L’Office allemand de la radioprotection se développe

  • Post last modified:29/01/2023
Des antennes, un rayonnement et des hommes...
Des antennes, un rayonnement et des hommes…

Avec la 5G, les ondes électromagnétiques, non ionisantes, font reparler d’elles. Dans un contexte parfois peu constructif, l’Office fédéral allemand de la radioprotection, qui s’occupe aussi des rayons ionisants, poursuit globalement le développement de ses recherches en créant une douzaine de nouveaux postes à Neuherberg, près de Munich.

Cette évolution intervient après une restructuration du centre Helmholtz de Munich (situé sur lemême site). En effet, l’office allemand reprendra en 2023 douze scientifiques et autres spécialistes de ce centre, qui effectue des recherches sur la médecine ainsi que sur l’écosystème et la santé, selon Wikipedia.

Renforcement de la recherche

«L’Allemagne a besoin d’une recherche de premier ordre sur les rayonnements. Les compétences existantes doivent être maintenues et développée. Dans de nombreux domaines, tels que la médecine, la protection de la santé, la protection radiologique d’urgence et le changement climatique, la recherche en radioprotection a des missions importantes qui peuvent désormais être encore développées», estime , la présidente de l’Office Inge Paulini, citée dans un communiqué.

Werner Rühm, qui a présidé la Commission allemande de radioprotection de début 2020 à fin 2022 et qui a également pris la tête de la Commission internationale de protection radiologique (CIPR) en 2021, fait partie des nouvelles recrues du personnel de l’Office.

Mise en réseau internationale

«Les rayonnements ne s’arrêtent pas aux frontières – la radioprotection a donc besoin d’une coopération internationale ». L’Office est déjà actif dans de nombreux comités internationaux – dont la Commission internationale de protection radiologique (CIPR), le comité de l’ONU UNSCEAR ainsi que des comités de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Au bas de son communiqué de presse, cet Office précise que le site de Neuherberg est le plus important en termes de personnel avec plus de 200 employés, soit avant le siège principal à Salzgitter. L’Office fédéral, qui emploie 500 collaborateurs, est installé à Neuherberg sur le campus du Centre Helmholtz. Dans les années à venir, il est prévu d’y construire un nouveau bâtiment, qui devrait être utilisé à partir de 2027.

XS

Pour info, ce qui dit cet office sur la 5G.

PS
Ce sujet étant trop souvent le lieu de débats stériles de différentes parties parfois mal renseignées, les commentaires ont donc été volontairement fermés ici.