Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Musique nomade: les Samsung Gear IconX sous la loupe

Les Samsung Gear IconX sont bourrés de technologies.

Les Samsung Gear IconX sont bourrés de technologies.

Samsung propose depuis de longs mois des écouteurs 100% sans fil et taillés pour le nomadisme bourrés de technologies qui font défaut aux AirPods testés ici la semaine dernière. Pour commencer, ces oreillettes autonomes Bluetooth sont équipées d’embouts en silicone isolants et peuvent mesurer les pulsations cardiaques… Que penser d’un acccessoire cédé 229 francs?

Lors de la prise en mains, après les avoir extrait de leur coffret allongé, on est immédiatement frappé par le design de ces Samsung Gear IconX qui présentent notamment la possibilité de faire passer un lien pour les relier entre eux. Pratique. Contrairement aux AirPods d’Apple, ils sont livrés avec un manuel de démarrage…

Avec l’application Samsung Gear

Il est en effet nécessaire de télécharger l’application Gear pour les piloter. Ceci fait, il faut activer le Bluetooth, puis coupler les oreillettes. Différentes options concernant le côté préféré pour passer les appels et recevoir les notifications sont ensuite proposées.

Rapidement, les oreillettes sont alors prêtes à l’utilisation. Sans rien entreprendre d’autre, il est alors possible d’écouter de la musique de manière confortable puisque différents embouts de silicone sont fournis de manière à adapter au mieux les Gear IconX à son oreille et à se protéger au maximum des bruits extérieurs. Un bon point!

Mieux. Dans les options de l’application, une option permet d’activer les micros des Samsung Gear IconX pour pouvoir entendre les bruits environnants, de manière à ne pas se couper de son environnement. Contrairement aux AirPods d’Apple les deux oeillettes sont équipées de pavés tactiles, qui permettent d’activer cette fonction après une (trop) longue pression.

Gear Icon X: évidemment tactiles…

Des mois avant la sortie des AirPods, Samsung a évidemment bourré ses oreillettes tactiles de fonctions innovantes. Une pression permet de mettre la musique en pause. Deux pressions d’écouter le morceau suivant et trois de revenir en arrière d’un titre.

Contrairement aux AirPods d’Apple, dans un souci ergonomique évident, il est possible de monter ou de monter ou de baisser le volume en glissant son doigt vers le haut ou vers le bas. Pas besoin de gâcher son temps à demander cette commande élémentaire à un assistant…

Un son riche et dynamique

Et le son? Et bien je dois dire que ces écouteurs Bluetooth 4.1 également compatibles avec les profils A2DP, AVRCP, HFP proposent un son riche et plutôt détaillé. Les différentes fréquences semblent avantageusement représentées. Globalement, la musique est dynamique et les voix, bien rendues.

  1. Décidément très inspiré, Samsung a anticipé les besoins de nombreux sportifs en dotant ses IconX de 3,5 Go de mémoire pour stocker des titres de manière autonome. Il est donc possible d’écouter de la musique de manière indépendante de son smartphone… Un adaptateur Micro USB permet même de les connecter, au travers du coffret, à son smartphone.
Les Samsung Gear IconX sont équipés d'un cardiofréquencemètre.

Les Samsung Gear IconX sont équipés d’un cardiofréquencemètre.

Samsung Gear IconX pour une musique autonome

Samsung enfonce le clou avec les capteurs de pulsation cardiaques incorporés qui peuvent également être utilisés indépendamment de son Galaxy S7 ou d’autres smartphones sous Android 4.4 dotés de plus de 1,5 Go de mémoire RAM.

Alors, les écouteurs sans fil idéaux? Malgré leurs caractéristiques très complètes, il faut préciser que la musique ne s’interrompt pas immédiatement lorsque l’on retire les IconX de ses oreilles, contrairement aux AirPods. Un point que Samsung pourrait peut-être améliorer par une simple mise à jour. Dommage aussi que l’application n’affiche pas plus clairement l’autonomie des différentes batteries.

Autonomie suffisante, sans plus

A l’usage, on constate aussi que l’autonomie des deux écouteurs se rapproche plus d’une à deux heures que des trois annoncées. Heureusement que le petit coffret permet de recharger deux fois les Gear IconX. Lors de l’utilisation du cardiofréquencemètre, l’autonomie semble encore davantage en retrait.

Au final, ce produit surprend par ses fonctions innovantes par rapport à ce que propose notamment un Apple. Même s’ils ne sont pas parfaits et que le design est peut-être moins inspiré que celui de la pomme, ces écouteurs autonomes montrent ce que des ingénieurs branchés et à la pointe sont capables de produire. D’aucuns pourraient s’en inspirer…

Xavier Studer

Gear IconX: plus d’informations

5 commentaires pour “Musique nomade: les Samsung Gear IconX sous la loupe

  1. Carlo
    06/02/2017 à 7:58

    Il y a une alternative européenne plutôt que d’engraisser la patte d’America first ou Corea first.
    (ok dans tous les cas les chinois sont gagnant)

    JABRA est une entreprise danoise spécialisée dans le casque audio établie depuis plus de 100 ans.

    Vous en avez pour toutes les bourses. Certains de leurs casques ne nécessitent même pas d’une application pour vous prodiguer des conseils en fonction du rythme cardiaque.

    http://www.jabra.fr/sports-headphones/

    😉

    • 06/02/2017 à 10:38

      Il est très important de pouvoir consulter ses données dans un programme ou une application bien conçus. Polar, par exemple, propose de lier les données de ses capteurs dans une interface plutôt bien pensée…

  2. Freemoto
    06/02/2017 à 7:34

    Donc aujourd’hui les fabricants ont réussi à nous vendre des écouteurs 230 frs et des téléphones portables à 700 frs…tout va bien.

    • 06/02/2017 à 10:35

      J’utilise parfois des casques encore plus chers…

  3. Nico
    07/02/2017 à 5:34

    Tu nous dis que l’autonomie n’est que de 1-2 heures ?? C’est inutilisable on dirait.
    Et les autres sans-fil bluetooth comme Jabra et Monster, c’est mieux ? Au moins ceux d’Apple durent plusieurs heures 🙂
    Globalement je préfère un modèle avec fil qui les relie par l’arrière.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :