Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Netflix n’a séduit que 3% des Suisses environ

Netflix fait des étincelles sur l'Apple TV.

Netflix fait des étincelles sur l’Apple TV.

L’offre de vidéo à la demande forfaitaire Netflix est encore peu répandue dans notre pays. Les Suisses ne sont que 3% à posséder un abonnement auprès de l’entreprise américaine, selon un sondage réalisé à fin janvier par l’Institut Link auprès de 1200 Suisses pour un site commercial de comparaison sur internet.

Ce sont surtout les 15-49 ans (4%) qui s’abonnent à ce service de vidéo en ligne. Avec à peine 1% des abonnés helvétiques, la part des 50-74 ans est tout à fait marginale, selon le sondage de Link. La notoriété de Netflix dépend également du sexe des sondés et de leur région linguistique.

Bonne notoriété

Selon les résultats de l’enquête réalisée par l’Institut Link, même si le service vidéo n’a encore que peu d’abonnés, il jouit toutefois d’une grande notoriété. Près de la moitié des personnes interrogées, soit 45%, déclare connaître Netflix. Un chiffre considérable puisque ce fournisseur n’est présent en Suisse que depuis quelques mois.

Le diffuseur est avant tout connu des jeunes. Ils sont 62% des 15-29 ans à connaître Netflix tandis que les 30-49 ans atteignent encore les 49% pour tomber à 29% auprès des 50-74 ans. Il faut par ailleurs souligner que 53% des hommes connaissant Netflix, contre seulement 37% des femmes, selon des données compilées par l’Institut de sondage Link.

Romands plus branchés

Netflix est connu de 54% des Romands, contre 44% des Alémaniques et 13% des Tessinois (l’offre n’est pas disponible en italien de l’autre côté des Alpes). Rappelons que l’arrivée de ce service de vidéo a suscité une avalanche de pixels dans cette colonne. Un vent de panique a même soufflé du côté des opérateurs. D’abord UPC Cablecom, puis Swisscom ont lancé des offres concurrentes (parfois bâclées car limités à l’allemand) en espérant éviter le pire. Netflix est en effet déjà partout et propose de la 4K!

En guise de commentaire, on peut estimer que ces résultats modestes en terme de pénétration de marché sont probablement à mettre sur le compte d’un choix de films et de séries décevant. Enfin, sans surprise, les Romands sont probablement plus branchés que les Alémaniques. L’Arc lémanique, apprécié des start-ups, est notamment réputé pour son dynamisme économique. Espérons que Netlix se développe pour stimuler un marché en mains des barons de l’image.

A fin janvier, l’institut Link a interrogé 1200 personnes âgées de 15 à 74 ans provenant de toutes les régions linguistiques de Suisse, détaille Comparis dans un communiqué.

Xavier Studer

15 commentaires pour “Netflix n’a séduit que 3% des Suisses environ

  1. f.delamuraz
    11/02/2015 à 7:42

    Pour les Zurichois, une offre en allemand n’est pas bâclée, mais normale….

  2. gregory
    11/02/2015 à 7:57

    Je peine tout de même à comprendre comment une telle firme peut débarquer avec un catalogue aussi médiocre dans notre pays, c’était l’échec assuré. Je veux bien qu’il faille occuper le terrain mais dans l’esprit des gens le mal est fait et il faudra de sacré campagnes de comm pour relancer cela quand le catalogue se sera étoffé. La hype ne fait heureusement pas tout

  3. Tricoline
    11/02/2015 à 8:07

    Vu le catalogue « minable » et principalement composés de vieux films, netflix aura de la peine à atteindre des sommets comme aux USA

  4. marco
    11/02/2015 à 8:36

    Normal vu le catalogue nul et la chronologie française appliquée en Suisse … tout était réuni pour que ça plante. Idem en france c’est pas un carton. Soit Netflix réagit, se dit basé au Luxembourg et donc dit stop à la chrono FR et fait une offre comme au Quebec, soit ça plantera définitivement. Mais quand je parle de Netflix dans mon entourage quasi immédiatement j’entends « ah c’est nul ce truc y’a rien ». Terrible en matière d’image car après pour regagner des points auprès du public bon courage.

  5. TerraNova
    11/02/2015 à 9:32

    Je suis abonné mais très déçu par leur catalogue moisi et qui n’évolue pas…

    Pourquoi Netflix nous assimile à la France ? ou est House of cards ? (exclusivité Canal+ qui ne devrait pas s’appliquer à la Suisse)

    • f.delamuraz
      11/02/2015 à 10:10

      il évolue: il y a Better Call Saul qui vient de sortir et qui est dispo, idem pour Marco polo

      • TerraNova
        11/02/2015 à 11:38

        Oui, je sais, c’est la raison majeure qui me fait continuer mon abo 😉 – Bonne série Marco Polo en passant.

  6. Torvi
    11/02/2015 à 9:35

    Le pire c’est la différence de prix entre la Suisse et l’EU par exemple : 9 EUR chez nos voisins (HD), contre 12,90 CHF chez nous. 30% en plus, alors que la société n’a rien en Suisse.

    Le tout, sans prendre en compte la différence de TVA. Ok, ce n’est pas des fortunes, mais c’est quand même se moquer de nous.

    • f.delamuraz
      11/02/2015 à 1:10

      Il suffit de ne pas t’abonner. Libre à chacun…

      • Torvi
        11/02/2015 à 1:27

        C’est bien pour ça que beaucoup ne le font pas (dont moi par ailleurs). C’est dommage, car le concept est bon, mais mal ficelé …

  7. John
    11/02/2015 à 11:59

    De plus avec popcorntime.io Ils ont du soucis à ce faire !!!

  8. Yann
    11/02/2015 à 3:56

    Me suis abonné au service au début avec le mois gratuit et ai regardé l’excellente série : « Orange is the new black ». Techniquement, ils sont irréprochables ! la lecture reprend où on l’a laissée quelque soit le device utilisé. Je reste malgré tout chez Hollystar… techniquement leurs app sur tablet sont très mauvaises (pas le catalogue entier, problèmes techniques, …) par contre ils ont le catalogue y compris les films suisses.

  9. a
    23/02/2015 à 10:44

    Popcorn Time est pareil mais gratuit !!

  10. minaccia
    30/03/2015 à 12:29

    Avec Swisscom, vous payez des emplois en Suisse, une infrastructure en Suisse et des dividendes à la confédération et à vos LPP. Au bout du compte, en payant Netflix, vous sabordez le bien-être général, donnez du fric au Luxembourg et aux USA. Remarque similaire pour Apple TV. Qui plu est, c’est du consumérisme primaire, vous l’avouez tous: les catalogues sont mauvais, vous payez pour du médiocre!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :