Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Roaming: les opérateurs suisses poursuivent leur rançonnage… Faites jouer la concurrence!

Itinérance: la seule solution aujourd’hui semble être d’éviter totalement tous les tarifs de roaming pratiqués par Sunrise, Salt (tous deux particulièrement chers) et Swisscom.

Itinérance: la seule solution aujourd’hui semble être d’éviter totalement tous les tarifs de roaming pratiqués par Sunrise, Salt (tous deux particulièrement gratinés) et Swisscom.

Tarifs toujours prohibitifs, Wi-Fi calling impossible à l’étranger (Sunrise…) ou augmentation de prix opaques: les opérateurs basés en Suisse continuent d’en faire voir de toutes les couleurs à leurs clients qu’ils continuent de considérer avant tout comme des vaches à lait faciles à traire. Sunrise fait encore une fois particulièrement fort en matière de roaning selon le témoignage ci-dessous:

Roaming: consultez notre dossier complet

Fabrice relate son expérience, en italique ci-dessous, confirmée par Roger Schaller, porte-parole

Chez Sunrise nous réglons comme vous le savez les paramètres roaming dans le cockpit (https://cockpit.sunrise.ch). Je m’y suis connecté il y a peut-être deux mois pour m’assurer que mes réglages m’empêcheraient toute dépense supplémentaire en positionnant le garde-fou adéquat. Le switch en question précisait bien qu’à la fin de 2 Gb de données mensuelles à l’étranger, les données étaient bloquées. Simple et clair.

Il se trouve que je me suis connecté ce jour à la même adresse. L’interface a bien changé et le switch n’existe plus en tant que tel. En effet, Sunrise ne propose que de limiter à un certain prix le montant de données en dépassement. Le minimum étant positionné à 50 francs, si l’on laisse le système faire tout seul, il vous en coûtera de toute façon.

Le coup du cockpit

Voici la prise de position de Sunrise, également en italique:

Afin de protéger encore mieux ses clients, Sunrise a diminué la limite d’itinérance à 100 francs depuis la fin de mai 2017. La Roaming «Spending Limit» est fixée pour les clients à 100 francs par défaut. Des SMS d’alerte sont envoyés à 50 et 100% de la consommation. Les données de roaming sont automatiquement bloquées une fois la limite atteinte. Le client peut modifier ou annuler ce montant en itinérance à tout moment dans le cockpit ou par mysunrise.

Si le système de cockpit permet concrètement d’éviter de se voir facturer des montants stratosphériques, puisque Sunrise et Salt osent commercialiser des offres à plus de 15’000 francs le Go, nos opérateurs ne brillent pas en matière de communication, comme Salt, qui semble avoir passé sous silence certaines augmentations tarifaires. Comme le montre cet exemple, ils trouvent aussi tous les stratagèmes pour encaisser de l’argent sur un «malentendu», en quelque sorte… Pourquoi 100 francs au minimum?

Faites jouer la concurrence

Mon commentaire? Il faut faire jouer la concurrence à l’heure de la mondialisation et de la numérisation, comme le répètent en boucle certaines élites. Utilisez par exemple une carte SIM prépayée Swiss Mobile pour contourner totalement votre opérateur à l’étranger. En Europe, les 3 Go de données reviennent par exemple à 2

38,50 francs contre 69 francs chez Sunrise, 69,60 francs chez Swisscom ou 117 francs chez Salt avec la combinaison de différentes options (et il y bien pire que cet exemple…).

Je laisse le soin aux mobinautes d’appliquer le qualificatif qu’il convient aux opérateurs basés en Suisse, tous actionnaires confondus… Enfin, même si je suis plutôt favorable à une certaine liberté du marché, je me demande dans quelle mesure, quand on voit ce qu’a réussi à faire l’Union européenne, s’il n’est pas temps de mettre en place des garde-fous réglementaires drastiques pour mettre en cage les requins du secteur…

Xavier Studer

PS. En coulisse, certains opérateurs expliquent que la fin du roaming est une opportunité à ne pas manquer, puisque certains Suisses risquent de faire moins attention… (On sait jamais, sur un malentendu, ça peut marcher…) Belle mentalité! On comprend mieux comment ce secteur réalise chaque année en Suisse des milliards de francs de bénéfices…

13 commentaires pour “Roaming: les opérateurs suisses poursuivent leur rançonnage… Faites jouer la concurrence!

  1. 06/07/2017 à 7:31

    Bel article et au bon moment. Merci Xavier pour l’information car un crétin comme moi en apprend beaucoup et on est une quantité de crétin, ceux que vous appelez vache à lait.

    Belle journée.

    PS. Si vous avez un Galaxy S8 à faire tester, je veux bien vous aider 🙂

  2. David Dupont
    06/07/2017 à 7:41

    La meilleure option lorsque l’on est à l’étranger est encore de prendre une carte SIM locale et à ce moment là on profite des offres du pays qui seront de toute manière bien plus avantageuses que les options roaming des opérateurs suisses.

  3. mig
    06/07/2017 à 8:19

    j’ai découvert cette carte internationale, à 10 euro le giga https://surfroam.com/products/surfroam-sim .
    quelqu’un a-t-il testé ?
    merci pour votre retour

    • Original Mike
      06/07/2017 à 11:22

      En fait c’est à partir de €10 le giga et ça ne concerne que 7 pays (Autriche, Danemark, Irlande, Italie, suède, Taiwan et UK)… ensuite on passe à €20 le giga… et ça peut être très cher, dans certains pays.
      Il faut bien regarder la liste des pays et les prix associés.
      Du coup, en dehors de ces 7 pays, la carte Swissmobile reste plus avantageuse pour les data

  4. Elzo
    06/07/2017 à 8:26

    S’ils se permettent de continuer avec ces politiques, c’est parce que le consommateur (dans son immense majorité) continue de payer à ces tarifs sans broncher. Ce n’est pas les alternatives et moyens de s’informer qui manquent aujourd’hui…

  5. bob
    06/07/2017 à 11:04

    Et pourquoi est-ce moins cher d’avoir un abo francais ou allemand en suisse ?

    Typique exemple d’un oligopole mal huilé.. on peut s’étonner que les associations de consommateur et monsieur prix tolèrent tout ce système (qui dure depuis les débuts tardifs de l’ADSL par swisscom?).

  6. Séb
    06/07/2017 à 12:58

    Avec une carte SIM prépayée Swiss Mobile, en Europe les 3 Go de données reviennent par exemple à 38,50 francs sauf erreur de part.

    • 06/07/2017 à 2:05

      Exact. 38.50 pour de la 3G. Fou ces différences de prix!

  7. Lyric
    06/07/2017 à 1:06

    N’oubliez pas le nouveau abonnement
    UPC Mobile Europe
    avec roaming inclus !
    > pour 6 francs de plus que l’abonnement uniquement Suisse vous pouvez utiliser tous vos Go en Europe et téléphoner en illimité.

    > N’hésitez pas à résilier votre abonnement actuel et à faire jouer la portabilité de votre numéro chez UPC !

    Il faut montrer à tous les autres opérateurs que UPC va dans le bon sens !!!

  8. Lyric
    06/07/2017 à 1:07

    Merci Xavier pour vos articles très importants en ces périodes de vacances 🙂 Bravo.

  9. flaviodelay
    06/07/2017 à 5:35

    Chez Sunrise il y a un grand nombre d’options pour limiter sa consommation en roaming contrairement à ce que vous dites … Ça serait bien de corriger ça dans l’article.

    Répondeur automatique Sunrise mailbox activé à l’étranger (payant): bloqué

    Appels, SMS et connexions de données à l’étranger: autorisé

    Appels, SMS et connexions de données à bord de bateaux et d’avions: bloqué

    Possibilité de connexion Internet payante non comprise dans les packs de données ou services de roaming de l’abonnement: autorisé

    Réception du SMS info roaming: bloqué

  10. Michael
    07/07/2017 à 10:21

    Boin article mais comme écrit, il y a plusieurs moyen de contourner le racket suisse.
    Voir par exemple http://www.xxsim.com qui me coûte très très peu pour les téléphones vocaux à l’étranger dans le monde entier (sans données pour moi, les points wifi me suffisant pour les données). Les pack européens ne me servent quasiment à rien personnellement vu que je suis plus souvent ailleurs.

  11. Eric
    07/07/2017 à 12:18

    Avec mon abonnement Swisscom Infinity XL Plus, je ne me soucie de rien. Et pour les voyages hors du continent européen, j’active l’option Travel Voice à chf 15.-

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :