High-tech: Sunrise lance un smartphone dédié aux enfants

  • Post last modified:11/11/2020
  • Post comments:6 commentaires
Sunrise lance Blabloo, le smartphone pour les enfants.
Sunrise lance Blabloo, le smartphone pour les enfants.

Sunrise a annoncé en début de semaine la commercialisation d’un smartphone pour les enfants. Il indique qu’«avec Blabloo, enfants et adolescents peuvent découvrir la communication numérique en toute sécurité», sous la surveillance de leurs parents.

Blabloo devrait garantir un usage adapté. «Grâce à l’app “Blabloo Parents” (iOS/Android), les parents peuvent à tout moment autoriser ou bloquer les fonctions de Blabloo via l’accès à distance, par exemple l’utilisation des apps, de Google Play Store, de l’appareil photo, etc», écrit Sunrise dans un communiqué.

Bloquer et localiser

Les ingénieurs semblent avoir pensé à tout. Les parents «peuvent localiser le smartphone dès qu’ils le souhaitent. En cas d’urgence, les enfants peuvent joindre immédiatement leurs parents via le bouton SOS», écrit l’opérateur désormais en mains d’UPC, c’est-à-dire de l’américain Liberty Global.

«Pour que les parents puissent faire découvrir le monde du numérique à leurs enfants en toute sérénité, Sunrise lance Blabloo, un smartphone pensé pour les plus jeunes. Les parents savent toujours quand et comment leur enfant utilise son premier smartphone», explique André Krause, CEO de Sunrise.

Nombreuses questions ouvertes

Sur le fond, cette annonce est des plus intéressantes puisqu’il semble inopportun de laisser un smartphone dans les mains d’un enfant sans surveillance. Cette initiative montre aussi à quel point les autoroutes de l’informations sont devenues incontournables, ne serait-ce que pour joindre les enfants qui sortent de l’école, sont à un cours extrascolaire, etc.

Et on ne parle même pas des richesses disponibles sur internet. Ou des horreurs.  En effet, la toile ne peut pas être mise à disposition des enfants sans encadrement et une certaine surveillance, sans parler des réseaux sociaux ou des jeux vidéo qui peuvent potentiellement être associés à des pertes de temps incroyables… De vraies plaies.

Courriels, WhatsApp?

Il est d’ailleurs cinglant de constater que l’éducation publique a eu généré un double discours sur ces technologies de l’information. Interdisant parfois les smartphones dans les écoles, la transmission de certains devoirs ou de certaines activités se fait désormais par courriel, voire sur WhatsApp, ce qui requiert un accès à internet.

Dans tous les cas, Sunrise ne compte pas en rester là. «Pour découvrir l’univers des montres intelligentes, la proie d’UPC prévoit également d’intégrer dans sa gamme la montre connectée pour enfants Xplora X5 Play eSIM. Cette nouveauté fera bientôt l’objet d’une prochaine communication», annonce-t-il…

Xavier Studer

Cet article a 6 commentaires

  1. Frjo

    N’est-ce pas une demi-mesure? seulement bloquer ou autoriser, est-ce suffisant?

    Il y a des solutions comme Qustodio qui vont limiter l’accès à des contenus non appropriés, analyser les contenus de réseaux sociaux, etc… car les enfants, suivant leur âge ont besoin d’être « protégé ». Je concède qu l’on peut alors se poser la question: est-ce qu’à l’opposé cela ne va pas trop loin de pister ainsi nos enfants?

    Dans tous les cas, la question première est celle des parents, par exemple ceux qui achète une apple watch avec sim à leurs enfants de 9 ans (du déjà vu).

  2. chrisge

    cette annonce de Sunrise (qui veut être sûr que les enfants soient vite accro aux smartphones et autres écrans) s’adresse uniquement aux parents responsables soit environ 30% de la population….

    Il n’y a qu’à voir le nombre d’enfants de 10ans avec des iPhones à + de 900 frs dans les mains …

    Et pendant ce temps, aucune législation qui rend responsable Twitter, FaceBook et autres des contenus immondes qui les inondent….

    Ce monde est très logique….

  3. Classic25

    Comment vendre du matériel obsolète (16go ? franchement ?) et un abonnement
    avec au final un solution 4 fois trop cher pour ce que c’est.

    Je n’ai pas besoin de pister mon enfant par GPS. Comment faisait-on il y a 30ans ?
    Et la relation de confiance/éducation ?
    Bref… Une carte sim prépayé gratuite, un téléphone xiaomi à 100.-chf, une application parentale qui bloque certaines applications (gratuite
    sur le playstore) et voilà !
    S’il doit me contacter => un appel en absence.
    S’il veut accéder à internet => le wifi de la maison.

    En passant, faudra arrêter d’avoir ce reflexe de penser que lorsque l’appareil (tablette ou smartphone) c’est de la grosse M… que c’est nécessairement pour « un enfant » ou pour « une personne âgée ».

  4. yxcdewqa

    Le problème, c’est qu’il y aura toujours un Kevin dans la cour de récré avec le dernier iPhone 12 Pro Max ++SS….

  5. Pedro

    Mais quelle sera belle la prochaine génération de zombies

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.