Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Prix des forfaits mobiles: Xavier Niel veut «tout péter»

Xavier Niel, propriétaire d'Orange Suisse.

Xavier Niel, propriétaire d’Orange Suisse.

Xavier Niel n’a pas fini de faire parler de lui et de remuer l’industrie des télécommunications. Selon différentes déclarations diffusées dans les médias et sur la toile, il s’apprêterait à diviser par deux le prix des forfaits mobiles proposés en France…

Il viserait ainsi désormais un prix avoisinant les 10 euros. «Je pense que sur le mobile nous avons la possibilité de diviser de nouveau les prix. Il faut nous laisser quelques semaines, quelques mois ou peut-être un peu plus», aurait-il ainsi déclaré au Figaro.

Il aurait été encore plus clair auprès d’autres observateurs du marché. «Je vais tout péter, tout mettre à 10 €», aurait-il déclaré, selon une citation reproduite sans cet article de Gizmodo. Visiblement l’année 2015 pourrait être animée!

Et en Suisse?

On attend donc toujours de voir ce que fera le nouveau propriétaire d’Orange Suisse. Même si le marché helvétique reste particulier, ces nouvelles déclarations donnent un certain espoir. D’autant plus que le numéro trois helvétique vient d’annoncer des baisses sur ses tarifs de roaming!

La vraie question est toutefois de savoir quelle est la vraie marge de manœuvre pour Xavier Niel en Suisse, pour autant qu’il s’aventure sur cette voie. En effet, le prix d’achat élevé de cet opérateur pourrait calmer ses ardeurs. Sur le long terme, il faut espérer que ces baisses de prix ne dissuadent pas les opérateurs de développer leurs réseaux…

Xavier Studer

 

20 commentaires pour “Prix des forfaits mobiles: Xavier Niel veut «tout péter»

  1. Serge
    03/18/2015 à 8 h 06 min

    On dirait qu’il reste pas mal de marge. Ils doit faire une tête chez Swisscom à l’idée de devoir laisser tomber leure Mercedes.

    • 03/18/2015 à 8 h 26 min

      Bof, faudra déjà améliorer le service car je sais pas si vous avez lu les journaux hier. A mon avis 10 euros ok mais avec quelles qualité ? Sans parler des employés.

  2. 03/18/2015 à 8 h 22 min

    Ce monsieur n’a peut-être pas compris que tout a un coût. La qualité, le maintient et le développement d’un réseau n’est pas gratuite. Et en suisse les travailleurs ne sont pas payé au lance-pierre comme en france. Je ne suis pas sure qu’avec ses méthodes il puisse entretenir et développer son réseau de manière efficace. Mauvais réseau = plus de client, plus de clients = faillite.

    Une autre boite française, Darty, s’était installé en suisse il y a quelques années avec des méthodes françaises. Ils ont fermé après deux ans environs

    • 03/18/2015 à 10 h 19 min

      Mauvais exemple : Darty n’apportait aucune plus-value par rapport aux magasins existants et n’était pas moins cher. Ils sont arrivés trop tard, à l’heure du commerce en ligne (Digitec, Microspot…)

      Plein de magasins français discount cartonnent en Suisse : La Halle, Maxi Bazar, etc.

      • TerraNova
        03/18/2015 à 10 h 38 min

        Très juste.

        La Suisse n’est pas comparable à la France alors ne rêvez pas trop, l’abo à 10.- n’est pas prêt d’arriver ici je pense.

      • 03/18/2015 à 15 h 04 min

        On a déjà des abos presque illimité à 28-30.-, alors on est pas si loin que ça des prix actuels en France. Il y aura une belle évolution d’ici la fin de l’année, surtout pour les quantités incluses et le roaming.
        L’effet Xavier Niel se fera bien sentir et Orange va changer encore plus pour optimiser les coûts et ne pas faire du superflu. Son aptitude à rechercher l’efficacité et la simplicité permet de bien réduire les frais.

  3. philippe naud
    03/18/2015 à 10 h 26 min

    Il peut le faire l’action ILIAD ( FREE ) 220.90 EUR et 0.47 EUR de dividende par action soit 0.22 % et EX l’action ORANGE (ex-France Telecom) 14.935 EUR et 0.60 EUR de dividende par action soit 3.89 % . soit on investit soit on donne aux actionnaires je suis client FREE et actionnaire d’ORANGE j’ai tous compris.

  4. Oneboxcar
    03/18/2015 à 10 h 42 min

    Ces magasins peuvent bien cartonner vu que les employés sont payés au lance-pierre (cas de Maxi Bazar). Maintenant, est-ce que ce sera le même cas pour Free/Orange Suisse ?

  5. 03/18/2015 à 15 h 11 min

    Effectivement, des prix trop faibles ont plusieurs conséquences : salaire, conditions de travail (burn out à cause des exigences de productivité), manque d’investissement, qualité plus au rendez-vous, etc…

    En Suisse, nous payons cher. Par contre, les technologies sont déployées rapidement (investissement). Par exemple, le déploiement de la 4G a été très rapide. Quand la Suisse était déjà à plus de 0% de la population couverte, la France atteignait à peine 50% de couverture. Aujourd’hui encore, Orange annonce 74% de couverture 4G en France. Le déploiement est plus lent qu’en Suisse.

    Pour les conditions de travail et les salaires, il suffit de regarder le « top employers » Orange Suisse ces dernières années. Orange est peut-être le moins cher en Suisse, mais à quel prix pour les employés ?

  6. viande_de_chat
    03/18/2015 à 15 h 27 min

    je doute également de la marge de manœuvre de Xavier Niel en Suisse… les effectifs d’orange ont déjà été réduit de moitié ces dernières années, il n’a pas de backbone IP pour connecter les antennes. Même en réduisant le prix de ses abonnements il doit générer des bénéfices donc il devra changer qqch… est-ce qu’il pourra réutiliser un partie de l’infrastructure de Free en Suisse? Au final je pense que ce trublion va permettre de dynamiser le marcher Suisse des télécommunications. Mais j’espère pas au point de tout foutre en l’air…

  7. f.delamuraz
    03/18/2015 à 20 h 23 min

    J’adore leur vision de vie au rabais….. et après on s’étonne de la disparition de la classe moyenne….
    Tout le monde veut payer moins cher (easyjet, booking, free, etc etc…) mais personne ne veut voir baisser salaire… Y’a comme un problème.

    • BSOD
      03/18/2015 à 22 h 26 min

      Donc les tarifs de swisscom ne sont pas artficiellement trop élevées

      • 03/19/2015 à 8 h 46 min

        Non, regardons ce qu’on a chez Free pour 20 € et comparons avec un abo en Suisse à 50.- CHF, ça n’a rien à voir : couverture du réseau, vrai illimité contre pseudo illimité (du même genre de ce qui fait actuellement scandale chez Orange Suisse, y’a pas de hasard)…
        Ensuite, prenons le revenu moyen 2400.- € en France, 4’800 CHF en Suisse… on ne peut pas vouloir être payé deux fois plus et téléphoner pour 2x moins cher, ceux qui bossent chez les opérateurs méritent aussi un salaire décent. Sinon, pourquoi ne pas exiger les mêmes prix qu’en France pour le pain ? le lait ? le dentiste ? l’heure du mécano pour la bagnole ?

        • 03/19/2015 à 12 h 19 min

          Vos salaires médians sont faux. En Suisse, en 2012, le salaire médian brut est de 6’118 CHF (73’416 annuel) selon l’OFS. Les femmes gagnent 5’317 et les hommes 6’553.

          Sans fonction de cadre, le salaire médian est de 5’536 CHF (5’868 pour les hommes, 4’965 pour les femmes). Evidemment, il existe des fortes disparités en fonction du secteur.

          Source : document Excel « Salaire mensuel brut selon les divisions économiques (NOGA08) et la position professionnelle – Secteur privé – Suisse ». http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/03/04/blank/data/01/06_01.html

          En France, selon l’INSEE, le salaire médian de 2011 est de 2’830 EUR bruts et 2’130 EUR nets. Les départements d’outre-mer sont inclus dans cette médiane.

          Source : http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=ip1471

  8. 03/19/2015 à 8 h 41 min

    Sunrise et Swisscom ont signé une convention collective alors qu’Orange Suisse à toujours refusé de s’engager. J’invite donc tous les petits malins qui veulent téléphoner gratis à aller faire du 7*24 chez cet opérateur qui refuse la moindre stabilité et protection à ses collaborateurs.

  9. 03/19/2015 à 9 h 52 min

    Et si ce monsieur commençait à simplifier l’offre comme en France ?
    Il me semble que chez free c’est un abonnement à 20€ et un prépaie .
    Ne plus avoir 10 sortes d’abo avec des options tout aussi nombreuses pourrait réduire le frais et surtout
    Améliorer la visibilité.

  10. philippe naud
    03/19/2015 à 10 h 15 min

    en france c’est 2€ (0€ pour les abonnés internet fixe ) pour 2h de communication et SMS/MMS illimités, Internet 3G/4G : 50 Mo.
    Et 19.99€ (15.99€ pour les abonnés internet fixe ) pour appels/SMS/MMS illimités et Internet 3G : 3Go / 3G + 4G : 20Go.
    les 2 abonnements sont sans engagement donc si on n’est pas satisfait du service on change quand on veut sans frais. Donc si free a de plus en plus de clients c’est bien que leur clients sont satisfait . les services free sont nettement en avance sur la concurrence EX: les portable free se connectent automatiquement aux freebox en 3G et wifi idéale pour les zone mal couverte. Pour le réseau ça avance très vite et on ne peut comparer la france et la suisse , la suisse fait à peut prêt la taille de la bretagne c’est facile à convrir.

    • misenta
      03/20/2015 à 14 h 10 min

      @philippe: ça montre comme vous n’y connaissez rien. Je ne pense pas que la Bretagne a environ 10000 émetteurs, une densité, des frontières, des vallées, lacs et montagnes comme en Suisse et, surtout, des loyers aussi hauts, une législation aussi drastique… Je vous propose de construire un réseau en Suisse si c’est si facile!

      • philippe naud
        03/20/2015 à 14 h 35 min

        je disais que la suisse est plus facile à couvrir que la France pas que la suisse est plus facile à couvrir que la Bretagne relisez mon commentaire. A titre indicatif il y a 60488 émetteurs en France métropolitaine.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :