Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Free Mobile: 1500, Swisscom: 6000…

Les tarifs révolutionnaires de Free Mobile...

Les tarifs révolutionnaires de Free Mobile…

Free Mobile en lançant mardi en France un forfait illimité à 20 euros et un abonnement à 2 euros par mois va tétaniser l’industrie du mobile comme il y révolutionné le fixe. Peu de commentateurs ont toutefois souligné le problème de la qualité du réseau et du service…

La couverture de Free Mobile est très loin d’être achevée. L’opérateur ne possède que 1500 antennes environ et doit s’appuyer sur le réseau d’Orange. Pour comparaison, Swisscom en dénombre 6000 sur un territoire 14 fois plus petit. Passons ce détail, qui n’en est pas un puisque la qualité, qui rime aussi avec service, est si chère aux Helvètes.

En gros, Free Mobile propose des tarifs deux fois plus avantageux que les autres opérateurs français, et sans engagement. Du côté de Swisscom, le premier illimité qui tient la comparaison (mais pas sur tous les points) Bee Free est à 169 francs! La différence devient abyssale. Il faut dire que le mobile a toujours été la grosse vache à lait des opérateurs.

La Suisse: un cas complexe

Alors la Suisse est-elle beaucoup trop chère? Plusieurs paramètres entrent en ligne de compte. La législation sur les antennes (ORNI) est plus contraignante et le nombre d’oppositions à leur construction élevé. Certains estiment d’ailleurs qu’il serait impossible de construire un nouveau réseau en Suisse…

Enfin, nous avons un des niveaux de vie les plus élevés de la planète et des salaires en conséquence… En conclusion, on se dira qu’il reste un potentiel de baisse de prix, contrairement au message qu’essaie de faire passer Swisscom ces temps! Mais l’abonnement illimité à 30 francs n’est probablement pas envisageable pour profiter d’une qualité acceptable.

Xavier Studer

35 commentaires pour “Free Mobile: 1500, Swisscom: 6000…

  1. New-Tilus
    11/01/2012 à 6:42

    Pour ceux que ça intéresse, voici le lien de la conférence de Xavier Niel:

    http://live.free.fr/

    A voir c’est assez sympa.

  2. Filou76
    11/01/2012 à 6:46

    Ton raisonnement n’est pas tout à fait correct, Free ayant un partenariat avec Orange pour la couverture des zones non couvertes par leurs antenne

    • Xavier Studer
      11/01/2012 à 6:53

      Disons que ça montre le travail qu’il reste à Free pour monter son réseau. En Suisse, Orange avait un partenariat similaire avec Swisscom qui leur a coûté très cher… Ils ont été heureux de pouvoir compter sur leurs antennes. Il sera très intéressant de suivre l’évolution de Free Mobile.

  3. 11/01/2012 à 7:34

    Filou76 à raison. Le partenariat d’Orange permet à Free d’assurer à plus de 99% de la population une couverture en EDGE, et à plus de 98% une couverture en 3G+.
    Ensuite à eux de faire le nécessaire pour placer leurs antennes le plus rapidement.

    En parlant de la qualité helvétique, je souris légèrement. Si je ne me trompe pas, nous avons un réseau moins performant que le réseau mobile portugais selon un test d’ABE.

    Alors oui, un abonnement à 30.- n’est sûrement pas possible, mais une baisse de prix est sûrement nécessaire!

  4. MoxFulder
    11/01/2012 à 7:36

    Les offres entreprises des opérateurs suisse sont aussi incroyable. Avec sunrise, pour 25frs par mois, t’as aussi de l’illimité (sauf appels étranger + autres opérateurs mobiles suisse) pour 25frs !!!! C’est DEJA possible ici pour LES ENTREPRISES qui devraient avoir moins de soucis de sous-sous que les privés pourtant.

    • Xavier Studer
      11/01/2012 à 7:39

      En gros, les privés subventionnent les entreprises?

      • Crunch Crunch
        11/01/2012 à 9:01

        Excellente remarque ! Il est un peu choquant, que, en Suisse, de gros « Groupes » (entreprises), payes moins que les petits utilisateurs…

      • Lordthrawn
        11/01/2012 à 10:52

        Non, Sunrise baisse les prix pour gagner des part de marchés dans le domaine business. Peut-être et certainement à perte. Mais attention il n’y a pas de subventionnement sur les mobiles.

    • 11/01/2012 à 9:22

      Je ne sais pas mais il est vrai que cet abonnement Sunrise à 25.- on le retrouve partout, à l’état à Genève autant que dans de très nombreuses entreprises. J’en profite moi-même et hésite aujourd’hui entre deux possibilités:
      1) Soit Sunrise vise le très long terme et faire des abonnements à 25.- illimité est stratégique.
      2) Soit… On nous prends vraiment pour des idiots et le coût de maintenance des réseaux mobiles est tellement bas que 25.- couvre largement leurs frais.

      Et plus le temps avance, plus je penche pour la seconde solution…

    • Steph
      11/01/2012 à 11:10

      Je viens d’y souscrir (Si tu parle de medinex) et les appels sur les mobiles d’autres opérateurs sont inclus. A l’inverse de free qui expose ses frais cachés, chez nous ça coûte vite très cher. Et non Xavier, cette offre est rentable semblerait, mais passe à 35.- à la fin du mois. J’avais supposé que cette offre était perfusée par l’état mais il semblerait que ça ne soit pas le cas non plus. Après, c’est le réseau Sunrise…

  5. 11/01/2012 à 7:40

    Et pourquoi ne pas parler du forfait RSA? En Suisse, n’en déplaise à certains il existe des pauvres, eh oui! Étonnant non?
    La France est vraiment en avance sur le sujet et c’est peut-être la seule chose que nous pourrions « copier », non?

  6. ted
    11/01/2012 à 7:49

    bon il faut aussi prendre en compte que l’émission autorisée des antennes en France et beaucoup plus élevée, donc besoin d’en poser moins

    • Crunch Crunch
      11/01/2012 à 9:00

      Ha ça, c’est sûr, qu’en France, les antennes « Arrosent » très fort. Bien plus que les antennes Suisse !

      Je ne connais pas l’ « Unité » de puissance d’émission d’une antenne natel. Mais cela serais intéressant de comparer, effectivement !

  7. Oreille
    11/01/2012 à 8:39

    N’empêche que le potentiel d’efforts qu’il reste possible de concéder est immense en Suisse. Les mots ‘vache à lait’ prennent ici toute leur dimension et c’est vraiment regrettable pour nous!

  8. bazaro
    11/01/2012 à 8:48

    En gros, la qualité de Free est pas terrible parce que pas cher… Peut-être… ou pas ! puisque personne ne l’a testé !!!
    Quant à la « qualité » du reseau suisse le dernier test Connect a révélé que le meilleur réseau suisse est derrière le plus mauvais réseau autrichien.
    Essayer de surfer en mobile a la Givrine…
    Et si les salaires suisses sont plus élevés, ils ne le sont pas, et de loin, 6 fois plus.
    En Suisse, le client est tondu et il bêle de contentement car en plus il croit avoir le meilleur…

    • Laurent31
      11/01/2012 à 9:10

      A la Givrine on surf sur la neige pas sur un mobile 😉

  9. Lordthrawn
    11/01/2012 à 9:31

    Nous faisons toujours la comparaison avec la france ou d’autre pays. Mais quand ont demande aux gens si ils sont prêts à déménager la réponse et la suivante: « je suis bien en Suisse pas envie du tout de quitter mon pays on est bien ici ». Nous sommes un de pays le plus riche au monde (8ème mondiale). Donc tout est plus chère. Et il ne faut pas oublié qu’une ville comme Paris permet de faire baisser les prix pour un opérateur Français mais en Suisse la situation n’est pas la même. Je rejoins le commentaire de notre journaliste préféré. Il y aura une baisse des prix mais si l’on veut partout un réseau compétitif par rapport aux autres pays en ayant une puissance d’émission dix fois moins forte que dans d’autres pays on va passer à la caisse…

  10. mat
    11/01/2012 à 10:16

    Je ne comprends pas pourquoi on parle de mauvaise qualité ou de trop peu d’antenne puisque justement ils utilisent celles d’Orange… le consommateur, il en a pas grand chose à cirer sur quelle antenne il est connecté, du moment qu’il a du réseau et qu’il paie que 20 euros par mois

  11. 11/01/2012 à 10:30

    « Certains estiment d’ailleurs qu’il serait impossible de construire un nouveau réseau en Suisse »

    On voit que le lavage de cerveau est le même en Suisse que chez nous en France

  12. Sebseb01
    11/01/2012 à 10:50

    Selon les rumeur Xavier Niel aurrait fait une offre à orange suisse (je comprend que france télécom était pas embalé par l’idée :p)

    « Certains estiment d’ailleurs qu’il serait impossible de construire un nouveau réseau en Suisse », Certains disait déjà que ce n’était pas possible en france … et on peut voir le résultat

    • 11/01/2012 à 2:26

      La Suisse n’est pas la France, les lois sur le rayonnement sont plus strictes: que ce soit par la puissance des antennes ou le relief (majoritairement montagneux en Suisse), il faut bien plus d’antennes. Et là, on entre dans le problème des possibilités d’opposition (on a qu’à voir avec la tentative de blocage de Thionville pour réaliser le dénuement des français face aux décisions du législateur) autant que de rentabilité.

      Mais en théorie, trois opérateurs seraient suffisant pour qu’il y ait de la concurrence, le problème est l’oligopole qu’ils entretiennent, c’est ça qui tue! Même si nous n’aurons jamais les prix français à cause de nos niveaux salariaux et de ces surcoûts typiquement suisses, les prix sont sans doute bien surfait.

      • Zebulon
        11/01/2012 à 3:33

        Entièrement d’accord avec Alexandre (c’est assez rare pour être souligné 😉 )

  13. 11/01/2012 à 11:19

    Bonjour,

    il ne faut pas faire de procès d’intention à l’encontre de Free. Vos remarques portent sur la qualité du réseau et du service.
    Pour la 1ère, effectivement, Free a un accord de partage avec le réseau Orange qui est globalement de bonne voir très bonne qualité. Et je rappelle que dans 3 ans, Free s’est engagé à couvrir 70% de la population française en 3G. Puis 90% dans 6 ans. Et que l’ARCEP (l’autorité de régulation) n’est pas tendre avec les engagements non tenus comme l’a douloureusement vérifié Numericable en Décembre.
    Pour la qualité de service, nous verrons bien. Je ne connais pas vos standards en la matière en Suisse mais n’ai pas trop de mal à les imaginer supérieur au français. Toutefois nous jugerons sur pièce. Les concurrents violemment attaqués hier tant par les tarifs que par le discours du PDG ne manqueront pas de nous alerter sur ce sujet !

  14. Mick_co
    11/01/2012 à 1:08

    J’ai vu hier Xavier Niel dans une émission tv France 4 je crois, il disait que Free réinvestissait les bénéfices dans sa société et n’allaient pas aux actionnaires, c’est pour cette raison qu’il pouvait proposer de tels prix. Quand on sait qu’Orange et Sunrise appartiennent à des fonds d’investissement, on sait pourquoi on paye le prix fort. Free en France fait moins cher avec les même contraintes que ses concurrents. Si l’on extrapole en Suisse, Free en Suisse ferait pareil comme il l’a fait en France. Pensez à Easyjet qui a fait descendre les prix des vols européens, avec Free, c’est pareil.

    • goal2rak
      11/01/2012 à 5:19

      Il n’en est pas moins que Sunrise se la joue Freemobile avec son offre Medinex (35.-). Donc meme les financiers int les moyens de faire du Freemobile.

  15. 11/01/2012 à 2:22

    Petit clin d’oeil 😉 http://www.universfreebox.com/article15981.html

  16. Florian
    11/01/2012 à 6:12

    Personne ne parle du forfait RSA proposé par Free. Pourtant c’est une idée que ne ferais pas de mal chez nous, non?

  17. Zebulon
    11/01/2012 à 7:34

    C’est un vrais feuilleton 🙂

    https://p.twimg.com/Ai445hbCQAAarWS.png

  18. merinos
    11/01/2012 à 10:33
  19. Philippe
    12/01/2012 à 1:33

    Bonjour à tous,

    Oui le prix des télécoms en suisse est trop élevé en rapport avec l’étranger, cela même si les coûts sont plus élevés globalement dans notre pays. Est-il par exemple normal de faire payer un droit d’entrée (taxe de base pour avoir droit à un abonnement), je ne le pense pas.

    En france SFR vient de tenter de suivre Free dans la baisse de prix :

    http://www.gizmodo.fr/2012/01/12/sfr-se-lance-a-la-poursuite-de-free.html

    Il y a des besoins de base qui doivent êtres offerts population sans que l’on ne puisse engendrer de bénéfice et/ou que l’on puisse spéculer dans ces domaines : logement, soins médicaux, électricité, télécom/internet/tv, alimentation, mobilité.

    Nous devrions arrêter de courir derrière celui que l’on a quasiment érigé en dieu : l’argent… ou est passé la morale, la solidarité ? Quelques fois, on se le demande. Nous ne devrions êtres dualistes, arrivistes et devrions travailler tous la mains dans la mains de sorte à construire tous ensemble, à bâtir un avenir qui soit bon, acceptable et vivable pour tous.

    • Philippe
      12/01/2012 à 1:51

      J’oubliais dans les besoins de base la formation des petits et des grands et les loisirs… Personnellement je serai en faveur d’une scolarité obligatoire jusqu’à 17-18 ans et de facilités de formation/mises à niveau pour les adultes, mais cela est un autre débat…

      Bonne journée et belle année 2012 à vous tous.

  20. Patrice
    12/01/2012 à 4:22

    Comparer ce qui est comparable Swisscom, couverture +90% de la population….Free 30%…Swisscom +20000 collaborateurs….Free 841 collaborateurs….L’investissement par Swisscom pour le réseau mobile et fixe et de + 1Mrd par année….alors commencer a comparer Free avec du VTX ou Green. En parenthèse il faut pas oublier que Swisscom à inventé le roaming, la carte prepaid et le logiciel qui permet de surfer entre deux réseau sans avoir être coupé (Unlimited), Swisscom gagne aussi beaucoup de prix avec ces inventions à l’étranger mais tout ce progrès à un prix et c’est le client qui en profite…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :