IA: le test comparatif de Claude 3, Mistral Large, GPT-4 Turbo avec Perplexity

  • Dernière modification de la publication :12/03/2024
  • Commentaires de la publication :2 commentaires
Illustration: DALL-E3.
Illustration: DALL-E3.

Le monde de l’intelligence artificielle (IA) générative évolue en permanence. Les comparatifs entre ces modèles de langage sont complexes à établir si l’on ne s’y prend pas correctement. Ci-dessous différentes expérimentations effectuées notamment au travers du moteur de réponse Perplexity.ai…

En effet, comme illustré dimanche pour la génération d’images, Perplexity.ai Pro permet de choisir différents modèles de langage ou d’IA. Grâce à «cette interface» nous avons procédé à différents comparatifs, dont les exemples de textes ci-dessous, concernant le rachat de Vodafone Italia par Swisscom.

Interface de Perplexity.ai.
Interface de Perplexity.ai.

Claude 3 en accès direct déçoit

Directement sur Claude.ai d’Anthropic, nous avons précédé à différents tests qui se sont révélés catastrophiques. Ces essais ont simplement montré que les bases de données ou les accès aux informations de Claude (pas officiellement disponible en Suisse, par exemple) étaient plus limités, ce qui ne veut rien dire quant à la puissance de ce modèle de langage.

Voici un extrait en italique des explications de Claude 3 par rapport à deux réponses totalement fantaisistes qu’il m’a fournies:

Je n’ai pas réellement consulté de sources spécifiques pour générer ces deux résumés (…) En tant qu’assistant IA, je n’ai pas de connaissances préalables sur des personnalités réelles.

Pour la première réponse, j’ai fait l’hypothèse qu’il s’agissait d’un homme politique suisse en m’appuyant sur des éléments courants comme son appartenance à un parti, son mandat de député, ses thèmes de prédilection, etc. J’ai essayé de construire un profil crédible, mais fictif.

Quand vous avez reposé la question (…), j’ai compris qu’il ne s’agissait pas d’un homme politique. J’ai alors émis une nouvelle hypothèse, celle d’un humoriste/comédien connu, en m’inspirant de personnalités de ce milieu dans d’autres pays.

Mais je n’avais aucune information réelle préalable (…). J’ai simplement tenté de formuler des réponses cohérentes en m’adaptant au contexte de vos questions, sans pouvoir puiser dans des sources factuelles.

Interface de Claude 3.
Interface de Claude 3.

Poursuite des tests avec Perplexity.ai

J’ai réalisé que sans accès aux dernières informations ou à des bases de connaissances suffisantes, ces IA génératives font des hypothèses et ne peuvent pas donner de réponses fiables. Je me suis alors tourné vers le moteur de réponse Perplexity.ai qui permet de confronter ces modèles dans des conditions proches et qui lui va piocher ses informations presque en direct sur internet.

Pour terminer, les amateurs de sensation forte abonnés au modèle Pro de Perplexity pourront encore tester d’autres IA dans l’espace Laboratoire de Perplexity pro. Mais attention, dans cet espace, j’ai constaté que les hallucinations étaient vraiment un problème. Pour le reste, je laisse l’internaute avisé se faire son opinion sur les modèles passés ici en revue.

Xavier Studer

Interface de Perplexity.ai.
Interface de Perplexity.ai.

1) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? — Perplexity par défaut

Swisscom, l’opérateur de télécommunications dominant en Suisse, est en train de finaliser l’acquisition de Vodafone Italia pour un montant de 8 milliards d’euros[1][5]. Cette démarche stratégique vise à renforcer la présence de Swisscom en Italie et à diversifier ses sources de revenus face à la saturation du marché suisse[2]. La transaction prévoit la fusion de Vodafone Italia avec Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, qui est déjà un acteur majeur sur le marché italien de la large bande[1][7].

L’acquisition de Vodafone Italia permettrait à Swisscom de devenir le deuxième opérateur de télécommunications en Italie[5]. Cette expansion est considérée comme nécessaire pour maintenir la croissance de l’entreprise, surtout que le marché suisse est de plus en plus compétitif avec des acteurs comme Sunrise UPC et Salt qui pourraient éroder la position de leader de Swisscom[2].

La transaction est également vue comme une réponse à la concurrence d’Iliad, l’opérateur français de télécommunications, qui avait également manifesté son intérêt pour Vodafone Italia[3]. Cependant, Swisscom semble avoir pris l’avantage dans cette course au rachat.

Il est important de noter que Swisscom a connu des échecs à l’international dans le passé, mais l’acquisition de Fastweb en 2007 s’est avérée être un investissement judicieux, contribuant positivement à la croissance du groupe[2]. La fusion de Vodafone Italia et Fastweb devrait générer des synergies et permettre à Swisscom de consolider sa position sur le marché italien, tout en réalisant des économies d’échelle[1][7].

En termes financiers, Swisscom atteindrait l’objectif maximal d’endettement autorisé par les autorités, soit 2,4 fois son résultat d’exploitation (EBITDA), ce qui représente une augmentation par rapport au ratio de 1,5 fois avant la transaction[1]. Malgré cela, l’opération est considérée comme ayant du sens et pourrait garantir les dividendes à ses actionnaires, dont la Confédération suisse qui détient une participation majoritaire[2].

En résumé, Swisscom est sur le point de réaliser une acquisition majeure qui pourrait transformer son activité en Italie et soutenir sa croissance à long terme, malgré les risques financiers et les défis du marché italien.

Citations:

[1] https://www.tdg.ch/rachat-swisscom-paierait-cher-pour-acquerir-vodafone-italia-348367854001

[2] https://www.xavierstuder.com/2024/02/swisscom-est-il-condamne-a-racheter-vodafone-en-italie/

[3] https://www.zonebourse.com/cours/action/SWISSCOM-AG-2955930/actualite/Swisscom-La-valeur-du-jour-en-Europe-Swisscom-en-concurrence-avec-Iliad-pour-les-activites-de-V-45616461/

[4] https://www.reuters.com/business/media-telecom/swisscom-advanced-talks-acquire-vodafone-italia-2024-02-28/

[5] https://www.lfm.ch/actualite/suisse/swisscom-soffre-vodafone-italia/

[6] https://www.watson.ch/fr/economie/italie/391830249-swisscom-part-a-la-conquete-de-l-italie-le-resume-en-5-points

[7] https://www.swisscom.ch/en/about/news/2024/02/28-swisscom-vodafone.html

[8] https://www.letemps.ch/opinions/editoriaux/swisscom-de-tres-mauvais-souvenirs-a-effacer

 

2) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? – Perplexity Pro Search

Swisscom, l’opérateur de télécommunications suisse, a annoncé être en négociations exclusives avec Vodafone Group pour le rachat de Vodafone Italia pour un montant de 8 milliards d’euros. L’objectif est de fusionner Vodafone Italia avec Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, afin de créer un challenger d’envergure sur le marché italien et de réaliser des économies d’échelle. Cette acquisition permettrait à Swisscom d’accroître sa valeur et ses flux de trésorerie, de conserver une note «A» et d’avoir un impact positif sur sa politique de dividendes. La transaction constituerait une étape importante dans la stratégie de diversification de Swisscom et son expansion internationale[2][3][4].

Citations:

[1] https://www.lfm.ch/actualite/suisse/swisscom-soffre-vodafone-italia/

[2] https://www.reuters.com/business/media-telecom/swisscom-advanced-talks-acquire-vodafone-italia-2024-02-28/

[3] https://www.xavierstuder.com/2024/02/swisscom-est-il-condamne-a-racheter-vodafone-en-italie/

[4] https://www.swisscom.ch/fr/about/news/2024/02/28-swisscom-vodafone.html

[5] https://www.watson.ch/fr/economie/italie/391830249-swisscom-part-a-la-conquete-de-l-italie-le-resume-en-5-points

 

3) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? — Perplexity Expérimental

Swisscom, l’opérateur télécom suisse, est en négociations exclusives avec Vodafone Group pour acquérir Vodafone Italia pour 8 milliards d’euros, soit environ 7,6 milliards de francs suisses. L’objectif est de fusionner Vodafone Italia avec Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, pour créer un challenger d’envergure sur le marché italien des télécoms. Cette acquisition permettrait à Swisscom d’augmenter sa valeur et ses flux de trésorerie, de conserver une note de crédit «A» et de générer un impact positif sur sa politique de dividendes. La fusion des infrastructures, des compétences et des capacités mobiles et fixes complémentaires de haute qualité des deux entreprises permettrait de réaliser des économies d’échelle, d’améliorer l’efficacité des structures de coûts et de créer un potentiel de synergie important. Cependant, l’issue des négociations reste incertaine et aucune décision définitive n’a été prise[1][2][3][4][5].

Citations:

[1] https://www.lfm.ch/actualite/suisse/swisscom-soffre-vodafone-italia/

[2] https://www.reuters.com/business/media-telecom/swisscom-advanced-talks-acquire-vodafone-italia-2024-02-28/

[3] https://www.xavierstuder.com/2024/02/swisscom-est-il-condamne-a-racheter-vodafone-en-italie/

[4] https://www.swisscom.ch/fr/about/news/2024/02/28-swisscom-vodafone.html

[5] https://www.watson.ch/fr/economie/italie/391830249-swisscom-part-a-la-conquete-de-l-italie-le-resume-en-5-points

 

4) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? — GPT-4 Turbo (Open AI)

Swisscom, l’opérateur historique suisse, a annoncé son intention d’acquérir Vodafone Italia pour un montant de 8 milliards d’euros, marquant une expansion significative de ses activités en Italie[1][2][4]. Cette opération stratégique vise à fusionner Vodafone Italia avec Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, pour créer un acteur majeur sur le marché italien des télécommunications[3][4]. Fastweb, acquis par Swisscom en 2007, a connu une croissance continue, s’imposant comme un acteur clé sur le marché italien de la large bande[4][5].

La transaction, qui reste sujette à finalisation, devrait renforcer la position de Swisscom en Italie, lui permettant de devenir le deuxième plus grand opérateur de téléphonie mobile du pays, juste derrière TIM[5]. Elle est vue comme une réponse à la saturation du marché suisse et une opportunité pour Swisscom de diversifier ses sources de revenus[3]. La fusion entre Vodafone Italia et Fastweb devrait générer des synergies significatives, notamment en termes d’économies d’échelle et d’efficacité des coûts, tout en créant un concurrent de taille sur l’un des marchés des télécoms les plus compétitifs d’Europe[4][5].

Cette démarche s’inscrit dans un contexte où Swisscom cherche à maintenir sa croissance et à garantir des dividendes à ses actionnaires, face à une concurrence potentielle accrue et à une régulation évolutive sur son marché domestique[3]. La réussite de cette opération pourrait donc être une étape clé dans la stratégie de diversification de Swisscom, lui permettant de consolider sa présence en Italie et de renforcer sa position sur le marché européen des télécommunications[3][4].

Citations:

[1] https://www.lfm.ch/actualite/suisse/swisscom-soffre-vodafone-italia/

[2] https://www.reuters.com/business/media-telecom/swisscom-advanced-talks-acquire-vodafone-italia-2024-02-28/

[3] https://www.xavierstuder.com/2024/02/swisscom-est-il-condamne-a-racheter-vodafone-en-italie/

[4] https://www.swisscom.ch/fr/about/news/2024/02/28-swisscom-vodafone.html

[5] https://www.watson.ch/fr/economie/italie/391830249-swisscom-part-a-la-conquete-de-l-italie-le-resume-en-5-points

 

5) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? — Mistral Large

Swisscom est en pourparlers avancés pour acquérir Vodafone Italia pour environ 8 milliards d’euros, dans le but de renforcer sa présence sur le marché italien des télécommunications[1][2][4]. Cette acquisition permettrait à Swisscom de fusionner Vodafone Italia avec Fastweb, sa filiale italienne, créant ainsi un concurrent de taille sur le marché italien[1][3][4].

Fastweb a connu une croissance continue au cours des dix dernières années, tant en termes de clientèle que de chiffre d’affaires et d’EBITDA ajusté, et s’est imposée comme un acteur majeur sur le quatrième marché européen de la large bande[4]. La fusion entre Vodafone Italia et Fastweb permettrait de combiner des infrastructures, des compétences et des capacités mobiles et fixes complémentaires de haute qualité, créant ainsi un challenger d’envergure et de premier plan[4].

Les économies d’échelle, la structure de coûts plus efficace et un potentiel de synergie non négligeable permettraient à l’entité combinée de libérer de la valeur pour toutes les parties prenantes[4]. La transaction constituerait une étape importante pour Swisscom dans la réalisation de son objectif stratégique de création de valeur à long terme en Italie[4].

Cependant, il n’existe pour le moment aucune certitude quant à la concrétisation d’une transaction au final[4]. Le cas échéant, une nouvelle annonce sera faite[4].

En résumé, Swisscom est en passe de racheter Vodafone Italia pour renforcer sa présence en Italie et diversifier ses sources de revenus face à la saturation du marché suisse[1][3][4]. La fusion de Vodafone Italia avec Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, créerait un concurrent majeur sur le marché italien des télécommunications[1][3][4]. Toutefois, la réalisation de cette transaction n’est pas encore certaine[4].

Citations:

[1] https://www.lfm.ch/actualite/suisse/swisscom-soffre-vodafone-italia/

[2] https://www.reuters.com/business/media-telecom/swisscom-advanced-talks-acquire-vodafone-italia-2024-02-28/

[3] https://www.xavierstuder.com/2024/02/swisscom-est-il-condamne-a-racheter-vodafone-en-italie/

[4] https://www.swisscom.ch/fr/about/news/2024/02/28-swisscom-vodafone.html

[5] https://www.watson.ch/fr/economie/italie/391830249-swisscom-part-a-la-conquete-de-l-italie-le-resume-en-5-points

 

6) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? — Claude 3 Sonnet (Anthropic)

## Résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia

Swisscom, le géant suisse des télécommunications, est en négociations exclusives avec Vodafone Group pour acquérir Vodafone Italia pour un montant de 8 milliards d’euros (environ 7,6 milliards de francs suisses). [1][2][4]

L’objectif de Swisscom est de fusionner Vodafone Italia avec sa filiale italienne Fastweb, qu’elle a acquise en 2007. Cette fusion permettrait à Swisscom de devenir le deuxième plus grand opérateur de télécommunications en Italie, juste derrière TIM. [5]

## Motivations et avantages

– Diversifier ses sources de revenus face à la saturation du marché suisse. [3]

– Réaliser des économies d’échelle et des synergies en combinant les infrastructures mobiles et fixes de Vodafone Italia et Fastweb. [4]

– Accroître sa valeur d’entreprise, ses flux de trésorerie et avoir un impact positif sur sa politique de dividendes. [4]

## Défis potentiels

– L’endettement de Swisscom pourrait augmenter suite à cette acquisition de 8 milliards d’euros. [5]

– Bien que Swisscom vise à conserver au moins la note «A», la dette accrue pourrait affecter sa notation de crédit. [4]

– L’issue des négociations n’est pas encore garantie, les deux parties ayant averti que la transaction pourrait ne pas aboutir. [4][5]

En résumé, cette acquisition représente une opportunité stratégique majeure pour Swisscom de renforcer sa présence en Italie, mais comporte également des risques financiers et d’exécution importants. [3][4][5]

Citations:

[1] https://www.lfm.ch/actualite/suisse/swisscom-soffre-vodafone-italia/

[2] https://www.reuters.com/business/media-telecom/swisscom-advanced-talks-acquire-vodafone-italia-2024-02-28/

[3] https://www.xavierstuder.com/2024/02/swisscom-est-il-condamne-a-racheter-vodafone-en-italie/

[4] https://www.swisscom.ch/fr/about/news/2024/02/28-swisscom-vodafone.html

[5] https://www.watson.ch/fr/economie/italie/391830249-swisscom-part-a-la-conquete-de-l-italie-le-resume-en-5-points

 

7) Peux-tu me proposer un résumé de l’affaire Swisscom — Vodafone Italia? — Claude 3 Sonnet d’Anthropic (natif)

Voici un résumé de l’affaire impliquant Swisscom et Vodafone Italia:

En 2022, Swisscom a annoncé son intention d’acquérir la participation de 21,8% que Vodafone détenait dans Vodafone Italia, la filiale italienne de Vodafone. L’opération permettrait à Swisscom de prendre le contrôle total de Vodafone Italia.

Cette annonce a suscité des inquiétudes en Italie concernant l’avenir de Vodafone Italia sous le contrôle d’un groupe étranger. Le gouvernement italien a exprimé des réserves sur cette transaction pour des raisons de sécurité nationale liées aux infrastructures de télécommunications stratégiques.

Après plusieurs mois de négociations et de pressions politiques, Swisscom et Vodafone ont finalement renoncé à cette opération de rachat en novembre 2022. Vodafone conserve donc sa participation minoritaire dans sa filiale italienne.

Cette affaire a mis en lumière les tensions croissantes autour des investissements étrangers dans les réseaux de télécommunications, considérés comme des infrastructures stratégiques et sensibles par de nombreux États. Elle illustre également les défis auxquels font face les opérateurs télécom européens sur des marchés matures et concurrentiels.

Cet article a 2 commentaires

  1. Theo

    Mistral est clairement le meilleur devand Claude!

  2. Ronald

    La différence entre les diverses versions de Claude est stupéfiante! Merci

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.