Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Fastweb et Sunrise seraient à vendre

Le monde feutré des télécoms helvétiques pourrait connaître une fin d’année qui déménage. Selon Reuters, Fastweb, la filiale italienne de Swisscom, serait à vendre pour environ six milliards de francs. Ce qui représente tout de même au minimum une perte de plus d’un milliard pour le puissant opérateur.

Selon une autre dépêche de la même agence de presse publiée à fin septembre, Sunrise serait aussi à vendre pour près de cinq milliards de francs. Son propriétaire CVC réaliserait alors une plus-value de près de 1,6 milliard de francs…

Fastweb chez Vodafone?

Toujours selon Reuters, Swisscom aurait refusé à plusieurs reprises des offres de Vodafone, qui ne serrait pas actuellement en tractation avec l’opérateur historique, célèbre pour ses déboires et ses pertes massives de fonds à l’étranger. Mercredi, la bourse a favorablement réagi à ces rumeurs.

Revenons à Sunrise qui pourrait intéresser Altice, c’est-à-dire Numéricable ou le Mexicain America Movil en mains du magnat Carlos Slim, l’homme le plus riche du monde. A une époque, rappelons que le Français Free se serait aussi intéressé à entrer sur le marché suisse.

Un marché verrouillé

Cela dit, après la vente d’Orange Suisse par France Telecom, dans quelle mesure nos opérateurs helvétiques peuvent-ils être intéressants dans un marché verrouillé par Swisscom qui écrase ses concurrents? Dans quelle mesure est-il possible qu’une société visant des tarifs avantageux s’aventure en Suisse?

Le prix de vente théorique de nos opérateurs est élevé et pèsera systématiquement dans le prix de vente des produits. Ce n’est donc probablement pas demain la veille que nous verrons apparaître des abonnements illimités grand public pour 20 francs! Cela dit, nous bénéficions probablement de services supérieurs…

Xavier Studer

22 commentaires pour “Fastweb et Sunrise seraient à vendre

  1. Cedric
    10/10/2014 à 7 h 18 min

    Un point st presque sur: c’est très difficile de délocaliser une helpline suisse… s’il est facile de trouver des pays (souvent en Afrique) qui parle Français, trouvé des personnes parlant suisse allemand l’est bien moins. De plus, les frais occasionné par la couverture du réseau (que ce soit pour des raisons de vallonnement ou de norme de puissance d’émission plus drastique doit aussi se faire fortement ressentir dans le prix final.

    • 10/10/2014 à 7 h 25 min

      L’Autriche est aussi un pays alpin. Les tarifs sont sans comparaison… Une excuse à deux balles de nos chers opérateurs. Quant aux normes, on peut voir les choses différemment. Plus d’antennes moins puissantes permettent un meilleur service…

      • anjoco
        10/10/2014 à 8 h 10 min

        Pour l’Autriche, c’est vrai, mais la tendance part dans l’autre direction:

        Selon Statistik Austria, il fallait payer, en janvier, 18,7 % de plus qu’un an plus tôt pour ce type de service. La téléphonie mobile est d’ailleurs aussitôt devenue le moteur de l’inflation, dans un pays où, pendant une décennie, elle avait contribué à la freiner.

        source: http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/02/27/en-autriche-le-prix-du-mobile-augmente_4374482_3234.html

      • misenta
        10/10/2014 à 14 h 40 min

        @Xavier: Connaissez-vous le prix moyen de construction et de location (aux propriétaires de bâtiments sur lesquels ils sont construits) d’un émetteur?

        • 10/10/2014 à 18 h 13 min

          Non, mais lors de la libération du dernier kilomètre, Swisscom avait alors dévoilé la complexe tarification de location à ses concurrents. C’était plutôt gratiné…

  2. anjoco
    10/10/2014 à 8 h 05 min

    Ce n’est pas toujours celui qu’on croit qui écrase l’autre.

    Dans le canton de Fribourg par exemple, ce sont les opérateurs locaux Net+ pour la partie francophone (voir les arguments de promotion: https://www.netplusfr.ch/fr/100-fribourgeois/qui-sommes-nous/) et SenseLan ainsi que RegaSense pour la partie alémanique qui font un tabac et raflent les meilleures parts du marché triple-play au nez et à la barbe de Swisscom en main suisse et Sunrise et Cablecom en mains étrangères.

    J’imagine qu’il en est de même dans les autres cantons. A l’instar du comestible, les Suisses préfèrent de plus en plus consommer local ce qui ne facilite pas le déploiement des opérateurs en mains de sociétés financières étrangères comme Sunrise et Cablecom.

    Dommage qu’on ait pas les mêmes choix indigènes dans la téléphonie mobile.

  3. Ha
    10/10/2014 à 8 h 34 min

    Une chose que je ne comprend pas pourquoi quand il y a une comparaison de prix avec l’étranger vous ne prenez pas en compte le coût de la vie (charges salaires ext ) comme avec l’Autriche quel est le salaire d’un technicien télécom comparaison avec un salaire d’un technicien Suisse .

  4. Yannick
    10/10/2014 à 8 h 38 min

    Perso abo Qoqa Sunrise 29.- illimité… 1Go/jour bref oui les abos pas chers sont là faut juste que nos opérateurs arrêtent de traire les vaches, mais bon tant que tous les moutons continueront de payer chez swisscom pourquoi réduire les prix si ces gens sont contents de payer cher. En Suisse j’ai remarqué que beaucoup de monde a la mentalité suivante : plus c’est cher, meilleure sera la qualité… A une époque oui, plus maintenant…

    Bref si Sunrise continue, orange trompe ses clients avec Cablecom qui ont des offres super mais sans 4g, swisscom va j’espère perdre des clients, mais ça ne semble pas que cela se fera en 2 semaines…

    Bref je suis curieux de voir la suite.

  5. viande_de_chat
    10/10/2014 à 10 h 26 min

    Avec l’argent de la vente de Fastweb, Swisscom pourra racheter Sunrise 😉

    • 10/10/2014 à 13 h 29 min

      TERRIBLE !
      Swisscom avec son 4G hors de prix et ses connections de données bridées un Max !
      Comme dit plus haut, QOQA est le « Deal Xtrême » que je vais garder encore longtemps si un rachat ne change pas les closes de mon contrat. 😉

  6. Pierre
    10/10/2014 à 16 h 19 min

    Trop facile de se plaindre tout le temps. Allez vivre ailleurs et voyez la différence par vous-même. Seriez-vous prêts à gagner jusqu’à 3x moins juste pour bénéficier d’un Abo illimité à 20 euros?? Moi pas…

    • Oreille
      10/10/2014 à 20 h 34 min

      @pierre
      Ça commence à faire autant usé voire suranné que les avis qui sont a l’opposé du vôtre… On dirait que la Suisse est un pays que de nantis, selon votre regard.

      Revenir encore et toujours sur cette seule comparaison du pouvoir d’achat des pauvres Français est également ignorer les efforts produits par les opérateurs francais dû à une concurrence acharnée qui ne peut avoir lieu que de par un terreau politique plus favorable que chez nous.

      Ce qu’il faut retenir en Suisse, c’est l’effet néfaste des lobbyistes à Berne, point barre !

      • 10/10/2014 à 21 h 16 min

        Exact. Depuis de très longues années Swisscom possède une équipe de choc de terribles lobbyistes professionnels qui hantent les travées fédérales: http://www.swisscom.ch/fr/about/medien/swisscom-actuel/contact.html Les profils de ces redoutables faiseurs (ou non) de lois sont disponibles sur les réseaux sociaux: http://ch.linkedin.com/pub/stefan-kilchenmann/17/2b8/a28 Un tableau intéressant sur le côté obscur de notre parlement: http://www.beobachter.ch/justiz-behoerde/buerger-verwaltung/artikel/lobbyisten_die-gaeste-der-parlamentarier/ Ce sont ces gens qui sont à l’origine de l’échec de la libéralisation du dernier kilomètre. Évidement, il faut un peu d’expérience pour connaitre en profondeur l’interlope marché des télécoms et les coulisses des poids lourds de l’économie suisse. Visiblement, les gamins ne touchent pas le puck…

        • Anjoco
          10/10/2014 à 21 h 45 min

          Alors cette fois on nage en plein délire!

          Une équipe de chocs composés de deux parlementaires de seconde zone parmi 246 députés dont une grande majorité de droite tous chantres du libéralisme et de la libre concurrence.

          Il faut parfois revenir sur terre et accepter une fois pour toute que la libre concurrence existe en Suisse et que personne ne vous oblige de rester chez un opérateur ou l’autre si ce ne sont les locataires captifs de Cablecom.

          • 10/10/2014 à 21 h 58 min

            Swisscom bénéficie encore de bien d’autres relais et leviers… Vous manquez visiblement de culture politique.

  7. Anjoco
    10/10/2014 à 22 h 14 min

    Vous me donnez l’impression de vivre dans un carcan qui vous obsède.
    Bon, passons; à part cette équipe de choc digne des plus grands polars, quels sont les relais et les leviers aux dents si acérés?
    J’aime bien les gens qui finissent leurs phrases.

    • 10/10/2014 à 22 h 21 min

      Certaines pratiques et techniques de communication sont plus indélicates. Elles sont utilisées par la cellule de communication de l’opérateur, pourtant en mains publiques…

      • Anjoco
        10/10/2014 à 22 h 32 min

        Vous faites allusion à certaines pratiques douteuses qui ont souvent cours dans certains pays d’Amérique du Sud ou sur les bords de la Volga?

      • 10/10/2014 à 22 h 35 min

        Non. Swisscom reste dans la légalité. Pas de délire, SVP.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :