Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Tout est-il permis pour vendre de la fibre optique?

Le déploiement de la fibre optique en Suisse a déjà coûté dix milliards de francs.

Le déploiement de la fibre optique en Suisse a déjà coûté dix milliards de francs.

Les services industriels, les électriciens et les opérateurs peinent à rentabiliser leurs réseaux de fibre optique, puisqu’il s’agit d’un investissent sur le très long terme. Le Matin dimanche dénonce un cas de démarchage musclé et détaille notamment les montants dépensés en Suisse par les différentes parties dans cette technologie.

Cet article permet de comprendre qu’on ne pourra pas rentabiliser sur le court terme ces autoroutes de l’information qui ont déjà englouti des investissements à hauteur de dix milliards de francs. D’autant plus que le câble et le cuivre n’ont pas dit leur dernier mot, notamment dans des zones moins peuplées ou dans les campagnes. A découvrir dans l’édition papier…

Quelles méthodes de vente?

Concrètement, l’article du Matin dimanche évoque des méthodes de vente plutôt musclée utilisée par Swisscom pour convaincre ses clients de passer à la fibre optique, ce qui est plutôt étonnant pour cette société. Relevons que les entreprises ne sont jamais à l’abri d’un collaborateur trop zélé, parfois rémunéré à la commission…

Revenons au fond du problème, à savoir la nécessité de la fibre optique par rapport aux autres technologies. Même si des débits de 50 ou 100 Mbits/sec sont aujourd’hui suffisants, avec le développement de la vidéo ultra-HD et l’augmentation de nos besoins internet liés au développement de la société de l’information, on peut imaginer que la fibre optique continuera de se généraliser dans les décennies à venir…

Xavier Studer

5 commentaires pour “Tout est-il permis pour vendre de la fibre optique?

  1. Anjoco
    08/09/2015 à 10 h 13 min

    Que Swisscom encourage SES clients de passer à la fibre optique étant donné que l’Abo ne coûte pas plus cher qu’avec le cuivre et que c’est tout bonus pour le client n’est pas un problème à mon avis.

    Étonnant cette remarque, car c’est justement ce qu’on reproche souvent à Swisscom de ne pas renseigner les clients détenteurs d’anciens abonnement mobiles onéreux pour passer sur un nouvel abo plus économique ou plus intéressant (exemple: Easy sur Easy Smart ou Infinity sur Infinity Plus).

  2. MsG
    08/09/2015 à 10 h 58 min

    Dix milliards de francs ou dix millions? ou alors j’ai mal compris ?

    • 08/09/2015 à 14 h 16 min

      Au moins dix milliards. Cf. capture d’écran…

  3. MsG
    08/09/2015 à 16 h 13 min

    Oui j’ai bien lu 10 milliards 😉
    Extrait de votre billet
     » …Cet article permet de comprendre qu’on ne pourra pas rentabiliser sur le court terme ces autoroutes de l’information qui ont déjà englouti des investissements à hauteur de dix millions de francs. » ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :