Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Swisscom: le couac avec Quing Home

Quing Home de Swisscom.

Quing Home de Swisscom.

La sécurité informatique est un thème en vogue. Il y a peu d’ailleurs, Swisscom me faisait observer qu’une armée de spécialistes s’y consacrait, du moins à certains de ses aspects. Reste que l’erreur est humaine et que parfois elle survient là où il ne faudrait pas, comme on l’apprend dans Le Temps de ce jour.

Dans un article intitulé «La belle gaffe de Swisscom», on découvre que le numéro un helvétique des télécoms a dévoilé par erreur une liste de ses clients abonnés au service de sécurité Quing Home, qui permet de piloter certains appareils à distance et qui permet aussi de surveiller son domicile.

Environ 700 mails

Visiblement, un collaborateur de l’opérateur (ou un logiciel), a confondu le champ CC et le champ CCi lors d’un envoi visant à signaler à la clientèle une interruption de service. Du coup, certains bénéficiaires de Quing, soit environ 700 personnes, selon Le Temps, ont eu accès aux e-mails d’autres clients. Pas terrible en matière de protections des données.

Quoi qu’il en soit, l’erreur n’est pas dramatique, mais montre qu’aujourd’hui tout devient sensible en matière de technologie de l’information, puisque même un journal comme Le Temps relate ce genre de petits incidents. C’est clair que pour le puissant opérateur, ce couac survient là où il ne faut pas. Il se serait probablement passé de cette publicité.

Xavier Studer

3 commentaires pour “Swisscom: le couac avec Quing Home

  1. Berd
    19/01/2015 à 12:55

    C’est en effet assez ennuyeux pour Swisscom. Espérons que personne ne fasse mauvais usage de ces informations.

  2. Oreille
    19/01/2015 à 1:09

    Ça n’aura absolument aucune influence sur le volume de clients Swisscom, les clients ne sont aucunement intéressés à bouger vers un quelconque opérateur concurrent: bons services, qualité apparente du support, prix top pas chers pour l’offre.
    Bref, pourquoi changer et quitter la formule historique, hein ?

    On se demande ce qu’il va falloir pour que ça bouge…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :