Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

UPC Cablecom gonfle son chiffre d’affaires en 2013

La lecture des notes de bas de page est essentielle dans le cas d'UPC Cablecom.

La lecture des notes de bas de page est essentielle dans le cas d’UPC Cablecom.

La stratégie d’acquisition de nouveaux téléréseaux ainsi que la plus large diffusion de son offre chez ses partenaires ont permis à UPC Cablecom de développer son chiffre d’affaires de 4,4% à 1,2 milliard de francs en 2013: un record. La lecture attentive des résultats du câblo-opérateur met toutefois en lumière des données contradictoires et à relativiser.

Le nombre total de raccordements du premier câblo-opérateur de Suisse recule notamment de 32’000 prises à 1,41 million. La société subit la redoutable concurrence du géant Swisscom, de Sunrise TV et d’autres opérateurs. Cette évolution à la baisse aurait été beaucoup plus marquée sans les acquisitions.

Evolutions logiques

Parallèlement, si Swisscom perd des clients en matière de téléphonie fixe, son cœur de métier, logiquement les téléréseaux en gagnent. UPC Cablecom progresse ainsi de 8,8% sur ce segment à 458’000 contrats. Il bondit aussi sur l’internet à 663’000 contrats, soit près de 12% de hausse, selon un communiqué.

En termes de nombre de contrats, UPC Cablecom progresse de 3% à 2,53 millions d’abonnements différents. Un client pouvant évidemment être au bénéfice de plusieurs abonnements. Là aussi les acquisitions ont probablement eu un rôle décisif sur ce résultat. Après le refus de la vente de Naxoo, qui aurait permis à UPC de gonfler à nouveau en 2014 le nombre de ses abonnés de façon exogène, il faudra suivre ce qui se passe sur Genève*.

Le mobile pour 2014

Parfois épinglé en matière de service à la clientèle, UPC Cablecom semble sortir la tête de l’eau. Depuis novembre 2013, l’entreprise publie chaque semaine sur son site le taux de satisfaction de ses clients. Ce dernier est actuellement de 8,3 points sur 10. Un record depuis le début des mesures en 2009. Le calcul se base sur 120 000 évaluations par an.

Eric Tveter, CEO, se montre satisfait de l’année écoulée: «Ensemble, nous avons atteint de nombreux objectifs: plus de clients, un meilleur chiffre d’affaires, un taux de satisfaction de nos clients élevé, de nombreuses nouveautés dans le domaine de la TV, comme le décalage temporel, une offre de base encore plus attrayante, plus de chaînes et, cerise sur le gâteau, un internet encore plus rapide.» Il ne compte pas en rester là: «Cette année aussi, nous réservons des surprises à nos clients et nous nous réjouissons de nous lancer dans la téléphonie mobile», précise-t-il dans le même communiqué.

Xavier Studer

*Selon des informations de premières mains obtenues après la rédaction de cette note, les abonnées de Naxoo auraient déjà tous été migrés vers UPC Cablecom…

2 commentaires pour “UPC Cablecom gonfle son chiffre d’affaires en 2013

  1. Elroy
    15/02/2014 à 12:33

    Autrement dit, cablecom perd constamment des clients! Racheter des sociétés permet de cachet permet de cacher cette trsite vérité

    • zorglub
      16/02/2014 à 9:10

      Pour Elroy:En partie oui,mais il gagne sur les autres produits(internet et téléphonie),bref c’est une sorte de doux « équilibre » qui se cherchera encore à la baisse sur la guerre des prix à venir entre tout ses concurents…
      Concernant Genève,je reste très intéroguatif sur le chiffre annoncé de 15’000 abbonés au numérique payant(seulement) qui passe à UPC(Migration)!!!,soit à peine 20% de la totalité des abbonés en grande majorité en mode « Forcing » pour la base TV,soit les abbonements collectifs!!!!!…la prochaine guerre pour les Genevois,c’est de faire changer cet état de fait reconnu par tout le monde…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :