Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Nouvelle offensive sur le front des tableaux numériques et écrans design!

Meural de Netgear: l'air d'un vrai tableau...

Meural de Netgear: l’air d’un vrai tableau…

Depuis quelques années, différents constructeurs diversifient leur offre d’écrans en proposant ou des cadres numériques pour afficher dans son salon des œuvres célèbres ou en lançant des téléviseurs au design surprenant. Cette fois, c’est Netgear, le constructeur de points d’accès Wi-Fi, qui propose «sa toile digitale»…

Lors de l’IFA 2019 de Berlin, Netgear a ainsi annoncé le lancement mondial de Meural Canvas II. Le constructeur de solutions de réseaux précise que Meural, qui produisait déjà de tels cadres «connectés», a rejoint Netgear en 2018.

Un technologie adaptée à l’art

Netgear précise que cet écran mat antireflet est unique en son genre. La technologie brevetée TrueArt de Meural Canvas est censée mettre en valeur chaque coup de pinceau. Une solution qui est aussi adaptée pour valoriser ses plus belles photographies, selon le même texte de presse, qui souligne qu’un capteur de lumière adapte la luminosité du panneau pour un rendu naturel.

Et le résultat est impressionnant. Pour avoir pu observer cette solution sur le stand de Netgear à Berlin, je confirme qu’il s’agit d’un des cadres photo/artistiques les mieux réussis du marché. On a réellement l’impression d’être en face d’une reproduction, presque sans reflet, ce qui n’est pas souvent le cas des autres cadres, qui remplissent la fonction de téléviseurs, contrairement à ce modèle.

The Serif, par Samsung.

The Serif, par Samsung.

30’000 œuvres d’art pour Meural

L’accent a par ailleurs été mis sur le contenu. Une bibliothèque de plus de 30’000 œuvres d’art en constante évolution et provenant des principaux musées, artistes et collections d’images du monde entier, est proposée. Il est ainsi possible de changer de toile d’un simple geste de la gauche vers la droite, juste devant le cadre. Une application permet aussi de naviguer dans ce catalogue.

Sur le site de cette vaste foire, Samsung et Vestel exposent eux aussi leurs solutions, qui se rapprochent toutefois davantage de téléviseurs conventionnels. Lorsqu’on fait observer à Samsung que ce genre de solution consomme de l’énergie, on souligne que «The Frame» peut se mettre en veille si personne n’est présent dans la pièce.

Ecrans artistiques: Vestel persiste.

Ecrans artistiques: Vestel persiste.

Des TV colorées et design

Numéro un mondial des téléviseurs, Samsung a d’ailleurs plus d’un tour dans son sac. A l’IFA de Berlin, il a aussi dévoilé une nouvelle série de téléviseurs, «The Serif», pensés un peu comme des meubles. De quoi diversifier le design de son logis et apporter une touche de modernité bienvenue. Un programme à suivre de près, aussi!

Enfin, il faut encore peut-être préciser en conclusion que côté prix, il faut débourser au minimum 779 francs pour un Meural Canvas II de 21,5 pouces, 1399 francs pour The Frame en 43 pouces et 1299 francs pour The Serif dans la même taille…

Xavier Studer, de retour de Berlin

En vert, rouge ou bleu: The Serif par Samsung.

En vert, rouge ou bleu: The Serif par Samsung.

3 commentaires pour “Nouvelle offensive sur le front des tableaux numériques et écrans design!

  1. Maxou
    10/09/2019 à 07:53

    Vous faites bien de mentionner la consommation électrique de ces nouveaux écrans. Notre planète qui est au bord de l’essoufflement total n’a certainement pas besoin de ces pomes à pétrole supplémentaires!

  2. Sedlatchek
    10/09/2019 à 08:59

    La présentation des cadres sur le mur est magnifique.

    Mais faut-il ?
    – une alimentation 220V par cadre, donc un câble qui court le long du mur. Si le mur est blanc c’est bien, s’il n’est pas blanc, oups…
    – prévoir une multiprise au sol pour rejoindre la prise murale et accueillir toutes les alimentations des cadres.

    A moins que le cadre ne soit rechargeable !

  3. Pedro
    10/09/2019 à 09:17

    @maxou On n’a pas besoin non plus d’obsolescence programmée, d’objets irréparables, de batteries dans tout est n’importe quoi qui perdent du rendement lors de la charge, lorsqu’on les utilise pas et même lorsqu’on les utilise, des voitures électriques qui polluent autant que les centrales produisant leur énergie. Des voitures au final nucléaire ou au charbon ne sont pas forcément mieux que des voitures à essence. L’hydroélectrique est une énergie utilisée pour les pic et même revendu à l’étranger pour gérer ces pics de consommation. La nuit, on tourne principalement au nucléaire.

    Est ce que vous regarder qu’un appareil soit réparable, qu’il n y ait pas une batterie pour rien que la marque soit reconnu pour sa longévité avant tout achat ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :