Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Les start-ups romandes donnent le ton, selon Swisscom

Plus de 100 start-ups ont participé cette année au Swisscom StartUp Challenge. Les dix finalistes qui souhaitent conquérir le marché avec leurs solutions innovantes sont connus. Les start-ups de Suisse romande ont dominé leurs homologues alémaniques, selon un communiqué de presse diffusé jeudi.

Roger Wüthrich-Hasenböhler, initiateur de cette compétition est très satisfait: «La qualité est élevée et les modèles d’affaires sont impressionnants. Cela montre une fois de plus que la Suisse possède d’excellents spécialistes témoignant d’un grand esprit d’entreprise.»

Huit des dix finalistes sont en effet originaires de Romandie: il s’agit de Hoosh Technology SA, Geosatis SA, ActLight SA, ScanTrust SA, CashSentinel SA, Goodwall, eSMART Technologies Sàrl et VisioSafe SA. Ce résultat est le reflet de l’évolution du monde des start-ups à l’échelle nationale.

Le 2e Swisscom StartUp Challenge

Le 2e Swisscom StartUp Challenge

Lausanne exemplaire

«Alors que Zurich a longtemps concentré tout l’engagement dans ce domaine, Lausanne est devenue depuis quelques années un deuxième vivier de start-up, avec lequel il faut compter aujourd’hui», constate Roger Wüthrich-Hasenböhler dans le même texte de presse. Visiblement une page se tourne: l’arc lémanique joue un rôle décisif en Suisse.

Quels sont les projets proposés? Pour que les vacanciers identifient au premier coup d’œil les contrefaçons, la start-up ScanTrust S, par exemple, a développé une application pour portable qui permet de vérifier l’authenticité d’un produit. Avec cette idée commerciale novatrice, la jeune entreprise a été propulsée directement en finale.

Voyage en Californie

Swisscom et son partenaire Venturelab ont invité les finalistes à une présentation décisive le 14 août. A cette occasion, un jury de spécialistes les soumettra à une évaluation approfondie avant d’élire cinq lauréats. Ces derniers s’envoleront ensuite pour la Silicon Valley…

Swisscom soutient depuis des années les jeunes entrepreneurs suisses, notamment par l’intermédiaire de partenariats avec des institutions de promotion régionales ou sur la plateforme en ligne www.swisscom.ch/startup. De plus, elle encourage les start-ups novatrices via un Early Stage Fund doté de plus de 10 millions de francs, selon le même texte.

XS

6 commentaires pour “Les start-ups romandes donnent le ton, selon Swisscom

  1. Stephane B
    11/07/2014 à 8:01

    Avec l’EPFL et les Hautes écoles de la région, les romands von cartonner ces dix prochaines années.

    • bioWW
      11/07/2014 à 8:37

      la bonne blague… comme s’il suffisait d’une école d’ingénieur arrogante et de 4 start-up d’application smartphone pour qu’une région sorte du tiers-mondisme…

      • TerraNova
        11/07/2014 à 11:44

        Un début de dépression ? il faut consulter rapidement bioWW 😉

  2. johnnyb
    11/07/2014 à 9:35

    Non, mais ça aide beaucoup non?

    La romandie, dont Lausanne ont réussit à mettre en place un environnement propice au développement d’idées et de startups, je me réjouis de ces résultats qui sont prometteurs!!

    Au lieu de voir le verre à moitié vide on peut le voir à moitié plein, vive les mouvements positifs!

  3. Tricoline
    11/07/2014 à 1:49

    Il ne faut pas donner trop d’importance aux seules startup misent en avant par Swisscom !
    Et pour la clientèle de base du puissant opérateur cela sert il a quelque chose ?
    Il faut plutôt voir cela comme du marketing d’appel pour faire bien dans le paysage !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :