Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

La tablette Surface Pro arrive en Suisse

La Microsoft Surface Pro avec Windows 8.

La Microsoft Surface Pro avec Windows 8.

Microsoft Suisse invite la presse la semaine prochaine mercredi à Zurich pour le lancement de la Surface Pro, sa tablette animée par Windows 8 en version «standard» plutôt destinée aux professionnels. Ce prochain lancement intervient alors que l’ardoise arrivera dès ce vendredi en France.

Dans son invitation, Microsoft ne précise pas la date de lancement pour la Suisse. Rappelons que les accessoires comme les claviers commercialisés pour la Surface RT seront compatibles avec cette nouvelle ardoise capable de faire fonctionner plusieurs millions d’applications Windows…

Ce lancement sera des plus intéressants à suivre pour deux raisons. D’une part il semble que cette version de la Surface, un peu plus épaisse, ait rencontré un certain succès aux Etats-Unis. Ensuite, les tablettes sous Windows montent dans les statistiques comme nous l’avons encore vu récemment.

Surface Pro: visionnez la vidéo de présentation de Microsoft

45 commentaires pour “La tablette Surface Pro arrive en Suisse

  1. Luiginette
    14/05/2013 à 7:29

    Pourquoi Microsoft sort-il deux tablettes avec des systèmes différents. On n’y comprend plus rien. Ca uariat été beaucoup plus simple de lancer un seul modèle pour toutes les utilisations.

    • rolgui
      14/05/2013 à 7:49

      C’est du Microsoft tout craché! Combien y a-t-il de Windows pour PC, que ce soit XP, 7, etc ? famillial, professionnel, etc. On ne s’étonne plus de leur multitude de systèmes.

      • Eric
        14/05/2013 à 7:56

        C’est vrai quoi, on a tous les memes besoins. Un bon nivellement par le bas et tout le monde un OSX auquel on enlève de l’interface tout ce qui est réglages avancés parce que Mamde Michu n’en a pas besoin….

        Celui qui ne veut pas reconnaitre la difference entre un Win7 Ultimate et un Win 7 familial a soit des problèmes de vues, soit ne comprend rien a l’informatique et au domaine IT.

        Heureusement que le monde Pro tourne sous HP/UX, Solaris, Red HAT ou meme Win Serveur pask a voir le serveur d’OSX, ou un simple Synology fait tout autant, on ne serait pas la mouise pour bosser…

        • Cire
          14/05/2013 à 8:07

          « Celui qui ne veut pas reconnaitre la difference entre un Win7 Ultimate et un Win 7 familial a soit des problèmes de vues, soit ne comprend rien a l’informatique et au domaine IT. »

          En principe ce sont des problèmes de portemonnaie qui font la difference pour l’utilisateur moyen, le reste étant du bla bla sans importance soit dans le domaine IT soit dans la vie réele.

          • Eric
            14/05/2013 à 8:24

            ah bon…… essaie de rejoindre un domaine avec Win familial et tu verras si c’est que le prix… je doute que bcp de particuliers aient un server Win Pro @home….

            Bref au moins ya le choix, pas comme Apple qui vire les anciennes compatibilité Samba a partir de 10.7 et du coup, on doit trouver des alternatives pour les mettre en réseau avec le parc existant sans ‘tout racheter’….

        • rolgui
          14/05/2013 à 8:09

          Mouais.. 95% des utilisateurs Windows font partie du monde pro.

        • cami
          14/05/2013 à 11:24

          je n’ai pas trop de peine à imaginer un monde tournant sous OSX qui se passerait aisément de rapasses dans votre style payé pour configurer des choses volontairement compliquées. 20 ans que ma boîte tourne sous Mac Os et jamais eu besoin d’un pseudo technicien dans mes locaux. C’est ca la liberté

          • Oreille
            14/05/2013 à 4:17

            Rien de dramatique somme-toute ; vous faites partie des 5% et tant mieux si vous avez trouvé votre voie.

            Reste que certaines implémentations (sans tomber dans des usines à gaz pourtant) ne sont pas forcément aisées sur un réseau OSX, mais ce n’est pas le sujet du jour …

          • Majipoor
            14/05/2013 à 5:40

            Le 5% ne correspond certainement pas à ceux qui pourraient imaginer un monde tournant sur OSX. Combien ont CHOISI d’utiliser Windows?

    • DavidL
      14/05/2013 à 9:43

      Mais pourquoi y a t’il autant de modèles de voiture ? On a cas vendre une Smart a tout le monde… 🙂

  2. Eric
    14/05/2013 à 7:29

    Core i5, seule l’autonomie me fait peur

    • Oreille
      14/05/2013 à 8:57

      @Eric

      l’autonomie et le prix … Nous sommes l’éternelle vache à lait de l’Europe et l’importateur en Suisse se fera un plaisir de nous faire valoir un clavier romand pour 150 bucks de plus …

      J’en aurai pourtant bien besoin, mais je suis presque certain d’être finalement découragé par un prix hors-gamme comparé à une Samsung’s Ativ Tab Smart PC Pro 700T, l’Acer Iconia W700 et autres comme ASUS.

      On peut également se poser la question des effets d’annonce limite délirants :
      – annonce de la Surface Pro en juin 2012
      – des Specs en novembre 2012
      – de l’arrivée en Suisse en Mai 2013
      – livraison en juin 2013 ?

      12 mois pour un produits sensé être fait pour les pro (donc chez qui un besoin se serait donc exprimé …), ce n’est pas ou peu sérieux.

      Ajoutons le tarif et l’autonomie et là je crois que je passe mon tour cet été et j’attendrai une ‘réelle’ alternative que je pourrai proposer à mes clients sans me demander quelle daube je leur fourgue avec mes solutions informatiques …

      • Bounce
        14/05/2013 à 10:20

        Choisi Dell XPS12, je l’ai, je le lache plus !

        • Oreille
          14/05/2013 à 11:36

          trop peu d’autonomie dans les tests, tu mesures comment et combien ?

          j’ai par contre un penchant pour le Lenovo Yoga 13 qui semble bien également (1.54 kg) pour 1’500.- ~ en I7 …

      • christophe
        14/05/2013 à 12:19

        Très bien résumé à mon avis … je passe aussi.

  3. MonBug
    14/05/2013 à 9:16

    t’as un gros problème avec Apple toi 🙂 Tu fais une fixette. Faut allez consuler mon gars…

  4. MonBug
    14/05/2013 à 9:17

    Pour Eric évidemment…

  5. tal
    14/05/2013 à 9:24

    c’est un portable à écran tactile en gros? Ce qui m’intéresse c’est une reconnaissance d’écriture bien foutu pour prendre des notes à une séance ou faire un P.V par exemple..le galaxy note est trop lent pour bien, je me demande si celui-ci serra bien gerer sur cette surface pro

    • 14/05/2013 à 9:28

      Essaye la Galaxy Note Tab, c’est un véritable petit bijou dont je n’ai encore aucune plainte à formuler.

    • DavidL
      14/05/2013 à 9:41

      Oui un portable tactile dont l’écran se détache c’est un bon résumé. Il parrait que le stylet est performant, a voir en magasin ou si XS peut donner son avis ?

    • Oreille
      14/05/2013 à 9:48

      @ tal

      sauf erreur la surface pro a une reconnaissance de l’écriture très bien fichue, mais si c’est juste pour ça, le conseil d’Alexandre est bon à mon sens; tu te retrouveras d’autre part avec une tablette légère et une très bonne autonomie.

      Quant au Note 2, il est trop petit pour faire la prise d’un PV en entier, mais en tout pas lent comme tu le laisses supposer. Je dirai même qu’il est adapté à toutes les autres situations concernées par des textes plus courts (je l’utilise tous les jours). Mais c’est mon avis et mon usage.

  6. Fabio
    14/05/2013 à 2:19

    Pour ceux qui ne comprennent pas la différence entre une Surface RT et une Surface Pro, ce n’est pas dans la terminologie de cette dernière qu’il faut comprendre qu’elle est destinée à un public professionnel, bien au contraire…

    La Surface RT n’accepte que des logiciels provenant du Windows Store, tout comme les iPad et autres tables Android qui n’accepte que les logiciels de leur AppStore ou GooglePlay.

    La Surface Pro est un Windows 8 complet qu’on retrouve sur nos chez PC de bureau ou portable. L’avantage comparé à un iPad ou à une tablette Android? La Surface Pro accepte les applications de sont Windows Store ET les logiciels destiné à windows.

    Vous voulez Photoshop sur votre iPad ? Et bah non… Vous voulez Photoshop sur votre Surface Pro, et bien oui. Là est toute la différence !

    Personnellement, je vois enfin l’utilité d’avoir une tablette, pour l’étudiant que je suis, voir les 3/4 de ma faculté tapoter leur note de cours à l’iPad me fait hurler de rire, pareil pour les Android. Par contre, avec la Surface Pro ou la Surface RT on a la suite bureautique Office qui permet de travailler réellement.

    Ensuite, cessez de railler sur Windows, ils ont fait d’énorme progrès surtout depuis W7, au contraire d’Apple qui descend de plus en plus dans mon estime avec leur OS X qui devient une sorte d’iPad… De plus, à chaque MAJ il faut changer le hardware, car oui… Mettez OS X Moutain Lion dans un mac de 2009, celui-ci perdra 1/2 de son autonomie et de sa performance. Comme les MAJ iOS qui saborde les anciens iPhone… (expérience personnelle).

    Pour les critiques venant des personnes titulaires d’un iPad avec Pages, sachez que je tourne sur un MacBook Pro et que j’utilisais ce logiciel avant de passer à Office Mac. Autant dire que Pages n’est pas assez abouti en comparaison, mais il est satisfaisant si on n’est peu exigeant 😉

    • Majipoor
      14/05/2013 à 3:21

      Je fais avec Page des documents avec une mise en page que je te défie d’obtenir dans Word. A choisir entre une usine à gaz offrant un zillion de fonction qui ne seront jamais utilisées par 95% des gens et qui est incapable d’offrir un minimum d’ergonomie pour faire une vraie mise en page (type magazine) et Page qui offre tout ce dont à besoin 95% des utilisateurs en plus d’une facilité déconcertante pour faire ces mises en page complexes, mon choix (à titre privé) est vite fait.

      Et apparemment tu as été victime du champ de distortion de la réalité de Microsof pour ce qui est de la possibilité d’utiliser « toutes les applications Windows » sur une Surface Pro: des applications inutilisable avec une interface tactile, tu te retrouves avec une tablette de 1kg et 1.5cm d’épaisseur à laquelle est en permanence rattaché un clavier et une souris. Moi j’appelle pas ça une tablette.

      • 14/05/2013 à 4:36

        +1
        Des millions de programmes non adaptés, je ne vois pas du tout où est l’intérêt ?

        • Oreille
          14/05/2013 à 4:54

          Le problème de fond peut être vu là, mais ne se situe pas que là.

          Je pensais personnellement adapter mes outils au tactile car j’y vois mon compte et celui de mes clients au final. Il se trouve que même ainsi, c’est le prix et l’autonomie qui ne peut pas se justifier pour le moment. Donc, pour ma part la Surface Pro peut aller se gratter …

          Pour ce qui est des programme ‘non adaptés’, on peut penser qu’avec le temps et la démocratisation de ce type de tablette professionnelle (en plus abouties, peut-être), les applications qui le nécessitent pourraient être assez simplement revue au niveau GUI, la plupart du temps sans devoir investir d’immenses quantités de temps. C’est en tout cas mon cas et celui de quelques autres.

          • Majipoor
            14/05/2013 à 5:17

            Le problème de fond est que Windows est la vache à lait de Microsoft et que constatant le succès des tablettes, ils se sont senti obligés de couvrir ce segment et qu’ils ont fait le choix idiot de forcer un OS de bureau sur un device dont l’intérêt est justement d’offrir une interface totalement différente.

            Photoshop, Office ou autres mastodontes qui pourraient sur le papier faire la différence en apportant toute la logithèque Windows sur les tablettes ne seront jamais adaptés à une interface tactile: tout au plus on ajoute quelques gimmicks pour faire comme si (voir Office sur RT), mais c’est une tâche impossible à réaliser. Et quel intérêt pour Adobe ou autres? Alors qu’ils sont en train de sortir de NOUVELLES apps sur iOS ou Android parfaitement optimisées pour le tactile elles?

            Non, il n’ast pas possible de « revoir simplement le GUI »: c’est toute la philosophie de l’applications qui change entre une app faite pour un ordinateur de bureau et une tablette ou un smartphone. Et en plus, MS demande que les deux mondes soient gérés au sein d’une même appllication: aberrant.

            Les tablettes Surface Pro n’ont ni les avantages des vraies tablettes (simplicité, légèreté, prix, logithèque optimisée), ni ceux des ultrabooks (clavier et trackpad intégrés, puissance, autonomie). Ils essaient de présenter ça comme le meilleur de deux mondes alors que c’est en fait le pire des deux mondes: un produit bâtard d’une entreprise qui a simplement été incapable de faire des vrais choix technologiques mais à cédé aux pressions internes du département Windows pour imposer cet OS inadapté (parce que chez MS, la concurrence la plus dure se passe en interne entre les différents départements).

            MS avait avec Windows Phone 7 une bonne base pour en faire un vrai OS pour tablettes: ils ont juste fait un choix stratégique désastreux, car il s’agit bien d’un choix stratégique et pas d’un choix technologique réfléchi.

          • Oreille
            14/05/2013 à 6:57

            @majipoor, je ne suis pas tout à fait d’accord avec vous

            Vous ciblez les éditeurs titans et leurs solutions phares tout en omettant qu’il y a un monde de développeurs pour l’écosystème Windows qui sont des indépendants et qui n’ont, contrairement à ce que vous laissez entendre, aucun problème à revoir l’interface pour l’adapter au tactile et autre écrans plus petit.

            Pourquoi ? Et bien parce que leurs productions ne sont pas forcément des usines à gaz, ou simplement parce que leurs clients le leur réclament depuis un temps ou encore parce que ces développeurs s’y sont pris bien assez tôt et ont fait en sorte que ce soit possible sans trop de développements/adaptations.
            Tout au plus, l’investissement en temps pourrait être compensé par la fidélisation des clients, voire même par la découverte de ce qu’il serait possible de faire de nouveau dans un cadre 100% tactile. On est là bien loin des considérations strictement pécuniaires des majors que vous citez.

            Donc de mon point de vue et dans le cadre de ces ‘ultra-tablettes’, Windows 7 et 8 sont tout à fait à même de répondre aux besoins du tactile pour des applications de bureau, en tout les cas il y a un public pour cela, donc des clients contents et finalement de l’argent …

            Quant au fait de devoir développer AUSSI pour le store, alors vous n’avez pas forcément compris que vous n’y êtes pas obligé du tout puisque l’on débat ici de soft en X86 pour le bureau Windows.

            Je trouve dommage de réduire les centaines de milliers d’applications présentes et développées pour Windows X86 à de la daube finie au fallacieux prétexte du ‘non-tactile éprouvé’, et de laisser supposer que ce milieu est rigide. Je ne crains pas de dire que c’est faux et que justement, cette diversité ne se retrouve nulle part ailleurs et qu’il reste possible de s’adapter au tactile sans se saigner …

            De toute façon, ma philosophie me permets de garder des clients et d’avancer, plutôt que de m’apitoyer via ou sur une hypothétique théorie fumeuse.

          • Majipoor
            15/05/2013 à 9:46

            @Oreille

            Je suis d’accord pour les « petits indépendants », mais l’intérêt éventuel de le Surface Pro est sur le papier d’offir une compatibilité avec les logiciels phares du monde Windows, les Photoshop et autres mastodontes justement.

            Parce que pour les petits logiciels, ils en existe de très nombreux parfaitement optimisés sur les autres plateformes et ce n’est donc plus un argument en faveur de la Surface Pro.

            Et je reste convaincu qu’un logiciel conçu pour une interface clavier-souris et porté sur une interface tactile restera inférieur en terme d’ergonomie à un logiciel à la base conçu pour le tactile.

            « Quant au fait de devoir développer AUSSI pour le store, alors vous n’avez pas forcément compris que vous n’y êtes pas obligé du tout puisque l’on débat ici de soft en X86 pour le bureau Windows. »

            Je parlais d’un « double développement » pour intégrer une interface clavier-souris et une interface tactile: l’application doit prévoir les deux cas d’usage, ou alors elle est inutilisable en mode tactile.

      • Fabio
        14/05/2013 à 5:11

        Effectivement, je n’avais pas vu ce point de vue des programmes encore non adapté au tactile. Et je vois bien entendu mon erreur. Mais il est vrai que Windows 8 a pour « but » la démocratisation du tactile, bien que je ne trouve pas ergonomique d’utiliser cette fonction sur un écran d’ordinateur (tour ou portable). Du coup, si de plus en plus de logiciel commence à intégrer le tactile, les tablettes de Microsoft auront de plus en plus d’intérêt.

        Je ne défend pas la Surface Pro, même si mon message montre l’inverse et je m’en excuse. C’est davantage l’OS qui permettra dans le futur de plus grande possibilité qu’avec un iPad ou Android. La tablette pourrait bientôt remplace les PC portables p.ex. pour les personnes n’étant pas très exigeante.

        Pour Pages, je l’ai utilisé pendant 2 ans, mais je trouve l’interface moins optimisé qu’Office. Après, c’est mon avis personnel et si tu t’en sors bien mieux avec ce logiciel, tant mieux 😉

        • Majipoor
          14/05/2013 à 5:33

          « Mais il est vrai que Windows 8 a pour « but » la démocratisation du tactile,  »

          Mais non: c’est c’est l’excuse marketing foireuse qu’à inventé MS.

          Comme tu le dis toi-même, vouloir mettre du tactile sur un ordinateur de bureau ou un laptop est un pur gadget. Quand aux vrais devices tactiles (tablette, smartphone), le monstre qu’est Windows est fondamentalement inadapté parce que développé depuis 30 ans autour d’une interface clavier-souris.

          Le but de Windows 8 est simplement pour MS d’essayer de continuer à faire leur beurre sur leur produits phares que sont Windows et Office tout en répondant à la tendance de fond qu’est l’explosion des smartphones et tablettes au détriment des ordinateurs de bureau et des portables.

          Microsoft n’a pas d’autre choix que de réagir, mais ils n’ont juste pas osé faire ce qui devait être fait, à savoir développer un nouvel OS mobile et une suite bureautique de zéro (ce qu’ils avaient commencé à faire avec Windows Phone 7) et accepter de voir petit à petit disparaître Windows et Office.

          Ils ont pensé qu’ils pourraient justement profiter de la position ultra-dominante de Windows et Office pour imposer de force ces deux produits dans le monde mobile.

          Pour illustrer la chose (sur un autre segment), c’est le courage qu’Apple a eu en 2007 en sortant l’iPhone et iOS (qui partaient alors de zéro, le succès n’étant aucunement garanti) au lieu d’essayer d’ajouter une fonction de téléphonie aux iPods qui étaient LE succès d’Apple à ce moment.

          • DavidL
            14/05/2013 à 7:17

            « Le courage d’Apple de sortir un iPhone a partir de rien » heu lol on aura tout vu et on ressort encore la soupe d’Apple qui a tout inventé ? Apple n’a fait que pomper du déjà existant aussi bien sur le concept smartphone, tablette, agenda que sur le tactile, gps ou autre. D’autres étaient pionniers bien avant Apple.
            La seule chose qu’Apple a su faire c’est du marketing TRES efficace, un très bon design, et rendre ses clients captifs a travers son store. Votre mauvaise foie ou votre inexpérience de l’histoire de l’informatique au sens large parle d’elle même. Bref vous êtes à l’image de votre communauté.

          • Majipoor
            15/05/2013 à 9:37

            Tu n’as juste rien compris à ce que je disais. Tant pis.

    • Markk
      14/05/2013 à 4:04

      « Mettez OS X Moutain Lion dans un mac de 2009, celui-ci perdra 1/2 de son autonomie et de sa performance »
      Parce que ça rentre Win 7 ou 8 dans un PC de 2009 ?

      Point de vue autonomie, meme un PC actuel est à des lustres de celle affichée par un MacBook Pro…
      Personnellement j’utilise un PC Lenovo T410s pour mes étude de conception mécanique. Impossible de faire une seule soirée de cours entre 4 à 5h, selon les soirs…).
      En revanche, mon professeur qui utilise un MBP de 2012 avec parallels et win7 tourne toute la soirée sans problème.

      • Fabio
        14/05/2013 à 5:05

        Je possède un macbook pro, et non pas un PC portable 😉 Et effectivement, je suis d’accord, pour le moment les PC n’arrive pas à l’autonomie des Macbook, mais il y a eu pas mal de progrès de ce côté là 😉
        Le souci avec Apple est que leur MAJ a tendance à « détruire » l’ancien hardware, j’ai eu ce souci avec un iPhone et j’ai constaté ce problème chez un ami qui a fait la MAJ Lion lors de sa sortie sur un Macbook de 2009, résultat, il tient la moitié du temps du mien qui tourne sur Snow Leopard… C’est dommage

      • Fabio
        14/05/2013 à 5:15

        PS: Mal lu la ligne « Parce que ça rentre Win 7 ou 8 dans un PC de 2009 ? » Alors pour ma part, Win 7 tourne parfaitement bien sur le PC de bureau de mon père tournant sur un Intel Pentium 4 des années 2000 et n’ayant que 2 Go de RAM.

  7. Elzo
    15/05/2013 à 12:11

    L’erreur c’est peut-être de croire que beaucoup de gens ont envie de passer au tout tactile pour produire du contenu, et sur des écrans de moins de 10 pouces qui plus est… Si tout le monde s’était tourné vers cette solution, ça se saurait. C’est pas parce qu’il se vend enfin des tablettes en quantités considérables, que les gens les utilisent pour du traitement de texte ou édition d’image.

    Et quand vous verrez quelqu’un taper tout un rapport sur une tablette, vous verrez peut-être la chose sous un autre œil. J’ai personnellement assisté à la scène la plus pathétique de l’histoire du tactile, il y a quelques temps déjà, dans le train avec un businessman tapant à deux doigts sur l’écran de son superbe iPad (premier du nom)… avec des pauses à toutes les dizaines de frappes pour soulager la douleur du bout des ses pauvres doigts. Absolument ridicule.
    Dans quelques temps, on se rendra compte, qu’en fait, on pourrait révolutionner les tablettes en leur rajoutant un clavier. Et pour plus de précision, une souris. Et pour un peu de confort de travail, des écrans plus larges. La tablette-book! Et des malins diront que c’est un concept bien différent de l’hybride, comme d’habitude.

    Alors, c’est bien mignon au début, mais allez y pour mettre des personnes qui travaillent toute la journée avec un véritable écran devant une tablette de moins de 10 pouces, le regard vers le bas fixés sur des petits caractères et les mains sur un clavier aussi étroit que des poches de jeans. Évidemment, personne n’irait jusque là. Donc la question d’abandonner les interfaces traditionnelles manipulables à la souris ne se pose même pas. Complètement idiot, ça serait au contraire de tout miser sur le tactile pour satisfaire des voix sur Internet qui cherchent à influencer des gens sur leurs propres critères comme s’ils étaient dictés par un bien commun.
    Le tactile, c’est bien gentil pour lancer une application, faire un swype pour changer de page ou d’autres trucs totalement GADGET (à mon tours…) qui se feraient tout aussi bien avec les touches de direction et un bon vieux « enter ». C’est encore une fois s’attarder sur la forme (l’esthétique) plutôt que sur le fond (les fonctionnalités). Et si la forme dominait les critères de tout le monde, et bien XP ne serait plus utilisé depuis longtemps. La mobilité? La bonne blague. Plus de 75% des tablettes sont utilisées au domicile, pour des tâches semblables à celles que l’on fait sur smartphone… avec le plus de confort visuel. Alors, quand est-ce qu’elles deviennent un outil de production? Pour faire du Office? Du Photoshop Touch? Non mais sérieux? Déjà sur un netbook de 10 pouces, je m’arrachais les cheveux à cause du manque d’espace de travail sur Word… Du Photoshop, vraiment? Ah… du Instragram en réalité, pour appliquer deux ou trois filtres. Non parce qu’il faut y aller pour avoir son espace de travail et toutes les palettes sur un truc de moins de 10 pouces. Faudrait être courageux.
    On en revient donc au point de départ: faut un écran suffisant grand et un moyen d’interfaçage efficace et précis… Ouais, type une Surface Pro avec son clavier. Un notebook quoi. Un hybride, ou quelque soit son nom. Et peut-être que là on se dira que finalement, l’approche de Microsoft n’est pas si mauvaise avec son Windows 8. Des outils tactiles favorisant la mobilité, avec le tactile pour une ergonomie plaisante en consultation et modifications simples. Et la puissance de logiciels complets à portée de main, que se soit avec l’ajout du clavier ou l’utilisation du stylet qui est devenu un outil précis. Plus que de Windows 8, le problème vient plus du ceux qui n’ont pas accepté qu’on puisse ne pas vouloir utiliser du 100% tactile. Je n’ai que faire d’Excel adapté au tactile, et encore moins d’un Photoshop pour petits écrans. Je revendique l’utilisation de la souris dans bien des situations, et au pire un trackpad ou un stylet en situation de mobilité. A la maison, une tablette, pour travailler avec, seulement en y branchent un écran et des périphériques. Sinon, autant utiliser un fixe. Et comme moi, des centaines assurément.

    Après, la Surface Pro n’est surement pas un appareil idéal. Ni aucun autre hybride actuel d’ailleurs. La prochaine génération de processeurs Intel devrait diminuer déjà quelques aspects négatifs. La mise-à-jour de Windows, d’autres. Pour une première génération c’est loin d’être si horrible, mais par son prix, pas forcément plus intéressant qu’un ultrabook. Le vieux truc du placement tarifaire qui influence toute la perception de la chose. Tenez, parait que le prix d’achat moyen d’une tablette est dans les 250€… Ah, bah qui aurait pu l’imaginer…

    • 15/05/2013 à 12:30

      Sans l’achat d’un logiciel cher, avec une tablette android, il est du possible de dicter ses documents. En Bluetooth (oreillette micro) il y a pas besoin de brailler comme un sourd. Je sais, dans le train c’est pas cool, mais au bureau quand 8 ou 10 personnes sont au téléphone, personne n’y prend garde… D’ou l’utilité de BlueStacks qui donne une + value à cette surface Pro (mon commentaire suivant)

    • Majipoor
      15/05/2013 à 9:55

      C’est exactement bien résumé, mais la conclusion est erronée.

      Les tablettes et les portables sont deux catégories de produits qui ont chacun leurs cas d’usage.

      De dire que le tactile c’est gadget en sous-entendant que c’est inutile pour de la production c’est juste manquer de l’ouverture d’esprit nécessaire pour voir qu’il y a plein de cas d’usage où produire est plus adapté sur une tablette. Mais la « production » ne se résume pas à faire des feuilles de calcul Excel ou des rapports sur Word.

      Et non, un hybride comme la Surface Pro n’est pas la solution: c’est comme vouloir mettre un moteur de 1000ch sur un 4×4 de 2 tonnes en espérant obtenir à la fois une voiture de course capable de rivaliser avec une Ferrari sur circuit et un tout-terrain capable de rivaliser avec un Land Rover.

      • Elzo
        16/05/2013 à 1:12

        Ce n’est pas réellement une conclusion, mais plutôt une autre piste de réflexion. C’est bien beau d’en débattre ici, mais ce n’est aucun de nous qui fera le marché. Nous, on l’accompagne. On s’y intéresse, et on essaye de le comprendre. On a beau avoir notre vision future, ce n’en est qu’une parmi d’autres.

        Allons, allons… Le tactile, c’est « gadget » au sens des « gadgets » Samsung. Fallait pas le prendre au mot. Mais au sens technique, il n’en reste pas moins que ce n’est qu’un moyen d’interaction avec la machine. Comme l’est la souris, le clavier, le stylet et le petit LeapMotion. De ce point de vue, on peut substituer un moyen d’interaction par un autre. Avec un trackpad, je fais l’essentiel des gestes tactiles nécessaires à piloter un ordinateur. La sensation perçue est différente, et c’est ça qui plait dans le tactile. Ce n’est pas tant que cela offre une infinité de nouvelles possibilités, puisque dans la réalité c’est des actions simples qui sont faites. C’est rares que les gens utilisent plus de deux points de contact.

        Si « les tablettes et les portables sont deux catégories de produits qui ont chacun leurs cas d’usage » – et on est d’accord -, alors il faudrait prendre le problème à l’envers et justement ne pas demander à la Surface Pro d’être ouvertement une tablette. Ce n’est manifestement pas le cas. C’est un outil utra-mobile destiné à substituer les netbooks et autres portables de petites diagonales. Elle fait 10,6 », c’est au dessus de ce qu’on pourrait attendre pour une tablette. Ne dit-on pas qu’actuellement c’est les modèles 7 » qui s’arrachent? Dans bien des cas, la tablette n’est qu’une extension du téléphone. Simplement à cause de son écran plus grand.
        Donc, des quels usages parle-t-on? Au niveau des particuliers, on a vite cerné la question. C’est un gros smartphone. Au niveau pro, c’est plus le 10 » qui intéresse pour une utilisation plus avancée. Mais de là a être un véritable appareil à part entière? Qui se vaut par lui seul, au lieu d’être un complément? J’en doute. La Note 10.1 est la seule qui m’a l’air d’avoir un intérêt, le reste ce n’est que de l’achat irréfléchi du technophile. Cela me parait maigre pour définir ce qu’est l’usage d’une tablette. La réalité c’est qu’elle est en train de se définir. Moi j’en dit que la tablette de moins de 10 » va se définir comme « ordinateur de salon ». Essentiellement de la consultation. On verra, ce n’est que mon avis.

        Après, il y a plusieurs façon de présenter les chiffres. Et plusieurs explications sur le succès/échec d’un produit. On dit que Windows 8 est un échec, pourtant c’est à peine inférieur aux ventes de Windows 7. (On nous dira que c’est ventes de licences et pas le parc… oui, comme c’était le cas avec W7). On dit aussi que la Surface est un échec, pourtant c’est dans le même ordre de grandeur que Amazon, Acer, Asus, etc… Il n’y a guère que Apple et Samsung qui se distinguent. C’est donc tout le marché de la tablette qui est un échec? Honeycomb fût un échec cuisant, Google aurait dû arrêter les frais et se concentrer sur le smartphone?
        Bien évidemment, non. Ceux qui pensent « révolutions » et « succès instantanées » ne suivent visiblement pas les marché. Même Apple a construit son succès sur le temps contrairement à ce que disent certains avec la « révolution iPhone ». Et ici, Microsoft n’en est encore qu’au début. Il y a des tas et des tas d’hypothèses, et c’est prématuré d’en conclure à l’échec. Outre son store limité – a mon sens, élément essentiel pour attirer le public actuellement -, les défauts de jeunesse de l’os, le point le plus frappant reste le prix. Pour un appareil présenté comme « tablette » c’est manifestement trop. Avec un store garni est dans les mêmes ordres de prix que celles sous Android, pourquoi cela ne se vendrait pas? Parce que c’est Windows/Microsoft? On redescend deux minutes sur terre, les gens n’en auront que faire dès qu’ils y trouvent leur compte. On cherche souvent très loin dans les justifications techniques, et à la fin cela reste une éternelle question d’argent.

  8. 15/05/2013 à 12:23

    J’ai fait l’impasse sur ma tablette Android chinoise de ce début d’année pour l’achat d’une de ces Surface Pro et avec 2 seuls buts finalement. Laisser tomber les tablettes Ainol et & Cie afin d’avoir un tout en 1 Windows-Android avec BlueStacks dont la version Win7 fonctionne sur Win8 chez moi…
    Je suis bien loin des précupations de vous tous…. J’ai gouté à Windows 8 et ses briques dès la première version de teste et j’ai adopté grave sur mon vieil écran tout en 1 Medion (2009).
    D’avoir un vrai PC entre les mains avec toutes les applis Android du meme coup je trouve cela Génial……

    • 15/05/2013 à 7:33

      Comme je l’ai dit, j’ai essayé avant d’en parler: tablette ok, pourquoi pas, mais 99.9% des programmes Windows ne sont PAS adaptés pour tablettes. Alors par pitié, XS et les autres, arrêtez avec votre « les millions de programmes Windows disponibles », c’est prendre le consommateur pour un idiot. Les 3/4 des applications ont des interfaces trop petites, pas prévues pour du tactile, bref, ça ne marche pas.

      Et si je dois commencer à utiliser une souris, alors pourquoi m’ennuyer à passer sur un écran 10″ alors qu’il y a des portables 10x plus performants avec des écrans 15″?

      Non, je reste persuadé que c’est une véritable nullité cette tablette et qu’elle a été faite pour les fanatiques Windows qui ne réfléchissent pas plus loin que le bout de leur nez. Ceux qui réfléchissent un peu arrivent aux mêmes conclusions que moi.

      Et entre une vrai tablette avec un système fait pour tablette, je préfère une Android, voire un iOS, qu’une Surface qui ne fait rien de bien à la fin.

      Mais bon, avec un budget publicitaire plus important qu’Apple et Samsung réunis, on peut espérer pour Microsoft qu’ils en vendent. D’ailleurs, je crois que dans le monde, en plus de six mois, ils ont ENFIN dépassés les 500’000 exemplaires (toute version confondue). WHAOUUUUUUUU bravo Microsoft,c’est le chiffre de vendu par semaine pour iOS et Android non? 😉

      • 15/05/2013 à 8:23

        Exactement, Micromou aurait du faire un système qui soit complémentaire aux ordinateurs de bureau ou portables plutôt que de s’entêter à vouloir mettre Windows complet dans une tablette tactile.
        Je me réjouis de voir des « pros » utiliser Photoshop CS sur leur tablette ou Autocad 😉

  9. Medclass01
    15/05/2013 à 6:49

    Ils ont rien compris à l’attente des gens encore une fois chez MS…

  10. Emog
    16/05/2013 à 1:44

    Ce qui me gêne en l’état c’est la connectivité de ces outils (surface pro, samsung ativ smart pc pro « samsung ativ tab 7″), je veux plus de USB 3.0 et de ports hdmi sérieux.

    Au niveau de l’écran le asus transformer book 13 » semblait idéal, mais est bien trop lourd…

    Dur de faire son choix ou d’attendre en tous les cas

    • Medclass01
      17/05/2013 à 6:57

      Simple, tu t’achètes un portable tactile et tout fin pour faire mumuse avec les tuiles… T’y avait pas pensé ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :