Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Test réseau national 4G: Swisscom clairement devant Sunrise et Salt

Les plus mauvaises mesures de Swisscom: il reste du travail.

Les plus mauvaises mesures de Swisscom: il reste du travail.

Pour en avoir le cœur net, nous avons effectué ces dernières semaines un total de 825 séries de mesures chez les trois opérateurs. Swisscom propose les débits les plus élevés devant Sunrise et Salt. Même si certains tests crient parfois à l’excellence, les réseaux des trois opérateurs sont très clairement perfectibles! Ici pas de marketing…

Ce test a été effectué au grès de nos déplacements de Lausanne à Zurich en passant notamment par Berne, Bienne, Soleure, Neuchâtel, Sion, Brigue ou au Tessin sur des centaines de kilomètres. Les mesures ont été effectuées en train, en voiture, à l’intérieur et en extérieur. Ces 275 séries de mesures par réseau ont montré que même sur des axes majeurs, comme celui du Simplon, il n’est parfois pas possible de se connecter au réseau mobile. Tous les opérateurs sont concernés.

Toujours des trous sur des axes importants

Swisscom a toutefois été l’opérateur chez lequel il a presque toujours été possible d’effectuer des mesures. Sunrise, dont le management vise à terme le «zéro défaut», a rencontré des problèmes parfois même dans des zones très urbanisées comme des centres commerciaux très fréquentés et sur l’axe du Simplon. Le but n’est donc pas atteint.

Plusieurs fois à la montagne au-dessus de Montreux et surtout dans la région de Sainte-Croix, notamment, j’ai pu constater qu’à quelques encablures des réseaux routiers, il n’y a pas de réseau suisse, mais des réseaux français… Ce genre de problème affecte toujours les trois entreprises considérées.

Les plus mauvaises mesures de Sunrise: il reste du travail.

Les plus mauvaises mesures de Sunrise: il reste du travail.

Même au fin fond du Gothard…

Globalement, les trois opérateurs nationaux proposent une excellente couverture, car le débit proposé est généralement de plusieurs dizaines de Mbits/sec, même en traversant le Gothard, où les trois entreprises ont proposé des résultats relativement serrés.

J’ai parfois été surpris de constater des problèmes chez les trois opérateurs dans des zones presque urbaines. Ainsi en quittant Locarno pour Bellinzone, les trois réseaux ont montré au même endroit des signes de faiblesses, quand ils n’étaient pas franchement inatteignables.

Swisscom clairement le meilleur

Au final Swisscom obtient une moyenne de 59/22 Mbits/sec devant Sunrise 45/21 Mbits/sec. Salt ferme la marche avec 24/18 Mbits/sec. Ces valeurs ont toutefois parfois été plombées par des valeurs proches de zéro lorsque le réseau était mauvais. Encore une fois, je précise toutefois que j’ai constaté une bonne couverture globale des trois opérateurs.

Ces mesures incluent celles que nous avions réalisées en région lausannoise début décembre. Swisscom détient toujours le record de vitesse de téléchargement avec un 353/66 Mbits/sec. Chez Sunrise, j’ai mesuré des maxima de 216/49 Mbits/sec alors que Salt a atteint les 129/67 Mbits/sec. Pour ce qui est de la latence, Swisscom et Sunrise signent en moyenne 30 ms, devant Salt qui doit se satisfaire de 57 ms.

Enfin, sur 275 mesures, seules 19 mesures ont été menées à bien sur des cellules 3G chez Sunrise. Un chiffre qui descend à 15 chez Salt alors que Swisscom «triomphe» avec seulement 10 mesures en 3 G. Toutes les autres valeurs sont issues de connexion 4G/LTE, ce qui est remarquable. Le réseau 2G n’a quasiment jamais été vu.

Xavier Studer

Les plus mauvaises mesures de Salt: il reste du travail.

Les plus mauvaises mesures de Salt: il reste du travail.

Le test a été effectué sur des smartphones équipés de modems permettant théoriquement d’atteindre des débits supérieurs à 1024/150 Mbits/sec. Les formules utilisées sont toutes illimitées en volume et en vitesse: Wingo pour Swisscom, Sunrise One et la formule PrePay journalière de Salt.

PS Tout l’intérêt de ce test est qu’il est réellement et totalement indépendant. Par ailleurs, il a été effectué sur des parcours correspondant à des situations réelles. Ces trajets n’ont pas été établis sur la base de séries de mesures préalables qui auraient été financées par les intéressés, comme expliqué ici.

30 commentaires pour “Test réseau national 4G: Swisscom clairement devant Sunrise et Salt

  1. Berru
    07/01/2018 à 7:55

    C’est tellement aléatoire. Dans mon cas, Swisscom est le seul réseau qui ne passe ni à mon domicile, ni sur mon lieu de travail. Les Alpes Vaudoises sont couvertes par de l’excellente 4g Sunrise, mais visiblement Swisscom n’y a pas (encore) investi dans des antennes modernes… Au cycle des renouvellements de matériel, ce qui est vrai aujourd’hui et probablement déjà faux demain. Inclure de vieilles mesures m’apparait d’ailleurs pas judicieux 🙂

    • 07/01/2018 à 7:58

      Il n’y pas de vieilles mesures. L’ensemble du test a êtes réalisé sur une période de une mois.

  2. Sébastien
    07/01/2018 à 9:30

    Merci pour ces mesures, l’ampleur de Connect me fait douter de son impartialité.

    • 07/01/2018 à 9:35

      Ces mesures ont été effectuées de manière 100% aléatoire au fil de mes déplacements. Elles sont représentatives d’une situation réelle. Elles ne se basent pas sur des mesures précédentes.

  3. Jean Martin
    07/01/2018 à 11:04

    Bonjour et merci pour ces mesures, j’aurais une question un peu technique concernant les fréquences 4G utilisées. En effet, au même endroit, j’ai constaté des différences de l’ordre de 10 fois plus rapide si j’utilise Android Hotspot, ou mon routeur Wifi avec une ligne 4G LTE (même opérateur). Est-ce que certaines fréquences présentent sur plus d’appareils sont plus encombrées un peu comme avec le Wifi 2.4 et 5 GHz ? Merci

  4. Nels_Oleson
    07/01/2018 à 12:14

    Est-ce que vos mesures ont été effectuées avec le même modèle de smartphone ? Je pose la question car j’ai remarqué que la réception du réseau dépend également du modèle utilisé. Je change régulièrement d’appareil et je remarque de grandes différences notamment à l’intérieur des centres commerciaux.

    • 07/01/2018 à 12:53

      Ces problèmes ont été constatés sur plusieurs modèles. Il existe effectivement des différences entre les smartphones. Je ne pense pas toutefois que c’est au client de s’adapter aux problèmes de couverture des operateurs. Vous imaginez votre operateur qui vous recommande de changer votre flaghship a plus de 1000 francs car il n’est pas capable de proposer une couverture décente en zone urbaine…

  5. Colin
    07/01/2018 à 3:51

    Les tests n’ayant pas été faits sur le même smartphone, ils n’ont que peu de valeur. C’est vraiment très, très dommage d’avoir fait tant de tests pour les invalider en ayant oublié un facteur plus qu’important.

    De mon S7 en passant à mon Note 8, j’ai quasiment doublé mon débit au même endroit.

    Idem pour mon modem 4G qui défonce mes téléphone au niveau débit, et ces tests ont tous été réalisé chez le même opérateur.

    • 07/01/2018 à 3:57

      Non absolument pas, je ne pense pas être un débutant en la matière… Comme expliqué, ces appareils possèdent tous des modems capables de montrer jusqu’au gigabit. J’ai par ailleurs effectué des tests préalables sur les trois appareils avec des cartes SIM du même opérateur. Suite à ces essais convergents, j’ai renoncé à demander à un constructeurs trois appareils similaires (ce que j’avais fait l’an dernier). Le constat est simplement sans appel. Question débit: 1) Swisscom 2) Sunrise 3) Salt. Point barre. Après la question est qui choisir compte tenu des prix et du fait que la couverture des trois réseaux est plutôt bonne… Par ailleurs, je précise que j’avais constamment différents appareils sur les mêmes réseaux. Quand il y a un trou, que ce soit sur un iPhone ou un Android haut-de-gamme, par exemple, il y a un trou de réseau.

  6. Pedro
    07/01/2018 à 4:04

    Le problème soulevé est probant d’ailleurs il ne faudrait même pas utiliser un smartphone pour faire de vrais tests de mesure. Je pense qu’un ordinateur portable serait bien mieux que ce soit pour la vitesse, bloquer tout trafic qui ne fait pas partie du test ou la réception avec une antenne externe dédiée.

    Ceci pour être sûr d’atteindre la vitesse maximale réelle en 4g. Il y’a plein de facteurs qui peuvent limiter cela sur un smartphone par exemple le hardware. J’ai des doutes qu’on puisse atteindre ~120mo/s sur une emmc. Et on ne contrôle pas ce qui se passe niveau data sur un smartphone. Je vous laisse installer un firewall et bloquer tout le trafic pour voir le nombre de connections faites en permanence alors que vous ne faites rien du tout.

    Mais merci pour ce test car cela donne une bonne indication au niveau des opérateurs mais j’ai des doutes sur la 2g car je ne suis jamais en 3/4g et j’ai du réseau de manière générale.

    • 07/01/2018 à 4:10

      Oui, il faut utiliser les smartphones utilisés par M et Mme tout le monde! Que je sache, le consommateur moyen ne se trimbale pas d’appareils de mesure bidouillés couplés à de super antennes pour atteindre les meilleurs résultats, il utilise son smartphone pour surfer ou comme point d’accès wi-fi. Ces tests doivent être faits dans des conditions réelles!

      • Pedro
        08/01/2018 à 6:27

        Ce message n’était pas contre ce test mais pour tester le débit maximal d’une antenne 4g d’un opérateur, c’est de nuit et avec du matériel adéquat car il y’a bien trop de fluctuation possible en journée selon le nombre d’abonné à proximité et leur utilisation ainsi que du matériel utilisé et du fonctionnement logiciel de celui-ci qui ne se contrôle pas. On reste sur des fréquences partagées.
        Ensuite monsieur et madame tout le monde n’utilise qu’une bande passante très réduite sauf quelques exceptions qui consomment des quantités importantes mais via un routeur 4g dédié.

  7. OliR
    07/01/2018 à 4:34

    Merci de ce comparatif « in vivo » si je puis m’exprimer ainsi !

    J’ai un abonnement CoopMobile qui utilise le réseau de Salt, et il me semble tout à fait normal que la couverture soit moins bonne puisque cet opérateur propose des tarifs nettement plus favorables que ses deux concurrents: 29.95.- / mois chez CoopMobile et l’offre au même tarif chez Salt, si l’on profite du rabais actuel pour PlusSwiss !

    C’est comme pour l’aviation, si l’on prend du low cost il n’est pas surprenant que l’on ai des prestations différentes des compagnies traditionnelles… Qu’en pensez-vous ?

    • PatriceS
      10/01/2018 à 12:01

      Si je suis ton résonnement, vu l’utilisation du LowCost WinGo pour le test, avec un abonnement Swisscom la couverture et la bande passante devrais être encore meilleure….

  8. Torxxl
    07/01/2018 à 5:57

    Je pense que plus que le débit qui souvent est faible mais permet d écouter de la musique, Spotify., c’est les trous dans le réseau qui varie.
    En train Genève Sion il y a pas photo. Aucune coupure Swisscom et de multiples coupures avec Sunrise…
    Merci pour le test.

  9. David Dupont
    07/01/2018 à 9:52

    Il faut quand même souligner que globalement la qualité des réseaux mobiles en Suisse est excellente et souvent très largement meilleure que dans la plupart des autres pays européens et ce malgré les difficultés liées au relief ou aux normes radio nettement plus strictes que dans les pays voisins.
    Alors oui, il peut rester ça et là quelques trous dans la couverture et il serait intéressant que Xavier fasse part des détails des résultats à chaque opérateur et de communiquer les divers endroits à problèmes histoire que la couverture s’améliore encore et faire de la Suisse le meilleur pays en Europe en terme de qualité des réseaux.

    • 07/01/2018 à 10:01

      Les opérateurs paient notamment la société qui fait les tests de Connect pour cela.

  10. Yannick
    08/01/2018 à 6:02

    Avec UPC qui va passer de Salt à Swisscom, ça va peut être changer pas mal de choses ! Ou pas…

  11. Polo
    08/01/2018 à 8:17

    Le test est invalidé car peux être que son on avais mis la Sim Sunrise dans le mobile que vous avez utilisé pour Swisscom les résultats auraient été différents ! La preuve je suis passé d’un Galaxy S8+ à un mate 10 pro et les débits dont souvent doublés aux mêmes endroits. Donc votre test est faussé

    • Charles
      09/01/2018 à 3:45

      Le mieux c’est de passer à un outils pro pour mesurer
      https://www.rohde-schwarz.com/ch-fr/produits/mesure-de-test/tests-de-reseau-mobile/optimisation/produits-optimisation_229195.html

      Là, plus de doute, tant que l’appareil est calibré régulièrement chez le fournisseur. Mais ça a un certain prix. R&S propose même une application pour les smartphone du marché. https://cdn.rohde-schwarz.com/pws/dl_downloads/dl_common_library/dl_brochures_and_datasheets/pdf_1/service_support_30/Rohde-Schwarz_QualiPoc_Android_3607-1607-12_v0200_120dpi.pdf
      L’avantage c’est que c’est le fabricant qui calibre et mets à jours la base de donnée des devices supportés (et donc des valeurs de calibration)
      Pour effectuer le test mentionné plus haut il faudrait avoir 3 liscences je suppose. Pas certain que R&S vous les mette à disposition Xavier.

      • 09/01/2018 à 6:21

        Encore une fois, non et non! Je m’intéresse à ce que peut vivre le mobinaute avec son smartphone haut de gamme et son abonnement illimité.

        • Nels_Oleson
          09/01/2018 à 7:22

          Cela ne fait que renforcer ce qu’on dit. Pour que le test soit valable, il faut qu’il soit réalisé avec le même appareil (du moins le même modèle). En effet, le mobinaute n’utilise (en principe) qu’un seul appareil à la fois.

          • 09/01/2018 à 7:36

            Ce n’est pas nécessaire pour se faire une excellente idée de la situation. Encore une fois ces appareils possèdent des performances clairement supérieures au débit mesurable. De toute manière, les réseaux mobiles sont très variables puisque le débit change constamment. Hier par exemple, j’ai procédé à quelques vérifications sur un iPhone et un Galaxy S8 à proximité de la gare de Lausanne sur le réseau de Sunrise. Une fois j’ai obtenu une centaine de Mbits/sec sur l’iPhone et une trentaine sur le Galaxy. Quelques minutes plus loin, à quelques mètres la situation était exactement inverse. Dans ces conditions, je peux vou assurer que ces 825 mesures font tout leur sens. La marge d’erreur est probablement de quelques pourcent, mais cela donne une excellente idée. Cela m’a encore une fois permis de tester une intuition: arriver au même résultat au point près en comparant deux réseaux mobile semble pour le moins, comment dire?
            Autre constat. Par rapport à quelques mois en arrière, il me semble que le réseau de Sunrise donne des résultats beaucoup plus fluctuant sur les mêmes appareils…

  12. LeoLeandro
    10/01/2018 à 11:08

    Une question me chiffonne.

    les tests ont été effectués de cette manière :
    Swisscom –> Wingo soit une offre lowcost
    Sunrise –> ONE soit l’offre standart de sunrise
    Salt –> Offre pre pay.

    Comment être sur que chez aucun des opérateurs il n’y a des règles de QOS dépendentes de l’abonnement utilisé qui avantage ou désavantage leur résultats?

    De plus, pour moi, a partir du moment ou pour le benchmark , on utilise pas le même appareil, c’est déjà biaisé et je le constate tous les jours dans mon bureau ou on est arrosé par une antenne 4G+ swisscom juste en face… Avec mon galaxy S8+ je me tappe 190mbps et mon collègue qui a son Huawei mate 10 qui dépasse pas les 145mbps… Alors que dans d’autres endroits c’est l’inverse, il a de meillures perfs de vitesse que moi.

    • 11/01/2018 à 7:54

      @ LeoLeandro Vos constats sont normaux car la bande passante est partagée sur les réseaux mobiles. Seules de nombreuses mesures peuvent donner une idée, mais en aucun cas un seul instantané, comme vous l’avez constaté. Selon les indications des trois opérateurs, ces formules permettent vitesses et débits illimités.

  13. kamel deumil
    22/01/2018 à 6:43

    J’ai en effet constaté une énorme différence de réception entre mon iphone 6 et le 7 plus… la réception n’est pas la même, et l gestion logicielle des cellules n’est pas identique non plus.

    Pour ma part, j’ai aussi effectué des tests de mon côté, et le constat est sans appel : Sunrise (chez qui je ne suis plus client) s’en sort bien mieux que Salt et Swisscom… Salt, par défaut de couverture, et Swisscom par surcharge de son réseau.

    • Polo
      22/01/2018 à 6:46

      Exactement comme toi. J’ai une mate 10 pro dual Sim avec Sunrise et Swisscom ben illimité. Sunrise est pratiquement toujours plus rapide peux importe la région

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :