Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Communication: Salt positive après la publication du test Connect

Salt, troisième opérateur mobile de Suisse.

Salt, troisième opérateur mobile de Suisse.

Après la publication des résultats du test de Connect où il apparaît que le réseau de Salt est le moins bien noté de Suisse, l’opérateur en mains hexagonales a multiplié les communiqués de presse pour se donner de la consistance et peut-être pour se rassurer…

En l’espace de 24 heures environ, Salt a diffusé trois textes destinés à la presse pour signaler sa troisième et dernière place décrochée lors du test de Connect, indiquer qu’il allait «préparer le terrain pour la publicité Snapchat» et nous faire part, finalement, d’un «bulletin réseau»! Pas de quoi toutefois faire oublier la première place de Sunrise, saluée par Swisscom qui n’a pu que s’incliner devant son excellence!

Salt reconnaît qu’il peut faire mieux

Après avoir souligné que son réseau restait de qualité, l’entreprise basée en Suisse romande admet qu’elle peut faire mieux, comme indiqué ci-dessous en italique.

Salt reconnaît sa troisième place au classement suisse. C’est pourquoi il est d’autant plus crucial pour l’équipe réseau de Salt, de continuer d’investir des efforts considérables en vue d’améliorer la perception du réseau, notamment en ce qui concerne l’analyse Connect.

L’opérateur de Renens rappelle également qu’il a internalisé toutes ses fonctions stratégiques en rapport avec le réseau et l’IT. Dans un autre communiqué, il indique d’ailleurs qu’il poursuit ses efforts pour moderniser constamment son réseau en plusieurs points de Suisse, notamment en amélioration la réception.

Le déploiement ciblé de la bande basse fréquence nous permet d’offrir une connexion encore meilleure à nos clients. Le recoupement des basses fréquences avec les hautes fréquences existantes — c’est-à-dire la technologie 4G+ — permet à Salt d’offrir une vitesse de transmission nettement plus rapide, grâce à laquelle des vitesses jusqu’à 300 Mbits/sec peuvent être atteintes.

Cap sur le futur avec Snapchat

Mais à quoi bon tous ces efforts s’ils ne sont pas communiqués? L’entreprise en mains de l’Hexagonal Xavier Niel semble donc vouloir se positionner vers des canaux originaux, particulièrement prisés des jeunes. Dans un troisième communiqué, il tente de séduire de nouveaux clients en jouant encore une fois la carte des tarifs promotionnels à prix bradés…

Salt prépare le terrain pour de nouveaux moyens de communication, en devenant la première entreprise suisse à se présenter sur la plateforme de média social qui connaît la plus forte croissance du moment: Snapchat. Pendant deux semaines, à partir du 29 novembre, Salt tente l’expérience des fonctionnalités novatrices de Snapchat pour entrer en relation avec ses utilisateurs et promouvoir une de ses offres spéciales…

Xavier Studer

8 commentaires pour “Communication: Salt positive après la publication du test Connect

  1. Yannick
    02/12/2016 à 7:14

    N’ayant pas snapchat, je me demande comme tu un service client peut fonctionner ? Les messages ne sont pas limité comme Twitter plus la vidéo ne dure que quelques secondes ? Bref je me fais vieux, mais si on nous parle par snap de 10 secondes… Ça va être joyeux le support… Mais bon je suis négatif, Salt marche super et y a jamais besoin de support 😉

  2. Foxband
    02/12/2016 à 8:54

    « …d’améliorer la perception du réseau, notamment en ce qui concerne l’analyse Connect. »

    « Perception », et non « qualité » du réseau ! Ils sont tout simplement en train de dire qu’ils n’ont pas bidouillé autant que les autres ou qu’ils ont fait une erreur durant le test.

    On entend parler de ce test des mois avant sa publication, et lorsqu’il sort, la messe est dite… C’est peut-être la joie d’avoir un test rien que pour notre petit pays, mais c’est ridicule de voir à quel point cette info est reprise partout – par simple paresse – sans même faire une critique ou une analyse sur le test lui-même ! Seul le résultat compte, au point que les graphiques valent plus que la réalité du terrain pour huit millions d’habitants… pathétique.

    Je parle, bien entendu, de toute la presse, pas de vous particulièrement, XS, surtout que votre propre expérience semble avoir mis Sunrise à son avantage.

    L’argent qui semble tourner autour de ce test, ainsi que sa nature totalement artificielle ne fait que mettre en évidence la qualité de la presse suisse, totalement complice de ce système.

    • 02/12/2016 à 5:33

      Donne tout de même une bonne idée, qui correspond à mon expérience. Swisscom est clairement surfait…

  3. Jean-Luc
    02/12/2016 à 6:10

    Je l’ai vue la pub sur Snapchat quand on regarde des storie tout d’un coup y a une pub de salt pour un abonnement

  4. Claude Demierre
    02/12/2016 à 8:20

    J’aime bien le « en mains hexagonales »… 🙂

  5. phil
    05/12/2016 à 3:07

    avant de se mettre à snapchat, ils feraient mieux de déjà mettre à disposition les détails d’utilisation sur le compte en ligne pour les utilisateurs prepay !
    je les ai contacté ce matin à ce sujet… tout ce qu’ils ont réussi à faire, c’est de me créer un compte (alors que j’en avais déjà un) et de me l’annoncer par e-mail… et bien sûr, pas moyen de répondre à leur mail (pas de ticketing)…

    • phil
      05/12/2016 à 3:59

      je rectifie…. on dirait qu’ils ont tout de même un ticketing (dans un mail différent)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :