Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Littérature: Apple sème la censure à tout vent

Voici quelques titres qui pourraient troubler les clients de l'App Store.

Voici quelques titres qui pourraient troubler les clients de l’App Store.

Le problème de la liberté d’expression dans les applications pour smartphones et tablettes devient toujours plus criant et insupportable. J’ai à nouveau été alerté en cette fin de semaine par une série d’articles sur certaines pratiques d’Apple imposées au libraire en ligne Izneo.

Ce dernier m’a confirmé qu’il avait dû retirer environ 40% de son catalogue de l’iPad sur demande d’Apple. Numerama évoque des motifs prétendument pornographiques en rapport avec la morale américaine. Une conclusion à nuancer, comme je l’ai appris en posant d’autres questions à Izneo… Ci-dessous les réponses de Lise Prudhomme, porte-parole de ce spécialiste de la BD.

Me confirmez-vous les faits rapportés dans cet article?

En effet, nous vous confirmons les informations relayées dans cet article. Nous avons dû retirer un grand nombre de BD de notre application sur l’App Store, avant de pouvoir en réintégrer progressivement quelques-unes, au cas par cas.

Combien reste-t-il de BD dans l’App Store et dans le Google Play? Ce dernier est-il aussi concerné?

Nous avons donc aujourd’hui environ 2500 BD sur l’application de l’App Store, alors que notre catalogue compte plus de 3 700 BD. L’intégralité du catalogue (donc plus de 3700 BD) est bien disponible en revanche dans le Google Play. Il s’agit ici d’une censure provenant d’Apple, nos autres canaux de ventes ne sont pas concernés.

Prévoyez-vous des versions pour Windows 8 et Windows Phone?

Nous avons déjà une application BD comics by izneo pour Windows 8 et projetons de développer également cette application pour Windows Phone.

Avez-vous ce genre de problème avec Microsoft? Quel est le nombre de titres disponibles? Est-ce le même catalogue que sur Android?

Nous n’avons pas ce genre de problèmes avec nos autres canaux de vente, qu’il s’agisse de Google ou de Microsoft. Seul l’App Store d’Apple applique ce type de censure. Donc, sur tous nos autres canaux de vente (Windows et Android y compris) vous retrouverez l’intégralité de notre catalogue.

Des réponses éloquentes

Les réponses d’Izneo sont vraiment très parlantes: ni Google, ni Microsoft, aussi en mains américaines pourtant, ne semblent inciter la censure à une telle échelle sur le terrain littéraire. Ce n’est donc pas une question de morale américaine, mais un problème beaucoup plus spécifique à Apple.

Cela dit, pour aller dans le sens d’Apple on pourrait comprendre que certains contenus numériques ne soient pas proposés à tous. Pour suggérer quelque chose, comme la pomme semble en panne de créativité depuis des années, pourquoi ne propose-t-elle pas de mettre à disposition des contenus plus osés aux seuls détenteurs d’une carte de crédit, par exemple, pour vérifier l’âge…

Xavier Studer

PS. Les titres incriminés sont disponibles dans toutes les bonnes librairies de Suisse…

96 commentaires pour “Littérature: Apple sème la censure à tout vent

  1. Olivier
    06/04/2013 à 9:09

    Il me semble que la ville de Gland a eu des difficultés à faire valider son application pour les mêmes raisons.

  2. BlueDream
    06/04/2013 à 9:30

    Pas de problème sur Windows 8. Encore un argument de plus pour s’offrir une Surface!

    • MonBug
      06/04/2013 à 11:23

      pom pom girls décérébrée…. c’est bien trouvé Alexandre.

    • BlueDreamTrolling
      06/04/2013 à 10:29

      Pub inutile comme d’hab.

  3. Patrick
    06/04/2013 à 10:14

    Voilà encore une bonne raison qui me conforte sur ma décision de revendre mon iPhone 4s il y a déjà longtemps pour Androïd. Je me suis banni volontairement de la secte…

  4. 06/04/2013 à 10:22

    Je ne reviens pas sur cet article et n’en pense pas moins, mais au moins Apple ne fouille pas vos données personnelles. Quand on pense que Microsoft scanne VOS données que vous stockez sous SkyDrive pour vous exclure s’ils trouvent du porno ou des données illicites (ou ce qu’ils considèrent comme tel) on se dit que certaines sociétés méritent vraiment de disparaître. Heureusement que le flop des Neo-Windows se confirme complètement, il était temps que Microsoft disparaisse et avec lui, les pom pom girls décérébrées qui l’accompagne.

    • Xavier Studer
      06/04/2013 à 10:42

      Quelles sont vos sources?

    • MonBug
      06/04/2013 à 11:21

      je précise que le même contenu sur dropbox y est encore. Et pour ceux qui doutent, essayer de loader des trucs du genre sur skydrive, et vous verrez….

    • DavidL
      06/04/2013 à 11:35

      Vous rêvez éveillé Alexandre.
      D’une part Microsoft ne « scanne » pas, mais a simplement précisé dans les CG que les contenus illégaux étaient interdit (pédophilie etc…), d’ailleurs je n’ai pas encore vu un seul article relatant une personne s’étant fait supprimé ses fichiers. Ils se protègent légalement et n’importe quelle boite le fait. Vous avez juste repris les titres des articles populaires criant au scandale.
      D’autre part vous me semblez bien naïf de penser qu’Apple ne le fasse pas sur son iCloud et n’aie pas les mêmes clauses dans ses CG !
      Alors le flop je l’attends avec vous, MS s’écroule et fait faillite, elle est bonne celle-là ! Sortez de votre bulle et ouvrez les yeux, car si MS est son capital (le 2ème plus gros après Apple il me semble) s’écroule, tout le monde de l’IT se sera écrouler avant.

      • 06/04/2013 à 12:03

        « Sortez de votre bulle »: ce genre de phrases naïves ont au moins le mérite de me faire exploser de rire. Ici on réagit tous différemment, on peut laisser plus libre cours à nos sentiments « geek » et parler sans être bloqué par la pensée, où dans un cadre plus normal, notre cerveau nous dirait « Non mais tu es complètement à côté de la plaque mon pauvre ». Il y a qu’à voir les commentaires des extrémistes de tout bord (et dans lesquels je me place dans les « Microsoft doit disparaître »). J’espère que vous en êtes aussi conscient vous concernant…

        Bien entendu que Microsoft ne s’écroulera pas du jour au lendemain, leur marché du PC n’est pas autant concurrencé que l’a été celui du Smartphone pour Apple par exemple. Ils se recycleront comme l’a fait IBM auparavant et comme le fera Apple ou Google quand ils seront remplacés. Mais les choses vont plus vite qu’avant, les paramètres du marché et des besoins clients changent, et Microsoft, eux, ne peuvent pas changer aussi vite car ils sont l’incarnation même de l’informatique à l’ancienne. C’est pour ça que je suis persuadé qu’ils sont clairement sur le déclin. Et au niveau vitesse, regardez les services à la MySpace qui sont passés de « l’indispensable immortel » à « disparu », regardez Apple et ses iPhones, imbattables à la sortie des premiers Android et où Gartner (et ses prédictions à la noix) ne voyait pas de risque pour Apple avant 2015-2016, ils ont été rattrapés en trois fois moins de temps que prévus.

        Comme je le disais, ce sera plus lent pour Microsoft car ils ne sont pas directement concurrencé sur le marché PC, mais ils couleront, c’est certain et ce sera tant mieux (et non, je n’ai jamais caché ma haine envers Microsoft et mon total pris-parti, renforcé par des BlueDream qui me convainquent que MS doit disparaître encore plus vite que prévu).

      • 06/04/2013 à 8:48

        Un article parmi tant d’autre qui dit, avec d’autres mots, ce que j’essaye d’expliquer: http://www.latribune.fr/technos-medias/electronique/20130405trib000757779/tablettes-contre-pc-2013-s-annonce-comme-un-tournant-.html

  5. Patrick
    06/04/2013 à 10:43

    Là ou j’ai un vrai problème avec Apple c’est qu’ils ont convaincus certes, avec talents, que leurs produits sont les meilleures et que certains ont foncés dedans aveuglement. Chaque os à ses défauts et qualités, c’est ce qui fait que les produits évoluent,libre à chacun de préférer tel ou tel os, l’important c’est d’avoir assez de recul et juger sans partis pris sur les avantages d’un os PAR RAPPORT A SON UTILISATION .

    • Majipoor
      08/04/2013 à 11:35

      Parce que les concurrents n’essaient pas de convaincre que leurs produits sont les meilleurs, n’est-ce pas?

      « certains ont foncés dedans aveuglement » … « libre à chacun de préférer tel ou tel os »

      Ou l’art de se contredire dans une même phrase: quant on décide que ce sont les produits d’Apple qui sont les meilleurs par rapport à notre utilisation, on est aveugle, forcément.

      Personnellement, je suis sur Mac depuis 1989 dans un monde professionnel PC: au moins j’ai matière à comparer et mon choix personnel du tout Apple me semble bien moins aveugle que celui de certains.

  6. Christophe
    06/04/2013 à 10:53

    Ce n’est pas trop nouveau, depuis le début Apple exclue tout les contenues « adultes », il ne s’en sont jamais caché. je suis surpris (à moitié) par contre pour Skydrive … j’ai toutes mes photos chez MS, je vais verifier si les photos de ma femme topless à la plage ont été supprimées … en fait j’en ai probablement pas, mais ça me donne envie d’uploader une photo « hot » pour voir ce qui se passe.

  7. MonBug
    06/04/2013 à 11:13

    Arrêtez de jouer les Calimero les gars ! Vous vous plaignez tous de la « censure » d’apple et vraisemblablement à juste titre, je ne discute pas cela, mais au moins eux ont quelques chose à offrir. Ils proposent du contenu légal chez nous. On nous bassine avec le google Market, y compris dans cet article, mais à part des apps, je n’ai rien le droit de télécharger ou acheter en Suisse ! A quand enfin un article de Xavier sur la passivité de google la dessus ? C’es quand même pas normal. C’est pour quand ?? ils foutent quoi ? Et ne ne sortez pas l’excuses des négociations longues et difficiles. Ils se foutent juste de nous en Suisse. Ce n’est pas la cas de toutes les sociétés. Heureusement..

    • Mark
      06/04/2013 à 11:40

      Tout juste. Je regrette que les séries ne soient pas (encore) proposée dans iTunes pour la Suisse…
      Par contre, j’apprécie le clavier QWERTZ natif, ce que NI Android, ni MS ne propose…

      • 06/04/2013 à 11:50

        Euh? Moi j’ai toujours eu mon clavier QWERTZ en natif sur Android?

  8. 06/04/2013 à 12:14

    Bravo à Apple qui fait le ménage dans SON magasin. En tant que père de famille, vous devriez applaudir cette conduite…

    • dal
      06/04/2013 à 12:52

      ouai c’est bien vrai ça. Remercions Apple qui s’occupe de l’éducation de tout un chacun. Plus besoin de réfléchir a ce qui est bon ou mauvais pour nous puisqu’ Apple le sais. Ne vous occuper plus de l’éducation de vos enfants, maintenant il y a une application pour ça!

      Ahh l’éducation au bien et au mal par les entreprises coté en bourse y’a que ça de vrai… J’me demande si Orwell y avait penser ^^

      Bon en même temps si ils savaient un peu développer ils mettraient en place un systême de compte sur les itruc et un filtre par age sur le market et on en parle plus… mais bon…

      • 06/04/2013 à 1:02

        Non car il faudrait après également bloquer l’application qui pose problème ou seulement une partie de son contenu, avec toutes les difficultés que cela occasionne.
        Youtube est co bloquent aussi les contenus réservés aux adultes, je ne vois pas où est le problème, et personne n’est venu critiquer.

      • dal
        06/04/2013 à 1:49

        aaah ben si c’est trop difficile a mettre en place ça justifie totalement la censure. Vu sous cet angle là ça se tient…

    • 06/04/2013 à 1:06

      Je n’imaginerais pas possible que qui que ce soit avec un minimum de cerveau puisse penser que l’éducation doit être prise en charge et régulée par des entreprises du domaine privé. Encore plus sous un concept de censure.

      Et histoire de pouvoir conserver encore une opinion correcte de ceux qui pourraient prétendre le contraire, je préfère prendre l’affirmation de Noisequik comme une plaisanterie, de l’humour noir à défaut d’être limite mauvais goût.

    • Xavier Studer
      06/04/2013 à 1:10

      En adulte responsable, je ne délègue pas à des tiers la responsabilité de savoir ce qui est bon ou non. En revanche, j’utilise des systèmes évolués qui permettent de créer des espaces enfants en bloquant notamment le navigateur internet… Tiens, encore un truc qui manque à Apple…

      • MonBug
        06/04/2013 à 1:27

        Faux. Avec les restrictions au sein d’ios (Parametres, menu Général), vous avez la possibilité de bloquer l’accès à Safari également. Renseignez-vous un peu, ou au mieux arrêter d’assener des non-vérités sans cesse.

        • Xavier Studer
          06/04/2013 à 1:40

          Rustique, partiel et peu ergonomique. Rien à voir avec un espace enfants. Essayez Android ou Windows Phone avec lesquels on crée de vrais espaces enfants… Arrêtez de vouloir défendre sans cesse ce qui ne peut l’être.

      • Yvan
        06/04/2013 à 1:48

        non ont peu bloquer dans ios et safari les restrictions pour enfants …
        et si les enfants pouvaient lire des BD sur papier ce serait bien plus intelligent de la part des parents …

        Franchement Apple n’est pas un saint d’accord mais votre hargne ne vous rends plus crédible
        si un jour vous écriviez la vérité sur votre frustration envers Apple ça ferait avancer les choses plutôt que ces petites remarques diffusées de plus en plus ces derniers temps.
        Et j’aimerais voir une listes genres du genre les 10 qualités et les 10 défaults de ios contre Androide pour voir la frontière entre l’utilité et la futilité !

        • Xavier Studer
          06/04/2013 à 1:55

          Rien à voir avec ce qui est proposé sur Android et Windows Phone, je le répète. J’adore Apple, mais je ne peux pas ignorer ses manques, parfois abyssaux…

      • MonBug
        06/04/2013 à 1:51

        Au contraire. Simple et efficace.

  9. 06/04/2013 à 1:21

    Oh personne n’est dupe, sur ce blog : vous prenez n’importe quelle information pour pouvoir cracher sur Apple, cela en devient presque risible.
    @ Alexandre et Dal : est-ce que vous blâmeriez au nom de votre sacrosainte liberté un kiosque qui décide de ne pas proposer des journaux ou vidéos pour adultes ou un tea room qui ne vend pas d’alcool?

    • dal
      06/04/2013 à 2:02

      Si ce kiosque ou ce tearoom représenterait ~30% des kiosques ou tea-room mondiaux et tenterais de s’imposer son model a tout le monde en tentant d’empêcher les autres de se développer sous des prétextes fallacieux.
      Sans aucun doute: Oui. Et j’encouragerais toutes les personnes capables d’une once de discernement à en faire autant

    • Xavier Studer
      06/04/2013 à 4:32

      Absolument pas Noisequick. J’apprécie infiniment cette marque et ses appareils, toujours si design; je suis d’ailleurs particulièrement satisfait de mon MacBook Pro qui me permet d’avoir Mac OS X et surtout l’excellent Windows 7 sur la même machine. Je pense que vous n’avez pas compris l’enjeu, qui est un enjeu de société et qui dépasse Apple. La plupart de ces livres sont en vente libre dans des librairies bien bourgeoises. La plupart sont probablement, simplement érotiques. Pour mémoire, le mécanisme est le suivant: d’abord, sous prétexte de bonnes moeurs, on censure des livres. Puis on les brules. Enfin, on brules les hommes qui ne partagent pas nos idées. En tant qu’universitaire, je ne suis évidemment pas en faveur de tels processus.

      • MonBug
        06/04/2013 à 4:47

        aie…..votre ignorance va bien au delà des sujets technologiques…..là, XS, je me serais auto-censuré, au lieu de dire des anneries pareilles…

        • Xavier Studer
          06/04/2013 à 4:55

          Vraiment? L’histoire est ponctuée de tels exemples.

      • Majipoor
        08/04/2013 à 11:44

        « Puis on les brules. Enfin, on brules les hommes qui ne partagent pas nos idées. »

        Faut arrêter de délirer, non? On parle d’un constructeur de gadgets électroniques qui a décidé de ne pas diffuser de porno dans son magasin en ligne et laisse ce soin au web accessible sans aucune censure sur ses devices.

        RIen n’empêche Izneo de vendre toutes ces BD via son site web aux utilisateurs iOS.

      • 10/04/2013 à 9:44

        Universitaire ??? sérieusement ??? Dites-nous dans quelle faculté vous enseignez ou faites de la recherche.

        • Xavier Studer
          10/04/2013 à 11:08

          Sérieusement? Je vous invite à consulter des ouvrages de référence. Je précise que je n’ai pas de compte à rendre à un obscur anonyme qui se cache lâchement derrière un pseudonyme…

  10. MonBug
    06/04/2013 à 5:03

    je n’irais pas sur ce terrain. Vous êtes prêt à tous les commentaires pour justifier votre point du vue. Y’a pas besoin…..Et dans l’histoire, des hommes n’ont pas été brûlés par d’autres parce qu’ils ne partageaient pas les mêmes idées….. méconnaissance totale et analogie maladroite. Vous devriez effacer les 4 derniers messages selon moi. Rien à y faire ici.

    • Xavier Studer
      06/04/2013 à 5:07

      Tout l’enjeu est cependant bien là. Je le répète c’est un enjeu de société qui dépasse simplement l’exemple du jour. Tenez un peu de lecture, c’est assez sommaire, mais c’est déjà ça: http://fr.wikipedia.org/wiki/B%C3%BBcher Je me permets par ailleurs de citer Wikipedia « Un Autodafé consistait à l’origine à brûler des livres considérés comme païens, blasphématoires ou immoraux. Le Bûcher des vanités consistait à déposer ses objets considérés comme luxueux sur un bûcher, notamment les bijoux, pour expier ses péchés (orgueil, avarice, envie) (Jérôme Savonarole, qui en avait organisé à Florence en 1497, mourut lui-même sur le bûcher). »

  11. 06/04/2013 à 5:56

    En résumé, vous souhaitez avoir de la littérature érotique ou pornographique dans l’Apple Store. C’est votre droit le plus strict mais je ne viendrai pas en faire l’étalage sur un blog.
    Rappelons que nous parlons du magasin en ligne sur un appareil propriétaire que personne n’oblige à acheter et où il existe des systèmes concurrents. De plus, le contenu en lui même peut être obtenu par d’autres moyens.
    Je suis également ravi que Google ait supprimé des vidéos de toromachie sur Youtube, vous voyez que je ne suis pas sectaire.

    • Xavier Studer
      06/04/2013 à 6:01

      Erotisme ou pornographie: là n’est pas la question. Où est la limite? C’est quoi de l’érotisme ou de la pornographie? Quelle définition? Et qui sait peut-être qu’un jour certaines idées seront jugées immorales? Les écrits disparaîtront? A nouveau, selon quels critères?

      • StopTrollingSVP
        06/04/2013 à 10:33

        Quel bla bla futile et inutile

      • Majipoor
        08/04/2013 à 12:26

        Mr Studer: est-ce bien l’endroit pour se lancer dans un débat sociologique? A moins que ce n’ait été votre intention dès le départ et la raison même de cet article qui n’en devient qu’un prétexte?

    • 06/04/2013 à 6:07

      Quand on parle d’appareils qui remplaceront sans doute à terme les livres tels que nous les connaissons, qui sont de véritables bases de savoir pour tout le monde, toute censure est un danger, ça peut être du porno, de la tauromachie et à terme, des idéologies qui n’arrangent plus une entreprise.
      C’est sous cet angle que je trouve inadmissible qu’au lieu de mécanismes de protection intelligent (classement par âge par exemple) comme il en existe sur presque toutes les plateformes, on utilise la censure. Que ce soit de la part d’Apple ou de Google, ou de qui que ce soit qui se veut être une véritable référence, qui se dit vouloir remplacer les livres universitaires par des iPad ou le monde de la vidéo par YouTube. Je suis un chancre d’apprendre à mes enfants la différence entre le bien et le mal, pas à leur cacher pour qu’ils l’apprennent, un jour, par quelqu’un d’autre et peut-être, avec une objectivité toute relative. Ce sont souvent les plus ignorants qui tombent sous l’influences de sectes, de gurus dangereux, ou de dictateurs fous…

      • Majipoor
        08/04/2013 à 11:49

        Apple censure son magasin et pas le web accessible pleinement depuis des devices.

        Toute ces histoires ne sont au final que des problèmes mercantiles: des entreprises considèrent qu’il est financièrement nécessaire d’être présent sur l’AppStore et ne veulent pas se contenter d’une diffusion par le web. Mais dans ce cas, faut faire avec les règles d’Apple.

        Et pour Google c’est pareil, il y a des règles et tout ne passera pas sur leur store non plus: que l’on me donne la règle qui permette de dire que Apple va trop loin et pas Google.

  12. 06/04/2013 à 6:31

    Je le redis, on parle d’un magasin et non d’une interdiction de lecture d’un contenu. Vous lisez ce que vous voulez avec votre iPhone. La Migros ne vend pas d’alcool je vous le rappelle…

    • Xavier Studer
      06/04/2013 à 6:46

      La Migros vend de l’alcool sous l’enseigne Denner. Pour revenir à cette polémique, le problème est qu’Apple fait retirer des contenus qui sont vendus par une librairie tierce et ne sont donc pas directement disponibles dans l’App Store. Pour aller dans votre sens, la suppression par Google d’une vidéo de tauromachie est tout aussi problématique. Quelle sera la prochaine étape sur YouTube: flinguer un sujet d’un journal télévisé, car trop dérangeant? 100% d’accord avec Alexandre.

      • Majipoor
        08/04/2013 à 11:51

        « ne sont donc pas directement disponibles dans l’App Store. »

        Mais si, justement: ce contenu est vendu en in-app purchase dans l’app store et c’est bien tout le problème.

    • 07/04/2013 à 9:03

      Apple interdit aux applications de vendre les lectures qu’elles veulent, c’est qu’Apple intervient au niveau du contenu, et que le consommateur final n’a donc pas le pouvoir de choisir, mais seulement de subir le choix prédéterminé d’Apple. Je pense qu’il y a une sorte d’entêtement de ta part Noisequik (à défaut de parler d’un fanatisme un peu aveugle pour le coup) pour défendre un sujet d’un point de vue seulement business. Mais à nouveau, on ne parle plus d’une Migros face à d’autres magasins, on parle d’un Apple qui prétend être le futur remplacement pour les livres et outils d’éducation (c’est ainsi qu’ils présentent sur leur site pour le projet « Education ») on est donc en droit de s’inquiéter de leur censure. Et quand je parlais de « censure d’idéologie d’entreprise », c’est sous-entendu leur interdiction de toute application qui pourrait faire la promotion d’un concurrent (Blackberry, Windows Phone ou Android) et ça s’est déjà produit (on a tous souvenir de ce magasine Android interdit sur l’AppStore). Alors quoi, les étudiants n’auront plus le droit d’acquérir des livres parlant d’autres systèmes d’exploitation sous prétexte qu’Apple l’a décidé? Ton entêtement est aberrant, voire inquiétant je trouve, car si un Suisse est fanatique à ce point, on peut s’inquiéter de ce que les Américains sont.

      • Majipoor
        08/04/2013 à 1:48

        « pour défendre un sujet d’un point de vue seulement business »

        Le business est l’explication, le pourquoi. Histoire de ne pas y voir une sorte de volonté de dominer le monde et de retourner aux âges sombres de l’Inquisition comme Mr XS semble le craindre.

        « Alors quoi, les étudiants n’auront plus le droit d’acquérir des livres parlant d’autres systèmes d’exploitation sous prétexte qu’Apple l’a décidé?  »

        C’est un peu le problème avec le genre ce messages: on part sur une info et on extrapole en dehors de toute réalité, voir on invente, pour essayer de démontrer son point de vue. Mais quand on se base sur autre chose que des faits, la conclusion n’a que peux de valeur.

  13. carl
    06/04/2013 à 11:00

    comment on accède à cette app dans google play depuis la suisse ?

  14. christophe
    07/04/2013 à 10:50

    vous allez un peu loin non ? on parle d’un magasin en ligne, si vous ne trouvez pas ce que vous voulez … chercher un autre magasin. on parle de bruler des livres … vous pensez pas que c’est exagéré. je pense qu’il n’y a rien qui impose un magasin à vendre ce qu’il n’a pas envie de vendre, en plus en l’occurece pour le sujet précisément il suffit d’aller avec safari sur le site en question pour avoir tout le catalogue. Je pense là que vraiment Apple ne met pas en danger tout ce que vous dénoncer … franchement brûler des livres … on se calme !

    • 07/04/2013 à 10:54

      Tout à fait, les réactions sont tellement disproportionnées dès qu’il s’agit d’Apple… ou comment peindre le diable sur la muraille. Si la librairie Izneo utilisait un format standard comme le pdf ou ePub, le problème ne se poserait même pas, mais je pense qu’ils ont peur des méchants pirates de BDs

    • Xavier Studer
      07/04/2013 à 10:54

      Je parle de la censure en général. Mais au fait, quelle est l’idéologie à l’ origine de cette censure?

      • jean-luc
        07/04/2013 à 12:27

        Et bien, je pense à la culture des cul-bénis comme George Bush qui fait sa prière le soir et va envahir l’Irak le lendemain, il a juste réussi à transformer un pays laïc avec des femmes qui avait accès a la culture en une république islamique avec des femmes voilées et des attentat quotidiens.il me semble que le choix de vouloir accéder à de la pornographie est individuel et qu’il revient aux parents de mettre les limites aux enfants, on peux supposer que les applications de rencontre sans contrôle d’âge sont bien plus un danger qu’une histoire de fesse ou qu’un dessin pornographique.

      • Christophe
        07/04/2013 à 4:27

        Pour moi ce n’est pas de la censure, juste le refus de vendre du porno ou assimiler comme tel.
        Au même titre que Migros ne vends pas d’alcool … pas de quoi en faire un fromage et d’entrer dans des débats extrémiste.

        • Xavier Studer
          07/04/2013 à 5:10

          Ce n’est pas du porno qui a été censuré. C’est tout le problème…

      • Christophe
        08/04/2013 à 7:59

        J’imagine bien, je suis chez iznéo et je n’ai jamais vu de BD porno, c’était pour simplifier. Ils sont très prude chez la pomme, un bout de fesse ou de sein et c’est dehors ! Pour moi ce n’est pas si grave un peu comme la censure du tableau de l’origine du monde de Courbet à l’époque sur Facebook … c’est juste risible non ?
        @alexandre, pas triste, risible … et à partir de ça on parle de bûcher pour les livres d’abord et ensuite pour les auteurs … ça dérape un peu non ? on est pas dans le débat de la neutalité du net il me semble !

      • Majipoor
        08/04/2013 à 11:55

        Ce n’est pas une idéologie mais une décision business tout simplement: Apple cherche simplement à éviter le risque d’être attaqué en justice pour du contenu diffusé par un tiers. Et oui, c’est déjà arrivé.

    • 07/04/2013 à 7:27

      Personnellement, je parlais autant d’Apple que de Google avec la tauromachie ou d’autres. Et si on ne peut pas avoir un débat de fond parce qu’il y a le mot Apple dans une discussion (God is in da place?) ça devient triste… Bien que je crois en effet qu’Apple, ça devient triste… La preuve avec les propos de christophe.

  15. Julio
    08/04/2013 à 9:41

    Hé ben… Que de réactions… C’est bien, c’est un sujet qui mérite des réactions. Pour ma part, je ne suis pas touché, je ne lis pas de BD sur mon iPad. Par contre, je m’inquiète pour la suite. Qu’est-ce qui empêche Apple de continuer sur la même lancée et censurer davantage encore les magasines disponibles dans les différents kiosques. Certes, on ne trouve pas de contenu pornographique sur les différents kiosques disponibles sur iOs. Par contre, rien n’empêche Apple de censurer des magasines sur la photographie, sur les tatouages, ou simplement des magasines de mode. Ces magasines proposent très souvent des hommes et des femmes fortement dénudés. Et il est fort probable que le côté artistique ne soit pas considéré. Enfin, on verra bien. Quoi qu’il en soit, et en tant qu’utilisateur satisfait de produits pommés, je ne comprends pas que l’on puisse défendre la position des censeurs. C’est juste incompréhensible. Et ceux qui soutiennent le fait que l’ont a qu’à changer de magasin, ben non, on peut pas, faut tout racheter… 😉

    • 08/04/2013 à 10:22

      Si Apple est si méchant, les éditeurs peuvent proposer leurs propres magasins sur le web avec des formats de fichiers universels. Ah tiens c’est bizarre, on me dit qu’ils ne le font peu ou pas !

      • Julio
        08/04/2013 à 10:57

        Les magasins sur le web avec lecture directement sur le navigateur existent, mais ça fonctionne moyen sur iPad, je ne sais d’où vient a limitation. De safari ou des sites. De toutes façons, je ne voit pas le rapport. Si Apple veulent continuer à perdre des clients, c’est exactement le comportement à adopter. Vont-ils aussi censurer les bouquins à contenu érotique sur le store iBooks??

      • Majipoor
        08/04/2013 à 11:58

        Ils peuvent diffuser leur magasines en ePub ou PDF et ça marchera parfaitement sur toutes les plateformes. Devine pourquoi ils ne le font pas?

      • Majipoor
        08/04/2013 à 11:59

        « Si Apple veulent continuer à perdre des clients,  »

        Arrête aussi ces idioties: Apple ne perds pas de clients, bien au contraire.

      • Julio
        08/04/2013 à 12:34

        @Majipoor « Arrête aussi ces idioties: Apple ne perd pas de clients, bien au contraire. » Tant mieux pour eux alors. Mais le jour où je devrai changer de tablette, j’y réfléchirai à deux fois. Je contrôlerai bien si le contenu que je désire consulter est disponible ou susceptible de disparaître du jour au lendemain.

      • Majipoor
        08/04/2013 à 12:42

        C’est ta liberté de consommateur d’y réfléchir à deux fois. Et si tu crois que de l’autre côté tout est beau et que c’est la Liberté avec un grand « L » face à la prison d’Apple, tu as aussi le droit d’être naïf.

      • Julio
        08/04/2013 à 1:59

        @Majipoor: Tu t’es levé du mauvais pied pour être aussi agressif? (Apparemment nous avons gardé les chèvres ensemble, alors tutoyons-nous). On est là pour discuter tranquillou, pas pour se crêper le chignon. Je n’ai jamais insinué qu’ailleurs c’était mieux, chaque système a ses avantages et ses inconvenants. D’ailleurs, pour le moment, je suis très contents de mes produits sous iOs. Je souligne simplement le fait, que je comparerai bien le contenu des différends kiosques le jour où je serai amené à changer de matériel. Et je ne suis pas naïf pour ne pas connaître la censure qu’applique Microsoft (entre autre) sur le contenu disponible pour ses tablettes. D’ailleurs, je viens de faire un petit essai avec le catalogue Zinio que j’utilise sur iPad. Leur contenu érotique n’est disponible qu’en ligne. Et pas sur les tablettes, qu’elles soient iOs, Android ou Microsoft. Mais la on parle de contenu érotique, pas de simples BD.

      • dal
        08/04/2013 à 2:08

        « les éditeurs peuvent proposer leurs propres magasins sur le web avec des formats de fichiers universels. »
        Ben y’a plein de limitations mise en place par apple pour limiter ou rendre difficile ça.
        Surtout qu’ils ont de leur coté une applications qui fait ça tout simplement et tout joliment.

        Au dernière nouvelle, il était pas possible de télécharger facilement (sans applications tiers) un fichier. (en tout cas la dernière fois qu’un pote m’avais montré, mais ça date, j’espère que ça a changer).
        Il est aussi sauf erreur interdit de faire des paiements dans une applications sans verser des sous a Apple (qui du coup se donne le droit de censurer ce contenue qui passe par eux).
        Et les limitations du html5 et des navigateur font que l’expérience utilisateur est meilleurs dans une applications.

        Donc si on met tout ça a la suite, on se retrouve avec une sorte de mixe qui oblige a mettre en place des solutions de contournement. Du genre passer par safari pour commander des bouquins qui sont envoyer par mail (ou sur un cloud) et après faut ouvrir une autre application (au sein de laquelle il est interdit de mettre un lien sur le site ouvert par safari) pour ouvrir le fichier reçu.
        Par contre si on passe par leur infra, c’est tout smooth et facile, mais faut leur donner 30% et on peut se faire censurer du jour au lendemain.

        Après apple controle le truc, ça leur fait plein de fric et c’est bon pour eux, je dis pas… Mais pour l’utilisateur et le développeur c’est pas le plus pratique. Mais les part de marché étant ce qu’elles étaient fallais passer par là. Heureusment ça change gentiment…

      • 08/04/2013 à 2:35

        non, Relay.fr s’est passé de l’App Store pour vendre ses magazines et ça fonctionne très bien. On achète sur le site avec PayPal et les publications apparaissent immédiatement dans l’application iOS.

      • Julio
        08/04/2013 à 3:11

        @Noisequik: En effet, mais le contenu pour adulte est bloqué sur iOs, et pas sur Android. (Bon, toutes façons, la lecture sur Relay est toute pourrie…)

      • Majipoor
        08/04/2013 à 4:13

        @Julio
        « Apparemment nous avons gardé les chèvres ensemble, alors tutoyons-nous) »

        Ce forum est le seul que je connaisse où les gens ne se tutoient pas: les chèvres n’ont rien à y voir.

  16. jojozuf
    08/04/2013 à 11:38

    Je suis un vieux macuser et je ne m’en cache pas, mais cette sur le coup ça m’énerve aussi.
    Ce qui me dérange le plus c’est le puritanisme faux cul des américains, censure à tout va au cinéma
    et plus grand producteur de films porno.
    Jack Nicholson a très bien résumé le cinéma américain :  » quand tu coupe un sein on montre, quand tu montre un sein on coupe ».

    • Majipoor
      08/04/2013 à 12:23

      Tant que tu arrives à voir que ce n’est pas un problème lié à Apple, mais à la culture américaine, c’est l’essentiel.

      • 08/04/2013 à 3:31

        Inutile de plus discuter si la règle de base est de ne pas pouvoir critiquer Apple. De plus en plus grave tes interventions, un aveuglement hallucinant envers Apple.

      • 08/04/2013 à 3:48

        Au contraire, j’ai l’impression que tous les prétextes sont bons pour critiquer Apple !
        Est-ce qu’il y a ici un client Izneo qui a été lésé ?

      • 08/04/2013 à 3:58

        @Noisequik: Oui, cette censure emmerde une copine… Sérieux en plus! Mais après faut arrêter la paranoïa. Perso la polémique est partie autant de Google que d’Apple, avec pour ma part savoir si une entreprise privée pouvait ou non censurer des publications sur sa plateforme, surtout quand on considérait qu’à terme, il ne resterait plus que ces plateformes pour lire des livres. C’était un débat plus profond et je ne visais réellement pas spécialement Apple.

        Si je remarque qu’AUCUN ne s’est senti obligé de venir défendre Google ou a hurlé à la mort alors que je les incluais dans le lot, j’ai en revanche des fanatiques Apple qui me sont tombés dessus et qui refusent même d’entrer dans un débat plus large à cause du mot Apple (voir message plus haut).

        C’est simplement triste et affligeant, c’est tout ce que j’ai à dire. Et plus certains insistent, comme toi et Majipoor, plus ça me fait halluciner et m’inquiéter pour l’avenir de la terre si on se retrouve avec une proportion d’utilisateur de ce calibre qui augmente…

      • Majipoor
        08/04/2013 à 4:18

        « si la règle de base est de ne pas pouvoir critiquer Apple »

        Non, la règle de base devrait être de soutenir une idée, un principe et ensuite de critiquer de manière équilibrée les différents acteurs en se basant dur des faits et en essayant de comprendre les tenants et aboutissants, en usant de raison et de discernement.

        Moi, je ne vois ici que prétexte à toujours taper sur Apple en montant en épingle la moindre info. Du sensationnalisme qui ne recherche absolument pas à comprendre le problème et a analyser la situation. De la malhonnêteté (ou de la paresse) intellectuelle.

      • Julio
        09/04/2013 à 7:57

        « Non, la règle de base devrait être de soutenir une idée, un principe et ensuite de critiquer de manière équilibrée les différents acteurs en se basant dur des faits et en essayant de comprendre les tenants et aboutissants, en usant de raison et de discernement. » Ici nous parlons de censure pure et simple. De pressions exercées sur un commerçant afin de contrôler un contenu à caractère artistique et en priver les utilisateurs (nous ne parlons pas ici de défendre la pornographie qui est, nous le savons tous, exclue du monde idyllique d’ Appleland.) La censure pure et dure a des fins purement commerciale n’est simplement pas défendable en dehors de la boîte même qui exerce la censure. L’utilisateur qui l’accepte sans se poser la moindre question devrait se réveiller un peu. (Je le rappelle, je suis utilisateur iOS). L’utilisateur final ne devrait normalement pas se préoccuper des enjeux commerciaux de la boîte dont il est le client. Tout ce qu’il a constaté, c’est qu’il avait droit à un produit, et qu’à cause d’un changement dans des clauses qui le dépasse, il n’y a plus droit. Point.

  17. 08/04/2013 à 4:48

    Et pour relancer le débat, cette fois clairement contre Apple, et pour montrer comme la censure Apple devient de plus en plus violente et extrême: http://www.gizmodo.fr/2013/04/08/apple-appgratis.html

    • Julio
      09/04/2013 à 8:11

      Sur ce coup là, le problème est un peu différent. Sur les faits, le modèle économique d’ appgratis, bien que très lucratif, était bancal dès le départ, je suis d’ailleurs étonné qu’Apple ait laissé l’application aussi longtemps sur le store. Laissant la start-up grandir à ce point. J’espère qu’ils trouveront un terrain d’entente,car des dizaines d’emplois sont en jeux. Mais dans le fond, effectivement, Apple a de nouveau changé certaines règles du jeu, afin d’évincer une entreprise qui gagnait de l’argent sur son store sans que la pomme en profite directement. Et ça, c’est vraiment détestable. Mais encore une fois, nous ne connaissons pas les véritables raisons de cette suppression. Si ça se trouve il y a eu des événements qui ont précipité les choses, car Apple aurait très bien pu supprimer l’application il y a des années déjà. Certains diront que cette application n’était qu’une plateforme publicitaire, d’autres répliqueront qu’elle permettait de faire connaitre des app et de faire des économies. Chacun jugera.

    • 09/04/2013 à 8:21

      N’importe quoi ! Il existe assez de sites qui recensent les apps ponctuellement en promo !
      Ce sera quoi votre prochaine attaque sur Apple ? L’écologie ou les conditions des employés?

      • Julio
        09/04/2013 à 8:55

        Appgratis n’est pas une simple application de recensement de promotion, d’ailleurs, il en existe des dizaines. L’entreprise va plus loin en participant activement aux promotions, c’est une plateforme publicitaire. Au final, certaines applications étaient gratuites justement grâce à Appgratis. Si l’entreprise disparaît, le client y perdra encore une fois.

      • 09/04/2013 à 9:32

        Lisez ceci pour mieux comprendre : http://t.co/BgLzoUtR5S

      • 09/04/2013 à 9:45

        Quelle naïveté Noisequik, quel aveuglement… Ok, j’arrête de discuter, sur la base de la mauvaise foi, on ne peut rien faire.

      • Julio
        09/04/2013 à 10:43

        Justement, j’ai lu pas mal d’articles sur cette affaire. Et tous convergent dans le même sens. Apple ne veut pas qu’une application fasse de l’ombre à l’App Store ou mange l’énorme apport publicitaire que peuvent lui apporter les différentes applications. D’un point de vue purement commercial ça se comprend, évidemment. D’un point de vue de l’utilisateur, c’est un peu plus compliqué que ça. La seule raison qui peut éventuellement réjouir les utilisateurs de l’App Store, c’est que le classement sera peut-être moins artificiel. Mais dans les faits, ça ne changera rien. Les boîtes qui auront assez d’argent pour mettre en avant leur applications se retrouveront systématiquement en première place. Si le marketing ne se fera plus sur Appgratis, il se fera ailleurs. Donc pour moi, c’est un coup dans l’eau.

    • Majipoor
      09/04/2013 à 8:47

      Et quid de ça?
      http://www.droid-life.com/2013/04/09/about-60000-crappy-apps-booted-from-google-play/

      Google vire 60000 app d’un coup. Et quid de l’interdiction sur GooglePlay des app permettant de filtrer la pub?

      • 10/04/2013 à 8:37

        C’est la preuve que Google surveille bien son Play Store et que nous aurons moins de chance de tomber sur des applications pourries. Pour les applications de blocage, elles sont interdites sur l’AppStore, donc que vient faire la leçon un utilisateur Apple? Bref, que du bon! Merci pour cette positive nouvelle Majipoor 😀

      • Majipoor
        10/04/2013 à 10:45

        Oui, j’ai l’habitude ce cette hypocrisie et de ce double standard: c’était juste pour vérifier. Merci pour la confirmation.

      • 11/04/2013 à 11:56

        Aucune hypocrisie, juste du franc et sincère fichage de tête. Une autre question? 😉 😀

  18. Christophe
    18/04/2013 à 8:19

    Apple attaqué par les autoritées chinoises pour contenu pornographique sur l’Applestore … visiblement leur censure n’est pas assez efficace … et je me demande combien paye Google pour échapper à ce genre de poursuite … ha non c’est vrai leur store est clean ( 😉 @Alexandre)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :