Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Internet: search.ch et local.ch fanfaronnent sur leur monopole

Edi Bähler Président-directeur général de local.ch et search.ch.

Edi Bähler Président-directeur général de local.ch et search.ch.

Certaines entreprises n’ont peur de rien! Cette semaine, search.ch et local.ch, prochainement contrôlés par le puissant opérateur Swisscom, ont envoyé un communiqué de presse pour souligner que chaque mois plus de 3,8 millions de personnes utilisent leurs services, notamment sur leurs smartphones.

Une forme de visibilité qui peut être considérée comme arrogante puisque même la Commission de la concurrence (COMCO) a admis que le couple était en position dominante sur son marché. Un monopole d’ailleurs décrié par le concurrent zip.ch, qui n’a rien obtenu de la COMCO, de façon surprenante. Deux poids, deux mesures?


Plus forts que les médias

«Pris individuellement, ces deux prestataires de services d’informations et de recherches dominent également le classement en devançant même les gros portails médiatiques et d’actualité. C’est ce qui ressort de l’étude Internet NET-Metrix-Profile 2015», ont expliqué les deux compères dans ce communiqué à l’occasion de la publication de ce baromètre.

«Avec un total de 3,8 millions d’utilisateurs par mois, search.ch et local.ch enregistrent le plus fort taux de pénétration online de toute la Suisse. Cela correspond à 66% de tous les internautes du pays. Ce taux de pénétration record se base sur des valeurs individuelles élevées. local.ch est en tête en Romandie et search.ch domine le classement en Suisse alémanique», est-il encore expliqué.

Bien positionné pour la pub

Au 1er juillet, local.ch et search.ch fusionneront et intégreront Swisscom Directories, majoritairement en mains de l’ogre bleu. Les deux plateformes continueront toutefois d’exister parallèlement. Les clients publicitaires pourront ainsi accéder depuis une seule et même source aux deux offres internet offrant le meilleur taux de pénétration de toute la Suisse, soulignent en substance les deux entreprises actives sur un marché des plus lucratifs.

Mon commentaire? Avec son portail bluewin.ch et ces deux entreprises de recherche, Swisscom occupe une position dominante sur un pan entier du web. L’opérateur se justifie en expliquant qu’il doit faire face à une concurrence internationale très forte et aime se comparer à Google. Et bien, regardons ce qui se dit en Europe sur le premier moteur de recherche mondial et poussons la comparaison jusqu’au bout à notre échelle!

Xavier Studer

3 commentaires pour “Internet: search.ch et local.ch fanfaronnent sur leur monopole

  1. merinos
    06/21/2015 à 14 h 24 min

    concernant la cartographie, c’est Google en Suisse qui semble à vue de nez friser le monopole ou presque, alors search.ch est pour moi le bienvenu: http://map.search.ch

    désolé, mais zip.ch utilise Google Maps, alors je passerai mon chemin. 😉

  2. 06/23/2015 à 17 h 46 min

    Local et Search mériteraient d’aller encore plus loin pour se positionner comme les leaders du marché suisse, concurrence ou pas, du moment que Google peut être bousculé est une bonne chose.
    Il y a encore de nombreuses possibilités en Suisse pour proposer des services de recherche efficaces et de qualité, Local.ch en fait partie mais sa base de données n’est pas complète vu le nombre de sociétés qu’il y a en Suisse…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :