Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Résultats de Sunrise en 2016: la rentabilité sur une base de clients stable

La structure de la clientèle de Sunrise à fin 2016.

La structure de la clientèle de Sunrise à fin 2016.

Sunrise a dévoilé jeudi ses résultats annuels pour l’année 2016. Si l’opérateur renoue avec les bénéfices, il signe également une année marquée par une baisse du chiffre d’affaires, résultat d’une certaine pression sur les prix. Sa base de clientèle stagne toujours à un peu plus de 3,3 millions de clients, tous secteurs confondus.

En observant le graphique ci-contre, on constate que le numéro deux helvétique des télécoms, comme d’autres, possède un fort potentiel de «croissance interne», c’est-à-dire en proposant d’autres services à une clientèle par exemple ne possédant qu’un abonnement de téléphonie mobile.

Croître sur la base de clients actuels

Comme l’expliquait récemment, son CEO Olaf Swantee, peu de clients sont aujourd’hui des unités génératrices de revenus de type quadruple-play, c’est-à-dire utilisant tous les services fixes et mobiles chez l’opérateur. Sunrise possède donc un fabuleux potentiel avec un produit comme One très agressif par rapport aux solutions chères de Swisscom.

Reste que si l’opérateur gagne des abonnements sur le mobile et la télévision, il perd des clients prépayés et gagne moins moins sur le fixe. Cette situation reste étonnante et démontre que même si cet opérateur renoue avec les chiffres noirs, la situation du marché suisse reste totalement atypique.

Perspectives prudentes

Sunrise propose aujourd’hui des produits tous segments confondus à la hauteur des meilleurs, lorsqu’il n’est pas le meilleur, propose des formules mobiles très attractives sur le meilleur réseau et ne parvient pas vraiment à élargir sa base de clientèle… Ce paradoxe se ressent sur les prévisions pour 2017…

L’opérateur basé à Zurich prévoit un chiffre d’affaires en léger recul, compris entre 1,82 et 1,86 milliard de francs. L’EBITDA ajusté devrait s’établir entre 595 et 610 millions, contre 599 millions en 2016. Relevons encore que l’étonnant projet de vente d’une partie de son infrastructure n’est pas abandonné…

Xavier Studer

Tous les détails financiers

5 commentaires pour “Résultats de Sunrise en 2016: la rentabilité sur une base de clients stable

  1. Tricoline
    03/03/2017 à 8:00

    Sunrise dépend de son concurrent Swisscom pour les offres internet et TV.

    L’infrastructure terrestre du « Last mile » est entre les mains du géant bleu mis à part quelques zones en FTTH, et encore il n’est pas tout seul…

    Sunrise maîtrise son réseau de téléphonie mobile, sans plus.

    • Levalesco
      03/03/2017 à 11:54

      Tout juste. Mais tant que la Confédération conservera toutes ses billes dans le système et que les parlementaires de tout bord bénéficieront d’une connexion haut débit gratuite, les vaches à lait que nous sommes continueront de payer beaucoup trop, comme les loyers, comme les médicaments, comme, comme, comme, Swisscom…..

  2. 03/03/2017 à 2:22

    Ah bon la clientèle n’a pas augmenter vous avez vu ça ou ???
    Moi dans les chiffres je vois une progression partout !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :