Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Google prend le contrôle de Motorola

L'ultra mince Motorola Razr proposé en Suisse par digitec.ch.

L'ultra mince Motorola Razr proposé en Suisse par digitec.ch.

Google a officiellement annoncé mardi dans un communiqué de presse qu’il prenait le contrôle de Motorola Mobility. Les autorités chinoises venaient de donner leur feu vert à la condition qu’Android reste gratuit pendant cinq ans, selon un texte de Reuters.

Le premier moteur de recherche mondial place Dennis Woodside à la tête du fabriquant de smartphones.  Son objectif est désormais de se concentrer sur moins de défis, mais de consacrer son énergie à des projets ambitieux en créant de « merveilleux appareils qui seront utilisés dans le monde entier, selon le texte de presse.


Rappelons que Google a déboursé 12,5 milliards de dollars pour racheter le fabricant fort de huitante ans d’histoire et possédant de nombreux brevets, mais en mauvaise posture sur le marché. Motorola a d’ailleurs été un partenaire essentiel du développement du système Android.

Toujours les brevets
Cette question des brevets est plus brulante que jamais. Rappelons que ces derniers jours Microsoft a essayé de bloquer la vente de terminaux Motorola, (le document de l’ITC) car il souhaite empocher des royalties sur chaque smartphone vendu. Il touche déjà de royales commissions, pour des brevets, sur les appareils de HTC ou de Samsung, notamment.

Par ailleurs, un autre procès est actuellement en cours aux Etats-Unis, toujours pour des questions de brevets. Oracle accuse Google d’avoir in-délicatement utilisé du code de son logiciel Open Source Java pour construire le système d’exploitation Android. Si Oracle a déjà gagné sur certains points, l’issue du procès est incertaine, comme expliqué dans cet article de Wired.

Philosophie à changer
Le futur de Motorola, lié à celui du système Android, est donc incertain. Google aura beaucoup de pain sur la planche pour changer la philosophie de la société qui jusque ici a presque toujours adapté Android avec sa surcouche maison… Ces adaptations prendront des mois et des milliers de licenciements seraient dans l’air…

Même si les concurrents de Motorola comme Samsung ou HTC ont salué ce rachat, ils s’interrogent toujours sur la politique de Google qui pourrait favoriser cette marque. Selon les dernières rumeurs, Mountain View poursuivrait cependant le développement de différents terminaux avec Motorola et d’autres marques.

Des questions de diplomatie…
Certains observateurs ont d’ailleurs relevé que lors de la présentation du Galaxy SIII de Samsung, le Coréen n’avait quasiment pas cité les termes Android ou Google. Lors du MWC de Barcelone, j’avais d’ailleurs eu accès à certaines informations qui laissaient effectivement penser que tout n’était pas idéal avec Google.

En rachetant Motorola, Google a donc mis la main sur certains brevets qui pourraient mettre à l’abri Android. Le géant de la recherche devra toutefois déployer d’intenses efforts pour rassurer ses partenaires, notamment Samsung qui est aujourd’hui le principal moteur du petit bonhomme vert…

Xavier Studer

11 commentaires pour “Google prend le contrôle de Motorola

  1. MedClass01
    23/05/2012 à 7:16

    Bon article M. Studer

  2. Eloi
    23/05/2012 à 7:39

    Avec le meilleur système du monde et en ayant le contrôle de Motorola, Apple peut préparer les mouchoirs! Bye, bye…

    • Super ToTo
      23/05/2012 à 7:51

      Un peu extrémiste, non?

    • Super ToTo
      23/05/2012 à 7:55

      Je parle du commentaire d’Eloi bien sur

    • pol
      23/05/2012 à 9:32

      ouais, ne reste plus qu’à gager de l’argent maintenant.

    • Julio
      23/05/2012 à 9:41

      Bien au contraire. Bien malin sera celui qui devinera l’avenir des os de téléphonie mobile. Tout peut se passer. Il est tout à fait possible que les acteurs du monde Android d’aujourd’hui tournent le dos à Google si ce dernier favorise trop Motorola. Il y a un net conflit d’intérêt dans ce rachat. Comme le souligne XS, on dirait que Google assure ses arrières pour ne dépendre de personne, c’est très bien joué. Du côté d’Apple, ils vont certainement perdre des parts de marché. Ils joueront le rôle d’outsider, comme ils l’ont toujours fait dans le monde de l’ordinateur et ça leur réussi pas trop mal. Quoi qu’il en soit, croisons les doigts pour qu’il y ait toujours de la diversité dans le choix d’un OS mobile, avec au minimum 3 grands acteurs (Android, iOS et windows). Car le monopole n’est jamais bon pour le consommateur.

  3. MedClass01
    23/05/2012 à 9:51

    Encore un qui a rien compris…

    • Tricoline
      24/05/2012 à 6:19

      Mais qui ???

  4. MedClass01
    24/05/2012 à 5:24

    Ben Eloi,
    Pas ma faute si les posts s’actualisent toutes les 2 heures…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :