Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Infographie: 2016 une année charnière pour les télécoms en Suisse

Infographie : 2016, une année charnière pour le marché suisse des télécoms.

Infographie: 2016, une année charnière pour le marché suisse des télécoms.

Le marché suisse des télécoms, toujours atypique en comparaison internationale, a vécu une année 2016 caractérisée par des grands mouvements de fond. Alors que Salt perd des abonnés sur le mobile, les téléréseaux en gagnent et Sunrise progresse sur le fixe et la TV. Enfin, UPC recule sur ce dernier segment, alors que Swisscom chute assez lourdement sur le fixe.

Selon le tableau ci-contre, on réalise aussi que le premier câblo-opérateur de Suisse recule sur le marché de l’accès à internet toujours en plein essor chez ses concurrents; un signal plutôt négatif. D’autant plus négatif que l’ensemble de la branche se développe avec, par exemple, la marque Quickline, réunissant 25 partenaires, en tête…

Cette association d’opérateurs pèse de plus en plus lourd. Elle réunissait à fin 2016 près de 380’000 clients dans toute la Suisse et compte quelques dizaines de milliers d’abonnés mobiles. Elle vient d’ailleurs de lancer une offre nationale! En Suisse romande, rappelons qu’un netplus est déjà synonyme de160’000 clients et qu’il devrait «exploser» en 2017 avec l’arrivée du Lausannois Citycable.

Salt génère plus d’argent avec moins de clients

Sur le mobile, Salt parvient à générer plus d’argent grâce à une optimisation des processus, des frais de personnels revus à la baisse et une approche plus rationnelle. Cet opérateur pourrait bien rebondir en 2017 en lançant une offre sur la fibre optique.

Cette technologie, dont le déploiement semble freiné chez un Swisscom, est toujours soutenue activement dans le canton de Fribourg et de manière stratégique par Salt, qui a récemment souligné les limites des différentes versions du g.fast, déployé par Swisscom.

Alors que la bande passante nécessaire à un ménage continue de croître à une vitesse phénoménale et le besoin de pouvoir envoyer des informations rapidement sur la toile prend chaque jour de l’importance, notamment à cause des réseaux sociaux, les calculs à court terme de l’ogre bleu laissent stratégiquement songeur…

Swisscom reste un acteur de poids

Au final, on constate que Swisscom continue de maintenir son chiffre d’affaires, alors que d’autres doivent composer avec d’importantes baisses de revenus. Il faut dire que l’opérateur peut compter sur une stratégie diversifiée qui porte ses fruits. Il continue de dominer tous les domaines…

Visiblement, le segment du mobile risque de connaître d’importantes évolutions ces prochains mois avec l’arrivée des téléréseaux. La pression sur les prix devrait se poursuivre. Parallèlement, il est toutefois intéressant de constater que le géant bleu communique sur un ARPU stable, Sunrise en baisse et que Salt ne le donne plus alors qu’il le communiquait en 2015…

Sur un marché désormais soumis à une certaine pression bienvenue exercée par Salt, ces prochains mois seront probablement captivants. Le développement de nouvelles offres combinées incluant toutes les prestations sur le fixe et le mobile devrait enfin modifier la dynamique existante! Elle pourrait aboutir à une certaine redistribution des cartes.

Xavier Studer

4 commentaires pour “Infographie: 2016 une année charnière pour les télécoms en Suisse

  1. bernard meynard
    09/04/2017 à 5:42

    je vousdrais pas donner l’impression de tirer sur l’ambulance, mais avec les prix qu’ils font ils sont mals. enfin, c’est l’impression que ça donne. je me demnde s’ils ont encore ces problèmes avec les factures

  2. Tricoline
    11/04/2017 à 6:09

    Vu que c’est Swisscom qui pilote et dirige la fibre dans ce pays (pour ce qu’il en reste), avec maintenant son abandon au profit du g.fast, car moins cher et plus vite déployé, les autres telcos (Sunrise, Salt, VTX, …) sont toujours contraint et forcés de suivre ce que fait le géant bleu, ils sont à sa merci, Swisscom décide pour eux.

    Même si le g.fast ne plait pas à Salt, je ne vois pas ce dernier investir des centaines de dizaines de millions pour poser du FTTH dans ce pays, s’ils racontent cela, c’est un effet de manche, sans plus.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :