OCDE: la fibre optique devient la principale technologie de haut débit fixe

  • Post last modified:25/07/2022
  • Post comments:9 commentaires
OCDE: quand la fibre dépasse le câble.
OCDE: quand la fibre dépasse le câble.

La fibre optique a pour la première fois dépassé le câble pour devenir la principale technologie d’accès à l’internet haut débit fixe dans les 38 pays membres de l’OCDE. Désormais, à fin 2021, quelque 34,9% des abonnements au haut débit fixe passent par le brin de verre!

Les abonnements à la fibre optique ont augmenté de 18,6% au cours de l’année qui s’est achevée en décembre 2021. Ils ont dépassé le câble, qui représente désormais 32,4% des abonnements au haut débit fixe et les différentes technologies «traditionnelles» de type DSL, en constant déclin, qui ne représentent plus que 27%.

Jusqu’à plus de 70% dans certains pays…

La plus forte croissance a été enregistrée au Costa Rica, en Israël, en Grèce et en Belgique, qui ont tous augmenté le nombre de connexions en fibre optique de plus de 80% en 2021, selon ce communiqué de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Une valeur à relativiser puisque certains pays, numériquement à jour, ont presque entièrement raccordé les habitations à la fibre et ne tutoient donc que les 5%, à l’image de la Corée du Sud.

La part de la fibre dans le haut débit total des connexions à haut débit est désormais égale ou supérieure à 50% dans 13 pays de l’OCDE, dépassant les 50% au Chili, en Finlande, au Luxembourg, en Norvège, en Nouvelle-Zélande et au Portugal, et dépassant la valeur de 70% en Islande, au Japon, en Corée, en Lettonie, en Lituanie, en Espagne et en Suède.

Fibre optique: la Suisse en retard.
Fibre optique: la Suisse en retard.

La Suisse en dessous de la moyenne

Par rapport à l’ensemble des abonnements fixes à haut débit, le taux de pénétration de la fibre optique culminait ainsi à près de 87% en Corée du Sud à fin 2021, à plus de 83% au Japon et à près de 80% en Espagne, en Suède ou en Lituanie. En Suisse, pour comparaison, on se traînait à un peu moins de 25%. Cela dit, il y a encore pire comme les 7% de l’Italie, les quelque 5% de l’Allemagne ou les 3% de l’Autriche. En France, on se profilait à 46%.

Que penser? Gare aux interprétations hâtives. En effet, la Suisse se positionne toujours assez bien en termes de débit grâce à une bonne couverture par câble et des technologies DSL régulièrement optimisées. Reste qu’alors que la France a annoncé son intention d’en finir avec le cuivre, on continue de bricoler en Suisse, qui souffre toujours d’importants problèmes de concurrence, comme le relève généralement le gendarme en la matière…

Xavier Studer

Toutes les données, graphiques et cartes de pénétration du haut débit par pays sur le site de l’OCDE.

Cet article a 9 commentaires

  1. Nycko

    Plus besoin de fibre pour le particulier.

  2. Tricoline

    Il n’y a pas que la fibre qui est la traine en Suisse, le développement des energies renouvelables également (solaires, éoliens, biomasse …), aussi mal classée à l’OCDE.
    .
    La responsabilité des gens qui nous gouvernent, pardon, nous gèrent, est totale pour ces errements, cet hiver nous en verrons les premiers effets !

  3. David Dupont

    En Suisse, cela ne risque pas de beaucoup évoluer vu que le déploiement est totalement bloqué et risque encore de l’être un bon moment tant qu’il n’y aura aucun accord entre Swisscom et la COMCO. Urs Schappli avait parlé de la fin de l’année avant son départ de la direction de Swisscom mais on verra ce qu’il en sera à ce niveau là.

    Autre chose qui me préoccupe en Suisse, c’est l’absence de plans pour le déploiement de la fibre dans les zones moyennement et faiblement peuplées. Swisscom comptait arriver à une couverture fibre de 60% en 2025 et vu le blocage du dossier, il est certain qu’il y aura du retard. Cela pourrait nuire à l’attractivité de la Suisse lorsqu’il s’agira de convaincre les investisseurs étrangers de s’y installer si les infrastructures numériques sont dépassées.

    D’autres pays européens avancent rapidement même dans le groupe des retardataires. Ce sont également des pays qui historiquement étaient ultra câblés mais là aussi le déploiement de la fibre accélère nettement même si évidemment vu qu’ils partent d’un niveau très bas, c’est beaucoup plus facile de progresser rapidement. Début du mois, la Belgique a d’ailleurs annoncé des plans qui permettront de couvrir 95% de la population dans les zones reculées d’ici 2032 grâce à un investissement de 4 milliards d’euros supplémentaire sous la forme d’un partenariat entre l’opérateur historique et des investisseurs financiers. Là bas l’infrastructure est ouverte à n’importe quel opérateur qui veut offrir ses services. Le déploiement se fait en P2MP et les technologies PON. Espérons que ce type de solution voit le jour en Suisse et que le dossier puisse enfin se débloquer.

  4. Jaceneliot

    Une fois de plus, la Suisse, au nom de son idéologie nauséabonde du « libéralisme » jusqu’au boutisme, couplée à une bonne dose de lâcheté politique, nuit à sa propre population. On rajoute ça à la longue liste des non-sens de ce pays : aucun plan énergétique, abandon du nucléaire, pas de développement des ENR, pas d’interdictions logiques, comme celle des plastiques à usage unique, pas de vraies taxes sur les véhicules ultra polluants (SUV entre autres), pas d’action contre la corruption liée aux assurances maladies privées, etc. etc. Au final, c’est un pays gouverné par des lâches, incapables de prendre des décisions contraignantes.

    1. Tricoline

      Vous avez très bien résumé la situation !

  5. Aspasia

    ..Un aparté ; la prudence de la Suisse n’est pas de la lâcheté ! Tout le monde SAIT que le nucléaire (après moi le déluge !) et ses déchets impactera la planète pour des millions d’années, même s’il « arrange » les générations actuelles. Malgré ses « lenteurs », elle assure aux citoyens stabilité sociale et économique ; sachons apprécier ces avantages. AE

    1. Tricoline

      Le nucléaire ce n’est que la pointe de l’iceberg des erreurs et errements de nos gouvernements pour la gestion de l’énergie.
      Ces gens ont privilégié le vite fait mal fait, sans prévoir et anticiper les problèmes qui pourraient surgir, aucun scénario n’a été évalué.
      C’est typiquement le comportement des capitalistes égoïstes et égocentriques, si cela tourne mal c’est le peuple qui va trinquer, les riches seront confortablement installés dans leur bunkers

    2. Tricoline

      Le nucléaire ce n’est que la pointe de l’iceberg des erreurs et errements de nos gouvernements pour la gestion de l’énergie.
      Ces gens ont privilégié le vite fait mal fait, sans prévoir et anticiper les problèmes qui pourraient surgir, aucun scénario n’a été évalué.
      C’est typiquement le comportement des capitalistes égoïstes et égocentriques, si cela tourne mal c’est le peuple qui va trinquer, les riches seront confortablement installés dans leur bunkers

  6. Aspasia

    ..Je ne comprends pas pourquoi on néglige la géothermie, énergie inépuisable, sous nos pieds, alors que l’on creuse à des profondeurs conséquentes pour enfouir les déchets du nucléaire(?!). AE

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.