Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Troisième trimestre 2015: les téléréseaux continuent de perdre des clients

Les opérateurs souffrent sur leurs métiers historiques.

Les opérateurs souffrent sur leurs métiers historiques.

Globalement, les sociétés câblées du pays poursuivent leur régime forcé. Sur les douze derniers mois, au 3e trimestre 2015, elles ont encore perdu plus de 117’800 clients (-4,4%), confrontées au redoutable Swisscom et autres opérateurs innovants traditionnels des télécoms, mais qui reculent aussi sur leur domaine historique.

Les câblo-opérateurs se récupèrent toutefois partiellement en vendant de multiples services à leurs abonnés. Pendant l’exercice en revue, ces entreprises actives sur le câble coaxial ont ainsi écoulé 68’700 produits supplémentaires sur le créneau de l’internet haut débit et environ 88’000 raccordements téléphoniques (avec le mobile…).

Le cœur de métier en question

En revanche, sur leur cœur de métier, là où ces entreprises devraient être les plus performantes compte tenu d’une expertise de plusieurs dizaines d’années, elles reculent. Une information bien cachée tout au fond du communiqué de presse dans sa version PDF! Pour se rassurer, la branche câblée totalise tous les produits écoulés pour communiquer sur une croissance de 38’900 produits.

«C’est le domaine de l’internet haut débit qui est le plus important pour nous. C’est là que tout se joue. Le fait que nos réseaux de communications aient réussi à continuer sur la voie de la croissance au troisième trimestre 2015 malgré les efforts publicitaires massifs déployés par Swisscom me conforte dans mon grand optimisme», estime Simon Osterwalder, directeur de l’association économique Suissedigital, la mal nommée (Swisscable).

Maquillage maladroit

Derrière cette appellation se cache en fait un obscur tour de passe-passe. Pour masquer son continuel recul sur la TV câblée (à ne pas confondre avec la fibre optique), les entreprises câblées comptent désormais les abonnements de téléphonie mobile dans leurs statistiques. Un maquillage discutable.

Mon commentaire? Les téléréseaux et autres entreprises câblées filent du mauvais coton. A la place de suivre l’exemple du dynamique Net+, par exemple, ils semblent vouloir dépenser de très importantes sommes en communication et en rebranding, comme l’illustre le grotesque «Suissedigital». Ils feraient mieux de concentrer leur énergie à améliorer leurs offres respectives…

Xavier Studer

17 commentaires pour “Troisième trimestre 2015: les téléréseaux continuent de perdre des clients

  1. 06/11/2015 à 8:37

    « Ils feraient mieux de concentrer leur énergie à améliorer leurs offres respectives… »
    +1

    • Yannick
      06/11/2015 à 9:28

      +1

      Upcmedia qui Twitte que de nouveaux modems 1gbits docsis 3.0… Moi je me dis que la fibre optique à de beaux jours devant elle… Bref les câble opérateurs devraient être alignés ensembles sur la même stratégie, la ça reste une espèce d’Europe avec chaque états un brin souverain dans sa région… Swisscom ou sunrise ou autre il sont seuls unique pour la Suisse entière… Bref j’ai eu un téléphone de câblecom et j’ai dit texte : dommage que des opérateurs téléphoniques font mieux dans le domaine télévisuel qu un opérateur à la base pour la télévision…

  2. Tricoline
    06/11/2015 à 11:12

    Certain cablos comme upc se moquent des soucis des clients, le but c’est de gagner de l’argent, et peu importe s’il y a des soucis, tand que les comptes sont positifs et qu’il y a du bénéfice c’est ok !
    Les big boss d’upc sont aux usa, alors les soucis des petits suisses, ils ne sont même pas aux courants !
    Avec ce genre d’entreprise les clients sont sacrifiés sur l’autel du rendement !
    Tand qu’il n’y a pas mort d’homme ou des dégâts environnementaux important, ils s’en moquent !

    • marco
      06/11/2015 à 12:34

      +1 mais la fuite des clients tv prouve à Cablecom qu’ils font le mauvais choix …
      Les nouveaux clients internet sont ceux qui ne peuvent pas avoir un bon débit dsl, mais le jour ou swisscom ou autre viendront avec un gros debit cuivre ou mieux la fibre cesdits clients quitteront cablecom.
      Moi je l’ai fait, fibre swisscom et j’ai garde que le net cablecom en secours … ca va tres bien

  3. david
    06/11/2015 à 4:19

    En attendant: 69.- pour une centaine de chaines, Replay, live pause, Internet 50 MBps, on me trouve pas ça chez les telcos, mais que chez UPC

  4. CH
    06/11/2015 à 6:29

    Vous oubliez le télé réseau de base + 30.- =. 99.-
    y par mois

    • david
      06/11/2015 à 8:09

      Non, ce tarif inclus cela, je ne paie que 69.- et rien d’autres.

      • Ludo
        06/11/2015 à 8:31

        Dans ce cas, les 30.- par mois sont compris dans vos charges. Donc vous paiez 99.-. Bcp dénoncent cette pratique, car le client ne se rend pas compte qu’il paie 30.- par mois. En outre, bpc de clients télécom (Swisscom / Sunrise / etc..) paient encore 30.- par mois à leur téléréseau, même s’ils sont en droit de résilier cette taxe.

        Il faut lire les petits caractère sur le site d’UPC. Je cite « La condition préalable est un raccordement câblé 3 en 1 permettant l’utilisation d’un canal de retour de upc cablecom ou d’un de nos réseaux partenaires. Les coûts de ce raccordement (en règle générale de CHF 29.95/mois) sont habituellement compris dans les charges locatives. »

        • CH
          07/11/2015 à 9:13

          Juste, j’ai un ami qui habite Yverdon qui vient de passer chez Swisscom il ne savait qu’il payait le télérseau de base dans les charges. Il sait renseigné auprès de la régie et c’est bien le cas .

        • Rem
          07/11/2015 à 6:20

          Je veux rajouter chez upc d’une part vous devez bien payer les 29,95 et voir plus soit dans vos charges soit dans le loyer soit direct au cable, la loi a35 sur les LTC vous donne la possibilité de ne plus payer si vous êtes avec Swisscom ou Sunrise, d’autre part il me semble bien qu’un cable opérateur passe par un répartiteur pour le cable ce qui fait que la vitesse proposé par eux, veut dire que si plusieurs foyers dans un même immeuble utilise en même temps l’Internet et bien celui-ci est divisé par le nombre d’utilisateurs ce qui n est pas le cas par le cuivre des opérateurs ou la fibre 😀

          • Tricoline
            08/11/2015 à 8:55

            Non, votre explication n’est pas juste Rem, cela ne fonctionne pas comme vous dites.

          • Rem
            08/11/2015 à 10:30

            Ah bon expliquez moi donc svp merci

          • Tricoline
            09/11/2015 à 5:20

            Grosso modo l’infrastructure est prévue pour que les débits soient tenus, la norme DOCSIS 3.0 permet cela, (ce qui n’était pas le cas des version 1.0 et 2.0) de diffuser un certain débit au départ du CMTS (l’équivalent du DSLAM du xDSL).

            Bien évidement si le cablos triche, les débits ne seront pas tenus, que cela soit avec le câble ou la ligne téléphone, la technologie ne peut rien contre l’overbooking !

            Les répartiteurs ne divisent pas le débit par deux, mais le signal électrique, tout comme une dérivation ne divise pas la tension des prises électriques.

            Renseignez vous le DOCSIS 3.0, c’est la technologie utilisée sur le câble pour l’Internet.

          • Rem
            10/11/2015 à 8:46

            Alors je pense que vous n’aviez pas bien lu les anciennes CG de Cablecom vous auriez vu que Cablecom insité tres fortement à limité ses clients à utilisés internet entre 16h et 24h par soucis d’équité selon eux, mais bizarrement les CG ont changés il y a quelques mois, il était clairement expliqués que le nombre de clients en même temps connectés sur un même répartiteur jouait un rôle donc entre ce que vous venez d’expliquer et ce que Cablecom disait il y a une grande différence

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :