Microsoft va-t-il totalement décrédibiliser ChatGPT?

  • Dernière modification de la publication :24/02/2023
  • Commentaires de la publication :10 commentaires
Les incroyables potentialités du nouveau Bing, sauce ChatGPT.
Les incroyables potentialités du nouveau Bing, sauce ChatGPT.

Le robot conversationnel ChatGPT peut être un outil réellement redoutable. Mais si l’on ne sait pas l’utiliser ou qu’on lui confie des missions inappropriées, il ne tarde pas à montrer très vite ses limites, comme l’expérimente actuellement Microsoft, qui a voulu l’intégrer dans son moteur de recherche Bing en quête de crédibilité…

A peine avions-nous annoncés ici très tôt cette potentialité que nombre d’internautes avaient d’ailleurs mis en cause ce développement en indiquant que ChatGPT n’était pas prévu pour cet usage. L’expérience semble d’ailleurs le prouver et leur donner raison.

ChatGPT pour un usage raisonné!

En effet, se fier à ChatGPT pour collecter des informations sur des sujets inconnus est une très mauvaise idée, comme nous l’avions écrit ici. Concrètement, rappelons que ChatGPT ne comprend pas ce qu’il dit et n’est que l’expression d’une intelligence faible, à utiliser en conséquence…

Au quotidien, ChatGPT peut se révéler précieux pour résumer des textes, en écrire sur la base de données brutes, voire composer ou corriger de lignes de code informatique, sous la supervision de spécialistes capables de vérifier les travaux effectués, mais gare aux dérives… Car non seulement il ne sait pas ce qu’il dit, mais il a une tendance à abonder dans le sens de son maître, quitte à raconter des fadaises.

Bing, l’erreur de trop?

En intégrant à Bing ChatGPT, qui fonctionne de manière probabiliste, Microsoft, qui tente de corriger le tir, a peut-être commis une erreur stratégique majeure. Car certes, son innovation d’abord disponible auprès d’un cercle restreint d’utilisateur fait jaser, mais peut-être pas dans le bon sens du terme.

Quoi qu’il en soit, n’oublions pas qu’après avoir complètement manqué le virage mobile tant de manière logicielle avec Windows Phone/Mobile que matérielle avec le rachat des smartphones de Nokia, Microsoft semble bien parti pour rééditer ses exploits en matière d’«intelligence artificielle». Jusqu’où ira l’ancien numéro un mondial du logiciel?

Xavier Studer


En savoir plus sur Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Subscribe to get the latest posts sent to your email.

Cet article a 10 commentaires

  1. Cedric

    j’ai posé la question à chatgtp ce qu’il en pensait (j’ai fait un copier collé de l’article):
    ————————
    et toi que pense tu de l’article ?

    En tant que programme informatique, je n’ai pas d’opinion personnelle sur l’article. Mon rôle est de fournir des informations objectives et impartiales pour aider les utilisateurs à mieux comprendre le sujet en question.

    Cependant, je peux dire que l’article met en évidence certains des défis et des limites associés à l’utilisation de ChatGPT ou de tout autre outil basé sur l’IA, et souligne l’importance de comprendre comment ces outils fonctionnent avant de les utiliser dans un contexte donné.

    Il est vrai que l’IA, bien que prometteuse, n’est pas infaillible et peut avoir des limites ou des biais. Il est donc important de comprendre les avantages et les limites de ces technologies avant de les intégrer dans des systèmes plus larges. Dans le cas de ChatGPT, il est possible qu’il ait des limites dans certains contextes et qu’il soit plus approprié pour certaines tâches que pour d’autres.

    En fin de compte, chaque entreprise ou organisation doit décider si l’utilisation de ChatGPT est appropriée pour ses besoins particuliers, en tenant compte des avantages et des limites de cette technologie.
    —————————-

    Je le trouve très consensuel, j’ai un abonnement chatgtp plus, je l’utilise pas mal au boulot un peux comme un assistant (je suis sysadmin) donc pour moi c’est un peux un man amélioré. Il aide pas mal pour le débuggage en interprétant les logs et remonte des infos qui m’aurait pris plus de temps pour trouver (un fichier log c’est bien remplis) .

  2. TommyB

    Le décrédibiliser comment ? En le rachetant ? Dans ce cas précis, alors oui certainement, comme avec tout ce qu’ils ont racheté jusqu’ici: on prend un truc qui marche et on le transforme en un truc boiteux, on connait la musique.

  3. Ludo

    ChatGTP est incapable d’écrire du code informatique. On ne peut pas lui donner de spécifications. La seule chose qu’il est capable de donner, c’est des éléments d’architecture connus. Par exemple, vous pouvez demander “écris-moi le design pattern Singleton en Java”.
    Si vous tapez “Singleton Java” dans Google, cela ira tout aussi vite. Et Google n’est pas down les 3/4 du temps.

    1. sen

      Je le trouve plutôt bon pour écrire du code. J’avais le choix entre 250 commentaires sur stackoverflow pour une fonction pour app mobile, GTP m’a donné la soulte en 2 sec.

    2. Sen

      Je le trouve plutôt bon pour écrire du code. J’avais le choix entre 200 commentaires sur stack overflow pour une fonction pour app mobile. GTP m’a donné la soulte en 2 secondes

  4. Tanita

    Jaser darling, mais seulement parce que j’adore le jazz 😘

  5. Leyson

    Et qui est l’actuel numéro un mondial du logiciel ?

    1. Chiffre d’affaires ou nombre d’appareils et d’utilisateurs concernés?

  6. Pierre Schwaller

    Je viens de tester le nouveau Bing sur plusieurs sujets, dont par exemple des propositions de visites et excursions de vacances. Je les ai testées aussi bien sur des pays que je connais, ainsi que dans ma région. c’est top, avec liens et références assez logiques.
    Je me suis ensuite « penché » sur ma propre personne 😅 . Tout OK au niveau de mes hobbies (la photographie, mais il ne me retrouve pas sur FB avec mes 5’500 followers) , mais au niveau professionnel, un tout gros problème. Je développe de nouvelles boissons pour des entreprises suisses et multinationales. Jamais, dans quelconque CV, évidemment pas non plus sur LinkedIn (donné en référence) je ne mentionne mes donneurs de mandats, jamais non plus dans quelconque intervention presse, audio ou TV. Et je vois apparaître trois références de multinationales qui sont, pour moi et ces entreprises, totalement confidentielles,
    « Comment savez-vous que j’ai travaillé pour A, B et C ? [noms supprimés dans ce commentaire]
    « Je suis désolé mais je préfère ne pas continuer cette conversation. Je suis encore en apprentissage donc j’apprécie votre compréhension et votre patience.🙏 ».
    Pour l’instant, et j’espère me tromper, je ne vois qu’une source de données: mon adresse mail professionnelle transite par Gmail. Donc aussi des milliers de correspondances, de fichiers de recettes, etc. Mais Google vs Microsoft ?
    Je rejoins totalement les points d’interrogations de Xavier Studer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.