Le blog high-tech & telecom de Xavier Studer

Après l’offensive de Salt, comment choisir ses services télécoms?

Télécoms: il n'y a pas que le prix qui compte...

Télécoms: il n’y a pas que le prix qui compte…

Le diable se cache dans les détails, dit-on. Rien de plus vrai lorsqu’il s’agit de choisir des offres télécoms, surtout lorsqu’elles concernent différents services… Dans ces conditions, même si certains prix sont aujourd’hui très alléchants, notamment chez Salt, il vaut parfois la peine d’y regarder à deux fois…

Pour commencer, avant de changer d’opérateur, il faut se munir de ses dernières factures pour avoir une bonne idée de son utilisation, notamment en matière de téléphonie mobile. Il faut ainsi se faire une idée la plus précise possible de son besoin de données pour surfer sur la toile, regarder des vidéos ainsi qu’en matière de roaming. Il peut aussi être important de tester avec du prépayé la couverture de son futur opérateur là où on en aura besoin…

Mobile: quelle qualité de service?

Mais, il n’y a pas que le volume de données qui peut être déterminant. Par exemple, si vous vous rendez régulièrement dans un pays voisin, même pour de courts séjours, une facturation de données journalière peut être désavantageuse. Dans tous les cas, il reste judicieux de désactiver par défaut le roaming en itinérance dans les paramètres de son cellulaire.

Après s’être fait une idée de ses besoins (ne pas oublier les appels vers l’étranger), il ne faut pas perdre de vue que tous les opérateurs proposent différents plans comprenant d’office du roaming ou autres services… mais à des prix très différents. UPC semble aujourd’hui très intéressant! Gare toutefois à certains services qui peuvent manquer comme l’achat de ticket de bus par SMS, la possibilité d’utiliser plusieurs SIM avec un numéro, les eSim pour les montres et objets connectés et autres fonctionnalités…

La jungle des offres fixes

Passons ensuite aux offres fixes qu’il est souvent préférable de combiner avec son ou ses plans mobiles. Si la téléphonie fixe est de moins en moins importante, il faut tout de même veiller à la facturation des appels. La plupart des plans incluent désormais les conversations vers tous réseaux en Suisse. Restent les éventuelles options pour l’international…

Pour ce qui est d’internet, quelques dizaines de Mbits/sec satisferont de nombreux utilisateurs modestes. D’autres, peut-être certaines familles connectées, auront besoin de 100 Mbits/sec ou un peu plus. Les débits plus importants, exprimés en Gbits/sec ne se justifient pas forcément, sauf usages spécifiques…

Quelles chaînes, quel boîtier?

Reste la question de la télévision. Le choix de chaînes demeure essentiel! Vérifiez que celles qui vous intéressent sont comprises dans le plan de base, sans négliger la TV de rattrapage ou l’offre à la demande. Ensuite, il faut savoir qu’il existe d’immenses différences entre les boîtiers TV et notamment leur connectique. Vérifiez donc que vous arriverez à le brancher à votre appareil, car certains n’ont, par exemple, pas de sortie son. Quant à l’ergonomie… Allez essayer en magasin pour voir si ça vous convient!

Bref. Plus que jamais il est difficile de s’y retrouver, même lorsqu’on connait plutôt bien le marché. Si pour certains utilisateurs l’offre globale de Salt (qui n’est disponible que sur la fibre, autre problème) sera formidable, d’autres renonceront en raison du manque de certains services. Vérifiez tous les paramètres important avant de changer! Pour finir, rappelons que Sunrise et surtout Swisscom proposent l’éventail le plus large de prestations et sont disponibles presque partout, au contraire du câble ou des offres fibres… Enfin, la qualité du service reste fort variable d’un opérateur à l’autre.

Bonne chance! …

Xavier Studer

PS Se rappeler que tous les comparatifs proposant une moyenne ou un usage spécifique ne tiendront jamais compte de vos besoins individuels. Ce n’est donc pas parce qu’un opérateur est arrivé premier de X ou Y classement qu’il sera en mesure de vous fournir une offre adaptée. De manière générale, ces «comparatifs» ont une valeur toute relative. ABE.

5 commentaires pour “Après l’offensive de Salt, comment choisir ses services télécoms?

  1. Kilian
    01/04/2018 à 9:59

    Bonjour, Merci pour votre remarque finale. Plusieurs fois je me suis laissé prendre par des comparatifs qui font la moyenne de tout et qui ne correspondaient pas à mon utilisation, notamment vers l’étranger car j’ai des connaissances dans des pays étrangers. Dans mon cas, Ortel s’est révélé le plus avantageux compte tenu de mon usage…

  2. Samuel
    01/04/2018 à 12:13

    D’un autre coté, il ne faut pas se plaindre. La Suisse devient presque un pays normal avec les offres de Salt. Dommage que Salt ne puisse pas accéder aux autres réseaux!

    • Tricoline
      01/04/2018 à 7:54

      A quel autres réseaux faites vous allusions ?

      Salt pourrait très bien proposer une offre sur le cuivre en xDSL comme le font Sunrise, VTX, Green, ect …

      Evidement, les réseaux en FTTH des téléréseaux ne sont pas accessibles à Salt tout comme aux autres, ceci est de la volonté politique de nos édiles de ne pas ouvrir tous les réseaux à tous les opérateurs, donc la fibre des cablos elle reste une chasse gardée, c’est dommage, mais ainsi dans notre pays libéral, où les réglementations sont mal perçues.

      Salt privilégie le FTTH car il ne veut probablement pas investir dans d’autres technologies, Salt ne veut finalement pas trop se « casser » la tête.

  3. Didier
    01/04/2018 à 11:22

    Pour ma part je trouve franchement très très brouillon les sites internets pour avoir une offre simple sur Internet+Mobile+Tv+Fixe et modulable. Pour moi, j’ai actuellement du 1Gbit/s, TV très simple, pas de fixe et Mobile illimité en 20Mbiits à 155.00 CHF / mois (Swisscom). A part Swisscom, je n’ai jamais tout trouvé sur une seule page.. Pour moi difficile de ne pas conseiller à des amis Swisscom car c’est simple on voit tout sur une page avec un réglage d’une barre + ou – pour TV / internet / fixe /mobile.

    Perso, c’est assez cher chez Swisscom, mais cela fonctionne franchement très bien, j’ai réellement du 1G up/down et le tout avec un vrai support technique..

    Je me suis déjà bien énervé avec mes clients sur Netplus, Sunrise ou UPC…

  4. Pedro
    02/04/2018 à 9:43

    C’est très simple, il ne devrait déjà pas exister de boîtier propriétaire chez les opérateurs pour la TV mais un système open source qui s’installe sur les boitiers existants sur le marché de son choix. Ce qui permet de changer d’opérateur facilement. Oh pire, on change de microsd ou d’emmc.
    On est à une époque qui se veut « green » alors pourquoi les opérateurs réinventent la roue alors que tout existe déjà ?

    Ensuite, on ne peut pas choisir librement d’opérateur TV. UPC n’est malheureusement pas partout et ne propose pas d’offre comme netflix alors que s’est possible !
    Mais Internet ou le téléphone en VoIP oui. Vous pouvez acheter une ligne VoIP dans chaque pays et utiliser la ligne du pays en fonction du numéro composé… vive l’informatique. Actuellement une ligne fixe coûte 1€ avec appel inclus dans presque toute l’Europe suisse incluse. Pourquoi s’en priver ?
    Pourquoi payer 25.- en suisse pour une ligne fixe quand on peut l’avoir pour 1€ avec communications chez nos voisins ?
    En suisse des providers vous fournisse un numéro gratuitement mais vous payer à côté les communications comme un prepay sans avoir besoin d’acheter une carte sim…

    Tout a évolué, la téléphonie devient bon marché pour tout le monde. Internet est en train de faire machine inverse et les prix diminuent. Mais la TV reste locale et cher suivant son opérateur dans réel concurrence car il manque UPC avec son offre en français extraordinaire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :