Un livre suisse décrypte le phénomène planétaire du smartphone

  • Post last modified:13/11/2016
  • Post comments:5 commentaires
«Le smartphone: un objet qui peut en cacher un autre, la réalité socialisante et concurrentielle des médias» par Jean-Paul Schwindt.
«Le smartphone: un objet qui peut en cacher un autre» par Jean-Paul Schwindt.

La naissance de l’imprimerie a révolutionné la transmission du savoir. L’avènement d’internet est un phénomène comparable, «puissance mille». Le smartphone matérialise ce nouvel âge numérique et bien davantage. Il induit «une reconfiguration du lien social», selon Jean-Paul Schwindt, qui vient de publier «Le smartphone: un objet qui peut en cacher un autre, la réalité socialisante et concurrentielle des médias.»

Pour mieux cerner ces transformations et leur ampleur, l’auteur a mené en 2016 une enquête sociologique sur l’usage des médias auprès des Suisses romands. En quelque cent pages, ce sociologue de formation propose de mettre en lumière l’engouement pour le smartphone ainsi que la réalité socialisante et concurrentielle des médias en Suisse romande.

Le smartphone: un intégrateur social

L’auteur estime que le smartphone est à l’origine de bouleversements très profonds qui dépassent l’aspect matériel de cet objet désormais dans presque toutes les poches. «Nous considérons le succès mondial de cet appareil comme un phénomène social qui s’articule autour des besoins fondamentaux des individus, alors que le dispositif technologique n’est considéré que comme un support».

Jean-Paul Schwindt constate que dans notre ère de médias de masse, les dernières évolutions s’articulant autour des réseaux sociaux, notamment, modifient en profondeur nos relations avec la société ou notre entourage. Contrairement à ce que d’aucuns pensent, «le smartphone joue un rôle d’intégrateur social et renforce la cohésion du groupe», écrit-il.

Besoin fondamental d’échanger

«Les grandes innovations menées dans les transports et les technologies de la communication et de l’information sont en quelque sorte la conséquence de nos besoins humains à vouloir rencontrer ou échanger avec autrui. Cette pulsion sociale nous incite à innover et l’ampleur de l’innovation est à son tour capable de provoquer des ondulations ou des ondes de choc dans la société», conclut celui qui est aussi le directeur des maisons d’édition Inédit et Terre & Nature appartenant groupe familial Gassmann.

Mon commentaire? Il est révélateur que des sociologues commencent à s’intéresser au smartphone et aux derniers outils des technologies de l’information. Il est en effet fondamental de comprendre que ces bijoux technologiques sont d’abord des instruments qui vont continuer de révolutionner notre rapport désormais permanent au savoir et par conséquent interférer avec le tissus social…

Xavier Studer

Le communiqué de presse

Cet article a 5 commentaires

  1. Eloi54

    Bonjour,

    Où peut-on acheter et ouvrage?

    Meilleures salutations

  2. Frei

    Ce livre est à mettre dans votre deuxième poche 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.