Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Internet ultra rapide: Swisscom tente de gagner du temps

Swisscom veut accélérer l'internet dans tout le pays. Le consommateur n'a pas fini de payer!

Swisscom veut accélérer l’internet dans tout le pays. Le consommateur n’a pas fini de payer!

Comme nous vous l’avions annoncé en exclusivité dans cette colonne, il y a déjà de longues semaines, Swisscom prépare l’internet à ultra-haut débit, c’est-à-dire le Gb internet. Le puissant opérateur travaille aussi à l’amélioration de son réseau traditionnel en cuivre, selon ce texte de presse.

Il est piquant de constater que le géant bleu communique sur l’amélioration de son réseau ultra-moderne de fibre optique alors que son principal concurrent fait aujourd’hui mieux sur son câble vieillissant. Il serait d’ailleurs légitime de se demander ce que fait Swisscom avec sa fibre optique!

En effet, il ne propose aujourd’hui qu’un débit maximal de 100 Mbits/sec sur son réseau ultra-moderne alors qu’UPC Cablecom en est à 150 Mbits/sec… Dans quelle mesure le redoutable Swisscom, qui pratique toujours des tarifs plutôt élevés, n’a-t-il pas été capable d’anticiper les améliorations de ses concurrents…

Swisscom en retard?

Comment se fait-il que son modem actuel ne soit pas capable de dépasser les 100 Mbits/sec alors que de nombreux opérateurs européens proposent déjà des débits de plusieurs centaines de Mbits/sec sur leur réseau de fibre? Concrètement, en présentant à la presse son essai de Gb internet et les améliorations à venir, Swisscom essaie simplement d’occuper le terrain.

La bonne occasion aussi pour faire de la propagande, comme l’illustre ce document. Alors que ses concurrents peinent à réunir quelques centaines de millions par année pour moderniser leurs réseaux mobiles, Swisscom fait étalage de ses milliards gagnés sur le dos du consommateur. Il aura ainsi investi quelque 1,75 milliard sur cette seule année pour développer son réseau et fera probablement encore des milliards de bénéfices…

100 Mbits un peu partout

Selon sa propagande, il ne compte délaisser aucune région du pays. D’ici 2014, il entend déployer sa technologie de vectorisation pour pouvoir proposer un débit de 100 Mbits/sec sur le réseau de cuivre. Evidemment, il faudra habiter à moins de 750 mètres d’un central ou d’une armoire urbaine. Il devrait proposer jusqu’à 500 Mbits/sec d’ici 2016.

Côté fibre optique, il promet des débits pouvant aller jusqu’au Gb pour cette année encore alors qu’UPC Cablecom lancera des vitesses de l’ordre de plusieurs centaines de Mbits/sec. Attention, car il faudra passer sur ce nouveau modem, pour bénéficier de tels débits…

Xavier Studer

42 commentaires pour “Internet ultra rapide: Swisscom tente de gagner du temps

  1. Tricoline
    13/09/2013 à 7:22

    Combien de gens ont-ils réellement une prise FTTH exploitable de suite dans leur logement ? et pas potentiellement ?
    Car la fibre dans la rue, mais pas plus loin pour diverses raisons, cela ne sert à rien !

    Les habitants des villages qui sont toujours en ADSL (si si cela existe) avec des débits maxi de 2 Mbit/s (voir moins) et qui payent plein pots doivent se sentir bien soutenu par leur brave et très cher (pas sentimentalement) opérateur historique !

    Swisscom fait de la propagande, annonce des choses fracassantes, mais 2 ans après il ne reste plus grand chose !

    Vectorisation du VDSL… c’est quoi ? …, une petite recherche sur Google… les explications sont assez vagues et fumeuses (voir incompréhensibles), c’est du sérieux ou bien un écran de fumée pour que les opérateurs en paires de cuivre puissent temporiser ?

    Bref, Swisscom annonce des débits mirifiques depuis des années, mais sur le terrain cela stagne, personnellement, le cuivre c’est obsolète.

    Quand à la nouvelle box, cela ne casse pas la baraque …

    • Eric-g
      13/09/2013 à 7:40

      Swisscom fait le raccordement aux bâtiments, source: un ami qui est gérant à Lausanne de plusieurs immeubles

  2. Eric-g
    13/09/2013 à 7:25

    « Comment se fait-il que son modem actuel ne soit pas capable de dépasser les 100 Mbits/sec »

    Bah, ils amortissent leur matos, tant qu’ils auront le plus de clients, ils ne vont pas se presser.

    A part ça j’ai vu un reportage hier pour remplacer en Suède le cuivre par de la fibre dans le même tuyau. Une machine enlève le cuivre mais pas la gaine puis fait passer la fibre à la place. Cela permet d’économiser et de ne pas re-creuser pour ajouter la fibre. l’ingénieur parlait de 20€ le mètre.

    • 14/09/2013 à 11:38

      C’est une idée géniale et j’espère que cela sera adopté rapidement en Europe afin d’accélérer le déploiement de la fibre optique.

      • Tricoline
        15/09/2013 à 12:25

        Sauf en Suisse !

        Car pas assez Suisse !

  3. tom
    13/09/2013 à 7:59

    J’ai déjà le vivo 5, si Sc. veut augmenter les vitesses pour le même prix, c’est très bien, autrement payer plus pour avoir plus, non merci , je pense que bcp de gens sont d’accord avec moi

  4. Bertrand
    13/09/2013 à 8:45

    J’ai fait un petit tour auprès des opérateurs français souvent pris en exemple :

    >Free avec sa box Révolution : max 100MB
    >Orange : max 200MB
    >Numéricable : Max 200MB

    Même si il y a de la propagande dans leur message au moins Swisscom investit. J’ai des amis en France, la réalité est tout autre que la pub… Une ville plus grande que Vevey et du surf à 6MB…

    Lors du lancement de Swisscom TV, le directeur de Cablecom rigolait bien. 7 ans plus tard, je ne suis pas sûr qu’il rigole autant…

    • Eric-g
      13/09/2013 à 8:51

      J’ai une autre expérience. Dans un hameau a 30km de Clermont-ferrand, ligne ADSL de 14MO.

      Du coup, on peut pas vraiment tiré de conclusion hâtives.

  5. anjoco
    13/09/2013 à 9:19

    J’habite dans un petit village fribourgeois de 450 habitants et on m’installe la fibre FFTH cet hiver. On ne peut donc pas dire que Swisscom ne fait rien tout en sachant que Swisscom s’allie souvent avec un partenaire (très souvent un service industriel) pour réaliser son réseau de fibre.

    Je trouve cet article de Xavier Studer très tendancieux.Un communiqué de presse propagandiste de Cablecom ne ferait pas mieux.

    Notez que Swisscom n’a jamais empêché un client de changer d’opérateur en résiliant son contrat Swisscom ce qui n’est pas toujours le cas quand il s’agit de Cablecom et d’un locataire.

    Pourquoi faut-il mettre continuellement une épithète avec le mot Swisscom (Le puissant opérateur, le géant bleu, le redoutable Swisscom, etc, etc) tandis que vous parlez uniquement de Sunrise, d’Orange ou de Cablecom? Cela devient lourd et lassant à la longue.

    Restez factuel tout en restant critique et réjouissez-vous aussi qu’on avance que ce soit du côté de Cablecom ou de Swisscom.

    • Tricoline
      13/09/2013 à 12:18

      Venez demander aux habitants des villages vaudois qui surfe a 500 Kbits si la fibre cela les inspire ?

      Car sur Vaud il n’y a rien de prévu pour les zones rurales, ni par la romande energie, ni par Swisscom et le canton.

      Alors les villages tests ou pilote c’est de la poudre aux yeux pour mieux cacher le reste !

      • 16/09/2013 à 12:03

        N’importe quoi Tricoline

        Ce n’est pas de la poudre aux yeux, il faut bien tester en grandeur nature avant de déployer à grande échelle!
        C’est ce à quoi sert ces tests pilotes sur site (donc hors laboratoire)
        A preuve du contraire, Swisscom réalise en concret ces annonces !

        et il y aura bien du VDSL en zone rurale grace à la fibre optique FTTC jusqu’au point d’accès à 750m max
        voir FTTS selon la situation/travaux dans les rues

        • Tricoline
          16/09/2013 à 8:45

          Dans certains villages Swisscom a strictement rien fait depuis 10 ans, et tout à coup cela changerait !
          Ben voyons, quel naïveté, laisse moi rigoler !

          Ce changera si ces villages payent de leur poche, et cela c’est un véritable scandale.

          « redge » il ne peut pas comprendre, c’est un pure citadin genevois centre ville, avec des choix multiples pour ses com.

          • Marcel Liard
            16/09/2013 à 9:54

            Mais oui JM le devin

    • MarkK
      13/09/2013 à 12:58

      Comment ?! Le style rédactionnel tranchant et exceptionnellement aiguisé de cette superbe colonne vous fatigue ? Les incroyables articles présentés ici sont fouillés et les informations percutantes, votre lassitude est difficilement compréhensible face à ces récits plus émoustillants les uns des autres.

      NB : Pour ne pas polluer et enlaidir cette sublime et puissante communication écrite, je n’utiliserai pas les mots « en effet » ou « piquant »… trop moches et inutiles (de même que les participes présents ou l’utilisation des conjonctions en début de phrase…. mais ceci est une autre histoire ;.)

  6. 13/09/2013 à 11:06

    Comment comparer le « lacet téléphone » de Swisscom avec le câble coaxial de Cablecom?
    Un peu d’honnêteté SVP, merci…

    • Tricoline
      13/09/2013 à 2:50

      XS compare ce qui comparable pour le client final, et non pas au niveau technique !

      Pour Monsieur tout le Monde, le téléréseau offre des débits internet bien plus rapide que Swisscom et ceci pour un prix inférieur !
      Pour ce qui est des offres multimédia Swisscom a une longueur d’avance avec les bouquets Teleclub.

      Par contre pour les résidents de certains villages le téléréseau est comparativent superieur au « lacet téléphone » de Swisscom, surfer à 1 mbits ou à 30 mbits cela change, et c’est cela qui faut comparer.

    • Tricoline
      13/09/2013 à 3:33

      M’enfin … XS compare ce que le client final peut comparer.
      Quel débit pour quel prix !
      Car que cela soit un lacet ou un coaxial, Monsieur Tout-le-Monde il s’en fiche, c’est du concret qu’il veut.
      Dans des villages avec accès à un téléreseau, le débit est garanti en dizaines de Mbits sur le coax, avec Swisscom c’est très souvent moins de 5 Mbits, alors la comparaison ne va pas plus loin !

  7. Eco
    13/09/2013 à 12:21

    Pour l’instant ces promesses de vitesses extraordinaires relèvent plus du marketing que d’une application concrète… En effet il y a plusieurs goulets d’étranglements qui rendent de telles vitesses juste théoriques… Déjà concernant le modem AC cité, j’ai failli en acheter un il y a quelques semaines, mais j’ai finalement renoncé (pour prendre à la place du N 450+450) car le standard AC est encore inexistant. Quand j’ai demandé à l’employé de MediaMarkt s’ils vendaient quelque chose en AC il m’a dit 0. Il y a que des clés USB à brancher à un pc pour avoir du wifi an AC, c’est tout, donc rien pour smartphones, tablettes, smart tv etc. même sur les modèles qui sont en train de sortir… Bref ça sera probablement dans quelques années et encore faudra-il renouveler tout son parc informatique-telecom à la maison…. Mais il semblerait (mais là sur internet on a des avis divergeant) qu’il y a un goulet d’étranglement encore plus fort, car même avec le standard N actuel les appareils arriverait difficilement à prendre en wifi plus de 100-150 Mb/s. D’ailleurs mon routeur signale max 65/75 pour les Galaxy s3, note 2 et note 8 et 144 pour les pc Windows (les 2 récents et assez puissants)… Donc même le 450 théorique de mon routeur ne serait pas exploitable… Bref j’ai l’impression que pour l’instant ca sert juste à proposer des produits plus chers mais qui actuellement n’apportent rien de plus par rapport à des vitesses actuelles. Le seul avantage que j’y vois ca serait pour l’upload (souvent 10 fois inférieur), mais là-dessus le opérateur ne disent rien, toute la pub se fait sur le download..

    • Tricoline
      13/09/2013 à 12:47

      Bonne explication !

      J’ajouterai que cela permet de masquer le reste des problèmes !

      Comme la non disponibilité de la fibre ou du débit nécessaire pour diverses raisons techniques qui ne seront pas communiquées, de même pour les délais, c’est top secret ou pire que cela, rien n’est prévu ou planifié, mais cela le client ne doit pas le savoir, alors ont fait passer la pilule avec de belles campagnes de propagandes comme ce cumuniqué de presse !

    • 13/09/2013 à 2:03

      Mais si je ne comprend pas tout votre commentaire, la norme IEEE 802.11ac n’as pas encore été ratifiée, elle devrait l’être à la fin de l’année.
      Le HTC One, le Galaxy S4 et le nouveau Macbook Air sont compatibles.
      Il y a souvent des paramètres à modifier dans les réglages de la carte réseau pour disposer de vitesses plus grandes, mais cela n’est pas pour le commun des mortels qui se fait berner par les chiffres marketing… Et c’est bien là que le bât blesse.
      Rien ne vaut un p’tit câble UTP 😉

  8. p.a.t
    13/09/2013 à 12:36

    Je vous trouve toujours un peu beaucoup trop dur avec Swisscom. Certes les prix sont généralement plus chers que chez la concurrence du fait certainement d’une régulation inaboutie (merci le départe-ment des finances), mais en comparaison internationale, peu voire aucun pays n’est aussi avancé que la Suisse en matière de déploiement et de vitesse du (très) haut débit (fixe ou mobile). Même si les études sur les débits réels ne sont malheureusement que peu nombreuses et peu transparentes celle d’Akamai par exemple, montre que la Suisse se situe à la pointe des pays européens avec un débit réel moyen mesuré à 8.7 Mbit/s fin 2012… Signalons que la France par exemple ne propose que 4.8 !!! En ce qui concerne la vitesse maximale réelle moyenne la Suisse est 2e avec 34.2 Mbit/s (derrière la Roumanie). Difficile de dire dans quelle mesure Swisscom baisse la moyenne… Mais n’oublions pas que cette moyenne est représentative de la concurrence ET SURTOUT DE LA COUVERTURE du haut débit (largement plus large que chez nos voisins) qui règnent dans notre pays. A la lumière de ces constatations (certes très sommaires), on peut en conclure que les investissements sont faits en Suisse. Le mode de financement des ces investissements par des prix plus importants que chez nos voisins est peut-être contestable, mais il est à mon avis préférable à d’autres plus contraignants ?

    En outre, il toujours amusant de lire les experts au sujet des débits offerts par Cablecom car ces derniers sont potentiels à l’inverse de Swisscom (n’oublions pas que la structure des réseaux câblés oblige un partage de la bande passante entre usager après le derniers répartiteurs >> d’où la mention best practice). L’effet marketing semble avoir plus d’importance pour certains que la qualité réelle de leur service.

    Pour finir, même si la vitesse de transmission est un élément important pour le choix d’un service, le rapport utilité/prix (selon ces besoins, tout le monde n’a pas besoin de débits supérieurs 20 Mbit/s), le service à la clientèle et la qualité technique du service sont autant d’autres paramètres qui expliquent la situation actuelle sur le marché.

    • Eco
      13/09/2013 à 1:17

      Je cite  » la structure des réseaux câblés oblige un partage de la bande passante entre usager après le derniers répartiteurs »
      Le technicien avec qui je me suis entretenu m’a expliquer que ceci est un mythe, que la connexion n’est pas plus partagée que celle du téléphone . Le partage est dans le réseaux mobile (3G/4G).
      Si vous avez des preuves que ce que vous dites est vrai et ce que dit le technicien est faux merci de les apporter.

      • Marcel Liard
        13/09/2013 à 2:16

        Quelle naïveté. Apportez vous aussi la preuve que votre technicien a raison.
        Un concessionnaire Mercedes va-t-il dire que BMW c’est mieux?

        • Eco
          13/09/2013 à 2:54

          Ce n’est plus naïf de croire à l’un ou à l’autre… Le technicien ne travaille d’ailleurs pas pour Cablecom mais pour une entreprise genevoise, avec un salaire fixe, et n’est pas un vendeur qui gagne quelque chose à vous vendre quoi que ce soit comme le concessionnaire Mercedes… Donc la comparaison n’est peut-être pas toute à fait adéquate… Cela dit quand quelqu’un affirme quelque chose comme une vérité absolue, je pense que c’est utile pour ceux qui lises d’avoir d’autres informations sur le sujet et qu’il y a rien de mal à demander aux gens d’ou il tirent leur informations (moi au moins j’ai dit d’où venait mon information, après je vais pas mettre sur pied une commission d’experts pour vérifier s’il a tort ou raison…)

          • Marcel Liard
            14/09/2013 à 3:31

            Le fait qu’il ne travaille pas pour Cablecom ne change rien. Il est indirectement payé par Cablecom donc…

  9. 13/09/2013 à 2:38

    L’avenir est à la 4G les amis. Orange l’a bien compris et propose une deuxième SIM pour 10 francs. Avec un abonnement 10go, cela peut remplacer « là délaisse elle » même si niveau tarif ce n’est pas encore intéressant.
    Je me réjouis de plomber mes deux prises, d’ailleurs Orange ne propose plus d’internet fixe, preuve d’une époque révolue.

    • Elzo
      13/09/2013 à 7:56

      Ou plus simplement parce que Orange n’a pas la capacité pour entrer dans ce créneau. Et peut-être aussi que ça ne plairait pas trop à son partenaire VTX.

      Mis à part ça, à la place de 4G j’ai cru lire 4Play au début. Après j’ai réalisé que c’était pas possible que t’ait sorti un truc pertinent… Phrase inutile la dernière, mais bon faut bien envoyer des piques pour rester à niveau.
      Donc, pour revenir au sujet, ces offres à double carte SIM existent déjà dans d’autres pays, notamment avec les offres quadruple-play. C’est bien pour les familles qui aiment bien tout regrouper sur une seule facture. Et comme la télé et l’internet ont tendance à être de plus en plus liés, au niveau des offres, c’est pas demain que les foyers vont arrêter d’avoir une prise à la maison.

      • 13/09/2013 à 9:17

        Faut voir, peut être qu’Orange ne veut pas s’allier avec UPC mais veut tout miser sur la 4G?
        Celui qui n’a pas besoin d’une offre Tv parce qu’il a la TNT ou le Sat pourrait n’avoir que la 4G comme connexion dans le futur.
        Comme la téléphonie fixe à baissé par rapport au mobile, internet suit le même chemin et c’est plus facile de planter une antenne 4G que de mettre la fibre à petaouchnok.

        • Elzo
          14/09/2013 à 11:04

          Muais… entre les désirs et la réalité, il y a quant même une sacré distance. Le jour où la 4G sera la norme, de nouveaux problèmes se seront déjà montrés. Et c’est sous-estimé le lobby télécoms qui ne faciliterons jamais ce genre d’utilisation. Soit par le prix, soit par le bridage.

          Et entre temps, l’internet fixe se sera également développé pour atteindre d’autres débits. La commodité, la qualité su signal, et peut-être même la nécessité pour avoir accès à des services tv, donnera clairement des avantages par rapport à la 4G. Oui, ça pourrait satisfaire certaines personnes – moi-même à vrai dire -, mais pour l’essentiel de la population? Em 2050 peut-être. Là, on a une TNT qui est à mille lieux d’apporter ce que les gens veulent: les chaines étrangères. Le satellite c’est bien, mais en ville les régies ont tendance à l’interdire justement. Avec un maximum par mois, c’est ingérable avec des enfants. Avec des débits bridés, c’est vite la galère avec un partage de la connexion à la maison. Donc, non. Certainement pas à court terme. Rien à voir avec le fait que ça soit Orange, pour faire ça tu le fais avec n’importe quel opérateur. C’est bien parce que ce marché leur est déjà quasiment fermé.

    • Eco
      13/09/2013 à 8:05

      Remplacer l’ADSL avec 10 GO par mois? Perso, avec 10 GO je tiens une semaine… Les statistiques de mon modem me disent que j’utilise entre 1,2 et 1,5 GO par jour, sauf quand je télécharge beaucoup, là ca peut faire plusieurs GO par jour, alors quand il feront du 50 GO avec un prix concurrentiel avec l’ADSL je réfléchirai peut-être à me prendre un modem 4G… mais c’est pas demain la veille à mon avis….

      • 13/09/2013 à 9:13

        On peut voir ça quelque part sur le centro grande Swisscom?

  10. p.a.t
    13/09/2013 à 3:00

    Certes la norme DOCSIS 3 a permis son lot d’améliorations, en particulier en terme de bande passante et d’attribution des canaux (l’attribution est dynamique maintenant, elle permet de mieux gérer le partage de la bande passante entre les abonnés), mais ne nous-y trompons pas, la bande passante diffusé au nœud optique est encore et toujours partagée entre les usagers du « dernier kilomètre » (quartier ou immeuble). Le réseau physique (Hybrid Fiber-Coax) des câblo-opérateurs n’a pour ainsi dire pas évolué (je pense ici à l’extension de la partie fibre ou au changement de structure réseau P2P ou PON). Je cite « DOCSIS 3.0 features channel bonding, which enables multiple downstream and upstream channels to be used together at the same time by a single subscriber » (http://en.wikipedia.org/wiki/DOCSIS). Mais si tous les abonnés sont en ligne, ça n’apporte rien… Si vous avez un autre argumentaire, je suis tout ouïe.

    • Tricoline
      13/09/2013 à 3:27

      Mais si, ils évoluent les réseaux des cablos, le nœud optique se rapproche de plus en plus du client, avec la possibilités d’augmenter le nombre de clients utilisants les même canaux DOCSIS 3 mais pas physiquement câblés sur la même branche terminale (le coax) arrivant à la prise murale.

      La finalité cela sera la fibre a domicile avec une fibre pour le broadcast radio/TV et une seconde fibre pour l’Internet.
      Avec cela c’est le top du top, le client branche toujours ses TV sur des prises murales coaxiales (un petit boîtier fait la conversion fibre HF) et un modem fibre pour l’Internet.
      Les cablos valaisans sont en cours de migration vers ce système et les autres suivront.
      Le broadcast est bien plus efficace pour distribuer des centaines de chaînes a des milliers de clients, pour la VOD et les autres applications multimédia la TVIP est nécessaire, mais la TVIP pour distribuer les chaînes généralistes ce n’est pas efficient

      • Eco
        13/09/2013 à 3:39

        Absolument, et ce que m’expliquait l’operateur c’est que le nœud dans mon cas se trouve dans la cave de mon immeuble (donc c’est en tout cas pas partagé avec le quartier…) et que le signal qu’envoie Cablecom est plus puissant que le seuil des abonnements offerts… C’est pas parce qu’on offre du 150 que 150 c’est le max pour tout l’immeuble, c’est le plafond que Cablecom met pour chaque appart. D’ailleurs tous n’ont pas le même débit, il y en a qui ont le 2 Mb/s qui est compris dans les frais du loyer à Genève depuis mars…. et ainsi de suite…. Et il me disait que le câble coaxial a une capacité (théorique) supérieure à celle des câbles téléphone (sans en arriver jusqu’à parler de « lacet » face au coax comme quelqu’un l’a fait en haut…)

      • p.a.t
        13/09/2013 à 3:56

        Certes ils avancent avec les noeuds optiques (je caricaturais le moindre), mais ces investissements ne sont de loin pas généralisés à la mesure de ce que fait Swisscom. Je n’ai jamais lu la moindre annonce de volonté d’extension vers le FTTH de la part de câblo-opérateurs. Sans être indiscret, quel câblo valaisan s’aventure dans cette solution ? ça m’intéresse. Car s’ils le font tous, les investissements seront colossaux pour les suisses et nous auront chacun quelque chose comme 8 fibres à la maison (4 Swisscom, 2 câblo, 2 services industriels — j’exagère pour la forme) dont 2 utilisés pour le prix de 8…

        • Tricoline
          13/09/2013 à 5:32

          Là où les cablos posent des fibres a domicile, Swisscom n’en posera pas (ou dans 30 ans) et utilisera l’infrastructure du concurrent. C’est aussi prévu ailleurs

          • Marcel Liard
            14/09/2013 à 3:36

            Ah encore un devin faut faire du music-hall…

        • phil
          13/09/2013 à 9:12

          @p.a.t: ça fait quelques années que Sierre Energie s’est lancé dans la FTTH et pose la fibre jusqu’au salon…

          • Tricoline
            15/09/2013 à 4:33

            Exactement, tout comme SEIC-Teledis en Valais.

  11. Charles lins
    19/12/2013 à 11:42

    Quelle choisir:
    Swisscom fibre X UPC- Cablecom X K-sys FTTH?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :