Dans le sillage d’UPC, Sunrise poursuit sa croissance par acquisition

  • Post last modified:03/11/2022
  • Post comments:2 commentaires
Le siège de Sunrise à Zurich.
Le siège de Sunrise à Zurich.

Pour continuer de faire gonfler le nombre de ses clients, Sunrise poursuit sa stratégie d’acquisition matérialisée par sa digestion de la marque UPC, propriété de Liberty Global. En mains américaines, l’opérateur a annoncé avec ses résultats trimestriels l’acquisition du téléréseau Elektra Basel-Land, soit EBL.

Dans son communiqué, il rappelle qu’EBL est actif par le câble tressé dans le secteur de l’internet et de la téléphonie depuis l’an 2000. Sunrise reprend donc les réseaux télécoms, qui commercialisent d’ailleurs déjà les offres UPC Connect, dans environ 200 communes en Suisse.

EBL se recentre sur son métier de base

Concrètement, Sunrise va donc engloutir environ 60’000 clients télécoms, y compris dans le segment mobile. Les abonnés actuels doivent donc se préparer à une transition de l’activité pour janvier 2023 avec le lot de problèmes qui pourraient survenir avec… Les détails de cette transaction restent secrets.

Dans le même texte, il est expliqué qu’EBL poursuit le développement de ses activités de production et de distribution d’énergie et de chaleur renouvelables. Ce vaste service industriel souhaite se recentrer sur son cœur de métier, ce qui fait sens compte tenu de la taille du portefeuille de clients.

Sunrise en croissance

Basé à Zurich, Sunrise a également dévoilé ses chiffres trimestriels mercredi. Il revendique un chiffre d’affaires en hausse de 1,5% à 763 millions de francs sur trois mois à fin septembre, par rapport à la même période de 2021. Le résultat brut d’exploitation ajusté (Ebitda) dépasse pour sa part les 292 millions, ce qui représente toutefois un fléchissement de 2,3% sur un an, selon un communiqué de presse.

La filiale de Liberty Global se justifie en invoquant des «investissements toujours plus élevés dans des activités commerciales et numériques». Cela dit, si Sunrise a engrangé 57’600 abonnements mobiles sur facture et qu’il se développe dans le segment Business, il doit continuer de composer avec un tassement de ses clients privés sur le fixe.

XS

 

3 mois
au 30 septembre 2022
9 mois
au 30 septembre 2022
En millions de CHF, à l’exception des pourcentages ajusté en %2) ajusté en %2)
Chiffre d’affaires 763,7 1,5% 2261,5 0,7%
  • Clients privés Mobile
319,3 3,3% 922,7 3,5%
  • Clients privés réseau fixe
300,2 (4,7%) 918,3 (4,7%)
  • B2B
144,2 12,3% 420,5 8,0%
EBITDA ajusté par segment2) 292,1 (2,3%) 837,1 2,3%
EBITDA ajusté sans ajouts P&E2)4) 156,0 (10,8%) 460,7 4,2%

Les résultats financiers détaillés de Sunrise sont disponibles dans le communiqué d’UPC Holding..

 

Cet article a 2 commentaires

  1. Cricri

    fusion et rachat de sociétés sont les seules possibilité pour masquer le départ continu de clients mécontents. ils feraient mieux de se positionner sur des prix corrects compte tenu de leur performances. personne n’est dupe!

  2. Nycko

    +1000
    Acheter à tout vas et bloquer le marcher…plus d’innovation. Font pareil chez eux les US, tout bloquer, interdire l’import chinois, … Ça va arriver ici. Blocage de certains sites internet, déjà effectué aux usa

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.