer des vitesses de plusieurs Gigabits/sec, il est nécessaire d’utiliser des machines capables de prendre en charge un tel débit…

Dans la région de Lausanne, j’ai constaté que deux serveurs tiraient leur épingle du jeu: celui de Wingo (Swisscom) ainsi que celui de Salt, installé à Renens. Ce sont sur ces deux équipements que j’ai parfois tutoyé, voire dépassé les 8 Gigabits/sec aussi bien en téléchargement, qu’en téléversement. Dommage que mis à part ces exceptions, les serveurs d’Ookla ne sont pas prêts à tester le Gigabit et moins encore les 10 Gigabits internet…

Sonnettech pour surfer à 10 Gigabits en Thunderbolt 3.

Sonnettech pour surfer à 10 Gigabits en Thunderbolt 3.

Salt pousse à l’innovation, Swisscom freine tout

Au final, compte tenu des différentes limites du matériel d’aujourd’hui, poussé dans ses ultimes limites, on constate que Salt propose bel et bien une vitesse de l’ordre des 10 Gigabits/sec, du moins à certains moments de la journée. En soirée, le débit en téléchargement semble parfois descendre de quelques Gigabits, celui en téléversement demeurant à sept ou huit Gibabit.

Cet exemple est très instructif. Il montre que les opérateurs à jour sont capables d’utiliser tout le potentiel de la fibre optique, ce qui n’est pas le cas d’un Swisscom, qui non seulement peine à proposer le Gigabit, mais, pire, ralentit artificiellement le déploiement de cette technologie en Suisse, mettant potentiellement notre pays en danger technologiquement. Tout ça pour protéger son ultra-domination du marché. Une triste mentalité, réellement déplorable, puisque nous sommes tous un peu propriétaires de Swisscom.

Serveurs ou fibre: des tests de quoi?

Plus fondamentalement, ces tests sont très enrichissants et posent de nombreuses questions, car ils montrent encore une fois les limites de ce genre de démarches. Pour pouvoir réellement évaluer les performances réelles d’un opérateur, il est nécessaire que de multiples précautions et conditions matérielles soient réunies: carte réseau compatible, carte mère compatible, câble suffisamment performant, etc.

Ensuite, l’utilisateur doit aussi être à la hauteur. Il doit configurer correctement son matériel, effectuer les bons branchements et s’assurer que les outils utilisés permettent véritablement de mesurer ce qu’il veut tester… Et c’est là la dernière limite! Nombre de mesures effectuées sur Ookla ne sont ni pertinentes ni significatives, car cette entreprise ne propose pas de serveurs suffisamment performants et à jour. Pas brillant.

Dommage qu’Ookla ne mette pas en garde les internautes contre les très sérieuses limitations qu’il impose. Selon l’abonnement de son utilisateur, il ne devrait proposer que des serveurs compatibles pour afficher des mesures significatives, ce qui n’est pas le cas. Enfin, pour la petite histoire, il est piquant de constater que Swisscom a récemment cité les résultats d’Ookla pour vanter son réseau mobile… MDR.

Xavier Studer

PS. Les tests de débit d’Ookla dans les navigateurs internet sont à considérer avec la plus extrême prudence.

34 commentaires pour “A fond la fibre optique: le test des stratosphériques 10 Gigabits de Salt Fiber!

  1. Tricoline
    17/02/2019 à 07:50

    Xavier, il n’y a pas que Swisscom qui a mis la fibre dans le salon (le fameux FTTH) au congélateur, les cablos font de même, ces derniers tablent sur l’évolution de la norme DOCSIS 3.0 en 3.1 qui leur permettra de pousser les débits, car bien évidement cela coute moins cher à déployer que du vrai FTTH.

    Les dindons de ces farces et attrapes de nos opérateurs ce sont les clients, pour ces derniers les prix de l’internet ne baissent pas, ils ont même tendance à augmenter un peu, hormis Salt qui a cassé les prix, mais pas de suite, les autres FAI restent figés.

    Bref, sans volonté politique forte rien ne changera, la Suisse prendra du retard et les clients payeront plus cher que nos voisins européens.

    C’est habituel que la Suisse soit en retard pour les télécom, déjà dans les années 80, ex PTT continuait en vers et contre tout à poser d’archaïques centraux composés de relais électromagnétiques tandis que d’autres pays étaient passés aux centraux 100% numériques, pire que cela PTT développait (avec des industriels suisses) au tout début des années 80 un système numérique « maison » incompatible avec les normes internationales, un projet qui a « heureusement » fini en « eau de boudin » avec tout de même des millions gaspillés.

    Swisscom c’est un peu la continuation de feu PTT …

    • Henry Dunant
      17/02/2019 à 10:40

      Parfaite synthèse de la situation ! Nous assistons au niveau politique avec Swisscom à la même « non » volonté de toucher au monopole qu’avec les assurances maladies. Une vraie stratégie de république bananière…

  2. Freemoto
    17/02/2019 à 08:55

    Et dire que sunrise m’avait facturé 5 frs de plus pas mois pour passer de 40 à 50 Mbits (à moins que je ne réagisse)..alors que j’étais client chez eux depuis plusieurs années (freesurf). Ils ont perdu un client sur la fibre.

  3. sybux
    17/02/2019 à 10:40

    Heureusement que Salt peut investir à fond perdu grave aux milliards de Monsieur Free (j’ai oublié son nom). Les équipements 10G coutent encore une blinde et je ne vois pas l’intérêt d’avoir cela à la maison. Que le backbone le soit oui c’est fondamental, mais si on veut avoir tous ses clients à une vitesse optimale et correspondant au besoin (entre 100 et 200 Mbits suffisent largement à ce jour), il faut déjà avoir un réseau bien fournis en interne avec du 10Gb partout. Si salt veut offrir du 10Gb à tous, il va falloir qu’il installe des backbone à 100Gb (je vous laisse devinez le prix). Personnellement je viens de passer d’un Swisscom 10Mb avec Internetbooster qui oscillait entre 20 et 40 selon les moment de la journée à du G.Fast 200Mb c’est parfait. Je suis un professionnel de l’informatique et je fais souvent du HomeOffice, c’était supportable à 30Mb aujourd’hui plus aucun problème à 200Mb. Moi je dit justement Bravo à Swisscom qui favorise un bon réseau avec un débit stable à tous que l’apporche de Salt qui vend du 10Gb mais qui personne ne peut utiliser car les tuyaux congestionnent.

    • Henry Dunant
      17/02/2019 à 11:11

      Content pour vous, vous habitez en ville ?

      Perso Swisscom nous a posé du FTTB il y’a 6 mois; mais comble d’ironie celui-ci est d’ancienne génération donc non G.Fast et pas compatible avec les profil VDSL 30a et 35b qui permettraient de monter un peu en débit notamment en upload.

      Raison invoquée par Swisscom après de nombreuses sollicitations : le G.Fast ne serait pas rentable à la campagne… Donc on va rester scotché au 100/25 Mb/s pour au moins 5 ans, période d’amortissement du matériel. 100Mb/s en download répond à mes besoins actuels; mais 25 Mb/s en upload c’est trop juste quand vous faites du vrai home-office (télétravail) avec transfert de gros fichiers.

      Question subsidiaire aussi posée à Swisscom : « Est-il possible de se faire raccorder à mes frais en FTTH sur un raccordement FTTB ? ». Réponse : « Non ce n’est pas la stratégie de Swisscom. Techniquement possible en passant sur du NG-PON; mais pas de volonté d’ouvrir ce marché… ».

      Si cela ne signifie pas être pieds et mains liées, pour rester poli, aux choix du male dominant des télécommunications Suisse.

    • bmaynard
      18/02/2019 à 20:52

      M. Niel ne va pas investir les milliards que vous évoquez.
      Vous confondez Free (son entreprise) et ses fonds personnels (NJJ holding).
      N’oubliez pas que Salt (Matterhorn) a versé 500 MCHF de dividendes à son seul actionnaire : la holding de M. Niel (pas la société Free).
      L’investissement est bien présent, mais ne rêvez pas à voir des milliards d’investissements dans le réseau (fixe et/ou mobile)
      https://www.agefi.fr/corporate/actualites/quotidien/20170308/xavier-niel-ponctionne-gros-dividende-operateur-213040
      Cdt

    • Tony
      23/02/2019 à 12:00

      Les backbone sont à 40 et 100Gb depuis quelques années. Cela ne coûte plus grand chose pour un client commercial (j’en vends régulièrement). Donc très facile à mutualiser et donc à amortir dans un tel contexte. Swisscom pratique des prix déconnectés des réalités, soit à minima 2x ce qu’ils devraient être. Preuve en est que vous avez le même niveau de service avec leur marque Wingo bien plus abordable. Après tout, Internet devient un service « de commodité ».

  4. giovanni
    17/02/2019 à 11:44

    bonjour
    avec le boîtier salt …10gb arrive ,mais en sortie 1gb est en wifi idem ….
    ben oui après il faut la fibre ,pour dépasser les 1gb…

  5. max
    17/02/2019 à 11:52

    Merci pour l’article et les explications, mais encore une fois si il faut un boitier a 200 CHF et tout une installation avec les derniers ordinateurs, et un vrai savoir faire pour toucher les 7 ou 8G, je ne vois pas pourquoi l’opérateur ne precise pas cela aux clients et consommateurs, c’est payer quelque chose qu’on va pas utiliser! ou voir on peux pas vu qu’on es loin des 10 G annoncer dans leur publicité!

    • Henry Dunant
      17/02/2019 à 16:35

      [mode ironie ON]

      C’est vrai que payer env. 50CHF par mois pour 8Gb/s à la place des 10 Gb/s annonces est un vrai scandale en comparaison des 200/100 Mb/s annoncés; mais les 100/25 Mb/s livrés contre 115 CHF par Swisscom.

      [mode ironie OFF]

      Franchement vous feriez mieux de vous poser la question de qui arnaque qui dans cet environnement.

  6. 17/02/2019 à 22:41

    Purement marketing, 95% des propriétairee de cet abonnement n’auront pas l’équipement nécessaire à un tel débit.

    • Henry Dunant
      17/02/2019 à 23:05

      Très probablement que quasiment personne ne peut à ce jour tirer parti de tels débits , mais ce qui est concret c’est que pour ceux qui sont éligibles ils peuvent payer moitié moins cher que chez l’ogre bleu.

  7. Danou
    18/02/2019 à 07:44

    Question bête: dans la vie de tous les jours, sans besoin de transfert de gros fichiers 24h/24h, est-ce qu’on constate une réelle différence (à savoir au-delà de la différence psychologique que l’on croit constater) en matière de surf Internet et pour regarder la TV en streaming entre une connexion en 100Mbits/s et une connexion en 8 Gb/s?
    Autre question: quel-est le PING pour votre connexion en 8 Gb/s, sachant que cette mesure est bien plus importante dans certaines situations, comme le jeu en ligne et même le surf standard?

    • 18/02/2019 à 10:12

      Avec cette offre mon ping est à 8ms avec cnlab Speedtest

      Je rejoins les mesures de Xavier pour la vitesse également
      Ceci dit je pense que l’intérêt de cette offre est multiple, elle permet à une famille de consommer individuellement un Gb/s sur chaque port et donc chaque pc sans limitations + un « power user » qui fait de l’agrégation de lien via un Nas, mais on est bien d’accord on est loin de l’utilisation de masse malgré tout. Mais ca fait au moins une offre sur le marché pour ce publique cible et de secouer les autres opérateurs

      Personnellement j’ai quand même divisé ma facture par deux et multiplié ma vitesse par dix. Même pour une famille qui n’utilise qu’ 1Gb/s, qui se plaindra de payer moins cher pour au moins aussi bien?

      • Tricoline
        18/02/2019 à 11:09

        «  ».. .et de secouer les autres opérateurs … » »

        Force est de constater que cela ne secoue pas du tout les autres opérateurs, ces derniers ne posent pas plus de fibre en FTTH (c’est complètement figé) et les prix ne baissent pas du tout, pire que cela ils augmentent insidieusement…

        Vu que l’offre est limitée à moins de 25% de la population, les opérateurs historiques ne se font pas de soucis avec les 75% qui ne peuvent pas accéder à Salt Fiber.

        Sans volonté politique de poser du FTTH partout en Suisse, rien ne va changer, ceci pour les 10 prochaines années.

        • Delta243
          26/02/2019 à 12:10

          il y’a une bonne raison pour que le marché de la Fibre se fige : N’est ce pas ?

          L’arrivée de la 5 G qui permettra de surfer à haute vitesse ainsi que d’avoir la télévision via la 5 G.

          Ce qui permettra de combler le fossé entre la fibre optique et le DSL

          • Tricoline
            26/02/2019 à 13:18

            Exacte pour les villages et zones à faible densité, par contre pour des villes cela ne sera pas suffisant, vu que cela reste des débits partagés.
            Faut il encore que les opérateurs équipent en 5G les régions mal desservies, et ne pas procéder comme pour la 4G avec les grandes villes en premier et le reste quelques années plus tard.
            Attendons un peu avant d’enterrer la fibre au profit de la 5G

  8. 18/02/2019 à 09:43

    moi ce qui me fait rire c’est que le test que tu as fait tu utilises aussi un server Salt de l’autre bout… ça donnerait quoi avec un serveur ailleurs pour rigoler? 🙂

    • ipodac
      19/02/2019 à 09:44

      Un serveur chez Swisscom qui donne pareil résultat

    • Pedro
      19/02/2019 à 16:19

      J’ai du 1gb, je n’arrive que très difficilement à utilise ce lien et encore moins longtemps. Je vais pas des 100to pour l’exploiter correctement.

  9. Pascal
    18/02/2019 à 10:43

    Je suis passé d’une connexion Swisscom fibre à 200 mbs à la conexión avec Salt, qui va à 500 mbs en wifi, et je conste depuis 12 jours, de nombreuses interruptions lorsque j’utilise WhatsApp, idem avec passablement de sites web, et des coupures également avec salt vidéo. Un débit certes plus rapide, mais un signal de mauvaise qualité. J’ai déjà réinitialisé 2 fois le router et aucune amélioration constatée.

  10. leoziito
    18/02/2019 à 12:58

    moi j’ai salt depuis juin de l’année passer et j’ai rien a dire, connexion internet très stable, jamais eu de coupures, rien a dire. Avant j’était chez Wingo et Sunrise par fibre, et je vois une reel différence de vitesse entre Salt et les autres deux, rien a dire, et surtout pour le prix, il faut arrêter de deconner, je suis très content que soit avec la connexion internet ou la qualité d’image de l’apple TV, qui est meme de meilleure qualité que celle que j’avais avec WINGO TV.

  11. Diter
    19/02/2019 à 07:17

    Un drole test pour tester la fibre 10gbits!!
    Utiliser Ookla qui est gratos et bourré de pub est assez surprenant comme méthode! Meme pas de ftp, sauvegarde multisite,… Même M Studer a très vite vu les limites..

    Et sinon quel est l intérêt du 10gbits? Aucun site ne permet le download ou l envoi de données a cette vitesse. 99 % des ordis ne sont pas équipé de carte 10gbits et même ils ne possédent pas des ssd aussi rapide. 80% des privés sont en wifi..

    Est-ce que les posseseurs de cette connexion puisse me donner 3 utilités d avoir ce type de connexion? Sauf de se la péter sur un forum?

    Je vous garantie que beaucoup d étrangers et de pays europeens rêvent d avoir les débits et la couverture de swisscom dans leur campagne. Quel cela soient swisscom ou autres (netplus, upc).

  12. Pedro
    19/02/2019 à 16:28

    Xavier, il y’a un point dont vous ne parlez jamais mais il est dangereux de fournir une connexion comme celle ci à des utilisateurs finaux. Vous vous rendez compte que certaines entreprises n’ont qu’un lien 1gb pour toute l’entreprise et que cette connexion peut saturer 10x leur connexion ?
    Ou faire tomber des ebanking, des sites de commerce en ligne etc..

    Sans parler d’un poste zombie infecté qui utiliserait cette connexion pour faire tomber des DNS ou des sites plus important avec plusieurs millier de PC zombie qui créent des ddos de plusieurs to/sec qui ne cesse d’augmenter d’année en année. Moins de 1000 personnes n’ont aucun besoin d’une ligne de 1gb/sec !

    Les guerres sont numérique maintenant, c’est fini d’envoyer des troupes à droite à gauche et il y’a déjà eu des exemples d’un pays coupé d’Internet..

    • 20/02/2019 à 08:50

      Si un site d’e-banking ou de commerce en ligne un tant soit peu sérieux tombe pour quelques Gbps, alors c’est qu’il y a un réel souci… du côté du prestataire – surtout pour un banque ! En effet, des sites d’une telle importance se doivent d’être protégés par une solution « anti-DDoS » (par exemple, Infomaniak assure pouvoir « absorber des attaques de plus de 4.5 To/s »).

      Par contre, votre remarque fait sens dans le cadre d’un réseau zombie, pour lequel pareilles vitesses de connexion sont effectivement du pain béni. Cependant, on ne peut pas toujours freiner l’innovation sous prétexte de « simplifier » la perpétration de certains actes malhonnêtes (que l’utilisateur peut souvent éviter en faisant attention à sa machine) !

  13. Pedro
    20/02/2019 à 22:24

    Le site d’un ebanking d’une banque régionale est tombé durant plusieurs heures car ils ont mis une offre anniversaire disponible à xxh00 et tous leurs clients ont suffit à faire tomber leur serveur et pouf plus d’accès sur leur site et ebanking. Je pense que beaucoup de monde surestime la capacité d’un serveur et le coût d’une réelle solution DDoS de plusieurs to/s. QoQa aussi tombait souvent avec leur offre. Passeport gourmand identique, Digitec aussi était tombé sur une offre, le site d’OVH aussi, Protonmail et les exemples se suivent et se ressemblent… 10Go, c’est ENORME même pour un serveur qui sont la plupart du temps en 100Mb voir 1Gb maintenant d’ailleurs cela se voit car absolument rien ne suit avec une connexion 1gb/sec même les géants du web (microsoft, google,…).

    Pour l’exemple de Protonmail cela a carrément affecté d’autres clients de leur datacenter, ils avaient d’ailleurs tirer une fibre en urgence pour régler le souci et je ne pense pas que c’est une énorme attaque. (25Gbs – https://protonmail.com/blog/a-brief-update-regarding-ongoing-ddos-incidents/)

    Le record est à moins de 2to pour le moment et j’ai de gros doutes qu’Informaniak tienne 4,5To en cas d’attaque réel.

    Ce n’est absolument pas une innovation de donner une ogive au plutonium à chaque citoyen pour qu’il l’expose dans son jardin alors que c’est totalement inutile.

    • 21/02/2019 à 06:53

      Attention, j’ai répondu à votre message en deux parties car celui-ci l’est semble-t-il lui-même : d’abord, vous parlez des dégâts qu’un seul internaute pourrait faire avec une telle vitesse (très peu probable), puis un ensemble de telles connexions, comme dans un réseau zombie (plus que probable, bien que des solutions existent – même si imparfaites). En tout cas, c’est ainsi que je l’ai compris !

      Du reste, je trouve aussi que c’est parfaitement inutile pour le 99,9% de la population, car comme vous le ditez, très peu de serveurs ou de sites ne sont capables de délivrer un contenu aussi rapidement. En plus, cela exige un réseau et un matériel à jour (et fort coûteux). Rien que le disque devrait être capable de délivrer 1.2 Go/s en écriture ! Soit un très bon SSD (pas en SATA).

      Là où c’est intéressant, c’est pour la petite frange de passionnés qui ont un ou deux serveurs chez eux et délivrent donc du contenu.

      • Tony
        23/02/2019 à 12:20

        Il y a plusieurs notions qui se mélangent ici et qui n’ont aucun rapport les unes avec les autres.

        Les attaques subies par protonmail par exemple, ont été des attaques par déni de service (DDoS). En gros, des paquets de données mal formés sont envoyés aux serveurs pour qu’ils mettent plus de temps à répondre et finissent par ne plus répondre aux milliards de requêtes qu’ils reçoivent en même temps. Les pirates utilisent des centaines voire des milliers de machines pour créer autant de connexions vers la cible à attaquer. Il y a des équipements qui permettent de se prémunir de ce genre d’attaques (on parle de mitigation).

        Pour les sites qui « rament » lors de périodes de promotions par exemple, ce n’est pas un problème de bande passante la plus part du temps, mais bien un problème de dimensionnement des serveurs en soit. C’est-à-dire que l’entreprise en question n’a pas dimensionné correctement ses ressources pour répondre aux clients potentiels. Il y a aussi des possibilités d’augmenter des serveurs WEB à la demande, mais il faut le prévoir dans son infrastructure (c’est le but du fameux cloud).

        Enfin, le débit du disque dur pour un test via un site web quelconque n’est pas d’une grande pertinence. En effet, les données sont utilisées en RAM et n’ont aucun besoin d’être écrite sur le disque. Par ailleurs, il y a aussi confusion entre débits et surtout des unités en jeu.

        Lorsqu’on dit 10Gbps, il s’agit d’environ 1.25 GO/s ou 1.25GB/s. Donc ne pas confondre les bits par seconde avec les bytes par seconde ou octets par seconde (facteur 8).

        Un SSD en SATA III ne peut débiter plus que 600MO/s soit la limite de l’interface à 6Gbits/s ou 6’000Gbits/s

        Un disque NVMe comme celui qui équipe les derniers Apple Macbook ou Mac Mini, utilise une interface directement sur le bus PCI du processeur (NVMe). Son débit max théorique est de 4’000Mo/s ou 64’000Mbits/s. En réalité, on est un peu en dessous.

        • 25/02/2019 à 09:06

          Peut-être n’ai-je pas été assez clair alors, car c’est exactement là où je veux en venir avec mes messages, bien que (trop) grossièrement simplifié 🙂

          Pas de confusion non plus concernant les unités (heureusement d’ailleurs, vu mon métier !), car comme vous le dites, il faut un SSD NVMe pour espérer exploiter le plein potentiel d’une ligne 10 Gbps… en téléchargement de fichiers, je précise, pas pour faire du streaming effectivement ! Là, le disque est bien mis en jeu, d’où ma mention d’avoir un “très bon SSD” (actuellement, ce sont bien souvent des SSD SATA qui sont vendus/intégrés).

  14. 21/02/2019 à 10:02

    @ Xavier Studer.
    Votre debit mesure correspend au debit optimal qui es possible sur cet standard xgs-pon. Pas de plus dedans!
    Des tests en laboratoire en France hont donne un maximum de presque 8.2 gbit: https://www.generation-nt.com/sfr-fibre-optique-ftth-xgs-pon-actualite-1956064.html

  15. misenta
    26/02/2019 à 16:11

    Comme toujours, Xavier et une bonne partie des lecteurs se bornent à cracher sur Swisscom car il a changé de stratégie mais ils ne répondent pas à la question essentielle qui est:
    Que préférer entre du gigabit ou plus en 2030 partout en Suisse ou, alors du 100Mbits pour tous dès 2021 en améliorant petit à petit ce débit lorsqu’ il y en a vraiment le besoin!?
    Et combien de fibres Salt a posé?=0

  16. Alexandre kalomiris
    26/03/2019 à 09:56

    Bonjour je souhaitais installer la fibre chez moi et câbler en rj45 les prises. J’ai demandé au SIG un devis. Leur réponse étant  » ,monsieur vous avez du 500 , +ça sert a rien.

    Chez cablecon il dise 500 j’ai beau mesurer plusieurs fois, le max est 198.

    A quoi ca sert d’inventer des vitesses vertigineuses si de base les vitesses annoncées ne sont jamais atteinte.

    Vers qui faut il se tourner d’autre pour installer la fibre de la rue a la maison? J’ai beau utiliser google, je ne trouve pas cette information sauf que je retombe chez les SIG.

    Merci de votre aide

  17. Alexandre kalomiris
    26/03/2019 à 11:11

    Bonjour je souhaitais installer la fibre chez moi et câbler en rj45 les prises. J’ai demandé au SIG un devis. Leur réponse étant ” ,monsieur vous avez du 500 , +ça sert a rien.

    Chez cablecon il dise 500 j’ai beau mesurer plusieurs fois, le max est 198.

    A quoi ca sert d’inventer des vitesses vertigineuses si de base les vitesses annoncées ne sont jamais atteinte.

    Vers qui faut il se tourner d’autre pour installer la fibre de la rue a la maison? J’ai beau utiliser google, je ne trouve pas cette information sauf que je retombe chez les SIG.

    Merci de votre aide

  18. Pascal
    11/04/2019 à 19:27

    Je viens de résilier aujourd’hui mon passage chez Salt Fibre après une expérience plus que décevante du 5 février à ce jour. Coupures incessantes du signal, 450 mb sur la bande passante à 5ghz et 40 mb sur la bande passante à 2.4 ghz. La différence est déconcertante :))) Je retourne sans hésitation aucune chez Swisscom, chez qui j’ai expérimenté 11 mois sans absolument AUCUN problème. Salt est effectivement MOINS cher, en revanche la qualité et stabilité du signal n’est pas au TOP, avis partagé avec les personnes que je connais et qui ont également souscrit un abonnement chez Salt Fibre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :